Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lars von trier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Rosie
pilier


Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Lars von trier   Dim 14 Fév 2010, 23:14

C'est assez étrange, mais j'y ai vu bien autre chose que la misogynie et le sexisme. Cela m'a parlé intérieurement mettant en exergue tout ce que représente mon sexe. La femme que je suis, et là, je me suis mise à penser à "filles" - non pas un livre que j'ai lu, mais à toutes ces femmes qui m'ont précédée ; ces Inconnues et qui s'inscrivent au travers de mon origine sexuée, puis j'ai pensé à la "Mère" - et à la mienne, et à l'injustice. Et dans le chaos du symbole féminin, je permute dans la croyance, au travers dupéché originel, la femme porteuse de cette symbolique. La femme condamnée au serpent de l'enfer.
Ainsi, je perçois vraiment la folie au travers du temps. Les dégâts que cela a pu engendrer. Et la folie n'est jamais très loin. Elle est assise juste aux abords des ténèbres de notre esprit. La partie absconse en nous. La face occultée de l'humanité. L'inverse de la sérénité, l'inverse du bien. Et ce film met vraiment en avant toutes les facettes du bien et du mal et il le fait au travers de la Nature. Et j'y ai vu la souffrance et la toute puissance. Un combat éternel entre Elle et elle face à Lui.
Et pour ma part, j'ai trouvé ce film à la fois dantesque et magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
marxou
pilier
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 35
Localisation : europe
Date d'inscription : 16/11/2009

MessageSujet: Re: Lars von trier   Dim 21 Mar 2010, 16:28

En voilà un grand. Je ne suis pas loin de considérer que les Idiots est le meilleur film de ces vingt dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
Moondog
pilier
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 30
Localisation : Asnières
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Lars von trier   Ven 26 Mar 2010, 00:24

Le Direktor est une petite merveille!!! J'ai adoré. En plus en VO le danois a un charme fou. Ca me fait beaucoup pensé a l'univers décalé de norway of life ou l'art de la pensée négative.

Ah c'est sur on est loin d'antichrist. Presqu'un an après on s'en souvient encore. Avec ces fameux plans quand elle lui .... et qu'elle se...., et cette fameuse intro ou on voit .... au ralenti et en noir et blanc. Que du bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Lars von trier   Sam 25 Sep 2010, 08:24

Moondog a écrit:
Le Direktor est une petite merveille!!! J'ai adoré. En plus en VO le danois a un charme fou.

Oui oui oui ! En VO surtout ! Le danois est coeur!. lol!



J'ai revu cette semaine Direktøren for det hele et alors que je l'avais seulement trouvé intéressant la première fois, cette fois-ci je l'ai trouvé absolument fantastique. C'est drôle (l'humour noir à la danoise), grinçant et offre une vision des rapports humains fascinante.

cheers

Pour vous résumer en trois lignes: un patron d'entreprise, qui se fait passer auprès de ses employés pour un simple collègue (afin de ne pas être blâmé pour les décisions injustes qu'il prend), engage un acteur pour jouer le rôle du directeur auprès d'une délégation islandaise qui veut racheter la firme.
L'intrigue est un peu embrouillée mais ce sont justement ces quiproquos qui donnent au film tout son piment... merci
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lars von trier   Ven 20 Mai 2011, 04:51

Melancholia

Lars von Trier - Avec Kirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg, Kiefer Sutherland...


clic !

l'histoire de Justine et Michael, un couple qui célèbre son mariage en compagnie de la sœur de ce dernier ; tous ignorant qu'une planète du nom de Melancholia fonce droit vers la Terre, leur réservant tous un funeste destin.

.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Lars von trier   Sam 21 Mai 2011, 09:32

Bel article sur Melancholia par libération.

J'irai sans doute voir le film à sa sortie au Danemark. Smile Avant-première dans quelques jours il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 02 Aoû 2011, 05:47

Dogville


Réalisé par Lars von Trier. Avec Nicole Kidman, Paul Bettany, Patricia Clarkson.

Dans les années trente, des coups de feu retentissent un soir dans Dogville, une petite ville des Rocheuses. Grace, une belle femme terrifiée, monte en courant un chemin de montagne où elle elle fait la rencontre de Tom, un jeune habitant de la bourgade. Elle lui explique qu'elle est traquée par des gangsters et que sa vie est en danger....



analyse du film par le cine-club de Caen.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 09 Aoû 2011, 05:44

Sortie du film sur les écrans, ce 10 Août

Melancholia déroule son histoire avec une simplicité bouleversante. Comme un opéra, le film a une véritable ouverture, un montage d'images énigmatiques, magnifiées par la Mort d'Isolde de Richard Wagner.
Puis le mariage de Justine et du fringant Michael (Alexander Skarsgård) laisse la place aux jours passés entre soeurs avant la collision avec la Terre.


Citation :
"Chacune des soeurs est un autoportrait. Claire représente ma part saine. Justine, c'est ma part dépressive, attirée par le néant, et qui pense toute relation à l'autre profondément inutile puisque vouée à l'anéantissement."

in Le Point.

La presse est favorable.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 09 Aoû 2011, 09:59

Ayè, il est au Comoedia ! Je vais le voir cette semaine !!! meme
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 09 Aoû 2011, 10:23

Le réalisateur multiplie les propos déconcertants à propos de son film : est-il "sortable", en dehors de ses films ? Wink

- Pourquoi répétez-vous en interview que vous détestez Melancholia?

Parce que c'est vrai ! Si j'en étais pleinement satisfait, je le dirais. En l'état, le film n'est pas nul mais frustrant. Le prologue, par exemple, ne me plait pas du tout. Au départ, je l'avais pensé différemment. J'ai rapidement déchanté en voyant les rushs. Quand j'ai vu les premières images, ça ressemblait à une pub pour du parfum. Et moi, je voulais l'apocalypse!


un entretien plus constructif sur Excessif
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 16 Aoû 2011, 12:09

Je m'en fiche : je l'ai vu et je le reverrai !


Ouverture magistrale : images somptueuses, ralentis étouffants/époustouflants, personnages quasi figés – mais pas tout à fait –, comme un musée des derniers instant du monde. Tout cela sur le déchirant crescendo wagnérien de Tristan et Isolde. Le souffle se fait court avant l’apothéose apocalyptique. Mais s’agit-il réellement de parler de la fin du monde ?

En deux « actes », Lars Von Trier nous offre deux admirables portraits de femmes, magistralement interprétés par Kirsten Dunst et Charlotte Gainsbourg.

Spoiler:
 

Alors… s’agit-il réellement de parler de la fin du monde ? Je ne le crois pas. J’y verrais plutôt un raisonnement par l’absurde. Que se passerait-il si les masques-sourires convenables que nous nous obligeons à porter volaient en éclat ? Qu’est-ce que le courage ? la lâcheté ? la force ? la faiblesse ? Ne doivent-ils finalement pas tout aux contextes, tel le fier Tristan dont la vie tenait à une voile blanche.

Spoiler:
 
Seuls aspects un peu décevants du film :
Spoiler:
 
rapidement noyés dans la maestria narrative et visuelle de Lars Von Trier.

Après… se lever et sortir…


Revenir en haut Aller en bas
Thib
pilier
avatar

Nombre de messages : 46
Localisation : La Romancie.
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Lars von trier   Lun 05 Sep 2011, 19:58

J'ai d'abord eu peur... que L. von Trier en fasse trop dans l'esthétisme graphique et dans le romantisme exacerbé... Mais non. La première partie, c'est du Balzac à la scandinave, où sont pesées toutes les lâchetés, toutes les dissonances d'un monde artificieux, avec mention spéciale pour le patron publiciste, arrogant petit larbin du néolibéralisme. Wagner, là-dedans, n'est-il que pure ironie?

La seconde est progressivement envahie par une science fiction allégorique et poétique. Epoustouflant, en effet. Je doute que le pseudo argument scientifique ne fasse pas sourire les connaisseurs en astro-physique, mais a-ce quelque importance? Il suffit que cela paraisse traité sur le mode science-fictionnel. Justine déploie dans cette seconde partie toute la dimension négative et extravagante de son personnage, sorte de fragile amazone (magnifique Kirsten) face à l'approche de la Mort, qui prend l'aspect d'une planète chrono et géophage... Voir ce monstre sidéral surgir et enfler comme une tumeur vaut son pesant de cinéma!

J'ai lu quelque part les clins d'oeil intertextuels (pardon pour ce vocabulaire pédantesque) du réalisateur à ses confrères du cinéma. Par exemple le tableau de Brueghel qui renvoie à Tarkowski. Mais ai-je rêvé ou ne peut-on en voir un autre à la série du Prisonnier: ce véhicule de golf qui parcourt le beau domaine ordonné comme une scène de théâtre à Portmeirion, idéal pour regarder se lever la tragédie de l'enfermement doré, bref: l'existence dans toute sa grandiose horreur?

Je crois qu'à l"instar de Mélancholia, ce film restera quelque chose de géant!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lars von trier   Lun 05 Sep 2011, 20:39

Thib a écrit:

Je crois qu'à l"instar de Mélancholia, ce film restera quelque chose de géant!

Excuse-moi, mais de quel film parles-tu ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 06 Sep 2011, 07:28

Thib a écrit:
Mais ai-je rêvé ou ne peut-on en voir un autre à la série du Prisonnier: ce véhicule de golf qui parcourt le beau domaine ordonné comme une scène de théâtre à Portmeirion, idéal pour regarder se lever la tragédie de l'enfermement doré, bref: l'existence dans toute sa grandiose horreur?
J'ai eu la même pensée, soulignée par le refus systématique du cheval de Justine sur le pont, puis plus tard par la panne.
Bonjour chez vous ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Thib
pilier
avatar

Nombre de messages : 46
Localisation : La Romancie.
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 06 Sep 2011, 12:06

Sans parler de la planète géante qui menace d'étouffer ce petit monde comme le Rôdeur...

Rotko?! Mais nous parlons de Melancholia, le dernier film de Lars von Trier... bye
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 06 Sep 2011, 14:07

ta dernière phrase m'a induit en erreur. Si tu parles de Melancholia, je ne comprends pas pourquoi tu as écrit

- à l'instar de melancholia

ce qui revenait à comparer un film avec lui-même.

Mais je vois que tu fais allusion au prisonnier que je ne connais pas ; d'où ma méprise.

Pas grave, puisqu'on retombe sur nos pieds flower

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 06 Sep 2011, 15:38

Manderlay est un film danois de Lars von Trier sorti en 2005.

Un film a la maniere de Trier sur l'esclavage et le racisme aux USA. Aussi bien que Dogville.





Revenir en haut Aller en bas
Thib
pilier
avatar

Nombre de messages : 46
Localisation : La Romancie.
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 06 Sep 2011, 17:07

Rotko a écrit:
Si tu parles de Melancholia, je ne comprends pas pourquoi tu as écrit - à l'instar de melancholia

En te lisant, je me suis dit: il a raison, j'ai écrit là n'importe quoi!
En fait, je voulais parler de la planète fictive elle-même: un film géant, comme la planète Mélancholia. Wink
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 06 Déc 2011, 06:12



clic !

prix du meilleur film du cinéma européen 2011 pour "Melancholia".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mar 06 Déc 2011, 11:57


C'est l'Academie du cinema a Berlin qui attribue ce prix?

De toute facon, j'ai le film sur mon ordinateur, je ne tarderai pas de le voir. ou
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mer 01 Fév 2012, 08:50

Melancholia

Les premières minutes du film, un prologue en quelque sorte, m'ont paru à la fois belles, pour certaines, et un tantinet emphatiques. Elles annoncent, sans tout dire, on essaie de nous mettre dans l'ambiance, la musique de Wagner joue un rôle déterminant, emotionnellement, on côtoie les sphères de la metaphysique, avec des bords un peu kitsch.

Ensuite les deux volets : Justine et Claire, les deux soeurs dissemblables.

Dans le prologue, une image type E.T, présentait Justine comme une sorte de medium avec des ondes lui sortant des doigts.

Si les images de la propriété, aux différentes heures du jour et selon les humeurs, sont à la fois belles et evocatrices, la cérémonie du mariage m'a semblé très longue, pour un piètre résultat social, familial, et matrimonial.

1 Justine

J'ai vu de l'humour dans certaines scènes, lemari rhabillant la mariée avant l'acte, celle-ci, très décidée, à prendre un substitut d'époux, sur le terrain, avec un premier venu qui n'en demandait pas tant !

Evidemment, la versatilité d'humeurs de la mariée, les évenements contraires qui troublent le déroulement des festivités, se rattachent au thème : Justine serait "lunatique", peutêtre en phase avec d'obscurs pressentiments, voire des angoisses plus visibles dans le 2e volet.

On lui a soumis un marché (un "deal) : tout ce falbala, cet argent dépensé, en échange d'un bonheur. Or elle sent bien que ce bonheur est compromis, d'où le rejet de ces cérémonies déplacées à ses yeux.

ce premier volet est bien long, les hôtes ont envie departir, on les comprend Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mer 01 Fév 2012, 09:05

2e volet, Claire

L'angoisse y est plus palpable, l'attente d'une apocalypse, vainement niée par le père, ressentie par les chevaux, matérialisée par les pilules mortelles notamment.

Justine, complètement dépressive, accrôit la charge oppressante de Claire, inquiète pour son fils, et l'avenir. Certains n'ont pas trop aimé Charlotte Gainsbourg dans le rôle. Il est vrai qu'elle a la charge de la famille et des chevaux. Claire essaie d'échapper au mal, en fait imparable et imminent.

Certains tableaux reviennent comme l'hiver de brueghel, dans le prologue et les volets.

Drôle de choix, rien à voir avec un réchauffement climatique !. S'il s'agit de références à d'autres réalisateurs, on se dira que le nec plus ultra des réalisateurs actuellement, est de se faire bien voir de leurs pairs, avec des clins d'oeil d'initiés. On a ainsi deux publics, celui des festivals, et celui des salles, le premier faisant acte d'autorité par rapport au second, par les récompenses, la notoriété, et les critiques.

Malgré l'aspect esthetique du film, l'angoisse réelle qui étreint dans le second volet, Melancholia est-il bien convaincant ? on se gratte la tête, on s'interroge.

Fallait-il 2 heures dix et une presence insistante de la musique pour nous mettre dans le coup ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mer 01 Fév 2012, 09:25

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi Rotko! Ce film est tout sauf ennuyeux!

Citation :

On a ainsi deux publics, celui des festivals, et celui des salles, le premier faisant acte d'autorité par rapport au second, par les récompenses, la notoriété, et les critiques.

affraid

Je ne sais pas ce qui te permet de dire ça. Est-ce que tu as effectué des sondages aux sorties des salles? Tu te sens représentatif du public lambda (si ce terme veut dire quelque chose)?

Lars Von Trier reste un des grands réalisateurs contemporains. Il l'a abondamment prouvé par la qualité et la variété de ses productions. Le film a raflé 4prix (dont un seul vraiment majeur à Cannes), je ne le trouve pas particulièrement encensé par les festivals.

En revanche je me retrouve dans le commentaire de Luca:

Luca a écrit:

Alors… s’agit-il réellement de parler de la fin du monde ? Je ne le crois pas. J’y verrais plutôt un raisonnement par l’absurde. Que se passerait-il si les masques-sourires convenables que nous nous obligeons à porter volaient en éclat ? Qu’est-ce que le courage ? la lâcheté ? la force ? la faiblesse ? Ne doivent-ils finalement pas tout aux contextes, tel le fier Tristan dont la vie tenait à une voile blanche.

cheers J'ai vu ce film comme une fable!

Inutile de vous dire que Lars Von Trier, même s'il agace, est une gloire nationale au Danemark. Du coup, difficile d'y échapper et surtout de ne pas savoir ce qu'est le fameux 'Dogma 95'. Ce qui m'a frappé dans ce film c'est la pirouette effectuée par Lars Von Trier... à 180° du fameux dogme. Délicieusement surprenant.

Citation :
S'il s'agit de références à d'autres réalisateurs, on se dira que le nec plus ultra des réalisateurs actuellement, est de se faire bien voir de leurs pairs, avec des clins d'oeil d'initiés

Encore une fois, qu'est-ce qui te permet de dire ça? scratch

J'ai vu quelques références au romanticisme allemand (ce qui a d'ailleurs en autres déclenché la polémique à Cannes) mais est-il nécessaire de trouver des références claires à d'autres réalisateurs? Je trouve ta remarque d'assez mauvaise foi. col
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mer 01 Fév 2012, 09:51

Ce n'est pas la première fois qu'il y a désaccord entre le prix de Cannes et le public

Palme d’Or : Loong Boonmee Raleuk Chaat d'Apichatpong Weerasethakul

On pourrait s'interroger sur les critères d'appréciation des critiques et du public, sans trancher. Mais intouchables a montré un vrai fossé ! du coup, le film donnait lieu à une reflexion sociologico-politique.

Pour les références, elles servent souvent d'autorité à qui doute d'un film : tu n'as rien compris, c'est une reférence à Tarkovski etc,

sans compter les réalisateurs qui, dans un bel élan nombriliste, se citent eux-mêmes par une image, une scène : cela nourrit certains billets qui "décryptent" à l'usage du vulgum pecus ces clins d'oeil culturels et retracent une carrière.

je ne mets pas en doute le talent de lars von trier. J'ai entendu des réactions de spectateurs. Je donne les miennes. Aucune mauvaise foi, sinon mon ressenti (d'incompétent ouvert aux arguments d'autrui).

une question : que penser de l'humour dans ce film ? pas trop d'éclats de rire dans le repas, tout lemonde est gêné.. le spectateur aussi ?

et celui qui consomme le mariage n'en revient pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Lars von trier   Mer 01 Fév 2012, 10:05

rotko a écrit:
Ce n'est pas la première fois qu'il y a désaccord entre le prix de Cannes et le public

Palme d’Or : Loong Boonmee Raleuk Chaat d'Apichatpong Weerasethakul

Ca on est bien d'accord! Mais je soulignais justement le fait que les festivals n'ont pas particulièrement encensé le dernier Lars Von Trier!

Citation :
On pourrait s'interroger sur les critères d'appréciation des critiques et du public, sans trancher. Mais intouchables a montré un vrai fossé ! du coup, le film donnait lieu à une reflexion sociologico-politique.

J'ai entendu parler d'Intouchables mais je n'ai pas lu les critiques négatives (il y en a eu?). Je dois avouer que j'étais un peu loin pour suivre cela de près.

Citation :
Pour les références, elles servent souvent d'autorité à qui doute d'un film : tu n'as rien compris, c'est une reférence à Tarkovski etc,

sans compter les réalisateurs qui, dans un bel élan nombriliste, se citent eux-mêmes par une image, une scène : cela nourrit certains billets qui "décryptent" à l'usage du vulgum pecus ces clins d'oeil culturels et retracent une carrière.

Oui mais j'aimerais bien que tu m'expliques en quoi cela concerne le dernier film de Lars Von Trier. Des exemples concrets à l'appuis?

Citation :
je ne mets pas en doute le talent de lars von trier. J'ai entendu des réactions de spectateurs. Je donne les miennes. Aucune mauvaise foi, sinon mon ressenti (d'incompétent ouvert aux arguments d'autrui).

Ce que je reproche à ta critique c'est de généraliser à partir de ton ressenti. Les piques que tu lances n'ont aucun fondement. Que tu n'aies pas aimé le film, que tu le trouves chiant aucun problème. Mais si tu veux parler de la réception du film par le public en général, cela ne suffit pas! Il faut s'appuyer sur quelques chose!

Citation :
une question : que penser de l'humour dans ce film ? pas trop d'éclats de rire dans le repas, tout lemonde est gêné.. le spectateur aussi ?

et celui qui consomme le mariage n'en revient pas.

Tous les films sont-ils censés nous faire rire? Lars Von Trier traite de la mélancolie (dépression nerveuse même)! Une maladie dont il a lui même souffert ainsi que certains de ses proches. Que le film nous mette mal à l'aise n'est pas tellement surprenant (c'est d'ailleurs une réaction que Lars Von Trier cherche souvent à déclencher. Une bonne manière pour le spectateur de se remettre en question non?)
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lars von trier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lars von trier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Que faut-il trier et où les déposer
» Ranger et trier vos papiers!fleur!
» trier ses brutes avec Pixin
» Disparition du dernier régiment de zouaves
» Vite, réduisons nos déchets !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: