Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Violette Leduc

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Violette Leduc   Dim 06 Mai 2007, 06:56

Elle est surtout connue pour therèse et isabelle, livre jugé sulfureux et censuré en 1954 par Gallimard qui craignait des poursuites.



Ce sont les amours lesbiennes de deux collègiennes.

En voici des extraits

c'est un écrvain à part entière dont la bâtarde dans la collection blanche est l'autobiographie
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Dim 06 Mai 2007, 07:17

La Correspondance 1945-1972 de Violette Leduc chez Gallimard est parue depuis avril et jette un étonnant regard sur ses rapports avec Simone de Beauvoir - dont elle était éprise, et qu'on a accusé de la manipuler.
Amitiés de violette Leduc.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Mer 09 Mai 2007, 14:38

Citation :
Violette Leduc ne veut pas plaire; elle ne plaît pas et même elle effraie. Les titres de ses livres - l’Asphyxie, l’ Affamée, Ravages - ne sont pas riants. Si on les feuillette, on entrevoit un monde de bruit et de fureur, où l’amour souvent porte le nom de haine, où la passion de vivre s’exhale en cris de désespoir, un monde dévasté par la solitude et qui de loin paraît aride. Il ne l’est pas. Et quiconque nous parle du fond de sa solitude nous parle de nous […]

Dès les premières pages de la Bâtarde, l’auteur nous accable sous le poids des fatalités qui l’ont façonnée. Pendant toute son enfance, sa mère lui a insufflé un irrémédiable sentiment de culpabilité : coupable d’être née, d’avoir une santé fragile, de coûter de l’argent, être femme et vouée aux malheurs de la condition féminine.. Elle vu son reflet dans deux yeux bleus et durs : une faute vivante.
Simone de Beauvoir in préface à la Bâtarde, éditions France-Loisirs.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Jeu 10 Mai 2007, 04:38

Incipit de La Bâtarde

Citation :
Mon cas n’est pas unique : j’ai peur de mourir et je suis navrée d’être au monde. Je n ‘ai pas travaillé je n’ai pas étudié. J’ai pleuré, j’ai crié. Les larmes et les cris m’ont pris beaucoup de temps. La torture du temps perdu dès que j’y réfléchis.

Je ne peux pas réfléchir longtemps mais je peux me complaire sur une feuille de salade fanée où je n’ai que des regrets à remâcher.

Le passé ne nourrit pas. Je m’en irai comme je suis arrivée. Intacte, chargée de mes défauts qui m’ont torturée. J’aurais voulu naître statue, je suis une limace sous mon fumier. Les vertus, les qualités, le courage, la méditation, la culture. Bras croisés, je me suis brisée à ces mots-là.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 117
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Jeu 10 Mai 2007, 18:28

j'ai lu "la bâtarde" le problème c'est que j'ai un peu oublié sauf que le souvenir que j'en ai est qu'il était morbide ce roman.?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 11 Mai 2007, 11:12

L'auteure est peu banale, paradoxale, excessive sans doute, vulnérable et cruelle. On apprend beaucoup à lire ces gens-là. Car elle se présente sans fard, quoique femme Razz
Je parcours au hasard ce livre et je pense à Balzac :

Citation :
Sachez-le : ce drame n'est ni une fiction ni un roman. All is true. Il est si véritable que chacun peut en reconnaître les éléments chez soi, dans son coeur peut-être.

Il le dit dans le père goriot dédié à Geoffroy Saint-Hilaire, car Balzac voulait appliquer à l'étude des espèces sociales la méthode du savant à propos des espèces animales.

Lire, c'est donc fréquenter des espèces peu recommandables qu'on ne rencontre pas dans la vie courante, même dans les forums lol!


Dernière édition par le Ven 11 Mai 2007, 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 11 Mai 2007, 11:22

D'autre part, je tombe sur des passages que je trouve bien écrits, celui-ci par exemple

Citation :
La présence d'un homme qu'on aime et qui vous intimide, la présence d'un homme intelligent qu'on écoute aussi avec ses ovaires est un gala et un enfer. Il parle, mon bas ventre est glouton.

-Couchez-vous, m'a dit Maurice, je viendrai m'asseoir près de vous.

Première soirée de gala.

Il entra et il s'installa près de mon lit avec les cigarettes, le calvados, les verres, le cendrier. Il me demandait si j'étais bien, il tapotait mes oreillers. La fausse malade, la convalescente inauthentique sont bien. L'homme qu'elles aiment est un faux médecin à leur chevet. L'amoureuse est moins bien.
Elle se demande comment elle désire l'homme assis près d'elle. elle le repousserait s'il tombait sur elle, elle crierait s'il soulevait le drap cependant en silence elle rugit du besoin de lui. Elle se débat dans le brasier de l'impossible.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 11 Mai 2007, 13:21

J'ai lu la Bâtarde et j'avais beaucoup aimé, je le relirais bien mais d'autres titres m'intéressent comme Trésors à prendre, L'asphyxie et Je hais les dormeurs, le titre m'intrigue !
Revenir en haut Aller en bas
Sana Turia
pilier
avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Mer 28 Nov 2007, 09:08

J'ai lu la Bâtarde aussi. J'ai aimé. Certes, c'est pas rose mais particulièrement bien écrit. L'héroïne est troublante, elle nage entre deux eaux. Elle fait un peu peur aussi je trouve. On découvre tout son itinéraire, ses rencontres ; la présence de sa mère plane sur toute son histoire...

A découvrir, c'est certain...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Sam 02 Nov 2013, 07:44

bientôt Violette, un film de Martin Provost, avec Emmanuelle Devos et Sandrine Kiberlain remettra l'ecrivain sur le devant de la scène.

«Violette», de Martin Provost, avec Emmanuelle Devos, Sandrine Kiberlain, Olivier Py, Olivier Gourmet (Jacques Guérin), Jacques Bonnaffé (Jean Genet) et Catherine Hiegel (la mère de Violette).
Sortie le 6 novembre.
 
anticipons ! Smile 
 
 
 
480 p. chez Folio
 
Pour Thérèse qui aime Marc et Cécile d’une égale passion, tout sentiment est un couteau.
 
Trésors à prendre 320 p chez Folio.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Jeu 07 Nov 2013, 06:45


La célébrité fut pour Violette, non pas un malentendu, mais un paradis. Elle lui apportait ce «lait de la tendresse humaine» dont parlait Shakespeare, et dont sa condition malheureuse l'avait irrémédiablement sevrée: la reconnaissance. C'est le mot-clé, et c'est tout le problème. La bâtardise fabrique de la honte, de la laideur et du mensonge. Elle est à l'image du bâtard: invivable.

Violette se pâmait devant quiconque lui témoignait ce dont l'état civil l'avait privée: la reconnaissance. Et comme elle avait un talent fou pour l'écriture, ses amis en furent prodigues


tout l'article

J'ai vu la présentation du film. Sandrine Kimberlain me glace, comme souvent.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Jeu 07 Nov 2013, 07:07


Rotko a écrit:
J'ai vu la présentation du film. Sandrine Kimberlain me glace, comme souvent.
tiens ! toi aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Lun 16 Déc 2013, 08:19

thérèse et Isabelle

Dans un pensionnat, deux jeunes filles, Thérèse et Isabelle, attirées l’une par l’autre. Thérèse raconte, au jour le jour, et même la nuit, sur le vif.

C’est un amour interdit que retrace l’écriture dans sa précipitation : poussée du désir, montée de l’émotion, hésitations, tout est perceptible dans des bribes de phrases, des dialogues suspendus, qui correspondent aux halètements, aux audaces, aux étreintes furtives et dangereuses.

Car l’alerte est omniprésente : passage d’une surveillante, arrivée d’une camarade, tout ce qui peut compromettre les fièvres nocturnes. Le carcan est omniprésent dans le règlement du collège, les décisions des adultes, la possibilité d’un renvoi et le retour chez la mère.

Un vrai désastre, car ce serait la fin d’un amour et d’un désir insatiables, exigeants.

Il faut donc une vigilance de tous les instants, le recours à des apparences mensongères, à de faux prétextes, à des escapades vraisemblables. Il faut aussi des complicités, des délicatesses pour faire oublier des duretés inhérentes aux situations.

On se promet l’impossible, on cherche à s’évader dans des lieux plus propices, où des regards supposés freinent et entravent les amours illicites. Atmosphère de panique des rencontres, corps à corps.

Rien de vulgaire, une écriture parfois métaphorique et allusive, enflammée, qui dit pourtant précisément, et où intervient la brutalité du monde extérieur, perceptible dans la dernière phrase.

J’ai du mal à penser que Sandrine Kimberlain puisse interpréter Violette Leduc.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Lun 16 Déc 2013, 09:47

je t'ai dit que j'avais le livre, je crois, je l'ai commencé et puis j'ai pris Connelly, parce qu'à la médiathèque je dois rendre plus vite ce dernier que celui de Violette Leduc (il est parait-il, peu demandé). Mais ça peut changer, avec le film qui va sortir ! scratch 
J'ai aimé son style en demi-teintes, sa violence et sa pudeur. Je vais le reprendre sitôt terminé "le verdict du plomb".
Du peu que j'en ai lu, moi non plus je ne vois pas Kimberlain dans ce film !
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Jeu 19 Déc 2013, 19:46

je reprends Thérèse et Isabelle que j'avais abandonné pour le verdict du plomb.
ça change... siffle 
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 20 Déc 2013, 06:19

j'ai pratiquement terminé ce livre. Elle écrit très bien, elle a même un sacré talent. Mais les scènes sont très répétitives, on n'en sort pas !
par contre, l'époque est bien décrite, bien rendue. Un carcan dans lequel elles se débattent comme des animaux pris au piège.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 20 Déc 2013, 06:46

ses métaphores sont éblouissantes, elle me fait parfois penser à Colette
Je n'ai pas souvenir de livres où le plaisir féminin a été ainsi décrit avec autant de délicatesse, de poésie. Violette Leduc fait littéralement dans la dentelle, tout en ne cachant rien. Aucune vulgarité, de l'amour physique magnifié, et toujours de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 20 Déc 2013, 07:10


Citation :
les scènes sont très répétitives, on n'en sort pas !

je ne suis pas de cet avis, mais la question est intéressante.

Ce qui est répétitif, ce sont les horaires et locaux de l'internat ; Thérèse et isabelle font éclater l'emploi du temps (le jour, la nuit, les cours), et les lieux (salle de classe > infirmerie,sorties extérieures) ainsi que la maison de rendez-vous : elles la quittent pour se retrouver dans la rue.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 20 Déc 2013, 07:22

je ne parle pas des lieux, je parle des actes, mais j'admets que les descriptions sont époustouflantes ! la richesse du vocabulaire, la beauté des images évoquées. Je veux dire par là que c'est toujours la même chose dans les romans érotiques !
ça va, il n'est pas long et c'est tellement bien dit ! En fait, c'est sa poésie qui m'enchante. Il est évident que là, elle survole les cimes par rapport à des Christine angot et consoeurs au ras du sol !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 20 Déc 2013, 07:28

Citation :
je parle des actes

marqués du signe de la frustration, car incomplets et inassouvis, selon moi. Ce qui donne des étreintes furtives, une sorte de halètement au texte.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 20 Déc 2013, 07:42

oui, tu as raison. Les amours inassouvis sont toujours haletants ! rien de tel que l'impossibilité pour rendre un amour plus "grand" !
(le lémurien est d'une grande sagesse et d'une parfaite lucidité ce matin ! Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 20 Déc 2013, 07:50

et voilà ! quand je te dis que l'on espionne mes posts, je ne suis pas parano ! j'ai parlé du livre de Violette Leduc, et pan ! j'ai un bandeau de
pub sur GDS* qui me propose des "rencontres lesbienne" !!! Shocked ça, c'est un monde ! juste avant c'était "faites-le grimper"  hesit  il s'agissait du JACKPOT ! rire 
Revenir en haut Aller en bas
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 31
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 20 Déc 2013, 10:34

Si j'en trouve à la bibli, je vous suivrai sur Leduc. J'ai plutôt aimé le film même si E.Devos m'énerve  Razz

_________________
Que voulez-vous que je vous dise de moi ? Je ne sais rien de moi ! Je ne sais même pas la date de ma mort.
(Borges)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 20 Déc 2013, 10:36

Comment as-tu trouvé le film, Marie ?
Revenir en haut Aller en bas
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 31
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Violette Leduc   Ven 20 Déc 2013, 10:42

Assez intéressant, d'autant que Violette Leduc est plutôt méconnue, mais j'ai regretté que son travail d'écrivain ne soit pas davantage mis en valeur (au profit de sa vie provée sulfureuse). Et puis je trouve-mais c'est personnel- qu'Emmanuelle Devos geint en parlant et ça m'énerve^^

_________________
Que voulez-vous que je vous dise de moi ? Je ne sais rien de moi ! Je ne sais même pas la date de ma mort.
(Borges)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Violette Leduc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Violette Leduc
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Leduc 010
» Vos films cultes
» GALLIMARDET (Nicolas) Lieutenant-colonel Aignay-le-Duc-21
» La vague française de 1954:30 SEPTEMBRE 1954, JOUY-SUR-MORIN, SEINE-ET-MARNE
» Lire ou relire la bible en 1 an

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: