Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Harlan Coben

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Harlan Coben   Lun 29 Jan 2007, 15:42

Harlan Coben, Ne le dis à personne, Belfond

Petites tricheries.


Un thriller monté de manière efficace. L'épouse défunte donne signe de vie, huit ans plus tard, mais dans le plus grand secret, car les méchants sont toujours là, et prêts à tout. Ne pas attendre non plus de secours de la police ou du FBI !

Au contraire, tous se liguent contre le pauvre mari qui a tout le monde aux trousses. De quoi devenir parano...

Mais à regarder de près, on voit de petites tricheries, parfois comiques, dans la manière de raconter.

Ainsi l'auteur qui sait tout, va d'une bande à l'autre pour dévoiler les noirs desseins des adversaires, mais il pratique pour le protagoniste principal un récit subjectif.

Voila donc le "je" qui note tout ce qui se passe, à notre intention ; c'est particulièrement méritoire p. 225 quand, à moitié évanoui, le protagoniste ne perd rien de l'itinéraire de la voiture ou des signes que s'adressent ses agresseurs. Il se rappelle même les judicieuses mises en garde qu'on lui avait faites !!
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Lun 29 Jan 2007, 15:44

Après "l'évanoui vigilant", Laughing voici maintenant p 261
le "dialogue direct caviardé" entre l'enquêteur et une analyste de laboratoire :

"
Citation :
Puis avec un grand soupir,
- Vous avez toujours le trente-huit qu'on a trouvé dans le coffre de Sarah Goodhart ?
- Et alors ?
Il lui a expliqué ce qu'il voulait. Quand il a eu fini, elle a répliqué :
- j'espère que tu plaisantes.
- Tu me connais, Donna, je n'ai aucun sens de l'humour"

Le lecteur, lui, regorge d'humour et garde le sourire : il entendu toute la conversation - sauf ce qui l'intéressait : la demande de l'enquêteur...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Mer 31 Jan 2007, 19:45

Je l'ai acheté, le livre, je pense que je vais l'entamer dans peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
vieux_renard
pilier
avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Mer 31 Jan 2007, 20:49

Une fois le livre commencé on ne peut plus le refermer, à moins de se faire une luxation des poignets.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Jeu 01 Fév 2007, 05:25

De l'avis des amateurs du genre, et j'en connais pas mal, Coben aurait tendance à se repeter. Sur la même étagère Connelli serait à preferer.

on reproche à Coben une lenteur exasperante. Les amateurs preferent les aventures de Kurt Wallander, personnage principal de plusieurs romans policiers de l'écrivain suédois Henning Mankell.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
vieux_renard
pilier
avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Jeu 01 Fév 2007, 05:38

Ces romans sont construits selon le même schéma, c'est vrai. Surtout la série des "Myron Bolitar".
J'aime bcp Connelly mais je trouve la qualité de ses ouvrages plus inégale. En même temps, il en a écrit plus que Coben.

Rotko a écrit:
on reproche à Coben une lenteur exasperante

Ce n'est pas tout à fait la même technique d'approche, Rotko. Coben joue avec le lecteur en trainant un suspens ambient avec de nombreux rebondissements du début à la fin.
Dans les Connelly, par exemple, l'histoire met plus de temps à se mettre en place et le suspens va crescendo. Peut-être un peu trop crescendo parfois comme dans "le poète".
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Dim 25 Fév 2007, 06:59

je croyais que vous aviez parlé du film, mais je ne retrouve pas ce que vous en avez dit et qui n'était pas louangeur, il me semble.

Donc surprise à voir que le film Ne le dis à personne Guillaume Canet a reçu le César du meilleur réalisateur, mais aussi du meilleur acteur à François Cluzet, de la meilleure musique à Mathieu Chédid et du meilleur montage.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
josette
neophyte
avatar

Nombre de messages : 3
Localisation : cannes 06
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Harlan Coben   Mer 02 Jan 2008, 08:25

Je suis une fan de cet auteur. http://www.harlan-coben.fr/
Il est né dans le New Jersey où il vit avec sa femme et leurs quatre enfants. Il est le seul auteur à avoir reçu l'Edgard Award, le Shamus Award et l'Antony Award.

Il a déjà publié six romans (chez Belfond ) :

  • Ne le dis à personne (prix des lectrices de Elle en 2003 et adapté au cinéma par Guillaume Canet en 2006)
  • Disparu à jamais
  • Une chance de trop
  • Juste un regard
  • Innocent
  • Promets-moi

Tous ses romans nous tiennent en haleine jusqu'au bout et se lisent avec une facilité incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
rabiblio
pilier
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 37
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Jeu 27 Mar 2008, 20:10

Je viens de terminer "disparu à jamais" mon premier roman de coben.

4è couverture:

Livingston, banlieue de New York. Il y a onze ans, Ken Klein, accusé d'avoir violé et étranglé sa petite amie, disparaissait à jamais, emportant avec lui la vérité sur ce meurtre aussi atroce qu'inexplicable... Convaincu de l'innocence de son frère, Will s'est résigné à cette fuite sans retour. Jusqu'au jour où il apprend que, revenu sur les lieux du crime, Ken a été aperçu dans le cimetière de la ville...
Bientôt, Will voit sa fiancée le quitter sans explication... Pur hasard? Difficile à croire. Brutalement plongé au coeur d'une ténébreuse affaire, il est temps que Will comprenne que les deux êtres qui lui sont le plus chers sont peut-être ceux qu'il connaît le moins...

Mon impression:

C'est mon premier livre de Coben.
J'ai apprécié le style, le sens de l'humour et la description des milieux de la prostitution et de la drogue .
Beaucoup de revirements et de situations inattendues.On ne comprend l'histoire que vers les toutes dernières pages du livre.
C'est un thriller réussi et ferait un très bon scénario de film (s'il n'existe pas déjà).Mais ce n'est cependant pas un coup de cœur pour moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Brume
pilier


Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Dim 06 Avr 2008, 16:18

A mon sens, Coben est un peu comme Mary Higgins Clark... Rappelez-vous si comme moi vous avez lu il y a plusieurs années ces premiers romans : suspens insoutenable, écriture efficace, rebondissements bien calculé : en un mot, une mécanique bien huilée pour une lecture halletante et somme toute agréable.

Et puis, au bout de plusieurs romans, le schéma narratif semble toujours être le même, on a comme une impression de déjà vu...

Tout ça pour dire que lorsque l'on découvre Coben, on accroche bien souvent mais que si comme moi on a lu tous ses livres, une certaine lassitude est plus que probable.

Par contre, malgré tous les eloges entendus à propos du film de G. Canet, je n'ai vraiment apprécié que très moyennement son film adapté de "Ne le dis à personne".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/galhadrhiele
rabiblio
pilier
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 37
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Dim 06 Avr 2008, 16:37

Je n'ai lu qu'un seul livre de Coben , c'était "disparu à jamais" et je compte m'arrêter là , de peur justement d'être déçue.
De plus, il y a tellement d'autres auteurs à découvrir...
Quant au film "ne le dis à personne" , je me souviens qu'il ne m'avait pas du tout plu ! surtout la fin. col
Revenir en haut Aller en bas
Modiano
pilier
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 26
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Sam 24 Jan 2009, 16:57

J'ai lu tous ses livres, je lui dois bien ça, il m'a redonné goût à la lecture avec Faux Rebond... Les enquêtes sont souvent bien menées mais le mieux est son humour qui est assez présent.
Revenir en haut Aller en bas
DeRubempre
pilier
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 26
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Harlan Coben   Dim 17 Jan 2010, 13:56

Bonjour,
J'ouvre ce sujet car étonnement il n'y en avait pas sur cet auteur.
Je dis étonnement mais je ne l'ai jamais lu, peutêtre n'en vaut-il pas le coup d'oeil ?
Néanmoins j'ai Ne le dis à personne dans ma bibliothèque perso et j'ai bien envie de lire quelque chose de nouveau, moi qui lis rarement les contemporains (oui je sais c'est pas très bien ça..)


J'ai pris quelques informations, la trame me parait sympathique.
J'ai vu qu'il avait été adapté au ciné par Canet, mais je ne l'ai jamais vu.

Si quelqu'un a déjà lu ce polar, qu'il me fasse signe. Savoir s'il en vaut la peine Wink
Revenir en haut Aller en bas
katie
Animation
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 58
Localisation : .... dans mes montagnes ....
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Dim 17 Jan 2010, 16:14

ah, je pense que Nestor a du déplacer ton message dans un fil déjà existant pour Harlan Coben (on ne retrouve pas toujours nos petits dans la masse d'information du forum Happy ).

Je pense que les messages précédents te renseigneront sans problème Smile

De ce que j'ai lu de cet auteur, je pense que c'est son meilleur livre avec une intrigue bien menée qui tient en haleine jusqu'à la fin du livre
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Dim 17 Jan 2010, 18:27

Katie a écrit:
ah, je pense que Nestor a du déplacer ton message

exact, Katie a retiré de ses lectures policières une fine science de la déduction Smile c'est vrai qu'on peut se tromper sur GDS*, mais aucun problème, ne pas s'en inquiéter, cher Rubempré.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
katie
Animation
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 58
Localisation : .... dans mes montagnes ....
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Dim 17 Jan 2010, 18:46

rotko a écrit:
exact, Katie a retiré de ses lectures policières une fine science de la déduction Smile

cheese
Revenir en haut Aller en bas
DeRubempre
pilier
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 26
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Dim 17 Jan 2010, 21:38

Merci bien l'équipe modératrice Happy
Oui j'ai eu quelques info bien précieuse, je m'y mettrai incessamment sous peu Smile
Revenir en haut Aller en bas
DeRubempre
pilier
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 26
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Jeu 21 Jan 2010, 20:35

J'ai donc commencé Ne le dis à personne. Ayant beaucoup de choses à faire pour les cours, je n'en suis qu'à la moitié. C'est assez prenant, même si je trouve que le style laisse un peu à désirer, assez impersonnel.
Revenir en haut Aller en bas
DeRubempre
pilier
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 26
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Dim 24 Jan 2010, 15:14

Voilà, terminé. Je vais exprimer ici ma pensée sur ce bouquin, de la manière la plus simple et concise qu'il soit.

Concernant le style, je l'ai trouvé très personnel, ce qui est quelque chose d'indispensable à mes yeux (on opposera ça à un Schmitt par exemple (malheureusement d'ailleurs)). Même si justement, je n'ai pas réellement accroché à ce style. Les raisons ?
Je ne suis pas fan des chapitres si brefs qui coupent le roman. J'aime la continuité balzacienne, les oeuvres conduites et orchestrées. Là, on est pas loin d'un sacré foutoir. C'est sûrement l'effet voulu puisqu'il s'adapte parfaitement à l'intrigue. SAUF QUE, et bien je n'ai pas aimé. J'avais l'impression de rater des épisodes, je n'étais pas perdu mais vacillant.
Sinon les expressions du début, genre auteur qui emploie des expressions avant de les dénigrer dans des parenthèses faussement judicieuses, j'ai trouvé ça d'un inutile et franchement raté.

Ce que j'ai aimé ?
Le critique du Figaro, O. Delcroix, le résume très bien : "Le dénouement (...) laissera pantois d'admiration même le plus blasé des lecteurs de romans policiers".
J'avoue qu'on est tellement immergé dans le cheminement du personnage, qu'on suit tellement sa pensée, qu'on imagine pas une seule seconde la "réalité" derrière toutes ces affaires. Alors oui, je suis resté ébahi sur la dernière page, que j'ai relu trois fois pour mieux m'en imprégner.
Les dernières phrases sont d'une beauté que j'ai rarement rencontrée dans un polar... Bien qu'assez simplettes.

Bref, j'ai beaucoup aimé. J'essaierai de le relire dans quelques mois, car je suis sûr que malgré tout certaines choses sont bien approximatives Smile
Revenir en haut Aller en bas
Bridget Jones
pilier
avatar

Nombre de messages : 806
Age : 57
Localisation : Genève
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Ven 12 Mar 2010, 18:09

Le petit dernier de Harlan Coben s'intitule Sans laisser d'adresse et se déroule à Paris.

Il y a un inspecteur Berléand, dont l'adjoint s'appelle Lefèbvre, en hommage à deux acteurs ayant tourné dans Ne le dis à personne.



Cet auteur aime la France, qui le lui rend bien. C'est un des pays où il vend le plus.

Le Figaro en donnait une excellente critique (9.3.2010)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tiina-gva.blogspot.com
kurtbosh
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Lun 15 Mar 2010, 10:51

rotko a écrit:
Après "l'évanoui vigilant", Laughing

Oui ce passage est vraiment non crèdible et mérite d'abandonner la lecture...

Désolé mais c'est mon avis.

http://www.grenault.net/gout_liv9.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.grenault.net/gout_liv9.htm
Bridget Jones
pilier
avatar

Nombre de messages : 806
Age : 57
Localisation : Genève
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Mar 06 Avr 2010, 16:34

J'ai commencé.... et arrêté le dernier Harlan Coben, Sans laisser d'adresse (Long Lost en version originale)

Que faut-il penser d'un polar dont l'intrigue commence à peine à prendre forme autour de la page 160?
Rien à faire, je m'ennuyais... il y a tant d'autres choses à lire... pourquoi perdre son temps avec des personnages qui ne parviennent pas à prendre vie?

Il y a une cinquantaine de pages qui se passent à Paris. Peut-être y reviennent-ils plus loin dans le roman, mais franchement, je m'en fiche col
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tiina-gva.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harlan Coben   Mer 01 Sep 2010, 13:44

J'ai lu "Sans un mot" qui nous entraîne dans les secrets d'un adolescent qui a disparu.

Ses parents qui commencent à s'inquiéter font des recherches sur l'ordinateur de leur fils pour essayer de retrouver la dernière personne à qui il a parlé.

Plusieurs histoires parallèles viennent se greffer autour pour toutes se rejoindre à la fin dans une mécanique très bien pensée.

Une fois ouvert, je n'ai pu refermer ce livre avant de l'avoir terminé !

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Jeu 11 Nov 2010, 08:30

Son premier livre paraît dans une traduction française ;

Sans un adieu de Harlan Coben, traduit de l'anglais (États-Unis) par Roxane Azimi, Belfond Noir, 460 p

Tout commence par la mort par balle d'un homme prénommé Sinclair, en 1960, sur un campus universitaire américain. Puis, dès le deuxième chapitre, changement de décor et d'époque : Australie, en 1989.[...] un assassin a frappé dans le passé et recommence depuis la disparition du basketteur. Coben ouvre de nombreuses pistes, puis résout l'énigme dans un ultime rebondissement.

c'est ma version courte d'un article du Figaro. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Harlan Coben   Lun 27 Aoû 2012, 07:48

Innocent

Avec Harlan Coben (l’auteur de Ne le dis à personne), terminé les terribles serial killers et les massacres à la tronçonneuse. Vive les gens ordinaires, nettement plus inquiétants ! Votre conjoint, par exemple, n’est pas forcément la personne que vous croyez. Quelque chose d’inavouable reste peutêtre enfoui dans son passé, et un événement extraordinaire – comme ici une vidéo compromettante reçue sur un téléphone portable – peut soudain faire basculer une vie quotidienne bien réglée dans le doute et le cauchemar. Imparable!

Un très bon polar , une intrigue à retenir le souffle , un plein de rebondissements et des personnages attachants.
Pour une première dans l'univers d'Harlan Coben , je suis comblée.
Seul bémol , la traduction qui n'est vraiment pas terrible , mais on fait l'impasse en vue de la qualité du contenu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Harlan Coben   

Revenir en haut Aller en bas
 
Harlan Coben
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: