Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Virginie Despentes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Yoko
habitué(e)


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 08 Fév 2009, 17:36

Je n'ai lu qu'un livre d'elle et je n'ai aucunement envie de refaire l'expérience avec d'autres livres.
J'ai lu Bye Bye Blondie. Attirée par le titre et la quatrième de couverture, je me réjouissais de commencer ce livre, et quelle déception !
Je l'ai lu jusqu'au bout car je n'aime pas laisser un livre "en plan" ( sauf cas extrême où l'ennui est à son apogée geek ) et j'étais tout de même curieuse de connaitre la fin ( qui plus est de m'a pas satisfaite quoiqu'il vaut peut-être mieux que ça se finisse comme ça )
Le personnage principal ( j'ai oublié son prénom scratch ) ne m'a pas du tout convaincue. A chaque fois qu'elle parlait c'était pour insulter ou se plaindre. Sur les 20 premières pages ça passe mais après ...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mar 04 Aoû 2009, 05:26

Virginie Despentes participe au hors série "Les secrets de l'érotisme au féminin" édité par le magazine Psychologies, avec une nouvelle inédite intitulée "I put a spell on you" (titre d'une chanson de Screamin' Jay Hawkins), aux côtés d'une dizaine d'auteurs et de photographes.

le sujet : une soirée eroto avec sado/maso/lesbio : pour amateurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Tristana
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 32
Date d'inscription : 17/08/2009

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 17 Aoû 2009, 13:13

Despentes c'est celle dont on pourrait dire "on l'aime ou on la déteste" (comme la chère Marmite d'outre-Manche).
Pourtant, bizarrement, je ne me situe ni dans l'une ni dans l'autre de ces postures. Bon, admettons-le : j'ai plus de sympathie que d'antipathie pour elle. Mais il m'est difficile d'avoir un avis tranché sur cette femme.
Je respecte déjà son parcours, celui décrit dans King Kong théorie qui est un livre que j'aime, sans réserve aucune. D'ailleurs c'est bien là le nœud de mon problème : j'adore ce bouquin (que dis-je ! je lui voue un culte), alors que j'ai du mal à aimer le reste de son œuvre.
J'ai plongé le nez dans Teen spirit. J'avais envie de rire à chaque page - rire de consternation. Les clichés sont tellement nombreux que je croyais avoir affaire à une parodie...
Et puis j'ai lu Baise-moi. Je ne peux pas dire avoir complètement adhéré - mais j'ai aimé, oui. J'ai aimé la violence, j'ai aimé le sous-entendu lesbien très fort, j'ai aimé cette façon d'inverser la tendance : les femmes prennent les armes et le sexe pour se défendre - ou pour attaquer, devrais-je dire. Une osmose trash, sans honte, sans tabou, sans complaisance non plus. Des héroïnes vraies, réelles, ni belles ni super intelligentes. Comme un besoin de se prouver qu'on existe pour, par soi-même.
Alors voilà, je n'ose pas m'aventurer plus loin. J'ai peur d'être déçue par ses autres bouquins. Je reste pour l'instant sur King Kong Théorie et Baise-moi qui portent en eux cette intransigeance face à la vie, face à ce qu'on est ; cette lucidité sur ce qu'est la femme aujourd'hui, ce qu'elle doit être et qu'elle ne peut jamais devenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://luxcoppola.wordpress.com
SarahC.
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 46
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mer 20 Jan 2010, 09:51

Je vois que le sujet date un peu ... mais Virginie Despentes !!!
Je l'ai découverte depuis très peu de temps, et je me demande comment j'ai pu passer à côté d'elle pendant si longtemps !
J'ai acheté "Bye Bye Blondie " pour tester, j'avais entendu parler d'elle par un auteur que j'adore - Je sais pas vous, mais je fonctionne beaucoup par " relais " - et là ... le coup de foudre, un choc, un vrai:
Son style inimitable, la rage, la douceur sous-jacente, ce qu'elle a à dire ... un peu comme si j'avais trouvé une jumelle ... Enfin une femme qui ne fait pas dans les romans d'amour, une femme qui a du mal à vivre, qui a un vrai style, une femme vivante quoi ! ... Je parle aussi bien de ses personnages que d'elle-même, parce que bon, avec un style pareil, c'est un peu dur de faire la différence entre les deux.
Mais moi j'adore ça, quand on a l'impression d'être assise avec elle dans un bar, et de l'écouter raconter son histoire. J'aime les auteurs qui s'engagent, ceux dont on peut sentir l'âme en plongeant dans leurs livres ...
Revenir en haut Aller en bas
Mia Wallace
pilier
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 31 Mai 2010, 16:39

SarahC. a écrit:
Son style inimitable, la rage, la douceur sous-jacente.

Je suis infiniment d'accord. Je viens de découvrir Virginie Despentes avec Les jolies choses et c'est exactement l'impression que j'ai eue. Elle exprime de manière très crue la descente aux enfers, les travers de ses personnages mais aussi leur faille et une certaine poésie souvent indissociable des récits mettant en scène des personnages complètement désespérés. Je m'attaquerai prochainement à ses autres bouquins sans hésitation.
Revenir en haut Aller en bas
Célinou
pilier
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 07/06/2010

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 07 Juin 2010, 20:14

Une auteur que j'ai beaucoup lu pendant mon adolescence mais que je continue de suivre aujourd'hui... par "nostalgie" peut-être. A l'époque je considérais ça comme des romans provocateurs et rebelles.

Info pour les "fans" : Le prochain roman de Despentes est prévu pour la rentrée littéraire 2010 et s'appellera : Les transuraniens.
Revenir en haut Aller en bas
IzaBzh
pilier
avatar

Nombre de messages : 1193
Age : 53
Localisation : Yonne
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mar 08 Juin 2010, 19:16

J'ai lu Virginie Despentes il y a environ 2 ans. Teen spirit était très sympa, mais sans plus. King-Kong Théorie m'a beaucoup plus marquée dans le réalisme, j'ai trouvé "Bye bye Blondie" très émouvant. J'ai également vu "Baise-moi", très réaliste là aussi mais qui n'a pas fait "tilt" (probablement parce qu'elle part du postulat que de se faire violer, bof, ce n'est pas si grave que ça - un moyen de défense ?). Néanmoins, rien que parce qu'elle a écrit King-Kong Théorie, ça me donne très envie de lire ce qu'elle a pu écrire d'autre.
C'est quelqu'un qui écrit avec ses tripes, rien que pour ça, ça vaut la peine de la lire !
Revenir en haut Aller en bas
http://avel-iza.blogspot.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mar 29 Juin 2010, 11:28


clic !

En racontant pour la première fois comment elle est devenue Virginie Despentes, l'auteur de Baise-moi conteste les discours bien-pensants sur le viol, la prostitution, la pornographie. Manifeste pour un nouveau féminisme.


Voilà qui m'intrigue, effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mer 30 Juin 2010, 14:37

Izabzh a écrit:
C'est quelqu'un qui écrit avec ses tripes, rien que pour ça, ça vaut la peine de la lire !

Ma foi oui, je le lis donc, et pour commencer ce qu'elle dit du viol dans
" impossible de violer cette femme pleine de vices".

A partir d'un témoignage personnel, Virginie Despentes examine les positions convenues de la femme et de l'homme face au viol.

Dans la mentalité courante et dominante, l'homme pense qu'une femme peut être forcée, et que dans certaines circonstances, pas de problème, "elle l'a bien cherché", ou "c'est ce qu'elle voulait" (oui, mais sans le dire !).

Quant à la femme, elle prend le risque à sortir le soir sur certains trajets, "Après tout, sa place ne serait-elle pas à la maison" dit le discours ambiant.
Alors si "cela" (étrange euphémisme qui consiste à évacuer le mot et à minimiser la chose) se produit, il faut attendre de la victime un traumatisme irrémédiable.

Devant ces idées reçues, Virginie Despentes agite les contextes culturels en vigueur qui poussent les hommes à se montrer agressifs, et les femmes,à rester passives ou sans idée de défenses musclées, voire de vengeances actives.

Et le "fantasme du viol" ? oui, elle en parle aussi.

Ce n'est pas à moi de faire la synthèse de ses propos. Je suis d'ailleurs certain que chacun aura une oreille particulière à ce qu'elle dit. Au moins est-elle à écouter !

Et elle, elle ne raconte pas, comme Nancy Huston, que chaque "genre" a ses spécificités Smile

Avec ce livre, on abordera d'autres sujets. Voilà à quoi servent la lecture et les forums, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Ven 02 Juil 2010, 17:43


Et la prostitution ? là encore, Virginie Despentes ne délivre pas les cantiques connus Wink

Elle joue cartes sur tables : elle a fait le tapin occasionnellement , et c’était une sensation très agréable que d’attirer le regard et le désir des hommes :

Citation :
« J’étais jusqu’alors une meuf quasiment transparente, cheveux courts et baskets sales, brusquement je devenais une créature du vice. Trop classe. Ça faisait pense à Wonder Woman qui tournicote dans sa cabine téléphonique et en ressort en super héroïne, toute cette affaire, c’étai marrant ».

Alors pourquoi cette hostilité, cette vision dégradante de la prostitution ? voici la réponse avancée :

Citation :
« Difficile de ne pas penser que ce que les femmes respectables ne disent pas, quand elles se préoccupent du sort des putes, c’est qu’au fond elles en craignent la concurrence . Si le contrat prostitutionnel se banalise le contrat marital apparaît plus clairement comme ce qu’il est : un marché où la femme s’engage à effectuer un certain nombre de corvées assurant le confort de l’homme à des tarifs a défiant toute concurrence. Notamment les tâches sexuelles. »

Les clients ?

Des pervers, des brutaux, des obsédés, des éventreurs, entre serial baiseurs et serial killers ? Pas du tout !

Citation :
« Les clients étaient plutôt affables avec moi, attentifs, tendres. Beaucoup plus que dans la vraie vie, en fait. Si mes souvenirs sont justes, et je crois qu’ils le sont, ça n’ét leur agressivité qui était difficile à côtoyer ni leur mépris, ni rien de ce qu’ils aimaient, mais plutôt leurs solitudes leurs tristesses, leur peaux blanches, leur timidité malheureuse, ce qu’ils montraient de faille, sans fards, ce qu’ils montraient de leurs faiblesses.

Leur vieillesse, leur envie de chair fraîche contre leur corps de vieux. Leurs gros bides, petites bites, fesses flasques ou dents trop jaunes. C’était leur fragilité qui rendait le truc compliqué »
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Albert
pilier
avatar

Nombre de messages : 2302
Localisation : île de france
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 08 Aoû 2010, 08:31

Je viens de tenter de lire "Baise moi" en vain.......ce ne sont ni la crudité des mots ou des actes qui m'ont dérangé, mais un profond ennui.
Ces jeunes femmes sont d'un vide sidéral. Elle se font brutaliser, tuent sans émotion ni même intérêt, puis se précipitent dans l'alcool, la drogue pour tout effacer et recommencent le jour suivant.

Qu'est ce qui reste d'humain chez elles?? Juste des machines à souffrir et faire souffrir sans y prendre aucun plaisir.

Vos commentaires me donnent plus envie de lire King Kong théorie ou du moins de le feuilleter au préalable....
Revenir en haut Aller en bas
Sylbao
pilier
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 29
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 05/08/2010

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 08 Aoû 2010, 08:40

On n'écrit pas forcément un livre pour que ses personnages soient des modèles, et l'humanité est aussi là-dedans... Mais je n'ai pas lu le livre et je crois que je ne le lirai pas. Ce sont les mots cités qui dépassent le seuil de vulgarité au-delà duquel une lecture est de toute façon désagréable pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 08 Aoû 2010, 08:54


Citation :
Vos commentaires me donnent plus envie de lire King Kong théorie ou du moins de le feuilleter au préalable....

bonne idée, car j'ai retranscrit ce que pensait V. Despentes sans trop discuter, mais à mon sens il serait bon d'échanger sur les sujets qu'elle aborde.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 28 Aoû 2010, 05:56

le Temps fait un article sur Apocalypse bébé, paru chez Grasset, 344 p.
Citation :
livre foisonnant, explosif, haletant, solide et raffiné dans sa construction, d’une précision réjouissante dans les détails, et résolument contemporain

Elizabeth Badinter soutient Virginie Despentes :

Citation :
«Ce qui m’intéresse chez elle, c’est son courage, sa grande franchise et sa manière de rester ferme sur des positions minoritaires: la défense de la prostitution et des libertés sexuelles, sa culture du risque, sa façon de démonter les évidences et de sortir des assignations. Elle n’est pas du tout dans le sirupeux victimaire propre à sa génération. Elle en a bavé et pourtant a pris de la hauteur par rapport à sa propre expérience, et aux hommes.»

«Pour moi, en France aujourd’hui, il n’y a que deux romanciers qui ont su renouveler le rapport hommes/femmes: Virginie Despentes et Michel Houellebecq.»
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Prince d'Aquitaine
Animation
avatar

Nombre de messages : 2948
Age : 29
Localisation : Maromme, Seine-Maritime
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 28 Aoû 2010, 09:00

rotko a écrit:
Apocalypse bébé, paru chez Grasset, 344 p.
Oui, il me tente bien, celui-là Wink

_________________
"Aujourd'hui, la réalité est absurde, aussi horrible, aussi impénétrable que nos rêves. Et face à elle, nous sommes sans défense, comme dans nos cauchemars...". Ingmar Bergman
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 28 Aoû 2010, 10:52

je suppose que ton message est ironique. Pourtant, à écouter les échos du forum, Virginie Despentes trouve de fidèles lectrices.

Je la lis pour savoir ce qu'elle dit et entendre une voix non conformiste, comme "elles disent".

je doute que les hommes, d'une manière générale, l'approuvent dans ses positions. C'est aussi interessant sous cet angle.

La caution de E. Badinter m'a surpris. J'aimerais qu'elle développe ses arguments. J'avais entendu E. Badinter dans une emission minable sur la décolonisation, et elle m'avait étonné : l'essentiel, à ses yeux, était que les citoyens pour vivre ensemble aient un mythe commun, même si celui-ci est faux.

A mes yeux, être dupe de mensonges et de volontaires tromperies engendre du ressentiment. Car les mensonges se paient tôt ou tard, et les écoliers algériens - ceux qui allaient à l'école, ne doivent pas être reconnaissants d'avoir été bernés sur leurs origines.

Le petit éloge de la memoire de boualem Sansal pallierait cet oubli volontaire du colonisateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Prince d'Aquitaine
Animation
avatar

Nombre de messages : 2948
Age : 29
Localisation : Maromme, Seine-Maritime
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 28 Aoû 2010, 15:35

rotko a écrit:
je suppose que ton message est ironique.
Non, pas du tout. Il m'intéresse vraiment! Wink

_________________
"Aujourd'hui, la réalité est absurde, aussi horrible, aussi impénétrable que nos rêves. Et face à elle, nous sommes sans défense, comme dans nos cauchemars...". Ingmar Bergman
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 04 Sep 2010, 06:06

un article assez defavorable.

Si à la lecture on n'est pas d'accord, il faudra ajouter des commentaires.

Citation :
Polar à la papa, « Apocalypse bébé » dévide un scénario des plus crevards. Question rebondissements, ce n'est pas « Millénium », c'est minimum.

l' article de bibliobs
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Aphrodite
pilier
avatar

Nombre de messages : 1643
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mar 21 Sep 2010, 20:20

J'ai lu "Teen spirit" récemment. J'avoue que ce n'est pas de la grande littérature, loin s'en faut. J'ai parfois même du relire trois fois une phrase pour en comprendre le sens tellement elle était vulgaire.

En effet, le style est assez cru, familier mais on s'y fait.

Résumé : "Nancy a passé treize années chez sa mère, Alice, une dame branchée fric et névroses. Bruno a passé 30 ans enfermé chez lui, devant sa télé, à ne pas faire grand-chose. Nancy est la fille de Bruno, mais ni l'un ni l'autre ne sont au courant. Un jour, pourtant, Bruno voit Nancy débouler dans sa vie".

Un passage que j'ai beaucoup aimé- P.55 : " Je la regardais avec inquiétude. Premièrement, ma petite fille n'était plus du tout une petite fille. Elle m'arrivait à l'épaule, avait des attitudes de dame et, si on m'avait demandé mon avis, je lui aurais donné dix-sept ans, facile. Deuxièmement, ma petite fille ne s'habillait pas du tout comme une petite fille. Je m'efforçais de sourire en regardant comment s'était attifée pour le jour où on se rencontrerait, faisant semblant d'avoir de l'humour, du recul et vachement de tolérance, mais, au fond, je le prenais en pleine gueule".
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 47
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mer 22 Sep 2010, 06:45

J'ai écouté attentivement Despentes sur France Inter la semaine dernière, j'avoue ne pas avoir été convaincu par la personne humaine et encore moins par son talent d'auteur. Peut-être devrais-je me faire violence et passer outre mes a priori.
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite
pilier
avatar

Nombre de messages : 1643
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mer 22 Sep 2010, 09:00

"Talent" est en effet un bien grand mot.
Revenir en haut Aller en bas
old100
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 72
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 11/11/2009

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Jeu 23 Sep 2010, 15:42

rotko a écrit:
un article assez defavorable.

Si à la lecture on n'est pas d'accord, il faudra ajouter des commentaires.

Citation :
Polar à la papa, « Apocalypse bébé » dévide un scénario des plus crevards. Question rebondissements, ce n'est pas « Millénium », c'est minimum.

l' article de bibliobs

j'ai lu Apocalypse Bébé, et cette critique est complètement nulle.

plus intéressant:

http://www.rue89.com/cabinet-de-lecture/2010/09/19/avec-apocalypse-bebe-virginie-despentes-sassagit-167316

http://www.rue89.com/cabinet-de-lecture/2010/09/19/virginie-despentes-linterview-integrale-167318


Dernière édition par old100 le Jeu 23 Sep 2010, 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Jeu 23 Sep 2010, 15:48


Il te revient donc de rétablir une juste appréciation de cet ouvrage col
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Ven 24 Sep 2010, 08:31

Donne-nous ton sentiment personnel, c'est lui qui nous interesse.

Pour répondre ou complèter les messages précédents, la question du "talent" - ou du manque de talent, de Virginie Despentes ne se pose pas pour moi.

j'ai lu Virginie Despentes, Mordre au travers, Librio,(page 1 de ce fil) et je n'ai pas apprécié, mais on m'a dit, de manière convaincante, que je n'avais pas lu les "bonnes" nouvelles, ce que j'accepte volontiers. Je suspends donc mon jugement sur son talent de conteuse.

En fait Virginie Despentes aborde des sujets délicats ou litigieux, comme la prostitution, sous un angle non convenu.
Voilà pour moi l'interêt de prendre connaissance de ses livres, ce qui est un sérieux avantage par rapport à ceux qui écrivent correctement sans agiter une seule idée Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Aphrodite
pilier
avatar

Nombre de messages : 1643
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Ven 24 Sep 2010, 11:37

Tu as raison Rotko, il faut élargir nos horizons littéraires. J'ai laissé quelques mots sur "Teen spirit" que j'ai lu récemment.
J'aimerais ne pas m'en tenir qu'à ce roman et en aborder d'autres du même auteur. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virginie Despentes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virginie Despentes
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les chansons qui vous parlent...
» Moi je sais et vous? [tulipier de Virginie)
» Tulipier de Virginie
» Débat sur : Virginie Ghesquières
» GHESQUIERES, Virginie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: