Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Edward Zwyck, Blood Diamond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
roudita
pilier
avatar

Nombre de messages : 385
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Edward Zwyck, Blood Diamond   Jeu 22 Fév 2007, 09:04

Lundi, c'est cinéma ! Et au menu de ce lundi : Blood Diamond de Edward Zwick avec Leonardo DiCaprio, Djimon Hounsou et Jennifer Connelly. Tout ce que j'en savais, c'est que ça remettait en cause l'industrie du diamant, rien de plus. Et là, la claque.

Selon moi, l'industrie du diamant n'est, dans ce film, qu'un prétexte à montrer les guerres, les tortures, les horreurs qui se sont passées et se passent encore en Afrique.

Ok, on dira que le film est réducteur sur la cause de ces guerres. Ok, on dira que ce film hollywoodien a coûté autant que le PIB de la Sierra Leone. Ok, on dira que l'histoire est parfois niaise et avec des grosses ficelles. Ok pour sûrement encore plein d'autres défauts.

MAIS !

Quelle claque ! Il touche à tout, un petit peu, sans juger finalement. Il montre que les guerres ne sont pas seulement liées au diamant; il pose la réflexion de l'homme bon ou méchant intrinsèquement; il aborde le thème de la relation noir/blanc et de l'apartheid; il montre des actes terribles (le meurtre d'un homme à coup de pelle) dans les mains d'hommes bons et justes; il met en image l'embrigadement des jeunes enfants... et j'en oublie très certainement...

Alors bon ou mauvais film, je ne sais pas.. mais si ça nous ouvre un peu les yeux sur ce qui se passe ailleurs que chez nous, alors j'applaudis. Pour plus d'info, non sur les diamants mais sur la région dans laquelle se situe le film : wikipedia est ton ami (Sierra Leone).
Revenir en haut Aller en bas
http://jude.netliberte.org
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Jeu 22 Fév 2007, 14:31

un si beau compte rendu merite aussi des videos = 17 sur ce site.

C'est vrai que c'est impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Ven 23 Fév 2007, 10:40

je ne suis pas aussi magnanime que Roudita...

Un blanc africain (Caprio), est un chasseur de pierres, un traficant. Il découvre l'existence d'un gros diamant rose. Il veut le récupérer à tout prix, et pour ça, il doit convaincre celui qui l'a caché de lui donner.
Cet homme Solomon Vandy, ne pense qu'à retrouver sa famille et à la protéger des horreurs de la guerre.
Entre ses deux hommes, une femme, journaliste américaine pleine de belles convictions va les aider peu à peu l'un à trouver sa famille l'autre à s'humaniser.

Bref bref bref.
Bon réalisateurs de grandes fresques guerrières. Les combats sont parfaitement filmés. Des bombes, des coups de feu, des corps qui tombent, des corps qui courent, du désordre parfaitement ordonné.
J'apprécie le travail d'orchestration, mais ce n'est pas ça qui apporte grand chose à l'histoire.
Seul point que j'ai trouvé très interessant dans le film (et j'espère que c'est voulu) : c'est la répétition des quasiment même scènes de bataille. L'impression évidente que le monde n'est qu'un éternel recommencement. Quoiqu'on fasse, les hommes trouveront toujours un moyen de s'entretuer (philosophie oh combien commune, mais bien montré ici. Par contre, qui sonne vraiment creux lorsqu'elle est annoncée quelques minutes plus tard par l'un des personnages : l'homme n'est ni bon ni mauvais, il n'est qu'un homme... suuuuper...)

Le film est bien rythmé. Les acteurs sont biens.
Mais tout sonne finalement assez creux : un scénario vu et revu, avec une magnifique morale à la fin. Des scènes que l'on voit arriver des kilomètres à l'avance et finalement un film qui perd complètement de sa force.
Si on dit en plus qu'il y a quelques incohérences - juste pour accentuer le propos : l'homme est une bête - comme celle où évidemment le bien gentil pète un câble et fracasse la tête d'un méchant.
Celle où le héros sans coeur se révèle finalement altruiste et généreux...
Brrrr ça fait froid dans le dos un cinéma qui tourne autant en rond.

****

Il y a des réalisateurs qui savent filmer la guerre, les injustices, avec talent, pertinence et un parti pris qui dépasse celui du spectacle et de la grosse production. Il vaut mieux voir ceux là : Hôtel Rwanda - Va, vis et deviens entr'autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Ven 23 Fév 2007, 10:52

j'ai vu Va, Vis, Deviens mais d'après les comptes rendus que vous faîtes, il n'entre pas dans la même catégorie de violences.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Sam 24 Fév 2007, 18:34

Blood diamond ou le diamant de sang.

Comme Roudita, j’ai été très impressionné par les scènes de violence dans ce film. Elle surgissent avec une rapidité qui contraint les villageois à la fuite, et on voit ainsi l’Afrique prise entre des troupes d’origines diverses, mais dont les comportements sont les mêmes. L’Afrique mise à feu et à sang.

Particulièrement impressionnante cette peinture des enfants soldats, dont nous savons que le phénomène existe. Je regrette d’ailleurs de n’avoir pas pu dire du bien du livre de Kourouma, Allah n’est pas obligé.

On voit bien le continent africain « oublié de Dieu » comme le dit un personnage, exploité par les uns, rançonné par les autres. Léonora Miano avait bien montré à quel point les populations civiles sont vulnérables devant toutes les bandes armées.

Cette histoire de diamant, j'en suis d'accord, sert de prétexte à une vision de l'Afrique.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Sam 24 Fév 2007, 18:37

Ces points établis, essentiels, -et je suis d'accord avec queenie sur le rythme des scènes, particulièrement fort, on peut faire des reproches au film : la journaliste Maddy Bowen m’a paru exaspérante. C’était sans doute dans son rôle, mais elle répond trop bien à la demande ! Leonardo di Caprio est crédible, et je trouve qu’il a pris des airs de Jack Nicholson- sans doute depuis les infiltrés, et qu’il pourra affiner son jeu.

Quant à l’intrigue proprement dite, et en particulier « l’happy end », le film m’a rappelé la constance du jardinier dont j’avais, à la différence de beaucoup de spectateurs, trouvé la fin très artificielle.

Inutile de s’appesantir sur des scènes entre le mercenaire Di Caprio et la journaliste, où la musique se veut sirupeuse. Les airs de rap dans d’autres scènes ne m’ont pas paru à leur place, y compris dans le générique de fin.

Tel quel, le film m’a bien plu par les problèmes qu’il soulève et des scènes très fortes.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Dim 25 Fév 2007, 06:41

je ne pense pas qu'il y ait des incohérences dans les personnages : ils ne sont pas définitivement bons ou mauvais, mais chacun réagit selon son expérience et les circonstances au moins autant que selon les valeurs ou l'absence de valeurs qu'il affiche.

De ce côté les personnages sont nets dans leurs objectifs :

le pécheur veut une revanche sur sa vie par l'intermediaire de ses enfants et en particulier de son fils. Il aime la terre d'Afrique car il se reconnait dans le village et la famille - microcosmes du pays à son échelle.
Le mercenaire, lui aime l'Afrique sur une plus grande échelle, celle de son expérience, comme un pays à exploiter où vivre intensément.

Sur le terrain, chacun suit sa ligne avec les zig zags dus aux obstacles.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Harelde
pilier
avatar

Nombre de messages : 7283
Age : 42
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Blood Diamond   Mar 02 Fév 2010, 09:07

Dimanche soir TF1 diffusait Blood Diamond avec l'inénarrable Leonardo. Et depuis, je cherche le livre dont est tiré le scénario. En vain jusqu'à présent.
Et je crois me rappeler qu'on en avait discuté (du livre) au sujet d'une possible lecture commune de l'an dernier. Lecture qui n'avait finalement pas été retenue au profit d'une autre.


scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://www.corif.net/site/
Harelde
pilier
avatar

Nombre de messages : 7283
Age : 42
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Mar 02 Fév 2010, 09:11

J'ai manqué un sujet de Roudita qui me donne la réponse...
col

Allah n’est pas obligé.

Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.corif.net/site/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Ven 22 Avr 2011, 17:40

Harelde a écrit:
Dimanche soir TF1 diffusait Blood Diamond avec l'inénarrable Leonardo. Et depuis, je cherche le livre dont est tiré le scénario.

Citation :
Allah n’est pas obligé
.

Sauf erreur de ma part, je ne vois pas de lien entre les deux oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Lun 09 Mai 2011, 10:19

j'ai vu le dernier samouraï

Le capitaine Nathan Algren est ressorti traumatisé des guerres de Sécession et contre les Indiens. Envoyé au Japon par son pire ennemi, Nathan est chargé de mater la rébellion du samouraï Katsumoto et de ses hommes qui refusent l'ordre "moderne" que veut installer le jeune empereur. A l'issue d'une bataille acharnée, Nathan est retenu prisonnier au village de Katsumoto, découvre la culture du pays et finit par faire sienne la ligne de conduite des samouraïs. Devenus amis, Katsumoto et Nathan vont prendre les armes, ensemble, pour que l'ère des samouraïs perdure.

le film est long 2 h 24 et m'a paru assez prévisible. Je conçois que ce soit un bon spectacle, j'ai trouvé cependant que les effets esthétiques étaient recherchés :

- les flash-back" ponctuels qui par une ou deux images rappellent la guerre du capitaine contre les Indiens, pas si glorieuse qu'il veut bien le dire.

- les ralentis dans la charge des cavaliers samouraîs de Katsumoto;

- les bagarres au sabre ou au bâton, entre la chorégraphie et la cascade, qui sont des emprunts à des films comme Tigre et dragon

Le spectacle est soigné, avec des gros plans de visages expressifs (virils !), des affrontements de personnages, bien dans la ligne du cinéma americain, selon moi. J'aurais aimé plus de souffle plutôt que cette recherche esthétique constante, jusque dans les plans de cerisiers en fleurs.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Mar 24 Mai 2011, 06:06

j'ai vu Couvre-feu Un film de : Edward Zwick
Avec : Denzel Washington, Bruce Willis, Annette Bening

Anthony Hubbard, à la tête de la brigade antiterroriste de new york, a fort à Faire avec une vague d'attentats qui Ravagent la ville. la loi martiale est Proclamée, livrant les rues aux soldats Du général devereaux, un opportuniste Mégalomane. avec l'aide d'elise kraft, De la cia, hubbard tente de neutraliser La dernière des cellules terroristes.

Qu'en dire ? le début plonge dans l'action et laisse le spectateur la bouche ouverte. Mais on voit ensuite une compilation de prises d'otages et d'actions antiterroristes entrelardées avec des réflexions sur "Que faire ?".

On jurerait un film fait après le 11 septembre. Non, il date de 1998. C'est un film d'action, inutile à mon avis d'y chercher autre chose.

un article.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Mar 24 Mai 2011, 14:11

Couvre-feu Un film de : Edward Zwick.

Dans le couvre-feu, ce qui préfigure le 11 septembre et la sidération des Américains, on voit plein d’actions terroristes, avec prises d’otages, notamment, mais les revendications restent muettes. On dirait que le mal est fait « gratuitement ». C’est à peine si un présumé terroriste parle de son frère embrigadé, au seul motif de retrouver, après un attentat suicide, « 70 vierges » comme récompenses de sa mort.

Il n’est pas question d’Al Qaida, mais des Palestiniens et du Hamas. Tout le film est consacré à l’évènementiel, et dans une moindre mesure à ce que la lutte contre le terrorisme pourrait entraîner comme dérives pour la vie à New-York et les libertés individuelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Mer 22 Juin 2011, 04:27

Glory

1863 - La guerre de Sécession ravage les Etats-Unis. Le jeune Robert Gould Shaw est promu colonel du premier régiment de soldats noirs, engagés volontaires dans une guerre qu'ils ne croient pas la leur. Ils se trompent...

Ce film se laisse voir avec plaisir, on s'aperçoit que l'abolition de l'esclavage n'est qu'un premier pas et qu'il faudra franchir le second : la reconnaissance de la valeur de l'homme de couleur, niée par le racisme.

Cette conquête de soi et cette réhabilitation du groupe se fait dans l'armée qu'on voit défiler avec le fanion américain etc. Mais les Noirs engagés en veulent plus : participer aux combats, montrer leur valeur guerrière, être reconnus.

Chaque scène présente un dilemme moral, qu'il s'agisse du colonel face au déni de son autorité, ou face à l'injustice ou au racisme, ou des hommes de troupes de différentes origines : quelle différence entre l'ouvrier agricole et le Noir de Boston !

On peut être un peu réticent sur l'exaltation de l'héroïsme moral dans un contexte guerrier, mais le film présente des scènes qui captivent le spectateur, et font bien comprendre les enjeux. On a même droit à du gospel pour cette naissance/reconnaissance du "peuple noir".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Mer 22 Juin 2011, 04:33

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Pégase59
pilier
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 58
Localisation : Namur Belgique
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Jeu 03 Mai 2012, 14:13

Hier j’ai regardé sur une chaîne belge le film "blood diamond"

Cela se passe en pleine guerre civile en sierra Léone..maintenant ils sont en paix.
Impossible de cacher que ce film est américain..eux seuls déploient d’immenses moyens style Hollywood..
quelques scènes de violence notamment lorsqu'on coupe les bras et horreur , j’ai appris que le roi Léopold II , un des rois des Belges pratiquaient cette barbarie.
je sais qu'il n'était pas très net mais bon..
On montre la guerre du diamant , on tue ;pour récupérer l'énorme diamant sang..mais je pense que c'est surtout la guerre entre l'armée et la guérillas qu'on montre.
On montre également comme on fait des enfants-soldats..affreux..
dans ce film j’avais l'impression de revoir le génocide du Burundi où on tue son propre frère..
Des familles sont "parquées" comme du bétail..0
en résumé j’ai surtout retenue la guerre contrairement au titre qui parle de diamant
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Mer 09 Mai 2012, 18:43

Blood Diamond c'est aussi l'histoire du pillage des énormes ressources minières de l'Afrique pour la cupidité de grands groupes industriels américains ou européens, là dans ce film ce sont les mines de diamants à la merci des spéculateurs d'Anvers (la plaque tournante des diamants), pour prendre le contrôle des diamants (les extraire et réguler leur marché) on n'hesite pas à declancher des guerres civiles qui jettent des centaines de milliers de personnes sur les routes et font des millions de refugiés parqués dans des camps de transit, et pour constituer des troupes fraiches les chefs de guerre enrôlent de jeunes enfants qu'ils arment et dressent à tuer leur propre peuple. Et l'on peut voir dans ce film les gros actionnaires en col blanc se partager les richesses issues de la misère de ce continent...C'est un film malheureusement traité à l'americaine (gros budget, gros effets speciaux) mais un film qui impacte car il ne cache rien de ce scandale auquel participent de nombreux états "bien pensants"....

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Jeu 10 Mai 2012, 18:27

Au milieu du film, cette touche d’absurde. Ce vieil homme qui a perdu la raison, rencontré dans un village dévasté, désert, et qui dit à Djimon Hounsou, avec la plus grande conviction : "Il ne manquerait plus qu’il trouve du pétrole ici, alors ce serait pire". C’est quoi le pire du pire ???
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   Ven 11 Mai 2012, 05:14

Blood diamond, avec tout ce que vous avez dit, reste quand même un "film americain" avec un denouement public qui repose sur la denonciation convaincante des coupables. L'honneteté triomphe donc des multinationales prédatrices.

Vision réconfortante du monde, qui justifie ainsi une portée ideologique du film...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edward Zwyck, Blood Diamond   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edward Zwyck, Blood Diamond
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapaport Diamond Report
» BLEACH Movie 2 - Diamond Dust Rebellion
» (1956) Rapport sur les Objets Volants Non Identifiés par Edward J. Ruppelt
» aquisition d un newton black diamond 150/750
» (1956) Edward J. Ruppelt - Report On UFOs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: