Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: J'ai peur des mouches   Ven 25 Mar 2011, 09:55


Attention à la tapette.
Vous le connaissez vous Sana, il n'a peur de rien. Sauf cette fois ci, il a peur des mouches.
Il faut dire que la présence de ces insectes s'accompagne souvent de celle de la mort, alors méfi.
Ecrit en 1957, bien avant les pandémies modernes, les armes bactériologiques et les virus mortels, notre commissaire se retrouve au coeur d'une histoire virale. En Allemagne orientale, un usine pas catholique fabrique un virus dont un policier français, Larieux, se trouve être le vecteur. Le boss missionne Sana pour trouver l'antidote, car Lareiux sème la mort si on l'approche à moins de 10 mètres de distance. Voilà nos deux compères partis en quête de l'antidote. Des rebondissements, des séductions, des pirouettes et galipettes plus loin, notre bon commissaire rentre sain et sauf au bercail. Ouf! j'ai eu bien peur de le perdre.
Attention il s'agit d'un Sana de la première décennie et le maître n' a pas encore rodé cette sublime machine sanantonionesque qui fera son succès.
Je termine par une phrase d'un copain de Béru:
" On peut pas paître et avoir tété ", bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Maman, la dame fait rien qu'à me faire des choses   Ven 25 Mar 2011, 09:58



Les poulets chez les poules.
Quand les coqs de la maison poulaga débarquent au lupanar, cela donne un excellent San-Antonio.
Les pinceaux s'emmêlent, les sosies se confondent, les dames qui font rien qu'à faire des choses le font bien et c'est tant mieux.
Poilant, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: N'en jetez plus   Ven 25 Mar 2011, 10:01


San-Antonio au Kibboutz

Extrait :
"
- Parce que, me répond cet homme de biens ( il fait tabac-porte-pot-marchand de fonds), parce que le Kibboutz Youde Labboûm est le plus exposé de tous les Kibboutz d'Israël. Au point que là-bas il est inutile de retourner la terre pour la cultiver. Au moment des labours on fait courir en zigzag, à travers champs, des prisonniers habillés en soldats israéliens. Avant qu'ils soient touchés, le sol est prêt pour les semailles. Il ne reste plus alors qu'à organiser un barrage d'artillerie pour pouvoir semer tranquille.
- La guerre rend ingénieux, déclaré-je. "

Des passages comme celui-ci il y en a des dizaines. C'est froid, c'est caustique. De bons gros morceaux de rires biens gras. Un Béru en Rabin ça vaut le détour. Une espionne irakienne ahurissante de prouesses érotiques ( on est chez SANA), tout cela sur fond de chassés-croisés ( on est au moyen orient) entre les libanais, les israéliens, les français qui poursuivent le même but, un ancien nazi. La fin est superbe. On se croirait parfois dans une série B, dans un James Bond, toujours la French Touch du Commissaire. Bref un bon cru. Le bouquin fut écrit en 1971, je ne suis pas certain qu'il sortirait aujourd'hui sans que les ligues de la vertu ne montent au créneau, à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Ne mangez pas la consigne   Ven 25 Mar 2011, 10:04



Roman de gare.
La tante Adèle qui débarque de Bretagne, des têtes retrouvées dans les consignes de la gare Saint Lazare, voici le départ pour une nouvelle aventure de Sana. Même si notre commissaire préféré se démène pour retrouver les propriétaires de ces têtes, même s'il y parvient et même jusqu'à retrouver les auteurs de ces décollations en série, le livre manque un peu de souffle. Difficile de prêter ( sans intérêt) un sourire aux jeux de mots un peu faciles. Le portrait de tante Adèle est désopilant, tous les ingrédients y sont mais désolé Sana, cette fois ça ne prend pas. A d'autres aventures plus pittoresques j'en suis certain.
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Plein les moustaches   Ven 25 Mar 2011, 10:06



Nazi dans le rétro ...
Voici notre bon commissaire qui officie officiellement dans une officine américaine qui se donne pour objectif la capture d'un nazi.
La Big Beetween, l'agence en question a recruté Sana pour ses qualités extraordinaires.
Sana se trouve au Pérou , où s'est réfugié l'infâme Streiger.
Seulement voilà tandis que Sana et l'équipe planque, les gars du sin beth sont déjà sur le coup. La vengeance est un plat qui sait attendre, tu penses, voilà plus de quarante ans qu'il sont à la recherche du dignitaire nazi, transformé en péruvienne.
La capture du gus se fait sans encombre pour Sana, qui coupe l'herbe sous le pied des agents israéliens.
S'ensuit une visite d'un village bavarois où se trouvent être les plans d'une arme prodigieuse mise au point par Streiger.
Sana ne trouvera pas les plans, mais en lieu et place la tête de Streiger qui s'est refait capturer et décapiter.
Sana trouve l'arme en question qui a la faculté de faire perdre tous les sens à la personne visée par icelle.
Sana reviendra chez nous , à la maison poulaga, avec l'arme qui pourrait être forte utile à notre gouvernement.
Suis une réception élyséenne où pour finir Béru entonne une Marseillaise pétaradante.
Un bon Sana, de l'exotisme, toujours des demoiselles en pâmoison devant les prouesses de notre représentant national, on a les ambassadeurs que l'on mérite.
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Plein feu sur le tutu   Ven 25 Mar 2011, 10:08


Le tues-tu Tonton?

Voici notre commissaire missionné sur une affaire de first quality. Des zozos veulent kidnapper le rosier, c'est à dire le président à feutre mou de la France. Il n'y a qu'un flic en France, qu'une équipe digne de s'occuper d'une telle affaire, c'est celle de San-Antonio. Et voici notre royco favori lancé à toute berzingue dans une rocambolesque affaire réunissant des ritals, des autrichiens peu recommandables.
Un réveillon de la Saint Sylvestre mémorable pour tous ces protagonistes, et on voit surtout ici l'une des apparitions de ce qui semble être Tonton dans les romans de Frédéric Dard.
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Ven 25 Mar 2011, 10:08

Tu parles de jeux de mots et bien c'est justement ça qui me rebute car dans mon souvenir cet usage était lourd et ardu à intégrer. C'est difficile ( même usant ) de lire un livre où tu dois toujours chercher l'astuce pour piger le sens de la phrase scratch

Plus rien ne t'arrête dis donc Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Poisson d'avril ou la vie sexuelle de Lilipute   Ven 25 Mar 2011, 10:10



Chinoiseries Antonionesques,
Sana se fait pomponner le chinois par une asiate qui en connait un rayon sur l'enfilage, pas celui des perles. Docteur es Amour, lily pût est une péripatéticienne de haut vol, une virtuose des galipettes au septième ciel. Embauchée par un Tust afin de faire succomber de ses charmes certaines personnes masculines triées sur le volet. Tous à l'instar de l'un de nos présidents, qui comme le dit la formule " voulut être César, il ne fut que pompé ", décèdent entre les jambes expertes de la belle. Sana ayant succombé aux charmes de l'intrigante, se voit mêler aux desseins du groupe qui ne veut ni plus moins que tuer le président des USA. C'est sans compter sur marie- Marie, Pinaud et Alexandre benoît, débarqués en Asie pour sauver coûte que coûte le célébrissime commissaire qui dans les deux tiers du livre ne fait que se livrer à des ébats torrides avec la belle, qui est devenue raide dingue du plus re-monté des commissaires de police. Ne gâchons pas notre plaisir, c'est cocasse comme d'hab, c'est truffé de gauloiseries désopilantes, contrat remplit haut la main.
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Les anges se font plumer   Ven 25 Mar 2011, 10:13



Du rififi chez les ritals.

Bof Bof pour cet opus du maestro. On s'endort un peu dans cet hôtel de luxe au bord de l'Adriatique où Sana est venu démanteler un réseau de trafic d'armes. Toujours enjôleur de pépées bien roulées, fracassant dans ses façons et virtuose des pirouettes judiciaires, notre Sana s'offre une pause qui nous laisse sur notre faim. Un volume destiné aux fans insatiables qui voudraient comme moi lire l'intégralité de l'oeuvre. Il ya d'autres Sana beaucoup plus hilarants. Désolé maître mais qui qui aime bien châtie bien.
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Prenez en de la graine   Ven 25 Mar 2011, 10:14



L'ivraie et le bon grain.

Pas le meilleur de Sana, une histoire de tableaux volés dans un musée aux Pays-Bas.
Toujours la tonitruance de Béru, les rebondissements inattendus du commissaire.
Quelques belles trouvailles de langage comme d'habitude.

extrait :
J'estime les filles dont la taille ressemble à un rond de serviette et dont le soubassement est proportionné au balcon. Je donnerais n'importe quoi contre ce que vous voulez pour lui faire une démonstration de fusée volante à freinage épiscopal sur les moyeux latéraux du déversoir central.
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Si queue d'âne m'était conté   Ven 25 Mar 2011, 10:17


Diantre quel monstre ce Bérrurier!

Si queue d'âne m'était conté ou la vie sexuelle de Bérurier. Tout le programme du livre est contenu dans ce titre sans équivoque. Béru, sans Sana cette fois-ci, se retrouve impliqué au coeur d'une enquête sur la mort en pleine rue d'un homme politique français, abattu de plusieurs coups de feu. Menant de bout en bout son enquête, il se retrouve séquestré et narre sur bande magnétique sa biographie sexuelle. Il laisse ce testament sexuel à Marie Marie. Il évoque toutes ses frasques, ses conquêtes et ses déboires sur un fond d'humour toujours aussi efficace. Les bon gros mots sont de mise, les calembours et les jeux de mots parsèment tout l'ouvrage.
Il évoque comme le fait souvent Dard dans ses livres, les affres de la vie, sa fragilité, ses aberrances...
Il serait difficile pour un novice de commencer par cet ouvrage car le phrasé de Béru n'est pas d'un abord facile et occupe les 400 pages du livre.
Si vous ne craignez pas une overdose de scènes pantagruéliques qui s'inscrivent dans la tradition française et habilement mises en scène par Frédéric Dard, plongez.


Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Sucettes boulevard   Ven 25 Mar 2011, 10:19



Sucettes marseillaises

Ca dézingue à tout va dans sucette boulevard, des quidams qui se font dessouder, Sana qui reçoit un avis comme quoi ca va barder à Marseille. Promptement rendu sur place, au resto le " Pompon rouge", sana est sauvé in extrémis par Pinaud d'une dextérité éblouissante au revolver. De fil en anguilles dixit Béru l'enquête mène tout ce beau monde sur les pistes d'un vendeur de sucettes bien compromettantes.
Tout ça avec Béru qui prend le rôle et le titre de Sana, eh oui il devient le temps d'une journée Monsieur le Commissaire Béru, Sana devient inspecteur aux ordres de Béru qui cadre bien ses nouvelles responsabilités. Marie- Marie se trouve impliquée dans cette enquête et fait don de sa personne, puisqu'elle se fait bonzesse.
De rebondissements en rebondissements, Sana résout cette enquête méridionale non sans faire don de sa personne.
Un Sana fidèle au moule Dard, mais qui pêche un peu dans le rythme et dans la nature du récit. On perd le fil car l'hameçon ne nous accroche pas comme il faut, là où ça fait du bien. Toujours de bons jeux de mots, mais loin d'être le meilleur du cru Sana.
On ne prête qu'aux riches...
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Ven 25 Mar 2011, 10:25

Natalia a écrit:
Tu parles de jeux de mots et bien c'est justement ça qui me rebute car dans mon souvenir cet usage était lourd et ardu à intégrer. C'est difficile ( même usant ) de lire un livre où tu dois toujours chercher l'astuce pour piger le sens de la phrase scratch

Plus rien ne t'arrête dis donc Laughing

Cela fait longtemps que j'ai découvert Sana, environ 20 ans. Le premier que j'ai lu c'était du brut pour les brutes ( dont je ne me souviens plus). Jem'étais toujours juré de lire tous les Sans ( 175 je crois), le temps m'étant certainement compté j'ai décidé de mettre les bouchées double.

Globalement les jeux de mots de Sana ne sont pas trop compliqués et c'est souvent la certitude de passer un bon moment.
Le premier souvenir que j'ai de SAna, je devais avoir 10 ans et au bord d'une piscine aux baléares un tye lisait un livre en rigolant. J'ai demandé à ma mère ce qui faisiat rire le Monsieur et ellem'avait répondu , c'est le livre, c'est un monsieur qui écrit des livres rigolos. Ce souvenir ne 'a jamais quitté. Ouais, on peut dire que ce sont des livres rigolos, Sam suffy comme aurait pu dire Sana.
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Ven 25 Mar 2011, 10:35

Je vais re-tenter une incursion dans son univers maintenant que je suis une grande fille cheese Je n'ai qu'à puiser sur ce sujet celui qui me tentera le plus

Merci en tous cas, c'est bien de soutenir et parler comme ça d'un auteur merci

Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Ven 25 Mar 2011, 10:43

Natalia a écrit:
Je vais re-tenter une incursion dans son univers maintenant que je suis une grande fille cheese Je n'ai qu'à puiser sur ce sujet celui qui me tentera le plus

Merci en tous cas, c'est bien de soutenir et parler comme ça d'un auteur merci



J'espère que tu trouveras ton bonheur chapeau
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Ven 25 Mar 2011, 12:42

il n'a pas écrit que des San-A en plus

Tous ce que je mets dessous a été écrit sous son nom ! (pris sur wikipédia)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Ven 25 Mar 2011, 16:18

affraid Je ne me contenterai de lire que les Sana, c'est déjà pas mal .
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Ven 25 Mar 2011, 16:19

Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Ven 25 Mar 2011, 16:21

Je dirai même plus Happy Happy
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Ven 25 Mar 2011, 19:16

Je m'immisce entre vos smileys ...Hexagone tu lis d'autres policiers ? Parce que ce n'est quand même pas ce qu'il manque dans ce forum polar Wink

Allez je lis un San et toi tu lis allez un Christian Roux histoire d'avoir un équlibre entre nous tongue
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Ven 25 Mar 2011, 19:40

Je pense que si nous aimons les polars nous ne puvons passer sous silence San -A cela dit en ce qui me concerne j'en ai lu des tonnes dans ma vie autres que San-A rassure-toi Natalia !!! Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Sam 26 Mar 2011, 07:29

Natalia a écrit:
Je m'immisce entre vos smileys ...Hexagone tu lis d'autres policiers ? Parce que ce n'est quand même pas ce qu'il manque dans ce forum polar Wink

Allez je lis un San et toi tu lis allez un Christian Roux histoire d'avoir un équlibre entre nous tongue

Alors, j'ai lu beaucoup de polar à une époque, les Thilliez, Chatam, les anglo-américains. Puis j'en ai eu ras la bol de ces récits où la barbarie n'est que la principale architecture du récit. Nuit d'enfer pour train rouge de Thilliez m'a définitevement fâché avec le genre. En revanche, un simenon, un mallet me satisfait toujours.
Pour Sana, l'intrgue policière est plus que maigrichonne. C'est surtout la langue et les trouvailles languagières qui m'amusent.
Je ne connais pas Roux, mais j'en ai déjà entendu parlé sur un forum de polar que je fréquente quelques fois.
Je serai plus intéressé par le polar social à la simenon ou à la Thiérry Jonquet. J'ai un Connely " le poète " qui attend sur mon étagère depuis quelques années...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Sam 26 Mar 2011, 07:41

je rejoins Hexagone sur son appréciation des romans de franck Thilliez, pourtant très apprécié. J'y vois une surenchère dans l'horreur gratuite.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   Sam 26 Mar 2011, 07:49

Hexagone aimant les polars sociaux je crois que tu ne serais pas déçu par Christian Roux.

Je n'apprécie plus Thilliez , et même je me suis ennuyée lors de ma dernière lecture ( mais qu'était-ce ? scratch ) Chattam, j'en ai lu 5 dont la fameuse trilogie et j'ai aussi laissé tomber ( ça devient répétitif je trouve )

Connely je connais avec Harry Bosh. J'aime bien. Le dernier lu c'est Echo Park Il a un fil sur Grain De Sel
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Le coup du père françois.   Mar 29 Mar 2011, 11:56



Pinaud simple flic.
L'Alabanie vous connaissez, vous ?
Quand un ancien prof de Sana, le Professeur Morpion le contact par téléphone pour lui faire part d'une singulière remarque, notre commissaire adoré ne peut que se dépêcher sur place.
Cette singulière remarque, c'est que pendant l'absence du Professeur Morpion de son domicile pendat deux mois, son horloge à balancier ne s'est pas arrêtée. Louche n'est ce pas, et de quoi diligenter une enquête.
Il se trouve qu'en face de l'immeuble de Morpion se trouve le consulat d'Alabanie et qu'une vitre est brisée. Une raison de plus pour enquêter, vous ne trouvez pas ?
Sana envoie son cher Pinaud, avec son air de constipé résigné, aux devants d'une enquête pleine de rebondissements, surtout pour Pinaud.
Et dire que les Alabanais voulait attenter à la vie de notre président, c'était sans compter sur le fabuleux commissaire San-Antonio.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fredéric Dard, San Antonio, Béru et Cie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint Médard Evêque de Noyon et commentaire du jour "La lumière du Christ sur son lampadaire"
» Saint Médard et commentaire du jour "Apprenez de moi"
» (1979 ) Alerta OVNI by Antonio Jose Ales y Andres Madrid Ediciones Uve
» ROUZEAU (Médard) Chef d'escadron de Dragons - Bourges (CHER)
» Sermons d'Antonio Vieira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: