Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Didier Daeninckx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Sam 20 Fév 2010, 17:14

l'affranchie du périphérique Editions de l'Atelier.

Le narrateur à bicyclette, découvre en banlieue parisienne un terrain enclavé entre voies ferrées et échangeurs.
Il mène alors l'enquête auprès de huit personnes pour connaître l'identité du propriétaire.
Les photos, les souvenirs et les témoignages l'aident à retracer l'histoire du lieu


Daeninckx évoque, avec le portrait de marginaux méconnus, l'histoire de ceux qui, dans la première moitié du XXe siècle ont donné le ton et la vie de ces quartiers décentrés.

j'ai eu de bons échos de ce livre sur Actua-litté.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Sam 20 Fév 2010, 17:41

Je viens de terminer la lecture de "Les figurants" (Librio/noir) ... , dans la région de Lille, un cinéphile découvre la bobine d'un film muet, dont les images en noir et blanc, d'une inquiétante violence, lui rappellent l'expressionnisme l'allemand ... muni de quelques indices apparaissant à la fin du film, impressionné par les visages des figurants, il mènera alors une enquête pour découvrir qui l'a réalisé ... son enquête aboutira sur l'effroyable : retour en 1944, sur les traces de femmes "résistantes", tombées à la suite de dénonciations ... pour les membres qui souhaiteraient lire ce roman, je n'en dis pas plus ... respect
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Sam 20 Fév 2010, 19:37

merci pour le titre les figurants que je pourrai me procurer en bibliothèque.

le thème m'interesse car j'ai le livre de Kracauer, de caligari à hitler et ce serait l'occasion d'en faire un bon usage. affaire à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Sam 20 Fév 2010, 22:19

Je ne pense pas que "Les figurants" pourront enrichir ta réflexion sur le rôle qu'a exercé le cinéma de propagande allemand sur les masses, ni comment ces dernières y ont adhéré, voire en auraient été les "génératrices" inconscientes, portées par une même idéologie ... le roman de Daeninckx fourmille de détails cinéphiliques sur le cinéma de tout pays; il ne se veut pas une analyse du cinéma allemand d'avant-guerre, mais une dénonciation des criminels de guerre nazis, et ce, à travers la découverte d'un tueur en série SS ...
Bon ben ... j'ai largement commencé à dévoiler ce que je tenais à taire, afin de ménager le suspense ... col

En revanche, "La Troisième nuit de Walpurgis", ouvrage écrit par Karl Kraus, et publié chez "Agone", devrait t'intéresser ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Dim 21 Fév 2010, 07:36

oui, merci Constance, mais je cherchais effectivement des détails filmiques,- ou, à tout le moins, des allusions/précisions, pour me reporter au livre de Kracauer, qu'on ne peut lire, c'est mon impression, comme un roman.

Ou alors laissons les romans au profit d'une encyclopédie. Razz

Je retrouve le côté fouineur de Daeninckx.

Serait-il autodidacte ? cet aspect me plaît chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Dim 21 Fév 2010, 19:56

A la lecture de sa biographie, Daeninckx appartient effectivement au monde des autodidactes ... comme quoi, le talent se passe aisément du savoir encyclopédique ... super


Citation :
Didier Daeninckx est né en 1949, à Saint-Denis. Il a exercé de 1966 à 1977 le métier d'ouvrier imprimeur. En 1977, le imprimeries ferment les unes après les autres. C'est la crise. Didier Daeninckx se retrouve plusieurs fois au chômage. Il profite du temps qu'il a pour écrire. En 1977 Didier Daeninckx publie donc son premier roman noir. Il s'agit de Mort au premier tour qui annonce déjà Puis sept ans de silence. Sept ans pendant lesquels Didier Daeninckx mûrit son projet d'écriture. En 1984, il publie Meurtres pour mémoire dans la " Série Noire " de Gallimard
Didier Daeninckx a publié une trentaine de titres qui confirment une volonté d’ancrer les intrigues du roman noir dans la réalité sociale et politique.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Lun 22 Fév 2010, 16:20

Oh ! mais les autodidactes adorent dénicher des connaissances de bric et de broc dans tous les domaines, quand l'occasion s'y prête, comme le montre frequemment la demarche de Daeninckx.

Son Missak m'a réconcilié avec lui car parfois il peut être agaçant ou entonner les mêmes refrains avec obstination.

ses "colères" sont légendaires. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Ven 26 Fév 2010, 10:54

Le carton jaune est une nouvelle qui figure dans terres brûlées, une anthologie du roman noir établie par Césare Battisti.
On retrouve les caractéristiques de Daeninckx :

- un récit bien construit, en boucle puisque la fin reprend le début en l'éclairant,

- une bonne documentation : j'ai rarement l'occasion de lire des récits de foot, mais j'ai trouvé ici une histoire comprehensible dans des comptes-rendus de match, avec le vocabulaire idoine.

- Un arrière-fond historique, puisqu'ici encore l'histoire individuelle rejoint un épisode de l' Histoire collective.

En quelques pages, c'est convenablement bricolé. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Franceline
neophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Lun 03 Mai 2010, 08:43

personnellement je n'ai pas lu beaucoup de livres de Daeninckx mai je peux en conseiller un, c'est Cannibale de Didier Daeninckx. je l'ai trouvé interressant à lire.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 74
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Lun 27 Juin 2011, 17:42

A propos de Meurtres pour mémoire, premier roman de Didier Daeninckx que je lis :
Voilà un livre tout à fait intéressant qui commence très fort avec le récit saisissant de la manifestation algérienne d’octobre 1961 : l’habileté dans les deux chapitres qui lui sont consacrés a consisté à nous faire voir les événements à travers le regard d’hommes et de femmes algériens mais aussi du Français Roger Thiraud, le seul à se sentir « mal à l’aise », puis « fasciné, horrifié » alors que le concierge, le passant se scandalisent de cette manif : « C’est un comble ! Ils se croient à Alger… J’espère que l’armée va rappliquer pour me virer tous ces fellouzes » ou encore : « Ils l’ont bien cherché. » sans parler du directeur de théâtre qui demande à la police de déloger les malheureux réfugiés dans les coulisses et de tous ceux qui « prêtaient main-forte aux CRS et leur désignaient les porches, les recoins où se cachaient des hommes, des femmes rendus stupides par l’horreur. » L’événement, encore aujourd’hui quasi occulté, est ainsi mis sous nos yeux en même temps qu’est dénoncé le comportement raciste des « bons Français » de l’époque.
Plus loin dans le roman, une autre vérité historique gênante est dénoncée, le zèle de fonctionnaires français sous l’occupation allemande, prompts à envoyer à la mort hommes, femmes et enfants sans aucun état d’âme. Le lien entre les deux tient à la personne du préfet de police dans lequel on reconnaît sans peine Papon. Occasion pour l’auteur de dénoncer aussi un système politique qui ferme facilement les yeux sur ce qui le dérange et, avec cynisme, place et laisse à des postes importants un homme responsable par deux fois de la mort tragique d’innocents.
L’intrigue policière m’a paru bien « ficelée » mais j’avoue que ce n’est pas ce qui m’a le plus intéressée. Au passage cependant, j’ai apprécié la trouvaille qui consiste à faire de Drancy un point d’ancrage dans le temps et dans le récit.
Malgré tout et sans que j’arrive à en déterminer clairement la raison, en refermant le livre, il m’a semblé qu’il manquait quelque chose pour qu’il me satisfasse totalement : bien sûr il y a le style assez plat dans l’ensemble malgré quelques remarques incisives de temps à autre, mais je pense que c’est plutôt comme une impression de froideur trop généralisée, sauf justement dans les deux premiers chapitres, les plus achevés à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Lun 27 Juin 2011, 17:59

oui, je partage ton point de vue sur tout.

Didier Daeninckx fait un peu d'humour noir avec les titres des films, mais la gravité demeure. Dommage qu'il rate ses personnages féminins siffle
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Mer 06 Juin 2012, 11:11




Dans le banquet des affamés, Didier Daeninckx fait revivre Maxime Lisbonne (1839-1905), compagnon de Louise Michel pendant la Commune, déporté en Nouvelle-Calédonie puis directeur du théâtre des Bouffes du Nord et fondateur d’une soupe populaire, le Banquet des affamés.

présentation très convaincante par l'auteur sur France-Culture ce mercredi 6 juin.

Sur la même période, Jean Vautrin et le cri du peuple mis en BD par Tardi.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Ven 29 Juin 2012, 15:27


Allemagne, années trente. Ulrich est un adolescent de Duisbourg comme les autres. À un détail près : sa peau est noire... Son père, un soldat africain, est venu en Allemagne avec les troupes françaises d'occupation chargées de veiller à l'application du traité de Versailles. Il est reparti en 1921, quelques mois avant la naissance de cet enfant, fruit d'un bref amour avec une jeune Allemande.

Le début pourrait faire penser à un « enfance sous le régime nazi », thème intéressant certes, mais dont nous connaissons les détails. Encore qu’il soit bon de se rappeler les panneaux d’exclusion qui ont rythmé la vie quotidienne !

Citation :
« Les établissements de bains municipaux sont réservés aux individus de sang allemand ou apparentés n’est pas de sang allemand celui qui a, parmi ses ancêtres, du côté paternel ou du côté maternel, une fraction de sang juif ou de sang noir ».

Le récit bifurque vite vers les aventures personnelles d’Ulrich/Galadio : son passage aux studios Babelsberg, avec des scénarios bien marqués par l’idéologie ambiante, puis
son voyage à la recherche de sa famille africaine.

Si on se perd un peu dans les territoires de l’Afrique Occidentale Française (AOF), le mérite de ce récit est raconter un destin particulier dans une époque troublée, dont la discrimination était devenue la devise ;

Lecture facile, relativement intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Jeu 01 Nov 2012, 13:48

j'ai terminé meurtre pour mémoire.
J'ai trouvé étrange que ce livre paru en 1998 ait retracé le massacre d'algériens par les CRS, au cours d'une manifestation pacifique, et que les journaux n'en parlent qu'aujourd'hui ! ?
L'intrigue est bien ficelée, le personnage de l'inspecteur Cadin, un peu falot, mais cet auteur a-t-il un style ? c'est archi raplapla !
Par contre, je n'ai pu lâcher ce bouquin tant il foisonnait de renseignements intéressants et me donnait un éclairage sur une époque que j'ai connue, bien que trop jeune alors, pour comprendre.
Finalement, j'en lirais bien un autre...
Je ne vais pas m'étendre davantage, il suffit de remonter ce fil pour trouver le résumé, et d'autres avis plus autorisés. Je voulais simplement dire que j'ai beaucoup apprécié.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 74
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Jeu 01 Nov 2012, 14:04

Ysandre a écrit:
j'ai terminé meurtre pour mémoire.
J'ai trouvé étrange que ce livre paru en 1998 ait retracé le massacre d'algériens par les CRS, au cours d'une manifestation pacifique, et que les journaux n'en parlent qu'aujourd'hui ! ?
L'intrigue est bien ficelée, le personnage de l'inspecteur Cadin, un peu falot, mais cet auteur a-t-il un style ? c'est archi raplapla !
Par contre, je n'ai pu lâcher ce bouquin tant il foisonnait de renseignements intéressants et me donnait un éclairage sur une époque que j'ai connue, bien que trop jeune alors, pour comprendre.
Finalement, j'en lirais bien un autre...
Je ne vais pas m'étendre davantage, il suffit de remonter ce fil pour trouver le résumé, et d'autres avis plus autorisés. Je voulais simplement dire que j'ai beaucoup apprécié.
La première publication de ce livre est bien antérieure puisqu'elle remonte à 1984. En revanche, je crois que dès la fin des années 90 il était quasi introuvable alors qu'il était devenu une sorte de classique de la littérature policière engagée.
Je partage ton pont de vue, Ysandre ; c'est surtout le côté historique ou documentaire, comme on veut, qui est intéressant. Sur le plan littéraire pur, il n'a pas beaucoup de qualités.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Jeu 01 Nov 2012, 17:25

coucou ma Nic, Je lis en ce moment les âmes perdues de Michael Collins, recommandé par Luca il y a qq temps, et que j'ai trouvé à la médiathèque.
Superbe écriture ! les personnages sont scrutés jusqu'en leurs profondeurs, il frôle parfois la caricature, il perturbe (moi, en tout cas) !
vite ! j'y retourne. si je ne voulais pas être perturbée, je n'avais qu'à lire un bouquin de la collection Arlequin ! cheese
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   Ven 24 Mai 2013, 16:29




Melvin Dahmani, un désoeuvré qui vit de petites escroqueries sur le Net, se rend en Corse pour l'enterrement d'une jeune femme. Là, il apprend que Lysia Dalestra, l'amour d'un été qu'il a connue dix ans plus tôt, s'est suicidée.

Que quelques mois plus tôt son frère, Orso, a été déchiqueté par la bombe qu'il destinait à une villa construite trop près des plages. Lors des obsèques, un inconnu qui tente de parler à Melvin est abattu. Chacun des quinze jours qu'il passe sur l'île de Beauté est marqué par une disparition brutale.


J'ai entendu DD en parler, comme d'habitude, il maîtrise bien son dossier, et fait intervenir des preoccupations actuelles de la Corse.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Didier Daeninckx   

Revenir en haut Aller en bas
 
Didier Daeninckx
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» BELLANGER des BOULETS (de) (Didier) - Olivet (LOIRET)
» AMÉ DE SAINT-DIDIER (Alexandre) BARON Préfet du Palais
» Armoiries de Didier SERRE
» Mystère (2007) Didier Albert
» Avis de recherche : livre du prof Didier 2003

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: