Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Allais

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bachy Pierre
pilier
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Allais   Jeu 26 Jan 2006, 17:08

Ah ! Ce brave Allais...

Feu
lol!
On m’a raconté, dans le temps, une histoire qui m’a beaucoup amusé.

Un monsieur était mort après avoir recommandé qu’on incinérât son corps.

Quand l’employé ad hoc demanda à la veuve quel genre de crémation elle désirait pour le défunt (du four

français ou du four milanais ?) la pauvre femme s’écria vivement :

- Oh ! monsieur, le four français ! Mon cher

mari ne pouvait pas sentir la cuisine italienne.

Ce bel exemple de piété conjugale m’est revenu à la mémoire en apprenant qu’un comité de perfectionnement

des services de la crémation fonctionnait activement à la Préfecture de la Seine.

La composition de ce comité n’est point sans intérêt : les médecins y sont en majorité, Dr Bourneville, Dr martin,

Dr Napias, etc..

Pourquoi tous ces docteurs ?

Je comprends qu’on tienne à sa clientèle, mais s’y intéresser jusqu’à la combustion inclusivement, me semble le

fait d’une insistance fâcheuse. Trop de zèle, messieurs !

Les reproches qu’on fait à la crémation, telle qu’elle a été pratiquée jusqu’à aujourd’hui, sont assez pittoresques.

Ainsi, les règlements du Père-Lachaise autorisent seulement cinq personnes du convoi à assister à l’opération.

Pourquoi cet exclusivisme rigoureux à l’égard d’une représentation dont on ne donnera pas de seconde et qui n’a

pas eu de répétition générale ?

Et, sur les cinq assistants, un seul a le droit de suivre, par un regard spécial réservé aux employés, les progrès de

l’incinération.

Cet unique voyeur constitue-t-il un contrôle sérieux ?

Et puis, pourquoi ce contrôle ? Craint-on que l’administration ne dérobe le macchabée ? Qu’en ferait-elle, je

vous le demande un peu ?

Pendant que ces cinq privilégiés se chauffent au feu du feu (un joli mot, en passant), les autres invités vont tuer le

temps autour du columbarium. Alors, qu’arrive-t-il ? Le vent rabat sur ces gens une fumée qui n’est pas

seulement celle du charbon.

Ainsi, les règlements du Père-Lachaise autorisent seulement cinq personnes du convoi à assister à l’opération.

Pourquoi cet exclusivisme rigoureux à l’égard d’une représentation dont on ne donnera pas de seconde et qui n’a

pas eu de répétition générale ?

Et, sur les cinq assistants, un seul a le droit de suivre, par un regard spécial réservé aux employés, les progrès de

l’incinération.

Cet unique voyeur constitue-t-il un contrôle sérieux ?

Et puis, pourquoi ce contrôle ? Craint-on que l’administration ne dérobe le macchabée ? Qu’en ferait-elle, je

vous le demande un peu ?

Pendant que ces cinq privilégiés se chauffent au feu du feu (un joli mot, en passant), les autres invités vont tuer le

temps autour du columbarium. Alors, qu’arrive-t-il ? Le vent rabat sur ces gens une fumée qui n’est pas

seulement celle du charbon.

Sensation extrêmement désagréable ! Car, enfin, on peut avoir eu un monsieur dans le nez, durant sa vie, sans

éprouver le besoin de le renifler encore après son trépas.

D’autres détails pénibles seront évités dorénavant.

La commission élabore un projet de funérailles décentes et même somptueuses.

L’idée de transformer les défunts en briquettes, pour le chauffage des héritiers, a été définitivement écartée.

C’est égal, quelle drôle d’idée d’avoir mêlé tous ces médecins à cette histoire !

La prochaine fois que je serai malade, ce n’est certainement pas le docteur Napias que j’enverrai chercher.

J’aurais trop l’obsession de me dire :

- Avec celui-là, je suis flambé !

--- Le Parapluie de l’escouade (A. ALLAIS)
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/pierre.bachy/
Aristarque
pilier
avatar

Nombre de messages : 1790
Localisation : Septimanie
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Ven 27 Jan 2006, 21:02

Alphonse Allais était considéré par certains de ses détracteurs comme un « apologiste de la paresse ». Il a tout de même écrit, à coup de courts articles de moins de deux feuillets, près de 5.000 pages que les Editions de la Table Ronde ont édité en 12 volumes.
Son grand plaisir, disait-il, était de : « s’installer à une terrasse de café à voir passer des gens ». C’est peut-être particularité qui lui a inspiré la petite « fable » suivante :
Etant grosse de deux marmots
Une femme accoucha d’une superbe fille.
Mais oublia (c’est bien triste pour la famille)
De mettre au monde le marmot !
De sorte qu’elle en est morte…
Cà lui apprendra. C’est bien fait !
Axiome :
N’oubliez pas le garçon s’il vous plaît !….
source : « Chroniques…. » de R.Castans
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Ven 27 Jan 2006, 21:08

ce poeme célèbre me fait toujours rire Wink

Ah ! vois au pont du Loing de là, vogue en mer, Dante
Have oiseau, pondu loin de la vague ennuyeuse.


(La rime n'est pas très riche, mais j'aime mieux ça que la trivialité.)
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Dim 29 Jan 2006, 10:32

Allais figurait dans le livre de poche sous le titre Allais...grement N° 1392. On le trouve maintenant sous le titre "plaisirs d'humour" N° 19302. Mais est-ce bien le même contenu ?

voir "jongleries et autres joyeusetés" sur le forum "jeux de mots" de GDS*
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Aristarque
pilier
avatar

Nombre de messages : 1790
Localisation : Septimanie
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Dim 29 Jan 2006, 20:58

Allais a mis en fable:
Le mariage d'une jeune niaise..
Bête à ne savoir pas dire la moindre phrase,
Cette dinde épousa Gontran de Saint-Omer
Qu'elle voyait de puis vingt ans aux bains de mer.
Moralité
Tant va la cruche à l'eau qu'elle se case!..
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Lun 30 Jan 2006, 17:35

j'ai mis quelques trouvailles d'Alphone Allais dans jeux d emots "jongleries et autres joyeusetés" mais on est en terrain riche avec Alphonse Allais cheers

Pour faciliter la vie quotidienne de ses contemporains,.Allais ne lesinait pas sur l'usage des cellules grises : Ainsi

les chaussures ventilées

le coton noir pour les oreilles des personnes en deuil

la casserole carrée pour empêcher le lait de tourner

l'aquarium en verre dépoli pour poisson timide

les balayeuses municipales à papier buvard pour assécher les rues après la pluie
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Mer 01 Fév 2006, 06:53

Le grand connaisseur d'Alphonse Allais, c'est Francois Caradec, oulipien de son état, habitué des "papous dans la tête" sur France- culture. Il a publié la biographie d'Allais chez Belfond, les oeuvres complètes à "la table ronde", les poésies chez Poésies/Gallimard, et les oeuvres anthumes chez Bouquins/Laffont.
Le terme "anthume" est une création d'Alphone Allais qui a voulu donner un antonyme loufoque à "posthume".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Alphonse Allais   Jeu 27 Juil 2006, 22:30

Quelques pensées d'Alphonse Allais...

-J'ai connu bien des filles de joie qui avaient pour père un homme de peine.

-Quand on ne travaillera plus le lendemain des jours de repos, la fatigue sera vaincue.

-est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Etre de quelque chose, ça pose un homme, comme être de garenne, ça pose un lapin.

-Les émaux auxquels personne ne tient, ce sont les émaux... rhoïdes.

-Les pommes de terre cuites sont plus faciles à digérer que les pommes en terre cuite.

-Entendu de mes propres yeux: -C'est étonnant comme les frères Lyonnet se ressemblent ! -Oui, surtout Anatole.

-La mer est salée parce qu'il y a des morues dedans. Et si elle ne déborde pas, c'est parce que la Providence, dans sa sagesse, y a placé aussi des éponges.

-Shakespeare n'a jamais existé. Toutes ses pièces ont été écrites par un inconnu qui portait le même nom que lui.

-Qui est donc ce monsieur si maigre ? -C'est un lutteur. -Un lutteur ? Vous êtes sûr ? -Oui, il lutte contre la tuberculose.

-C'est probablement parce que les ardoises viennent d'Angers que le métier de couvreur est dangereux.

-On sait que les cheveux, considérés au microscope, sont creux, ce qui explique l'expression: tuyau de poil.

Happy
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Lun 31 Juil 2006, 17:00

Le châtiment de la cuisson appliqué aux imposteurs.


Chaque fois que les gens découvrent son mensonge
Le châtiment lui vient, par la colère accru,
"Je suis cuit, je suis cuit", gémit-il comme en songe.
Le menteur n'est jamais cru !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Aristarque
pilier
avatar

Nombre de messages : 1790
Localisation : Septimanie
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Lun 31 Juil 2006, 20:44

On raconte qu’Alphonse Allais, quand il était au régiment et qu’il rentrait dans la salle du rapport remplie d’officiers supérieurs, il disait : «---Bonjour messieurs-dames !… »
Il disait aussi à ses supérieurs quand il les saluait : « ---Mon carpitaine, mon cormandant, mon carporal, .. » Et quand on le reprenait, il répondait d’un air ingénu : « ---Mais puisqu’il est carpitaine comment voulez-vous que je l’appelle ? »
Finalement il fut réformé pour vice de prononciation !……
Sé non é véro..... source Guy Breton
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Mer 06 Déc 2006, 06:05

un beau début :

Citation :
J'habitais alors un hôtel meublé, l'hôtel des Trois-Hémisphères, sis dans le haut de la rue des Victimes.

La clientèle de cet établissement se recrutait principalement dans le monde des cirques et des music-halls de l'univers entier.

J'y rencontrai des hommes-serpents de Chicago, des ténors de Toulouse, des clowns de Dublin et même une charmeuse de serpents de Chatou.

J'adorais la patronne ; c'était d'ailleurs une exquise patronne, blonde, un peu trop forte, plus très jeune, mais encore très fraîche, avec des yeux qui ne demandaient qu'à rigoler.

J'aimais beaucoup moins le patron…

Alphonse Allais, Arfled.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Mar 15 Mai 2007, 18:06

proposition folichonne d'unpeintre un peu loufoc qui voulait entraîner une jeune femme dans des cryptes à seule fin de lui peindre le dos avec de la couleur verte

Je dis, mettons, vers mes passages souterrains
Jeudi, mes tons verts, mais pas sages, sous tes reins.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 31
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Allais   Mer 16 Mai 2007, 06:56

En seconde j'avais étudié une de ses histoires, "une petite femme bien honnête" qui pleurait la mort de son mari. A la fin, on comprenait en fait (implicitement, comme toujours chez Allais) qu'elle avait tué son mari en l'empoisonnant avec de la mort aux rats :face:
Amusant Laughing
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Mer 16 Mai 2007, 14:16

je vois à peu près le texte dont tu parles, sans me souvenir des détails ni de l'auteur. Il me semble que la veuve avait un prenom demodé type Adèle ou Victorine, et qu'elle servait régulièrement du "café" au défunt.

Mais je ne crois pas qu'il s'agissait d'Alphonse Allais. En tout cas l'histoire était bien ficelée puisque les derniers mots éclairaient la petite histoire sous un jour nouveau Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 72
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Allais   Mar 22 Mai 2007, 20:31

Ah! Allais !
Pour moi , depuis toujours c'est ALLAIS-LUIA.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Aristarque
pilier
avatar

Nombre de messages : 1790
Localisation : Septimanie
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Mer 13 Juin 2007, 21:30

Courtoisie: Alphonse Allais aimait à se promener dans "les vignes du Seigneur". Quand c'était le cas, il mettait à la porte de sa chambre un pannonceau ainsi libellé:
"M.Allais étant rentre ce matin, à la première heure du jour en état d'ébriété manifeste, s'excuse auprès des visiteurs éventuels de ne pouvoir accueillr personne avant l'heure sacro-sainte de l'apéritif catégorique et crépusculaire"
Revenir en haut Aller en bas
Aristarque
pilier
avatar

Nombre de messages : 1790
Localisation : Septimanie
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Mer 20 Juin 2007, 20:42

Lorsque Alphonse Allais s'essayait à la poésie, il écrivait, entre-autres:
Sous la mitaine
Il lit l'oeuvre de Taine.
Son thon, de l'aquarium
S'évade et file à Riom.
A son exellent père
Il parle avec colère;
Surveille mieux, fiston
Ton thon, ton Taine et tonton! :joker:
Revenir en haut Aller en bas
marxou
pilier
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 37
Localisation : europe
Date d'inscription : 16/11/2009

MessageSujet: Re: Allais   Lun 07 Mar 2011, 22:31

Je viens de le découvrir avec le recueil La vie drôle, une sélection de Benoît Duteurtre. Beaucoup de 'scies' m'ont ennuyé, comme cet emploi répété de pléonasmes (vu de mes yeux vu, etc.), et je suis rarement séduit par les exercices de style. Mais il faut admettre que la lecture est délicieuse, euphorisante. Je poursuivrai donc probablement dans cette voie. Si vous avez des conseils pour des titres en particulier, je suis ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Mile
Animation
avatar

Nombre de messages : 934
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Allais   Mar 08 Mar 2011, 05:25

Allais est un peu vache mais ne manque pas d'attraits. Signé : Pi.

_________________
L'absence habite l'ombre où je n'attends plus rien
Que l'ample effacement des choses par le mien.


http://monamilouisbertrand.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://monamilouisbertrand.blogspot.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Mar 23 Oct 2012, 14:35

Pauvre Césarine, une nouvelle émouvante !!

Si vous désirez avoir quelques renseignements sur cet Alcide Paquet dont il va être question, je puis vous les donner le plus volontiers du monde.

Alcide Paquet était un gros gars dans les trente-six, trente-sept ans, qui habitait Pont-Audemer, sur la route de Périgueux, trois maisons passé l’octroi.

Physiquement et moralement, Alcide n’offrait rien qui le distinguât des autres mortels, si ce n’est une allure extraordinairement commune et une médiocrité extraordinairement peu commune.


De son métier, il était représentant d’une grosse maison d’engrais chimiques.

Sur ses vastes hangars s’étalaient, en grosses lettres : Entrepôt de Super-Phosphates, Dépôt général des Sels Ammoniacaux, Spécialité de Nitrates, Guanos du Pérou, etc., etc.

Alcide vendait aux agriculteurs beaucoup de ces généreuses saloperies, mais sans comprendre la poésie de son métier. Jamais il ne se demanda, inquiet, par quelle mystérieuse élaboration ces produits ridicules devenaient le bon froment qui nourrit les braves gens, la douce luzerne chérie des bestiaux, le colza dont nous tirons l’huile, et les mille petites fleurs jaunes, bleues, roses, mauves, dont s’émaillent nos prairies, et tant joliettes qu’on pleurerait rien qu’à les voir.

Si vous voulez savoir mon avis : Alcide Paquet était une simple brute.


Il habitait la maison désignée plus haut, seul avec une cousine qui lui servait aussi de gouvernante et qu’on appelait mademoiselle Césarine.

Césarine, ayant perdu ses parents toute petite, avait été recueillie par madame Paquet (la mère d’Alcide), laquelle, dans le but charitable de la transformer, pour plus tard, en excellente femme de ménage, en fit, sur le moment, une petite bonne à tout faire.

Pauvre Césarine !

Nature aimante et douce, Césarine accepta ce rôle, le sourire aux lèvres.

— Césarine, disait madame Paquet, quand on n’a pas le sou, il faut s’habituer au travail… Cire les souliers.

Et Césarine cirait les souliers.

— Césarine, reprenait madame Paquet, quand on n’a pas le sou, il faut s’habituer au travail… Rince la vaisselle.


Et Césarine rinçait la vaisselle, toujours le sourire sur les lèvres.

Césarine grandit au milieu de ces occupations domestiques et devint une jeune fille accomplie.

Les années continuèrent à couler, et Césarine, tout doucement, se transforma en vieille fille d’à peu près trente ans.

Mais si charmante encore et si fraîche !

Sa peau surtout, une de ces jolies peaux si délicates qu’on n’ose pas les embrasser, mais qu’on embrasse tout de même !

Pauvre Césarine !

Sur ces entrefaites, — ou sur d’autres entrefaites, je ne saurais préciser, — la mère Paquet mourut et le père Paquet aussi.

Alcide dit à sa cousine :

— Veux-tu rester avec moi ?… Tu seras ma gouvernante.

Césarine répondit oui, avec quel empressement ! car — je peux bien vous le dire, maintenant qu’elle est morte — elle aimait son cousin.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Allais   Mar 20 Nov 2012, 18:06

L’agonie du papier et autres textes d’une parfaite actualité ( éditions Le Pont du Change) est un recueil de 75 pages en format 11x18 qui réunit quinze articles, datés de 1897 à 1905, à partir des Oeuvres posthumes d’A. Allais, en raison de leur caractère étrangement prémonitoire.

Le premier article du recueil, daté de 1900, prône une réforme radicale de l’orthographe pour plusieurs raisons, dont, entre autres, des économies de papier et par conséquent des prix de revient moins élevés mais aussi un moyen de lutter contre « l’imminente disparition des arbres, causée par la de plus en plus folle consommation de papier imprimé » :
Citation :
[…] je ne me contente pas de transformer « Hérault » en « éro », j’écris froidement « RO »
Non moins froidement, j’écris « NRJ » pour « énergie » et « RIT » pour « Hériter ».
Je me garde bien de mettre : « Hélène a eu des bébés. ». Combien plus court, grâce à mon procédé : « LNAUDBB. »
Ailleurs, A . Allais suggère de remplacer le papier des gazettes en utilisant la « microphotographie ». Les abonnés recevront :
Citation :
un petit appareil ressemblant fort à une lanterne magique, mais infiniment plus simple, appareil muni de ses accessoires avec la façon d’ailleurs élémentaire de s’en servir. [Sera alors envoyée chaque matin] une légère carte transparente, pas plus énorme qu’une carte à jouer. Cette carte insérée dans la rainure ad hoc, un bouton qu’on pousse, et sur la toile en face vient se projeter la plus clairement lisible de nos gazettes françaises et même étrangères.
Il propose aussi de faire des économies d’énergie en utilisant les ressources infinies de la nature, les vers luisants pour s’éclairer, la force des vents et des marées...
Visionnaire inspiré, Allais imagine comment lutter contre l’insécurité en banlieue ou améliorer la qualité de l’air en ville, il conçoit des W.C. mobiles, préconise les conférences téléphoniques entre les députés pour éviter les déplacements… Les inventions se multiplient dans ce petit livre où l’on retrouve la verve et l’humour d’Allais à chaque page, mais aussi une bonne dose de poésie surréaliste avant la lettre. Je rappelle qu’A. Allais est mort en 1905
J’ai adoré plusieurs petites histoires en forme de nouvelles, comme celle de La mauvaise postière.

Mon article préféré est, à cause de son implacable et jubilatoire logique, sa démonstartion magistrale pour prouver que le 1er janvier 1900 marque le début du … XIXe siècle !

Bref une lecture que je recommande et une excellente idée de cadeau, me semble-t-il (10 euros), à offrir aux pessimistes de nature ou aux curieux. cheese

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Allais   Mar 20 Nov 2012, 22:19

j'ai lu Allais très jeune (parce que l'un de ces livres était tout en haut de la bibliothèque de mon Papa, donc, je n'étais pas censée les atteindre .;.)

mais j'ai grimpé et ... lu Allais ! j'ai adoré. Pourquoi l'ai-je oublié, plus tard ... je le regrette et vais me rattraper ! merci les Grains j'ai noté.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Allais   Mar 20 Nov 2012, 22:25

en écrivant "merci les Grains", j'ai pensé à qq chose...

mon premier n'est pas mince

mon second est un mauvais temps brusque, en mer

mon tout le responsable d'un certain forum.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Allais   Sam 11 Jan 2014, 12:21

pas trouvé ta charade.



Pour bien voir cette pensée, cliquer !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Allais   Dim 12 Jan 2014, 07:54

belle pensée d'Alphonse Allais !

ma charade ? moi non plus, je ne trouve pas ! scratch c'est un monde, ça !!! Surprised  j'ai oublié depuis novembre ......
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allais
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "J'ai été avec toi partout où tu allais" (2 S 7:9)
» J'allais t'appeler...
» Comment se nomme le temps de : "J'allais manger, quand..."
» place de la conjugaison dans la progression de langue.
» J'ai décidé que j'allais consulter.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: