Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le cinema peut-il changer notre façon de voir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anharmo
pilier
avatar

Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Jeu 16 Avr 2009, 11:04

Liet a écrit:

Plus largement, j'ai eu l'occasion de lire il y a quelques années un essai de René Girard (philosophe) sur le désir mimétique. C'est assez complexe et je reconnais volontiers que certaines choses m'ont de toute évidence échappé mais, grosso modo, René Girard explique que l'être humain est (et pense) parce qu'il mime autrui.

Nous nous construisons en fonction de ce qui nous entoure. Nous ne mimons pas au sens strict car nous créons des mélanges de jeu. Le développement de la personnalité passe toujours par cette étape ; notre " personnage " se complexifie, a priori, au fil du temps, par la manière dont on le façonne.

Sans virer non plus dans le déterminisme social, nous sommes de toute manière " conditionner " dès l'enfance et l'on s' " auto-conditionne " bien après.

Je n'ai pas encore lu René Girard mais Mensonge romantique et vérité romanesque me fait de l'oeil depuis quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Jeu 16 Avr 2009, 11:12

oui René girard a eu cette splendide idée qu'il décline avec toutes ses variantes, à croire que c'est la nouvelle clé universelle puisqu'il l'applique à presque toutes les pièces de Shakespeare. Des fois c'est interessant comme dans les histoires de couple d'un songe d'une nuit d'été, d'autres fois il force un peu les serrures Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Jeu 16 Avr 2009, 11:18

Jude a fait disparaître mon message parce qu'elle a été plus rapide que moi Happy

je pensais au cinéaste yilmaz Guney réalisant le film le mur, une histoire de révolte d'enfants dans une prison.

En même temps qu'il tournait le film principal, donc le Mur, était tourné "le film du tournage" pour enregistrer les methodes de Guney.
Pour tirer des enfants des expressions de douleur, il leur annonçait des malheurs familiaux, comme la mort d'un père etc.

j'en parle par oui-dire, mais cette méthode avait été critiquée parce qu'humainement contestable, même si artistiquement "efficace".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Odyssey
pilier
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/03/2009

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Jeu 16 Avr 2009, 16:44

J'apporte ici mon humble contribution.

Le cinéma peut changer notre manière de voir. Je pense en premier lieu aux films de Woody Allen. Mais aussi aux musiques de films dont je suis friand. Celle de Gladiator par exemple est une oeuvre d'art, tout comme le film réalisé par Ridley Scott, et d'autres bien sûr. N'oublions pas que John Williams a écrit la musique de la plupart des films de Geoges Lucas (Starwars) et de Spielberg (les Indiana Jones), musique qui se suffit à elle seule, c'est à dire que l'on peut l'écouter sans voir les films, tellement elle est envoûtante.

Et après tout, le cinéma, comme la musique est un art, donc susceptibles de nous transporter. (Je ne parle pas des navets).
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/dizzyjl
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Jeu 16 Avr 2009, 17:45

Oui mais le problème c'est que c'est très subjectif, car par exemple pour moi Gladiator est un gros navet (mis à part les 5 premières minutes) et pourtant j'adore R.Scott... Tout ça pour dire que chacun évoluera selon ses goûs cinématographiques et certains de ces films peuvent être dangereux sans le recul nécessaire. Je pense à American History X qui a fait beaucoup d'émules chez les néo-nazis...
Revenir en haut Aller en bas
Monique Rannou
pilier
avatar

Nombre de messages : 670
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Jeu 16 Avr 2009, 17:51

maïa a écrit:
Et ni Les Bronzés, ni les superproductions américaines n'ont pour vocation de rendre le monde meilleur ou plus lucide...
Non… mais si l’objectif est de couper les gens de leurs soucis quelques heures,
et de les rendre moins nerveux, alors pour moi ce sont de bons films,
qui offrent quelque chose.
Quand je vais au ciné, je me pose toujours la question de savoir dans quel état d’esprit je suis.
Je vais souvent voir des films par franchement intellos… mais si la mayonnaise prend,
je suis ravie. Et vraiment moins chiante après.
(par contre quand je veux me détendre et que c’est naze, que j’ai payé 8 euros, je brule des caisses en sortant).

marie chevalier a écrit:
Par contre , contrairement à beaucoup, je ne cherche pas forcément
l'évasion quand je regarde un film mais plutot la confirmation de ce que je sais déjà:
EN FAIT JE ME FAIS PLAISIR et je me sens moins seule Rolling Eyes (suis-je claire?) pas évident ! affraid

Oui, mais c’est un peu ce qui me gave avec pas mal de documentaires récents qui m’ont franchement gavés lors de la vision.
On est dans le « prêt à penser » : une thèse (souvent justifée), une suite d’arguments, parfois très mauvais à la suite pour convaincre celui qui n’était pas sûr/
Je pense à Moore entre autre… dernièrement à « Jesus Camp», qui n’avait pas franchement d’intérêt. Dans le même genre « Les crimes de l’abbé O’Grady» .
Quand je vois ça, j’ai juste l’impression qu’on me prend pour une conne, et qu’on attend de moi que je remercie le réalisateur de m’ouvrir les yeux,
alors qu’on ne les a pas attendus pour être sensibilisés sur le sujets.

Sinon, il y a des petits bijoux, qui jouent plus sur la réflexion personnelle,
et laissent une part à la confrontation de points de vues.
Je pense entre autre à « Capturing The Friedmans », ou aux travaux de Depardon.
On quitte les sentiers du « facile », et en plus, on y trouve bien plus de sensibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Monique Rannou
pilier
avatar

Nombre de messages : 670
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Jeu 16 Avr 2009, 17:59

Bon, je sais que le sujet n'est ni les dicumentaires, ni spécifiquement les films politiques...

Pour ma part, je suis pleine de respect pour artistes comme Almodovar,
qui ont réussi à toucher à large public sur des questions sensibles, telles l'identité sexuelles.
Je n'aurais jamais pensé en lisant le scénario qu'un film comme "tout sur ma mère" puisse avoir un prix œcuménique.
Et bah si, c'est arrivé. Et tout plein d'articles élogieux dans la presse qui évitait soigneusement ces sujets.
Ensemble, tout devient possible ?
Revenir en haut Aller en bas
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Jeu 16 Avr 2009, 18:12

Monique, apprend moi à citer s'il te plait...
Moore et Les Crimes de l'abbé O'Grady, rien à voir avec Depardon... Je suis complètement d'accord, on nous vend une certaine intelligentsia qui se repose sur ses acquis, là où Depardon réinvente le langage filmique... C'est pour ça que ça me saoule ce discours ambiant de "si tu vas voir les Bronzés plutôt que Valse avec Bachir", ou plutôt que de lire un bouquin, ça me courre sur le haricot magique. Quel mépris, c'est contraire à l'intelligence. Platon le dit, on ne peut mépriser les artifices faciles, ils nous font quand même avancer. Et, une parenthèse en littérature, je revendique l'idée d'être enrichie tant par Proust que par Simenon, ou par Super Picsou géant pour tomber dans les extrêmes (rappelez-vous les "Histoire selon Dingo...").
Ensemble, tout devient possible, tant qu'on évite le sectarisme. La preuve, sur GDS j'apprends énormément, et pas forcément sur des sujets qui me concernent à priori..
Revenir en haut Aller en bas
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Jeu 16 Avr 2009, 18:15

J suis d'accord avec Marie, on peut avoir envie de se faire simplement plaisir, c'est un concept qui n'est pas prisé par les modernes, mais qu'importe, on s'en tape. Lynch me fait autant avancer que Demy et je sais que les cinéastes que j'admire se nourrissent eux aussi de choses simples, voire de platitudes. Ce serait de l'hypocrisie d'affirmer le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Dim 19 Avr 2009, 07:44

rotko a écrit:

le huitième jour de Jaco van Dormael avec Daniel Auteuil, Pascal Duquenne, Miou-Miou...
Harry, cadre dans un banque trouve sur son chemin Georges. Il s' attache à lui, et ces deux êtres que tout oppose vont devenir inséparables

je n'ai pas vu le film mais j'en ai entendu parler. Il a fait grand bruit et attiré l'attention sur les trisomiques.

Effectivement, Le huitième jour est un très bon exemple d'un sujet qui a pu faire bouger la perception des trisomiques (qui auparavant étaient cachés) dans la société. Le film était très réussi je trouve, jouait avec nos émotions tout en parlant à notre intelligence.

Sinon, il y a aussi la "vague" actuelle de films sur l'immigration (type Eden à l'Ouest de Costa-Gavras ou Welcome de Lioret). Ces films me semblent importants à une époque où les politiques (de tout bord, mais ceux de maintenant l'assument un peu plus) essayent à tout prix d'assimiler les immigrés clandestins à des criminels, ce qui finit par entrer dans les consciences - surtout chez les gens qui ont des prédispositions pour ça.
Bien sûr, ces films n'auront aucun impact sur des spectateurs foncièrement racistes (qui de toute façon n'iront pas les voir), mais pour des gens qui sont un peu partagés sur le sujet, ça peut les aider à résister au lavage des cerveaux ambiant.

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Dim 19 Avr 2009, 08:37

Chaque Ken Loach me fait évoluer... Ainsi que My Beautiful Laundrette de Stephen Frears, que l'homosexualité dans la communauté pakistanaise londonienne...
Revenir en haut Aller en bas
Solweig
pilier
avatar

Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Dim 19 Avr 2009, 10:12

Seb a écrit:
rotko a écrit:

le huitième jour de Jaco van Dormael avec Daniel Auteuil, Pascal Duquenne, Miou-Miou...
Harry, cadre dans un banque trouve sur son chemin Georges. Il s' attache à lui, et ces deux êtres que tout oppose vont devenir inséparables

je n'ai pas vu le film mais j'en ai entendu parler. Il a fait grand bruit et attiré l'attention sur les trisomiques.

Effectivement, Le huitième jour est un très bon exemple d'un sujet qui a pu faire bouger la perception des trisomiques (qui auparavant étaient cachés) dans la société. Le film était très réussi je trouve, jouait avec nos émotions tout en parlant à notre intelligence.

Sinon, il y a aussi la "vague" actuelle de films sur l'immigration (type Eden à l'Ouest de Costa-Gavras ou Welcome de Lioret). Ces films me semblent importants à une époque où les politiques (de tout bord, mais ceux de maintenant l'assument un peu plus) essayent à tout prix d'assimiler les immigrés clandestins à des criminels, ce qui finit par entrer dans les consciences - surtout chez les gens qui ont des prédispositions pour ça.
Bien sûr, ces films n'auront aucun impact sur des spectateurs foncièrement racistes (qui de toute façon n'iront pas les voir), mais pour des gens qui sont un peu partagés sur le sujet, ça peut les aider à résister au lavage des cerveaux ambiant.

Les gens sont souvent moins manichéens et moins maléables que cela. Quand on leur dit : "La première religion de France dans les prisons, c'est l'islam", ils sont assez grands pour se rendre compte qu'ils ont près d'eux un Rachid ou un Mohamed qui est très bien et ne mettent pas tout le monde dans le même panier. Inversement, l'angélisme de certains réalisateurs n'a rien de très convaincant pour qui vit certaines réalités. Les opinions ne sont souvent pas tranchées dans un sens ou dans l'autre et en dernière analyse, ce qui importe, c'est notre expérience personnelle. Il ne faut pas oublier que des Arabes ou des Noirs votent Le Pen dans les cités tant ils sont las de l'insécurité. Sont-ils racistes ?
Les films de Lioret et cie, c'est aussi du lavage de cerveau. On le voit tout le temps à la télé ce lavage de cerveau. Je pense en particulier à une série du vendredi soir que je ne regarde plus où on nous apprenait à penser droit. C'était tellement énorme que c'était comique.
Quand j'étais adolescente, j'ai été complètement contaminée par ce lavage de cerveau. Je suivais bien les cours de catéchisme (Dieu a créé l'homme à son image, "aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés" et patati et patata) et j'ai complètement adhéré au discours de films bien-pensants. Tous ces beaux discours, ces bons sentiments qui dégoulinent, c'est tellement bon, ça nous donne une bonne image de nous-mêmes. On est quelqu'un de bien, on n'est pas un sale raciste. On est finalement dans le bon camp. C'est très hypocrite comme attitude et finalement très primaire et très égocentrique. Je me suis fait endoctriner par l'angélisme de certaines personnes qui savaient très bien se protéger.
Je me souviens de l'une d'elle. Son propriétaire venait de mourir et elle avait un loyer peu cher dans un quartier très bourgeois. Une chance incroyable. Elle devait déménager mais avait peu de moyens. Je lui ai demandé pourquoi elle n'allait pas s'installer au Haut du Lièvre (le quartier qui craint sur les hauteurs de Nancy avec essentiellement des immigrés). Elle a baissé les yeux et n'a pas répondu. Elle a préféré payer le double de ce qu'elle aurait payé au HDL et habiter dans un autre quartier bourgeois. Mais attention : avec elle, il ne faut pas tenir certains discours, ça non ! C'est une personne qui m'a beaucoup lavé le cerveau quand j'étais adolescente. C'est la réalité qui m'a fait changer d'avis sur les problèmes que pose l'immigration. Tout ce que l'on vit, tout ce que l'on voit, tout ce que l'on entend, tout ce que l'on éprouve, ça compte bien plus que le cinéma et heureusement.
Cependant, Il y a un film qui traite le sujet de manière très intelligente, en dénonçant l'hypocrisie de ceux qui taxent les autres de "racistes", c'est La Crise de Coline Sérreau. C'est vraiment un film excellent. Il n'a pas eu la critique élogieuse qu'il aurait méritée. Evidemment.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Dim 19 Avr 2009, 14:28

Ne t'offusque pas Solweig si j'ai pris la liberté de fragmenter ton intervention pour la rendre plus accessible à tous.

tu me rends service en parlant de Welcome puisque j'en ai entendu parler par beaucoup de personnes, et de différents milieux. toutes ont bien aimé le film, non pas pour les bons sentiments car à mon sens ce film ne joue pas sur l'apitoiement.

D'abord ce n'est pas le sujet central du film, mais l'occasion pour vincent lindon de reconquérir sa femme. Le clandestin n'est pas un pauvre père de famille, mais un athlete ou du moins un gars en bonne condition physique, tel qu'on peut en voir frequemment.

La presse parle peu des clandestins, le pb est résolu, veut-on faire croire officiellement. C'est la politique de l'autruche. on cache, donc le pb n'existe pas, sauf quand il y a 300 morts dans un naufrage, comme récemment. Alors, impossible de le cacher.
Idem quand un scandale eclate dans un avion (un expulsé étouffé ou un passager qui montre sa désapprobation et qui est aussitôt embarqué avec garde à vue et traduction devant les tribunaux).

Le problème n'est pas simple, et la cohabitation difficile avec autrui ne relève pas du racisme. On se plaint des vieux qui râlent dans les autobus, des jeunes en mobylette, des cadres arrogants, et des ouvriers bruyants qui manient la perceuse en appartement.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Dim 19 Avr 2009, 15:59

Pardon, mais moi je trouve que ce discours qui en gros, dit: "Arrêtons d'être des salauds sous prétexte que c'est dans l'air du temps", mais qui le dit de façon élaborée, humaine, et nuancée - du moins pour le film de Lioret - n'est pas "bien-pensant" (au sens de penser comme on nous dit de le faire) et c'est une réflexion plus que minoritaire en ce moment.
Ce qui est bien-pensant et majoritaire, c'est d'affirmer comme allant de soi que simplement parce qu'ils ont cru possible de venir chez nous - quelquefois au prix de leur vie - pour prendre une toute petite part de notre bon gros gâteau, les clandestins méritent seulement d'être chassés comme de la vermine.

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Mar 03 Jan 2012, 07:29

frequentation des cinémas en 2011

Le millésime 2011 devrait, selon les chiffres provisoires, atteindre 215 millions d'entrées en salle soit une croissance de 4,2% par rapport à l'excellente année 2010 qui avait totalisé 206,3 millions d'entrées et battu un record vieux de 1967.

2011 Intouchables a déjà séduit 15,7 millions de Français.

Plus de 20 films français ont dépassé le million d'entrées :

- comédies Intouchables, Case départ…,

- drames (Polisse, La guerre est déclarée)

ou comme The Artist, le film muet et en noir et blanc de Michel Hazanavicius
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Anharmo
pilier
avatar

Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Mar 03 Jan 2012, 16:30

J'ai visionné il y a quelque temps Sainte-Anne, hôpital psychiatrique de Ilan, Klipper (2008) dont la technique cinématographique se rapproche de celle de Depardon.

Je n'en dirai pas grand chose, l'idée étant de laisser le spectacteur se faire sa propre opinion. Aucun commentaire ou musique ne vient ponctuer le film. Je dis film et non reportage ou documentaire : même si ce qui est filmé est "vrai", le réalisateur prend quand même le parti de placer sa caméra là où il pressent que quelque chose va se passer ou parce que le rendu esthétique est intéressant. Le montage final aussi implique la "touche" du réalisateur.

Mais je préfère cette subjectivité à certains film de Michael Moore jouant sur les trémolos et les techniques grand spectacle très étasuniens : ça peut fortement émouvoir -- du moins certain-e-s -- mais le ressenti pré-maché a ce désavantage d'être bien vite évacué au fond des gogues (voir d'y atterir directement). C'est d'autant plus frappant dans le cas des "reportages" sauces TF1, dont le point de vue à adopté est matraqué, de même que l'est le "mauvais" étranger, cible favorite de ces fictions.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Mar 03 Jan 2012, 17:37


on en a une idée avec ces videos,

2e partie.

Je suis allé là-bas, il y a une importante quantité d'oeuvres d'art réalisées par les pensionnaires. Les noms de rue témoignent des artistes qui y ont fait un séjour plus ou moins long. Merci Anharmo d'avoir signalé ce film.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   Sam 14 Sep 2013, 05:34

Citation :
Baisse de la TVA sur les billets de cinéma de 7 % à 5 % .
Voilà qui pourrait modifier la frequentation des salles obscures.

on remarque aussi que les salles d'art et essai qui proposent de bons films

- (par opposition aux films commerciaux spectaculaires qui jouent plus sur les sensations du spectateur que sur son regard sur la vie),

sont moins chers que les grands complexes. Une seance à 12 € est courante.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le cinema peut-il changer notre façon de voir ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
le cinema peut-il changer notre façon de voir ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» peut on changer notre destin?
» Peut-on changer le cours de notre destin?
» Christ peut tous changer dans ta vie!!!
» peut on changer le monde ?
» Peut-on changer avec des arguments rationnels ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: