Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Léo Ferré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Léo Ferré   Jeu 21 Juin 2007, 22:39

La complainte de la télé


On m'appell' la télé, la montreuse à tout-va
Avant d'fair' le trottoir j'me les caill' sur les toits
J'suis pas grand-chos' de bien, c'est sûr, mais ce qui m'gêne
C'est leurs yeux interlopes qui me luxent les antennes...
J'ai un gars qu'est direct et l'autre qu'on nomm' play-back
Et tout ça s'pellicule et tout ça s'met en boîte
Mais les clients sérieux c'est pas qu'ils m'embarrassent
Et pour pas fair' d'envieux j'me les fais face à face

On m'appell' la télé, la montreuse électrique
Et j'suis comme un' morphin' qu'endort la république
Quand y a des pinailleurs qui m'soulèv'nt des problèmes
Sur qui ou quoi ou qu'est-ce... j'leur dis : Jugez vous-mêmes
Un ministre à l'année que l'trottoir indispose
Entre deux cabinets fréquent' ma télé-close
Pour les yeux affamés qui vont chercher fortune
Dans mon lit à colonnes j'peux leur montrer ma Une

On m'appell' la télé des famill's tout c'qui y a d'mieux
J'ai des ministres oc-CULtes à qui je fais les yeux
J'suis la télé-partouze, final'ment, faut bien l'dire
Qu'importe la partouze quand c'est pour le plaisir
Des fois j'suis l'invisible, j'en ai qui marchent à ça,
T'as pas vu, mon coco, mes soutiens-caméras ?
Quand je suis exciting, y a de drôl's de poulets
Qui fout'nt un carré blanc sur ce qu'ils vont lorgner

On m'appell' la télé et j'fais tous les quartiers
Avec mes patt's en l'air j'ai l'voyeur assuré
L'Olympe s'est vidé, l'music-hall du bisness,
Alors pour le remplir il tâte mon Palmarès
Depuis qu'j'ai d'la Lectur' pour tous j'suis un peu snob
J'bouffe avec Montherlant qui m'amélior' mon job
Mais comm' le vendredi c'est le jour d'la morue
Mon mac Panorama me fout au coin des rues

On m'appell' la télé d'la photo cavaleuse
Sur mon trottoir là-haut j'me sens tout' transisteuse
Tout comm' les fill's publiques qu'ont leur jour de sortie
Moi pour prendre un coup d'air faut qu'j'me tap' le rugby
Des fois j'suis comm' les grues qui font du sentiment
J'fais pas payer trop cher et tout l'monde est content
Des fois j'suis pas causeuse, c'est quand j'ai mes affaires
Alors je dis : Barka ! et j'prends l'frais mon p'tit père...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Ven 22 Juin 2007, 11:19

ce n'est pas le même auteur mais c'est le même thème, la pauvreté des feuilletons par henri Salvador

Dans mon fauteuil, je regardais le film à la télé,
Un type nommé Jojo le Bouffi poursuivait la pauvre Suzy
Il la coinça près d'la scierie et très méchamment lui dit :
"Si tu m'donnes pas ton ranch, en moins de deux,
Je vais t'couper en deux"
Puis il l'empoigna...
Et alors ...
Ben, il la ficela...
Et alors...
Il l'a mis sous la scie..
Et alors... et alors ...

{Refrain:}
Et, et, Zorro est arrivé
Sans s'presser
Le grand Zorro, le beau Zorro
Avec son ch'val et son grand chapeau

Mais bientôt j'ai pris la deuxième chaîne
Car un vieux schnock parlait
Charmante soirée, sur la deuxième chaîne y passait le même navet
Près d'une cabane Jo le Bouffi coinçait la pauvre Suzy
Et il lui disait :
"donne-moi ton ranch, eh, poupée !
si non, j'te transforme en purée"
Puis il l'empoigna...
Et alors ...
Ben, il la ficela...
Et alors...
Il mit le feu à la dynamite
et alors, et alors ...

{Refrain}

Mais moi j'en avais tellement marre
J'ai repris la première chaîne
Et devant mes yeux, mes yeux hagards se déroulait la même scène
Et Jojo, Jojo le Bouffi poursuivait la pauvre Suzy
Disant :
"Donne-moi ton ranch, eh, boudin !
Ou j'vais t'balancer sous l'train"
Puis il l'empoigna...
Et alors ...
Il la ficela...
Et alors...
Sur les rails il l'a fit rouler
Et alors ...
Le train arrivait... les copains
Et alors... et alors ...

Et, et, Zorro est arrivé
Sans s'presser
Le grand Zorro, le beau Zorro
Avec son ch'val et son grand chapeau
Avec son flingue et son grand lasso
Avec ses bottes et son vieux banjo

Ah ! Ah ! Sacré Zorro ah ah ah ah
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Sam 23 Juin 2007, 18:40

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Sam 23 Juin 2007, 19:50

mets un peu de texte, sinon ca fait nu Razz la chanson a été interprètée par Dalida, Catherine Lara - et l'irremplaçable Jane Birkin !

Avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie le visage et l'on oublie la voix
le cœur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller
chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
l'autre qu'on devinait au détour d'un regard
entre les mots, entre les lignes et sous le fard
d'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Sam 23 Juin 2007, 20:29

rotko a écrit:
mets un peu de texte, sinon ca fait nu Razz la chanson a été interprètée par Dalida, Catherine Lara - et l'irremplaçable Jane Birkin !

Avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie le visage et l'on oublie la voix
le cœur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller
chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
l'autre qu'on devinait au détour d'un regard
entre les mots, entre les lignes et sous le fard
d'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit...

tu ne veux pas que je la chante aussi ! Happy ! cela dit quelle merveilleuse chanson quel poète ! j'essaie de regarder et d'écouter non non il ne doit y en avoir que deux ou trois par génération je pense !! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Mer 27 Juin 2007, 23:49

Poète ... vos papiers !


Bipède volupteur de lyre
Epoux châtré de Polymnie
Vérolé de lune à confire
Grand-Duc bouillon des librairies
Maroufle à pendre à l'hexamètre
Voyou décliné chez les Grecs
Albatros à chaîne et à guêtres
Cigale qui claque du bec

Poète, vos papiers !
Poète, vos papiers !

J'ai bu du Waterman et j'ai bouffé Littré
Et je repousse du goulot de la syntaxe
A faire se pâmer les précieux à l'arrêt
La phrase m'a poussé au ventre comme un axe

J'ai fait un bail de trois six neuf aux adjectifs
Qui viennent se dorer le mou à ma lanterne
Et j'ai joué au casino les subjonctifs
La chemise à Claudel et les cons dits "modernes"

Syndiqué de la solitude
Museau qui dévore du couic
Sédentaire des longitudes
Phosphaté des dieux chair à flic
Colis en souffrance à la veine
Remords de la Légion d'honneur
Tumeur de la fonction urbaine
Don Quichotte du crève-cœur

Poète, vos papiers !
Poète, Papier !

Le dictionnaire et le porto à découvert
Je débourre des mots à longueur de pelure
J'ai des idées au frais de côté pour l'hiver
A rimer le bifteck avec les engelures

Cependant que Tzara enfourche le bidet
A l'auberge dada la crotte est littéraire
Le vers est libre enfin et la rime en congé
On va pouvoir poétiser le prolétaire

Spécialiste de la mistoufle
Emigrant qui pisse aux visas
Aventurier de la pantoufle
Sous la table du Nirvana
Meurt-de-faim qui plane à la Une
Ecrivain public des croquants
Anonyme qui s'entribune
A la barbe des continents

Poète, vos papiers !
Poète, documenti !

Littérature obscène inventée à la nuit
Onanisme torché au papier de Hollande
Il y a partouze à l'hémistiche mes amis
Et que m'importe alors Jean Genet que tu bandes

La poétique libérée c'est du bidon
Poète prends ton vers et fous-lui une trempe
Mets-lui les fers aux pieds et la rime au balcon
Et ta muse sera sapée comme une vamp

Citoyen qui sent de la tête
Papa gâteau de l'alphabet
Maquereau de la clarinette
Graine qui pousse des gibets
Châssis rouillé sous les démences
Corridor pourri de l'ennui
Hygiéniste de la romance
Rédempteur falot des lundis

Poète, vos papiers !
Poète, salti !

Que l'image soit rogue et l'épithète au poil
La césure sournoise certes mais correcte
Tu peux vêtir ta Muse ou la laisser à poil
L'important est ce que ton ventre lui injecte

Ses seins oblitérés par ton verbe arlequin
Gonfleront goulûment la voile aux devantures
Solidement gainée ta lyrique putain
Tu pourras la sortir dans la Littérature

Ventre affamé qui tend l'oreille
Maraudeur aux bras déployés
Pollen au rabais pour abeille
Tête de mort rasée de frais
Rampant de service aux étoiles
Pouacre qui fait dans le quatrain
Masturbé qui vide sa moelle
A la devanture du coin

Poète .... circulez !
Circulez poète !
Circulez !
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 28 Juin 2007, 00:12

rotko a écrit:
... la chanson a été interprètée par Dalida, Catherine Lara - et l'irremplaçable Jane Birkin !

Une autre interprétation avec Zazie et Thiéfaine, autres aimés qui feront peut-être oublier mes coupables amours Razz

Avec le temps - Duo qui ne vaut pas Ferré à mon goût.

Ah puis... écoutez cette chanson à 2 h du matin, je vous le déconseille fortement ou alors entouré par une bande... d'ami-e-s, de potes, une fratrie... enfin pas seul. Quelle idée j'ai .... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Mar 03 Juil 2007, 12:10

Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 40
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Mar 03 Juil 2007, 13:03

Je l'ai beaucoup écoutée, comme aussi son interprétation de Chanson d'Automne.
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Mar 03 Juil 2007, 13:09

OUi Seuguh , je crois qu'il n'y a rien à jeter chez Ferré à part peut être quelques extravagances ( pour moi ) quand il s'est "acoquiné" avec les Who Rolling Eyes ! mais pas grave !
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Mer 25 Juil 2007, 01:22

Les poètes

Ce sont de drôles de types qui vivent de leur plume
Ou qui ne vivent pas c'est selon la saison
Ce sont de drôles de types qui traversent la brume
Avec des pas d'oiseaux sous l'aile des chansons

Leur âme est en carafe sous les ponts de la Seine
Leurs sous dans les bouquins qu'ils n'ont jamais vendus
Leur femme est quelque part au bout d'une rengaine
Qui nous parle d'amour et de fruit défendu

Ils mettent des couleurs sur le gris des pavés
Quand ils marchent dessus ils se croient sur la mer
Ils mettent des rubans autour de l'alphabet
Et sortent dans la rue leurs mots pour prendre l'air

Ils ont des chiens parfois compagnons de misère
Et qui lèchent leurs mains de plume et d'amitié
Avec dans le museau la fidèle lumière
Qui les conduit vers les pays d'absurdité

Ce sont de drôles de types qui regardent les fleurs
Et qui voient dans leurs plis des sourires de femme
Ce sont de drôles de types qui chantent le malheur
Sur les pianos du coeur et les violons de l'âme

Leur bras tout déplumés se souviennent des ailes
Que la littérature accrochera plus tard
A leur spectre gelé au-dessus des poubelles
Où remourront leurs vers comme un effet de l'Art

Ils marchent dans l'azur la tête dans les villes
Et savent s'arrêter pour bénir les chevaux
Ils marchent dans l'horreur la tête dans des îles
Où n'abordent jamais les âmes des bourreaux

Ils ont des paradis que l'on dit d'artifice
Et l'on met en prison leurs quatrains de dix sous
Comme si l'on mettait aux fers un édifice
Sous prétexte que les bourgeois sont dans l'égout...

Léo Ferré
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Mer 25 Juil 2007, 15:43

Monsieur Tout-Blanc

Monsieur Tout-Blanc
Vous enseignez la charité
Bien ordonnée
Dans vos châteaux en Italie
Monsieur Tout-Blanc
La charité, c'est très gentil
Mais qu'est-ce que c'est ?
Expliquez-moi

Pendant c'temps-là moi j'vis à Aubervilliers
C'est un p'tit coin perdu au bout d'la misère
Où l'on n'a pas tell'ment d'questions à s'poser
Pour briffer faut bosser mon p'tit père

Monsieur Tout-Blanc
L'oiseau blessé que chaque jour
Vous consommez
Etait d'une race maudite
Monsieur Tout-Blanc
Entre nous dites, rappelez-vous
Y a pas longtemps
Vous vous taisiez

Pendant c'temps-là moi j'vivais à Aubervilliers
Ça n'était pas l'époque à dir' des rosaires
Y avait des tas d'questions qu'il fallait s'poser
Pour durer faut lutter mon p'tit père

Monsieur Tout-Blanc
Si vous partez un beau matin
Les pieds devant
Pour vos châteaux en paradis
Monsieur Tout-Blanc
Le paradis, c'est p't-êt' joli
Priez pour moi
Moi j'ai pas l'temps

Car je vivrai toujours à Aubervilliers
Avec deux bras noués autour d'ma misère
On n'aura plus tell'ment d'questions à s'poser
Dans la vie faut s'aimer mon p'tit père

Monsieur Tout-Blanc
Si j'enseignais la charité
Bien ordonnée
Dans mes châteaux d'Aubervilliers
Monsieur Tout-Blanc
Ça n'est pas vous qu'j'irais trouver
Pour m'indiquer
C'qu'il faut donner
Revenir en haut Aller en bas
clmemont
pilier


Nombre de messages : 941
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Mer 25 Juil 2007, 16:41

Âme te souvient-il ?

Âme, te souvient-il au fond du paradis
De la gare d'Auteuil et des trains de jadis
T'amenant chaque jour, venu de la Chapelle ?
Jadis déjà ! Combien pourtant je me rappelle
Après les premiers mots de bonjour et d'accueil
Mon vieux bras dans le tien, nous quittions cet Auteuil
Et, sous les arbres pleins d'une gente musique
Notre entretien était souvent métaphysique
Ô tes forts arguments, ta foi du charbonnier
Non sans quelque tendance, ô si franche ! à nier
Mais si vite quittée au premier pas du doute !
Et puis nous rentrions, plus que lents, par la route
Un peu des écoliers, chez moi, chez nous plutôt
Y déjeuner de rien, fumailler vite et tôt
Et dépêcher longtemps une vague besogne
Mon pauvre enfant, ta voix dans le bois de Boulogne !
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Mer 25 Juil 2007, 18:36

Merde à Vauban

Paroles: Pierre Seghers. Musique: Léo Ferré

Bagnard, au bagne de Vauban
Dans l'îl' de Ré
J'mang' du pain noir et des murs blancs
Dans l'îl' de Ré
A la vill' m'attend ma mignonn'
Mais dans vingt ans
Pour ell' je n'serai plus personn'
Merde à Vauban

Bagnard, je suis, chaîne et boulet
Tout ça pour rien,
Ils m'ont serré dans l'îl' de Ré
C'est pour mon bien
On y voit passer les nuages
Qui vont crevant
Moi j'vois s'faner la fleur de l'âge
Merde à Vauvan

Bagnard, ici les demoiselles
Dans l'îl' de Ré
S'approch'nt pour voir rogner nos ailes
Dans l'îl' de Ré
Ah ! Que jamais ne vienne celle
Que j'aimais tant
Pour elle j'ai manqué la belle
Merde à Vauban

Bagnard, la belle elle est là-haut
Dans le ciel gris
Ell' s'en va derrière les barreaux
Jusqu'à Paris
Moi j'suis au mitard avec elle
Tout en rêvant
A mon amour qu'est la plus belle
Merde à Vauban

Bagnard, le temps qui tant s'allonge
Dans l'îl' de Ré
Avec ses poux le temps te ronge
Dans l'îl' de Ré
Où sont ses yeux où est sa bouche
Avec le vent
On dirait parfois que j'les touche
Merde à Vauban

C'est un p'tit corbillard tout noir
Etroit et vieux
Qui m'sortira d'ici un soir
Et ce s'ra mieux
Je reverrai la route blanche
Les pieds devant
Mais je chant'rai d'en d'ssous mes planch's
Merde à Vauban
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 18 Déc 2008, 10:48

Il y a des matinées moins souriantes et j'écoute La solitude de Léo Ferré, en espérant que cela ne vous atteindra pas. hesit

La solitude Léo Ferré


Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'une autre quartier, d'une autre solitude.
Je m'invente aujourd'hui des chemins de traverse. Je ne suis plus de chez vous. J'attends des mutants.
Biologiquement, je m'arrange avec l'idée que je me fais de la biologie : je pisse, j'éjacule, je pleure.
Il est de toute première instance que nous façonnions nos idées comme s'il s'agissait d'objets manufacturés.
Je suis prêt à vous procurer les moules. Mais...
La solitude...
La solitude...

Les moules sont d'une texture nouvelle, je vous avertis. Ils ont été coulés demain matin.
Si vous n'avez pas, dès ce jour, le sentiment relatif de votre durée, il est inutile de vous transmettre, il est inutile de regarder devant vous car devant c'est derrière, la nuit c'est le jour. Et...
La solitude...
La solitude...
La solitude...

Il est de toute première instance que les laveries automatiques, au coin des rues, soient aussi imperturbables que les feux d'arrêt ou de voie libre.
Les flics du détersif vous indiqueront la case où il vous sera loisible de laver ce que vous croyez être votre conscience et qui n'est qu'une dépendance de l'ordinateur neurophile qui vous sert de cerveau. Et pourtant...
La solitude...
La solitude !

Le désespoir est une forme supérieure de la critique. Pour le moment, nous l'appellerons "bonheur", les mots que vous employez n'étant plus "les mots" mais une sorte de conduit à travers lequel les analphabètes se font bonne conscience. Mais...
La solitude...
La solitude...
La solitude, la solitude, la solitude...
La solitude !

Le Code Civil, nous en parlerons plus tard. Pour le moment, je voudrais codifier l'incodifiable. Je voudrais mesurer vos danaïdes démocraties. Je voudrais m'insérer dans le vide absolu et devenir le non-dit, le non-avenu, le non-vierge par manque de lucidité.
La lucidité se tient dans mon froc !
Dans mon froc !
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 18 Déc 2008, 12:45

dans le cadre ce temps gris provoque des poussées de blues

voilà une de mes préférées:

TROP BEAU Sad
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 18 Déc 2008, 13:47

J'étais déjà bien atteinte... me vlà achevée ... mais c'est vrai que c'est beau.
Merci (j'hésite là) Marie evil
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 18 Déc 2008, 14:02

pour continuer à Sad d'émotion une autre?

PEPEE
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 18 Déc 2008, 14:57

marie chevalier a écrit:
pour continuer à Sad d'émotion une autre?

PEPEE

non! Ah nann j'arrête là, déjà que ça ne va pas fort alors non, plus tard ... l'année prochaine hein ? parce que sinon je me noie :dur:

mais biz quand même
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 18 Déc 2008, 16:08

j'adore tes smileys oui on arrête un peu evil Happy
Revenir en haut Aller en bas
siloa
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Sam 03 Jan 2009, 20:26

avis de recherche:
je recherche l'opéra du pauvre de léo ferré...
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Sam 03 Jan 2009, 21:01

hélas il n'est plus dispo sur les sites de ventes genre amazon ou alapage etc
il faudrait voir du côté d' ebay? hesit
Revenir en haut Aller en bas
siloa
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Dim 04 Jan 2009, 10:13

marie chevalier a écrit:
hélas il n'est plus dispo sur les sites de ventes genre amazon ou alapage etc
il faudrait voir du côté d' ebay? hesit

hélas sans succès
Revenir en haut Aller en bas
Bennett
pilier
avatar

Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Ven 05 Juin 2009, 08:31

C'est dingue que ce magnifique album ait disparu. Il n'est même pas proposé à la vente sur le site officiel de Léo.
C'est, selon moi, un opus absolument indispensable et peut être son chef d'œuvre !
Petit texte de présentation (livret du cd):
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Ven 05 Juin 2009, 13:12

On le trouve mais en 33 t.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Léo Ferré   

Revenir en haut Aller en bas
 
Léo Ferré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Documentaire sur Léo Ferré
» Léo Ferré
» Le réseau ferroviaire français et européen : 1900 - horizon 2015
» La musique dans la rue ?
» La vague française de 1954:6 SEPTEMBRE 1954, ORIGNY, AISNE:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: MUSIQUE :: GDS* a sa Musique-
Sauter vers: