Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Virginie Despentes

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 05:55

Virginie Despentes, Mordre au travers, Librio.


Vous la connaissez sans doute pour son titre leplus célèbre "baise-moi'. je ne l'ai point lu, je n'ai point vu le film.

Il avait connu un retentissement puisqu'il avait été classé X, contre les intentions des realisatrices. L'opinion courante : un remake de Thelma et Louise avec des mots violents et des scenes en rapport, le tout assez raté. mais je répète ce qu'on m'a dit !

Ici je parle de Mordre au travers : 11 nouvelles, courtes et violentes. caractérisées par des outrances, du moins celles que j'ai lues.

Les acteurs ont des appétits à assouvir, vite fait, sans chichis. La syntaxe qui représente l'ordre établi n'y résiste pas. La langue est crue, vulgaire. C'est le roman noir, ou le mélo avec des additifs de violence et de cruauté. Les amateurs apprécieront ces récits brefs.

1 je te veux pour moi.

Un jeune traficoteur de quartier fournit du shit à un couple. La jeune femme, "fille d'intérieur" aux vêtements entrebâillés lui chauffe le sang. Il monte chez elle dès que part son compagnon, attend des invites pour s'en donner à "corps joie". Un jour tout de décide quand il découvre une vidéo cassette olé olé tournée par la jeune femme.


Dernière édition par le Dim 04 Fév 2007, 05:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 05:58

2 Domina

.Lasse d'être sans le sou avec un minable qui vit d'expédients, la compagne décide de se renflouer en jouant le rôle d'une femme dominatrice pour cadres (supérieurs ou non ) en mal de fessées et d'humiliations. Ça se passe mal, mais au moins après la séance, on pourra profiter de la vie.


3 sale grosse truie

Son mari attire tous les regards, elle regarde dans la glace son corps à elle, difforme et gras. Elle décide de se débarrasser de ses bourrelets, d'une manière expéditive !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 41
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 14:01

rotko a écrit:
3 sale grosse truie

Quel titre ! (pas le genre de bouquin à offrir à sa petite amie)
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 117
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 14:20

Seuguh a écrit:
rotko a écrit:
3 sale grosse truie

Quel titre ! (pas le genre de bouquin à offrir à sa petite amie)
lol! en effet !
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 15:24

J'ai lu deux livres de Virginie Despentes cela fait déjà longtemps, à leurs sorties.
Baise-moi (1993) et Chiennes savantes (1995), j'ai bien aimé les lire et surtout le deuxième que j'ai trouvé intéressant. Evidemment c'est cru, violent, autodestruction et perte de repère sont là, cela ne me gène pas au niveau lecture, le premier m'a plus fait pensé à un roman et l'autre à une ? biographie.
Une adaptation au cinéma a été réalisée en 2000 d'après le livre "Baise-moi " par Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi que je ne connais pas, fort décriée.

Baise-moi
L'histoire de deux filles en cavale qui ne croient plus en rien et franchiront tous les tabous sans morale en envoyant au diable les biens-pensants. Le livre est cru, brutal a choqué énormément et pourtant... il ne m'a pas déplu, même si je n'en ferai pas un livre culte.


Chiennes savantes

Ce livre m'avait vraiment bouleversée un peu comme si je voyais un documentaire ... noir certes, mais la vie n'est pas rose bonbon Happy.

Quatrième de couverture
"La cabine n° 1 avait quelque chose du confessionnal, version luciférienne. Granules épais rouge sombre le long des murs, comme repeints d'un vomi de viande saignante. C'était une pièce étroite et haute de plafond, séparée en son milieu par un gros grillage noir. Le client était assis en contrebas..."

Louise travaille dans un peep-show et elle fait ça bien. Sans se forcer. Elle se renverse contre le mur, ferme les yeux et se met au boulot... Elle officie patiemment avec parfois cette envie d'être ailleurs, d'échapper à son histoire... Mais le jour où on découvre deux filles sur le carreau, gorges et visages bien nettoyés, écorchés... ça rigole plus pareil, d'un coup... et Louise d'en apprendre, des choses, sur ce que les garçons font aux filles...
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 15:33

rotko a écrit:
Ici je parle de Mordre au travers : 11 nouvelles, courtes et violentes.
...La syntaxe qui représente l'ordre établi n'y résiste pas. La langue est crue, vulgaire. C'est le roman noir, ou le mélo avec des additifs de violence et de cruauté. Les amateurs apprécieront ces récits brefs.

Je pourrais lire ces nouvelles, je n'aime pas le vulgaire dans la vie alors pourquoi dans certains livres ? Si c'est bien écrit, ce que je ne sais pas, je crois que j'apprécie des écrits crus et violents comme je lirai un thriller, un roman noir, pas de mélo en trémolo, de la vie brûlée à 300 à l'heure.
Parfois j'aime cette façon extrême de dire "merde" à une foule de choses que l'on subit.
Cela permet peut-être de rester tendre et zen ?... Laughing

Par contre à l'écran, j'ai beaucoup plus de mal et ne suis pas maso, l'image est beaucoup plus tueuse pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 15:46

A vrai dire, et pour "parler franc" comme tu dis, n'achète pas ce livre, feuillette-le. Les grossièretés non nécessaires salissent.
Autant je m'amuse avec la methode à Mimile de Boudard, qui n'a pas peur des mots, autant ici. je peux être réticent.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 15:49

Oui merci, je ne pense pas l'acheter. Je pense qu'il peut y avoir un talent dans la vulgarité, enfin une idée de celle-ci sans redondance de grossièretés qui, je trouve, tue toute crédibilité de monde violent...
Enfin c'est mon impression (à chaud si je puis dire Laughing )

Edit : en fait je pense aimer lire des livres violents plus que vulgaires ... scratch


Dernière édition par le Dim 04 Fév 2007, 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 16:10

Utopie a écrit:
Je pense qu'il peut y avoir un talent dans la vulgarité, enfin une idée de celle-ci sans redondance de grossièretés qui, je trouve, tuent finalement toute crédibilité de monde violent...

C'est pas clair scratch je voulais dire :

Pour ... décrire un monde violent, certains auteurs exagèrent et leurs personnages redoublent de grossièretés, ce qui me semble tellement caricatural que je n'y crois plus ...

confused
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 117
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 16:25

Utopie a écrit:
Utopie a écrit:
Je pense qu'il peut y avoir un talent dans la vulgarité, enfin une idée de celle-ci sans redondance de grossièretés qui, je trouve, tuent finalement toute crédibilité de monde violent...

C'est pas clair scratch je voulais dire :

Pour ... décrire un monde violent, certains auteurs exagèrent et leurs personnages redoublent de grossièretés, ce qui me semble tellement caricatural que je n'y crois plus ...

confused

non non c'est clair
Une écriture, un roman, une histoire même morbide ou triste ou cruelle ou violente n'a pas besoin de mots vulgaires ! la langue française est assez riche pour que l'on n'ait pas besoin de se rouler dans la fange des mots crus volontairement.
Cela dit il y a une façon de les dire et de les écrire , je pense effectivement qu'il faut du talent
Moi j'adore frédéric Dard et il ne fait pas dans la dentelle et pourtant je le trouve grossier certes, mais pas vulgaire .. mais c'est mon opinion et je la partage.
comment faire la part des choses? où commence le vulgaire et où finit la grossiereté bon enfant?
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 16:29

marie chevalier a écrit:

comment faire la part des choses? où commence le vulgaire et où finit la grossiereté bon enfant?

On doit avoir chacun son baromètre non ?

Surtout que l'on peut très bien être vulgaire sans être grossier, la vulgarité, elle s'insinue partout dans tous les mondes, toutes les classes sociales par exemple. Happy
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 117
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 04 Fév 2007, 16:37

Utopie a écrit:
marie chevalier a écrit:

comment faire la part des choses? où commence le vulgaire et où finit la grossiereté bon enfant?

On doit avoir chacun son baromètre non ?

Surtout que l'on peut très bien être vulgaire sans être grossier, la vulgarité, elle s'insinue partout dans tous les mondes, toutes les classes sociales par exemple. Happy

la vulgarité en fait n'est pas tellement dans les mots, mais dans plein d'attitudes et dans des descriptions volontairement sales
la vulgarité est sale
la grossiereté n'est pas jolie jolie mais elle défoule merde alors Happy
Revenir en haut Aller en bas
Adrien
habitué(e)


Nombre de messages : 13
Age : 40
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 19 Mar 2007, 13:22

Bonjour,

J'ai lu à l'époque, Baise moi, que je n'avais pu finir tellement les roman était dur; je n'ai pas dit vulgaire mais bien, dur. Un autre roman m'avait causé les mêmes troubles, American psycho de Bret Easton Ellis; ces descriptions systématiques de la superficialité de l'environnement et des personnages m'avait écoeuré avant la fin.

Il y a un mois, j'ai fini de lire King-Kong théorie.



Le genre d'autobiographie militante qui ne laisse pas indifférent. Ce livre pourrait figurer dans le fil "Sciences humaines et documents :: Femme - Féminine - Féministe".
Ce livre nous plonge dans le combat féministe moderne sans tomber dans l'extrémisme de certains mouvement des années 70.
J'aime cette écrivaine car elle est violente mais stylée; pas de vulgarité mais plutot la violence du réel.

Je vous le conseille ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 19 Mar 2007, 18:53

Selon ceux qui aiment bien Virginie Despentes, ses oeuvres sont inegales.
Ainsi dans mordre au travers j'aurais dû lire Ballade.
Baise-moi serait aussi, selon les mêmes sources, bien mieux que les jolies choses.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mar 20 Mar 2007, 17:45

je crois que je n'ai rien lu d'elle, mais j'avais vraiment trouvé l'adaptation Baise-moi très interessante, et comme le souligne Adrien, je dirai que s'il est dur à regarder, il n'est pas pour autant aussi vulgaire qu'on veut bien le prétendre.
Cru oui. Mais vulgaire non. Despentes je trouve qu'elle fait partie intégrante de la nouvelle génération française littéraire... et pourtant je n'ai toujours rien lu d'elle. scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mar 20 Mar 2007, 17:49

queenieinlove a écrit:
Cru oui. Mais vulgaire non.

Voilà exactement ce que j'ai pensé. Lis ces bouquins, j'ai trouvé ça vraiment intéressant, je n'ai lu que ces deux premiers mais je lirai les autres.
Revenir en haut Aller en bas
roudita
pilier
avatar

Nombre de messages : 385
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 14 Mai 2007, 11:03

Je viens à l'instant de terminer "Bye Bye Blondie".

Et je suis assez perplexe. D'un côté, il y a des repères que je connais (les punks, les musiques auxquelles elle fait référence, la vie dans une ville de province dans les années 80 pour les ados, etc..).. de l'autre.. ben bon, je sais pas.. J'ai accroché sans accrocher réellement.. J'ai lu, jusqu'au bout, en ayant envie de connaître la suite, et en même temps "bof"...

Et pour revenir sur les derniers posts du fil, c'est effectivement cru, mais pas vulgaire je trouve..

Bye bye Blondie, ou la vie décalée d'une jeune ado de province en mal de... ben d'un peu tout, "amour parental, but dans la vie, cadre, etc...".
Revenir en haut Aller en bas
http://jude.netliberte.org
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 14 Mai 2007, 11:17

C'est chez Grasset, et à lire lavis d'un contributeur du Figaro-étudiant, c'est

Citation :
, le meilleur livre de Despentes. Et pourtant, cette fille à l'écriture rauque est déjà l'auteur de bouquins assez géniaux. On pense aux Chiennes savantes, évidemment, cette virée nocturne lyonnaise sur fond de peep show et de suspens haletant. A Teen Spirit, injustement ignoré par la critique et le public et pourtant, l'un des livres les plus justes sur l'adolescence
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Ven 03 Aoû 2007, 04:26

Teen Spirit vient d'être adapté au cinéma par Olivier de Plas avec le titre tel père, telle fille. Un glandeur notoire apprend sur le tard qu'il a une fille.


clic !


pas mal d'images ici pour voir l'ado attardé se charger de l'ado précoce.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Monique Rannou
pilier
avatar

Nombre de messages : 670
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Jeu 08 Mai 2008, 16:23

J'ai juste lu "Baise moi", j'ai vu le film aussi ... (c'est mon côté qui aime savoir pourquoi il y a des débats).
Le film ne justifiait pas son classement dans la pornographie, du moins, de mon point de vue,
puisqu'on ne tire pas vraiment de plaisir en voyant les images. Le sexe est une sorte de revenche sur la société.
Quand je pense à ce film, et au mal-être qu'il y a derrière,
j'ai du mal à le dissocier du suicide de l'une des actrices, Karen Lancaume,
qui avait quitté le monde du X (Baise moi fut son dernier rôle).

Je ne sais pas trop que penser du livre/film. On est dans le fantasme de la prise de pouvoir,
il y a tout de même des choses intéressantes. Mais pour les films qui font polémique,
je préfère certains film de Catherine Breillat.

Adrien a écrit:
Bonjour,

J'ai lu à l'époque, Baise moi, que je n'avais pu finir tellement les roman était dur; je n'ai pas dit vulgaire mais bien, dur. Un autre roman m'avait causé les mêmes troubles, American psycho de Bret Easton Ellis; ces descriptions systématiques de la superficialité de l'environnement et des personnages m'avait écoeuré avant la fin.

Il y a un mois, j'ai fini de lire King-Kong théorie.



Le genre d'autobiographie militante qui ne laisse pas indifférent. Ce livre pourrait figurer dans le fil "Sciences humaines et documents :: Femme - Féminine - Féministe".
Ce livre nous plonge dans le combat féministe moderne sans tomber dans l'extrémisme de certains mouvement des années 70.
J'aime cette écrivaine car elle est violente mais stylée; pas de vulgarité mais plutot la violence du réel.

Je vous le conseille ! bounce

J'ai lu aussi "King Kong théorie". Comme tu dis, il y a des refléxions qui poussent à se poser des questions,
entre autre sur le jugement de la société quand une fille se fait violer,
et le marché du sexe ( performeuses X, prostitution..).
Malheureusement, le style devient vraiment génant pour un ouvrage qui pourrait être sociologique :
il y a beaucoup de monologues, ce qui rend la lecture lourde, et moultes anglicismes !
Tout cela m'a un peu frênée, et empechée de me concentrer sur le fond...
Revenir en haut Aller en bas
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Jeu 08 Mai 2008, 17:20

Monique Rannou a écrit:

Tout cela m'a un peu frênée, et empechée de me concentrer sur le fond...

Oui, mais à l'aulne de quoi juges-tu ce livre? Je sais qu'une critique comme ça, c'est du bouleau, mais est-ce bien une raison pour te déchêner ainsi ? V.Despentes est de ce bois là: elle ne peuplier. Hêtre et non paraître, tel est son propos...
Revenir en haut Aller en bas
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Jeu 08 Mai 2008, 17:26

J'ai apprécié King Kong théorie.
C'est rare de trouver des témoignages de femmes qui disent: "je me suis prostituée", ou qui parlent de viol sans que ça tombe dans la théâtralisation ou le pathos.
Je lui trouve quelque chose de vrai, d'extrème, et malgré ses excès, d'innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Monique Rannou
pilier
avatar

Nombre de messages : 670
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Ven 09 Mai 2008, 10:59

Sphynx a écrit:
Monique Rannou a écrit:

Tout cela m'a un peu frênée, et empechée de me concentrer sur le fond...

Oui, mais à l'aulne de quoi juges-tu ce livre? Je sais qu'une critique comme ça, c'est du bouleau, mais est-ce bien une raison pour te déchêner ainsi ? V.Despentes est de ce bois là: elle ne peuplier. Hêtre et non paraître, tel est son propos...

Hô, madame rose hybride de thé...
Déchênée ? Moi ? Vous n'avez pas du lire ma feuille de cyprès.
C'est comme ça, ça me frêne un style trop micocoulier (?).
Déformation profesionnelle. On m'a toujours imposé de rester
très sorbier pour faire passer des pensées.
(oui, on fait ce qu'on peut)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Ven 09 Mai 2008, 11:21

rire bravo à toutes deux !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Ven 09 Mai 2008, 12:32

Monique R.
C'est avec plaisir que je te lilas.
(pour faire passer tes pensées, pas de soucis, je crois!)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virginie Despentes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virginie Despentes
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: