Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 EXPOSITIONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Sam 17 Aoû 2013, 05:21

«Dinard, l'amour atomique»

une cinquantaine d'œuvres majeures de ses quarante artistes contemporains préférés: de Camille Henrot (lion d'argent de la Biennale de Venise 2013) à Mircea Cantor (prix Marcel Duchamp 2011). Son choix invite à une découverte d'un littoral territoire de tous les possibles, entre plages désertes et châteaux de sable, havre de paix et théâtre des guerres, éternité des rivages et bords de mer savamment maîtrisés. Peintres, plasticiens, vidéastes, photographes, tous les artistes ont su rendre le sentiment que chacun éprouve face à cet espace

tout l'article

Mircea Cantor :


commentaire de lunettes rouges sur Sic transit gloria mundi.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Ven 06 Sep 2013, 06:00

Biennale de Lyon

Mondialisation culturelle oblige, la Biennale de Lyon a confié sa 12e édition à un homme du Grand Nord, Gunnar B. Kvaran, Islandais et francophone, directeur du Musée Astrup Fearnley à Oslo. Il a mis la jeunesse de l'art au programme tandis que Lyon célèbre les aménagements le long des berges de la Saône. Du 12 sept. au 5 janv., Lyon. www.biennaledelyon.com

Préraphaélites

Fidèle au musée, le financier mexicain Pérez Simón prête ses excentriques Alma-Tadema, ses lascifs Leighton, ses suaves Burne-Jones et ses délicats Moore. Soit une cinquantaine de fleurons du mouvement anti-académique victorien. Corps lascifs, symboles à foison, couleurs sophistiquées… Une ode à la beauté pour elle-même. Du 13 sept. au 20 janv., Musée Jacquemart-André. www.musee-jacquemart-andre.com

Étrusques

Avant les Romains, il y avait les Étrusques. On en sait plus sur eux aujourd'hui mais leur mystère reste entier. Cela tient surtout à la surprenante beauté de leur art. Il émaillait le quotidien de cités-États du centre de l'Italie fondées et développées par ces marins et marchands rivaux des Grecs. Une époque, notamment l'apogée des VIIe et VIe siècles av. J.-C., synthétisée en 250 œuvres. Du 18 sept. au 9 fév., Musée Maillol. www.museemaillol.com

Braque

Il reste le peintre des oiseaux qui volent sur le plafond du Salon étrusque au Louvre et, bien sûr, l'initiateur du cubisme et l'inventeur des papiers collés. Mais sa gloire est atténuée par celle de Picasso, son «compagnon de cordée» de l'avant-garde. C'est tout le souffle d'un artiste synonyme d'esprit français, héritier de Cézanne, Corot et Chardin, qu'entend faire renaître le Grand Palais. Du 18 sept. au 6 janv. Grand Palais. www.grandpalais.fr


toutes les expositions de l'automne
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Mer 18 Sep 2013, 05:13

Jusqu’au 6 janvier 2014.

Les galeries nationales du Grand Palais consacrent une rétrospective à Georges Braque
(1882-1963), la première depuis quarante ans…

Dès ses premières toiles inspirées du fauvisme à ses fameux Oiseaux en passant par une multitude d’expérimentations à la frontière de l’abstraction, l’exposition montre le souci de constant renouvellement de Braque

Citation :
«Il y a chez Braque un grand sens de la lumière. Normal, c’est un Normand. Les reproductions ne rendent pas grâce au raffinement chromatique de Braque. Il a notamment de magnifiques nuances de mauve bleutée.»

1906- Paysage à l’Estaque. Peinture à l’huile de Georges Braque qui travaille alors à rendre les ombres uniquement par des couleurs. C’est la période des "Fauves".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 74
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Mer 18 Sep 2013, 07:35

Exposition à ne pas manquer pour ceux qui sont sur place et même les autres ! Je tire des plans sur la comète pour trouver l'occasion d'y aller... Braque a séjourné en Roussillon à plusieurs reprises, en particulier à Collioure et à Céret où il a travaillé avec son ami Picasso, son "compagnon de cordée".
A la fin de la semaine, je vais à Céret où l'on célèbre le 60e anniversaire de la Sardane de la Paix.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Ven 20 Sep 2013, 05:42

du 18 septembre 2013 au fevrier 2014
 
Le musée Maillol à Paris consacre une exposition aux Etrusques, une civilisation qui s’est développée sur huit siècles, du 9e au 1er siècle avant notre ère, sur un territoire qui allait de la plaine du Pô à l’actuelle région de Naples.
 
 
preésentation
 
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Ven 20 Sep 2013, 07:25




Les migrations sont de tout temps.
C’est un musée magnifique et très émouvant qui s’ouvre à Anvers le 28 septembre après une inauguration par le Roi. Le musée Red Star Line porte le nom de la compagnie de transatlantiques qui de 1871 à 1934 transporta 2,5 millions d’immigrés vers les Etats-Unis. Le musée fait revivre toutes ces épopées courageuses, souvent douloureuses, de gens qui ont tout quitté pour tenter de trouver une vie meilleure en Amérique. Des histoires comme en vivent aujourd’hui, les immigrants du XXIe siècle tentant leur chance en Europe, comme le rappelle le musée.

Dix pour cent de ces immigrés étaient Belges, dont de nombreux venus du Hainaut. Mais la plupart des immigrés venaient d’Europe de l’Est de Russie, souvent des Juifs fuyant la misère et les pogroms.

La Red Star Line avaient ses énormes paquebots de 200 m de long, fumant sur l’horizon, amarrés quai du Rhin. Ils s’appelaient Belgenland, Vaderland ou Westernland et traversaient l’Atlantique en dix jours avec ses passagers de 3e classe entassés dans les ponts inférieurs et les riches vivant une traversée de grand luxe sur les ponts supérieurs.

On n’imagine plus ce que fut cette aventure. En 1913, année record, il y eut 117 000 passagers partis d’Anvers pour l’Amérique.

Ce musée faillit ne jamais voir le jour. Les bâtiments de la Red Star Line étaient à l’abandon depuis 1934 quand la compagnie arrêta à cause des restrictions drastiques à l’immigration imposées par Franklin Roosevelt après la Grande Dépression.

Ces bâtiments de briques rouges sont au bout des quais, un peu plus loin que le Mas, le Museum aan de stroom, dans ce qui est encore une friche appelée à renaître.

La tour comme une cheminée de bateau



On est ému de se retrouver dans les lieux mêmes où tant de gens ont espéré, souffert, ont dû quitter leur famille, souvent pour simplement survivre. Les murs étaient là quand Einstein, Golda Meir ou le père de Fred Astaire y sont passés.

Les bâtiments restaurés sont surmontés d’une tour neuve, comme une cheminée de bateau inscrivant le musée dans le paysage et, du haut de celle-ci, on a une vue superbe sur la ville, le fleuve et le chemin que prirent jadis tous ces immigrants.

Douche anti-poux

Le parcours insiste d’abord sur les récits des immigrants eux-mêmes. On leur donne un visage, une histoire. Le scénographe, Christophe Gaeta, reproduit le chemin de ces hommes et femmes : l’agence de la Red Star à Varsovie qui vend les billets, l’arrivée à Anvers en wagons bondés, les contrôles médicaux très stricts imposés par les Etats-Unis. Si un immigré arrivait malade à New York, il devait retourner à Anvers au frais de la Red Star Line. Celle-ci faisait donc passer une visite médicale à chaque candidat : une heure, nu sous la douche désinfectante, shampoing anti-poux, vêtements et bagages désinfectés dans un four. On peut même sentir au musée, l’odeur de vinaigre du shampoing et d’essence du savon des douches.

Le musée a rassemblé les publicités anciennes de la compagnie, les objets des cabines de luxe et ceux des cabines de 3e classe. Les souvenirs des équipages (500 personnes par bateau). La scénographie nous fait sentir l’atmosphère sur le pont au milieu de l’océan. D’innombrables photos d’époque et documents administratifs sont chaque fois les traces de drames ou d’espoirs personnels. Une suite de joies et de peines, d’espérances et de nouveaux départs. Le parcours se termine quand l’immigrant arrive à Ellis Island, mais en réalité rien n’est encore joué et tout reste à faire pour lui s’il veut réussir en Amérique.

Une photo d’époque est particulièrement émouvante , avec une petite fille assise tenant en évidence son billet pour le Canada. Le poète Bernard Dewulf lui a dédié ce poème : “ Quelque chose d’immense en elle fixe le bout de la grande eau. Là l’attend un Canada. Elle a plié sa Pologne, elle s’en vêtira là-bas. Car là-bas, elle devient femme, une mère dans une langue étrangère, contenue dans deux vies, vivant toujours de l’autre côté et quand il se fait tard dans les chambres du Canada, quelque chose d’immense en elle fixe toujours le bout de la grande eau. ”

Cette histoire si bouleversante des immigrants est magnifiquement résumée dans un film d’Hans Op de Beeck créé pour le musée, et tourné avec 500 figurants.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Lun 23 Sep 2013, 05:54



Le nu masculin

«Masculin/Masculin», au Musée d'Orsay, Paris VII e, du 24 septembre au 2 janvier

Les surprises sont fréquentes, selon le figaro.

Tel ce ­Pêcheur à l'épervier de Bazille venu de Zurich, véritable envers du Déjeuner sur l'herbe. Ou ce Mort pour la patrie nu comme un vers quoique en plein champ de bataille. La toile de 1892, prêt d'Angers, est signée d'un certain Lecomte du Noüy.

Les sculptures, en particulier, étonnent, sinon effraient. Ainsi La Vie active d'Arno Breker, artiste considéré par Hitler comme un génie. Plus loin, Ron Mueck a installé un poignant gisant: son père, reproduit de manière hyperréaliste et en miniature, ce qui en redouble l'effet.

Autre œuvre magistrale mais d'un comique involontaire, le Coup de grisou d'Henri-Léon Gréber (1896). Ce marbre figure un ouvrier se pâmant à demi nu dans la catastrophe. L'expression de la douleur dissimule en effet souvent l'exultation.

Comme dans ces Saint Sébastien faussement blessés mais vraiment efféminés. Le pompon revient à celui d'Angel Zarraga (1910) dont l'Irène à ses pieds prie en robe Poiret. Il en va de même pour les Christ aux outrages. Celui de Bouguereau confine au bondage. Il orne pourtant d'habitude la cathédrale de La Rochelle.



le site du musée d'Orsay
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Mar 08 Oct 2013, 05:39

Le Centre Pompidou consacre à l’oeuvre de Pierre Huyghe, artiste majeur de la scène française et internationale, une exposition à caractère rétrospectif qui présente une cinquantaine de ses projets et permet de prendre la mesure d’une oeuvre qui se déploie depuis plus de vingt ans.
  
Cliquer sur l'image du site pierre Huyghe à Pompidou pour voir ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Mar 15 Oct 2013, 04:34

L'exposition Kanak, l'art est une parole se tiendra au Quai Branly du 15 octobre 2013 au 26 janvier 2014
 
L'exposition, poétique et très didactique, présente 320 œuvres et objets (masques de deuil, chambranles, haches-ostensoires à disque de jade, flèches faîtières, outils de culture de l'igname, etc.) qui donne à voir comment les kanak se racontent. Il y a aussi des écrits, photos, dessins. L'ensemble montre comment les européens, singulièrement les Français, les ont représentés pendant la période coloniale.
 

En savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Mar 15 Oct 2013, 05:00

Angkor, du mythe au musée Guimet

250 pièces – dessins aquarellés, plans, photographies, moulages, sculptures, dont certains inédits en France provenant des musées nationaux d'Angkor et de Phnom Penh –, Angkor. Naissance d'un mythe

porfolio 11 images.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 58
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Dim 27 Oct 2013, 11:51

rotko a écrit:
Jusqu’au 6 janvier 2014.

Les galeries nationales du Grand Palais consacrent une rétrospective à Georges Braque
(1882-1963), la première depuis quarante ans…

Dès ses premières toiles inspirées du fauvisme à ses fameux Oiseaux en passant par une multitude d’expérimentations à la frontière de l’abstraction, l’exposition montre le souci de constant renouvellement de Braque

Citation :
«Il y a chez Braque un grand sens de la lumière. Normal, c’est un Normand. Les reproductions ne rendent pas grâce au raffinement chromatique de Braque. Il a notamment de magnifiques nuances de mauve bleutée.»

1906- Paysage à l’Estaque. Peinture à l’huile de Georges Braque qui travaille alors à rendre les ombres uniquement par des couleurs. C’est la période des "Fauves".
Superbe exposition, je ne connaissais de Braque que son époque cubiste : quelle belle découverte que ses natures mortes et ses oiseaux
J'y retournerai car hier il y avait vraiment trop de monde
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Lun 04 Nov 2013, 06:35

Rotko a écrit:
­­Ab­surde comme la rencontre d'une machine à coudre et d'un parapluie.
s'ils font des petits, tu m'en gardes un.cheese 
Revenir en haut Aller en bas
cleo
pilier
avatar

Nombre de messages : 3890
Age : 33
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Dim 10 Nov 2013, 06:18

Une exposition à voir absolument ; Désirs et volupté à l'époque victorienne, collection Pérez Simon, à Jaquemard André jusqu'au 20 janvier.


Frederic, Lord Leighton (1830-1896) , Crenaia, la nymphe de la rivière Dargle

Citation :
Cette exposition vous invite à découvrir les artistes célèbres de l’Angleterre de la reine Victoria : Sir Lawrence Alma-Tadema (1836-1912), Sir Frederic Leighton (1830-1896), Edward Burne-Jones (1833-1898) ou encore Albert Moore (1841-1893). A travers une cinquantaine œuvres exposées, ces artistes ont en commun de célébrer le "culte de la beauté".

Première puissance mondiale sous le règne de Victoria (1837-1901), la Grande-Bretagne ouvre la voie à de profonds bouleversements économiques et sociaux. Dans ce contexte marqué par le puritanisme, les peintres expriment à travers leur sensibilité un art qui contraste avec la rudesse de cette époque et sa rigueur morale : retour à l’Antiquité, femmes dénudées, peintures décoratives somptueuses, expressions poétiques et littéraires avec des compositions médiévales, héritières des préraphaélites…

La quête esthétique est le maître-mot de ces artistes qui ont fait de la beauté un absolu et un art de vivre. Le sujet principal de ce mouvement artistique dénommé "Aesthetic Movement", est la femme. Son corps n’est plus entravé comme dans la vie quotidienne, mais nu, il symbolise une forme de volupté et de désir féminin. Dépeintes dans un cadre de vie réinventé, les femmes se muent en héroïnes antiques ou médiévales. Une nature luxuriante et des palais somptueux servent de décors à ces femmes sublimes, lascives, sensuelles, amoureuses, bienfaisantes ou maléfiques. La peinture devient un rêve éveillé, foisonnant de symboles.

Les œuvres exposées au Musée Jacquemart-André, dont certaines sont de véritables icônes de l’art britannique (Les Roses d’Héliogabale d’Alma-Tadema, Les Jeunes filles grecques ramassant des galets au bord de la mer de Leighton, Le Quatuor, hommage du peintre à l’art de la musique d’Albert Moore, Andromède de Poynter…), appartiennent à l’une des plus importantes collections de peinture victorienne en main privée : la collection Pérez Simón.  

Les peintres Lawrence Alma Tadema, Edward Burne Jones, John William Godward, Frederick Goodall, Arthur Hughes, Talbot Hughes, Frederic Leighton, Edwin Long, John Everett Millais, Albert Moore, Henry Payne, Charles Edward Perugini, Edward John Poynter, Dante Gabriel Rossetti, Emma Sandys, Simeon Solomon, John Strudwick, John William Waterhouse et William Clarke Wontner, emblématiques de cette période victorienne, sont représentés à cette occasion
http://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/home

_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich


Dernière édition par cleo le Dim 10 Nov 2013, 06:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cleo
pilier
avatar

Nombre de messages : 3890
Age : 33
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Dim 10 Nov 2013, 06:25

C'est une très belle exposition. On découvre des artistes extraordinaire comme Tadema ou Godward que je ne connaissais pas.


John W. Godward (1861-1922), L'absence fait grandir l'amour

_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Dim 10 Nov 2013, 07:41

merci Cléo merci 
cette réaction des artistes ne m'étonne pas ! lorsque l'on regarde la mère Victoria, coincée dans ses corsets, ses superpositions de jupons (l'air ne doit pas bien circuler là-dedans !) de l'air ! de l'air ! disent les œuvres des peintres. De l'air, de la légèreté, de la souplesse, que diable !evil
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 74
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Dim 10 Nov 2013, 08:28

merci Cleo, c'est magnifique, merci pour le partage. Je regrette de n'avoir pas la possibilité d'aller à Paris en ce moment !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
cleo
pilier
avatar

Nombre de messages : 3890
Age : 33
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Dim 10 Nov 2013, 09:03

Le catalogue de l'exposition est superbe aussi. J'ai craqué et je l'ai acheté. Smile 




_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Mer 04 Déc 2013, 06:48

Cartier brille au Grand Palais à partir du 4 décembre durant la plus grande exposition jamais consacrée à cette prestigieuse maison.Décryptage de son succès et de son histoire riche et foisonnante.
 


cliquez donc !
 
 
Commande de Sir Bhupindar Singh (1928), maharajah de Patiala. Monture en platine sertie de 2930 diamants, de deux rubis et du célèbre diamant de Beers (234.69 carats), pour un poids total de 1000 carats
 
des bijoux somptueux !
 
l'article est illustré !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Mer 04 Déc 2013, 10:28

Ah non ! c'est trop lourd à porter ce truc !!! juste beau à regarder, le travail est remarquable.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Ven 13 Déc 2013, 07:14

les Etrusques


Les sujets érotiques sont plus nombreux au Musée Maillol, qui les réunit dans une vitrine assortie d'un écriteau avertissant que certaines scènes peuvent choquer. Le Louvre-Lens n'a pas ces pudeurs. Mais d'autres pièces majeures sont là pour attirer les regards comme le sarcophage des Époux

Musée Maillol. 61, rue de Grenelle (Paris VIIe) jusqu'au 9 février.
Louvre-Lens. 99, rue Paul-Bert (62300 Lens) jusqu'au 10 mars.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Ven 20 Déc 2013, 06:33

Donation Florence et Daniel Guerlain

centre Pompidou, galerie du musée et galerie d’art graphique, 75004. Jusqu’au 31 mars


Libé note

la série de 23 dessins du Suisse Marc Bauer, Fragments of 29 Minutes (1962), accrochée telles les images d’un film en une suite émouvante et magique inspirée de la Jetée, le film de Chris Marker. Ou encore la série Metamorphosis (I-LII), 2004, de 52 dessins de l’Espagnol Javier Pérez.

Sur plus de 600 m2, Jonas Storsve met en valeur tous ces artistes venus du monde entier, du Pakistanais Huma Bhabha aux jumeaux roumains Gert et Uwe Tobias, en passant par l’Indien Atul Dodiya, le Congolais Barthélémy Toguo ou la Japonaise Leiko Ikemura. Même s’il fait aussi «une part belle aux artistes français».





Marc Bauer est né en 1975 à Genève, il vit et travaille à Berlin.
Dans ses dessins, M. Bauer mêle événements et personnages historiques, souvenirs personnels et intimes avec des images trouvées dans des films ou d’autres archives. Sa méthode de travail, qu’il rapproche parfois de celle d’un archéologue, cherche surtout à mettre en évidence la construction de notre subjectivité.

Il tente de mettre en forme la manière dont chacun organise ses propres souvenirs et la façon dont la mémoire collective s’empare d’événements particuliers pour élaborer l’Histoire. « Qu’il s’agisse d’une histoire personnelle ou de l’Histoire, c’est une ré-écriture et ce n’est donc qu’une question de point de vue, tout comme la morale », précise-t-il. L’Histoire est donc un artefact qui est le résultat d’un montage d’événements effectués a posteriori. (…)

Son travail traite régulièrement de la question du pouvoir et de la domination masculine en combinant de grandes figures autocratiques avec celles du père et du grand-père ; un arrangement qui lui permet de souligner l’importance de l’idéologisation de la famille dans les régimes totalitaires.

Le cinéma est (également) présent dans le travail de M. Bauer, que ce soit comme source de référence, comme dispositif générateur d’imaginaire ou dans son processus de construction, notamment le montage. De manière générale, ses dessins peuvent être perçus comme des rushes, à partir desquels il serait possible de monter une quantité infinie de films. (…) Ce travail sur la narration implique aussi un rapport étroit à l’écriture et au langage. Souvent, les dessins de M. Bauer contiennent des fragments de textes qui articulent autant le récit que la temporalité par un usage simultané du passé, du présent et du futur. (…)

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 71
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Ven 20 Déc 2013, 10:44

instantsdefractales

Colette Spiltoir nous fait découvrir un des aspects du monde captivant des Fractales, et montre que faire rêver avec des mathématiques n'est plus tout à fait un défi ...Elle travaille dans le monde des fractales depuis 10 ans et est constamment à la recherche de « La Fractale » qui la fera vibrer !


Comme le gland donne naissance à un chêne, une simple équation mathématique nous plonge dans le monde merveilleux des fractales, un monde qui se réplique et se recompose à l'infini.

INFO
http://www.instantsdefractales.be
LIEU ET ORGANISATEUR
Galerie Julien
Tél. : 0488-38.08.38
http://www.galeriejulien.be
rue Sainte-Anne, 16
1000 Bruxelles
Plus d'info et plan d'accès
PRIX
gratuit (€)

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   Mar 14 Jan 2014, 06:31




America Latina (1960-2013), Fondation Cartier, 261, bd Raspail (XIVe).

l'exposition réexamine la photographie latino-américaine de 1960 à nos jours : soixante-dix artistes de onze pays différents,

Affiches qui parlent au peuple, tracts guerriers des révolutionnaires, slogans désespérés des ­opprimés, publicités mensongères des compagnies, numéros d'identité accrochés autour du cou des Indiens Yanomani du Brésil


dit le Figaro.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EXPOSITIONS   

Revenir en haut Aller en bas
 
EXPOSITIONS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
 Sujets similaires
-
» Expositions : "Cosmomania à la Villette"
» expositions d 'orchidées
» Bourses Expositions de ce Week End des 23 et 24 Avril 2005
» Expositions au Petit Palais : La collection Horvitz et Le Baroque des Lumières
» Orchidées en Picardie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: IMAGES :: Arts (peinture, sculpture, architecture...)-
Sauter vers: