Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jean claude Izzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Jean claude Izzo   Ven 09 Fév 2007, 06:22

J’ai d’abord lu Vivre fatigue, de jean claude Izzo. Librio [noir]

Le titre l’indique : fin de la révolte et acceptation de l’inéluctable par des personnages a la dérive ou qui abdiquent. A lire au lit, un dimanche matin de brume, après la cuite du samedi soir, dans les remugles de tabac !

Moi je suis en pleine forme, et je parcours Total Kheops: les toutes premières pages m’apparaissent mal écrites, soucieuses d’effets gratuits..
Un remords me fait reprendre le livre quand fabio Montale entre en scène : là tout change, c’est nettement mieux et j’apprécie la description de Marseille et le personnage. Je poursuis donc ma lecture, étonné des irrégularités d’inspiration de l’auteur….
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jean claude Izzo   Ven 09 Fév 2007, 06:26

« Total Kheops » de jean claude Izzo.

Fabio Montale est le survivant d’un trio de copains et retrouve, vingt ans après, les mêmes sentiments et les mêmes émois pour l’égérie de son trio. Il aime à reculons, mais avec la même ardeur, qui le fait « démarrer », au quart de tour !

il est de plus entouré de femmes plus attentives et plus affectueuses les unes que les autres, qui lui font la cuisine ou les pansements selon leurs compétences respectives. Tout serait donc parfait ? mais non ! Bourré de scrupules il a un cœur gros comme ça, et des états d’âme sur…. son métier, ses collègues, ses compagnes. Il confie à l’autre ce qu’il n’a pu dire à l’une, ce qui fait toujours plaisir !

Mais c’est l’histoire de l’itinéraire de Fabio qui compte, plus que la résolution des problèmes. Ah ! Fabio ! :- )

Tout le monde l’adore dans les milieux défavorisés, car on sait son bon cœur. Apres le drame, il recueille les confidences : (je traduis) 

« Bien sûr qu’elle t’aimait ! et qu’elle pensait a toi, même après les humiliants refus que tu as opposés à ses avances…. Même qu’avant de trouver la mort [violée et sodomisée à maintes reprises], elle t’avait offert un livre, le voici dans le papier cadeau »

On comprend que le lecteur n’échappe pas à ce mouvement unanime d’affection pour un flic qui boit sec, un grand sensible bouleversé par le destin…
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jean claude Izzo   Ven 09 Fév 2007, 06:28

« Total Kheops »

Ceci dit, Marseille est très présente avec ses lieux et ses gens, leur parler, leur cuisine, et cette présence est une des qualités du livre. Par contre les commentaires idéologiques sur le métissage et les méfaits du « tout français agressif » font redondance avec l’histoire qui témoigne d’un métissage historique nécessaire et de bon aloi. A mes yeux, ces commentaires paraîtront de plus en plus démodés.

L’intrigue ? elle est embrouillée à souhait parce que celui qui est chargé de dénouer les fils ne sait où il va. Il se livre sur le terrain à l’inspiration du moment.

Ainsi va le roman noir ! ça débute par deux exécutions menées tambour battant, et à la fin, c’est un vrai cimetière…
Dieu reconnaîtra les siens, car il y a longtemps que le lecteur moyen s’est mélangé les pinceaux.

Qu’importe ! on le lit et on se fait avoir, à Marseille comme ailleurs, par les sentiments et les bonnes intentions !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
JLNogaro
pilier
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Jean claude Izzo   Mer 30 Mai 2007, 01:59

Je suis un dingue de Jean-Claude Izzo. Pour ses écrits et son parcours d'homme. J'ai toujours en tête Total Khéops, Chourmo, Soléa, et le soleil des mourants...
Jamais vu un auteur parler de sa ville comme ça : avec une telle poésie, et une telle rudesse. Quant à Vivre fatigue, c'est tout simplement le recueil de nouvelles noires de référence. Pour moi ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanlouisnogaro.zeblog.com/c-general
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Chourmo de Jean-Claude Izzo   Mar 29 Avr 2008, 14:24

study livre de chevet (polar) : Comme d'habitude, une trilogie prise dans le désordre... au hasard de mes trouvailles chez mon bouquiniste...

I love you Izzo, Benaquista, Pouy, Bartelt, Mankell, et quelques autres...des auteurs que j'aime.

***
site de l'auteur : http://www.jeanclaude-izzo.com/


lire Résumé :

Fabio Montale, acculé à la démission parce qu'il s'occupait trop bien de sa mission dans les quartiers nord, reprend du service pour se lancer à la recherche de deux adolescents disparus la veille de la rentrée des classes.

Trop sensible, trop lucide, il est confronté à la montée des «agitateurs de crécelles sécuritaires», du chômage, de la drogue et des intégrismes de tous ordres.

«Chourmo», c'est l'esprit de la chiourme, des anciens galériens.

Par extension, c'est un état d'esprit qui pousse à aller vers les autres, esprit dont Fabio Montale se fait le juste représentant. À Marseille, les galères - entre le FEN., les extrémistes islamistes et la Mafia - on a l'air de bien connaître.

Chourmo, deuxième volet de la trilogie marseillaise de Jean-Claude Izzo, est dédié «à la mémoire d'Ibrahim Ali, abattu le 24 février 1995 dans les quartiers nord de Marseille, par des colleurs d'affiches du Front national».
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Les marins perdus de Jean-Claude Izzo   Mar 20 Mai 2008, 14:34

Sur le thème de la mer, encore... et Jean-Claude Izzo, par ce que j'aime cet auteur...

Un matin pluvieux dans le port de Marseille. Les trois marins de l'Aldébaran se lèvent, "le moral poissé dans la grisaille".

Voilà cinq mois que leur cargo est à quai : leur armateur, non content de sa faillite, a pris la fuite.

Le navire et son trio sont condamnés à attendre que la justice s'intéresse à leur avenir.

D'ici-là, il faut survivre, entre la mer et la terre, où ils fréquentent d'autres êtres à la dérive, en quête du sens de l'existence. Marseille, la belle, veille sur eux tel "un éblouissement.(...)

Une femme qui s'offre à ceux qui arrivent par la mer" et rappelle à leur souvenir "le bonheur, simple, qui descend du ciel vers la mer".

study Jean-Claude Izzo, chantre de Marseille, qu'il met en scène comme un personnage dans tous ses romans, notamment dans sa trilogie "noire" (Total Khéops, Chourmo, Solea), est aussi fasciné par le destin des êtres en perdition, par ce moment de bascule qui les précipite dans l'irréparable, les bannit du bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
Mag à l'eau
pilier
avatar

Nombre de messages : 467
Age : 52
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Jean claude Izzo   Ven 07 Jan 2011, 18:06

Je viens de relire Les marins perdus avec le même bonheur que la première fois, et une bonne dose de tristesse à la fin en pensant à Jean-Claude Izzo, mort trop tôt.

Izzo avait une passion pour le monde méditerranéen et pour Marseille, et cette passion me colle à chaque fois des frissons. C'est d'ailleurs grâce à lui que j'ai découvert Gianmaria Testa, un méditerranéen dont la voix me trouble et m'enchante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean claude Izzo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean claude Izzo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blasons et corporations - Jean-Claude Dusserre
» Le livre Natures sensibles de Jean Claude Allard
» salut c'est jean claude
» Charlemagne, jean-Claude, conseiller de préfecture
» MOREAU Jean-Claude - Général d'Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: