Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Patrice Chéreau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Patrice Chéreau   Lun 25 Juin 2007, 22:46

Voilà c'est un homme remarquable comme il en existe quelques uns ..., un homme de théâtre.

Actuellement un film sur la 3 et peut-être rediffusé :
Le Temps du loup
Réalisé par Michael Haneke
Avec Isabelle Huppert, Béatrice Dalle, Patrice Chéreau

voir ici !

J'ouvre ce fil ici car si vous voyez une pièce ou un film avec Patrice Chéreau ou de lui, faites moi signe et n'hésitez pas à y aller !
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Lun 25 Juin 2007, 23:13

Pour tous ceux qui ne connaissent pas Patrice Chéreau voir article sur wiki par là !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Mar 26 Juin 2007, 05:13

j'ai vu son frère film tiré d'un roman de philippe besson, commenté par patrice chereau.

Citation :
Le narrateur accompagne son frère Thomas pendant ses derniers mois. L'annonce de la maladie, l'hôpital, les traitements, l'hôpital, toujours l'hôpital

un film assez éprouvant que Patrice chereau avait choisi de mettre en scène sans pathos, mais avec un decor froid : teintes sombres des couleurs, des murs impersonnels, et des personnes qui ont du mal à communiquer.

L'exterieur, c'etait la côte sauvage, et une attirance vers la mer que traduisait le regard du personnage malade.

Je connais bien l'endroit où le film a été tourné, censé être l'île de ré.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 29 Juin 2007, 15:15

Le monde 2 du 30 juin au 6 juillet donne la parole à Patrice Chéreau dont l’activité se porte dans trois directions :

- mise en scène de la maison des morts, un opéra de Leos Janacek, compositeur dont je vante régulièrement les quatuors,
la messe Gaglolithique
, la sinfonietta, sans avoir d’échos Wink,

- un scénario de film sur Napoléon avec Al Pacino pressenti pour le rôle,
- des mises en scènes de théâtre dont récemment dans la solitude des champs de coton de Bernard Koltès et Phèdre de Racine.

Il se montre très exigeant pour les comédiens, du genre à demander aux acteurs « comment respirez-vous ? », « comment marchez-vous ? » ou « comment articulez-vous ? ».

Son palmarès au cinéma au théâtre et à l’opéra est impressionnant. Trop long à vous communiquer. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Mar 17 Juil 2007, 04:55

Faute d'être à Aix en Provence pour assister à lamise en scène de Janacek "de la maison des morts" on peut lire ce numéro de l'avant-scène opéra :


clic !


Il donne l'intégralité du livret, commente la genèse musicale et littéraire de l'oeuvre. Le livret est tiré de Dostoievski.

Il y a aussi plusieurs versions musicales dont chez Supraphon un Cd de compilation de Leos Janácek: From The House Of The Dead, avec Jaromir Vavruska (Baryton), Jaroslav Soucek (Baryton) etc.

Pour aborder Leos Janacek, je conseille, à nouveau, les deux quatuors à corde et la sinfonietta, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Mar 17 Juil 2007, 05:04

pour de la maison des morts

Citation :
Boulez et Chéreau ont travaillé main dans la main pour résoudre, chacun dans son domaine, le même problème : chercher un fil conducteur dans ces scènes hétérogènes. Chacun y est parvenu avec ses moyens propres.

Pour Boulez : « Donner une trajectoire à cet ensemble en apparence hétéroclite », par exemple en trouvant des relations logiques de tempos afin que les morceaux n'apparaissent pas juxtaposés, alors même que « Janacek compose par blocs », passant d'une idée à l'autre sans développement au sens classique.

Pour Chéreau : faire de chacun des récits qui composent l'oeuvre une tranche de vie, en théâtralisant au maximum les monologues et en orientant le regard du spectateur vers la plus importante des actions parallèles auxquelles il assiste.
le figaro
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 13:58

Gabrielle de Patrice Chéreau

sur Arte le 15.01.2008 à 01:00

Auteur: Anne-Louise Trividic, Patrice Chereau
Avec: Chantal Neuwirth, Claudia Coli, Isabelle Huppert, Pascal Greggory, Raina Kabaivanska, Rinaldo Rocco

Musique: Fabio Vacchi

Si vous voulez voir un film fort, le jeu des acteurs est superbe, si l'époque ne m'attirait pas a priori, j'ai été totalement happée par ce film qui se joue pratiquement en huis clos, il y a le couple, toute une armada de domestiques et les invités de leur diner mondain réunis tous les jeudi soir.
Une mise en scène magnifique, des silences et une musique qui ponctue l'histoire, le seul petit regret celle-ci couvre parfois la voix des acteurs. Le travail de Patrice Chéreau est toujours aussi fort, sans pathos, sans fioriture, les sentiments sont incisifs et nous bousculent.
Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 40
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 14:09

Pff, encore à 1:00 en semaine black
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 14:11

Gabrielle de Patrice Chéreau



Dans le Paris de la Belle Époque, Gabrielle et Jean Hervey forment un ménage envié et admiré, respectueux des conventions en vigueur dans le milieu de la haute bourgeoisie fortunée. Figures incontournables de la vie mondaine, leurs soirées du jeudi réunissent un brillant cercle de connaissances, esprits fins, artistes et causeurs. (Source Arte)

Une maison où on aime venir. De longues soirées où on écoute, regarde, rit, affirme une chose puis son contraire. C'est l'avantage des cercles d'habitués, on se connaît si bien. Elans de franchise ou excès de dissimulation, instants de doute, de joie fondée ou infondée, tout s'y côtoie, pour le plaisir des invités et des maîtres de maison. A ces derniers, tout réussit et leur existence est de celles qu'on envie.

Mais soudain, l'horloge se dérègle. Un jour, quelqu'un part, et tarde à revenir. Et quand la sonnette retentit enfin, le monde a basculé. Plus tard, un homme et une femme se retrouvent dans cette maison et se voient vraiment pour la première fois.
(source)

--------------------

J'ai choisi quelques extraits de résumés seulement, car ils dévoilent trop à mon avis, je ne les ai lus qu'après avoir visionné ce film et c'est mieux il me semble (en général, mais pour ce film ci en particulier)
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 14:18



Patrice Chéreau enterre ses personnages sous le luxe asphyxiant d'une somptueuse demeure patricienne tout en redonnant vie à des salons ou des dîners aux allures proustiennes.

La mise en scène, d'une stylisation extrême, alterne couleur et noir et blanc, caméra au plus près des visages et cartons écrits sur une image figée, entre geste godardien et héritage du cinéma muet.

En dépit de son origine littéraire (une nouvelle de Joseph Conrad) et de ses dialogues très écrits, Gabrielle apparaît in fine comme une expérience de cinéma total. (source Arte)
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 14:36

Seuguh a écrit:
Pff, encore à 1:00 en semaine black

Si vraiment l'un d'entre vous ou plusieurs étaient intéressés et si je n'oublie pas, j'ai récupéré mon enregistreur DVD, je peux donc l'enregistrer et l'envoyer.
Personnellement, je n'aurais pas pensé que l'époque du film voire le sujet, somme toute classique, m'aurait intéressée, l'histoire d'un couple dans la bourgeoisie et le monde des apparences, c'est le jeu des acteurs et la mise en scène qui m'ont ... attrapée ?

Allez 4 photos pour évoquer mon ressenti et j'arrête Razz



Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 40
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 15:04

Utopie a écrit:

Si vraiment l'un d'entre vous ou plusieurs étaient intéressés et si je n'oublie pas, j'ai récupéré mon enregistreur DVD, je peux donc l'enregistrer et l'envoyer.

Ben non pour moi, j'ai pas de lecteur DVD. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Leo Gursky
pilier
avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 16:27

Gabrielle
Film effectivement très froid, mais contrairement à ce qu'on pourrait penser a priori de ce film, il en s'agit pas d'une oeuvre à la reconstitution classique. Chéreau, réalisateur un rien prétentieux et irrégulier, utilise un découpage, des effets et un scénario qui s'éloignent pas mal de la progression classique de ce type d'histoire.
Des sentences sans détour sont utilisées par le personnage de Gabrielle pour exprimer le dégoût profond que son mari lui inspire désormais.
Parmi les effets, le premier et plus marquant selon moi est la rupture de la voix-off par la découverte de la lettre. Le film s'ouvre sur Jean Hervey (Pascal Greggory) sûr de lui, de son train de vie, à l'aise dans le ronronnement conjugal, illustré par son retour du travail et accompagné de sa voix, en off, dans laquelle il explique tout ça. Puis soudain, chez lui, il voit une lettre de la main de sa femme, et la voix-off devient en fait non plus une narration a posteriori, mais le fil "direct"de sa pensée, coupé par d'énormes cartons sur fond noir présentant des extraits de la lettre (effet emprunté à Tony Scott dans Man on Fire, d'après ce que j'ai lu). Ça bouscule complètement la narration, c'est inattendu et très efficace.
Si on peut reprocher à Chéreau sa froideur habituelle, et ce perpétuel ton de l'engueulade, commun à tous ses films, il faut lui reconnaître son talent de directeur d'acteurs. J'ajoute que la photo est d'une beauté sidérante, oeuvre d'un de nos plus grand chefs opérateur, Eric Gautier.

Concernant le reste de la filmo de Chéreau, j'aime beaucoup Son Frère. Par contre, je ne supporte pas Ceux qui m'aiment prendront le train, je n'apprécie que très peu Intimité, et mon vague souvenir de La Reine Margot n'est pas très positif. Du coup, je n'ai jamais eu envie de voir ses premiers films.
Revenir en haut Aller en bas
http://kaonashi.over-blog.net
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 16:59

cette froideur de Chéreau, je l'avais ressentie jusque dans les teintes bleu sombre du film Son frère, dans ces salles d'hopital brrr !

je ne conteste pas la qualité du film, sa construction etc. mais les liens entre les personnages ( la communication n'était pas terrible, me semble-t-il), et cette fin !

beaucoup de choses m'avaient mis mal à l'aise.

Chéreau était venu présenter le film au Croisic, actuellement le fief de Claude Chabrol. Le film avait été tourné sur la côte sauvage, précisément entre Batz et le Croisic.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 18:02

C'est curieux cette froideur... je l'ai vu un peu et vu certaines pièces et films, je l'ai perçu comme un passionné. Angoissé aussi certainement et cela ressort dans ces oeuvres, ce que vous percevez peut-être comme une froideur.
respect
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 18:43

Il est vrai que son frère par son sujet n'incite pas au lyrisme. il y est question d'un malade du sida.

j'avouerai aussi, que sur le thème des victimes du sida - dont je comprends bien la détresse, qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels, je sature.

C'est pourquoi je n'irai pas voir par exemple le temps qui reste de francois ozon.

Je ne pense pas que vous interprèterez mal mes propos, je suis prêt à plaindre tout le monde, mais tous ces films sur les agonisants, les gens dans le coma, parle avec elle et bien d'autres, j'évite.

Il se trouve que je le dis sur le fil Chéreau, j'aurais pu le faire ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Ven 11 Jan 2008, 20:34

Pas du tout ce n'est pas en se gargarisant de maladie que l'on en guérit. Mais i l est vrai que parfois, i l faut des piqures de rappel pour ceux qui disent que le sida est éradiqué, que les capotes c'est du vent. Moi j'ai pas mal d'amis de 50 à 60 ans qui répétent à qui veut les entendre que le préservatif c'est pas bien etc.. et ça je trouve cela inadmissible et irresponsable. Que ce ne soit pas le top c'est une évidence, mais mourir non plus c'est pas drôle. C'est pour cela aussi que je continue à lire des oeuvres sur ce sujet mais pas des romans car ça me fait l'effet que l'on vend le malheur.
Cela dit tout ça existe mais les coins de ciel bleu aussi bien sûr ! tchin!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Jeu 10 Déc 2009, 06:01

Persécution, de Patrice Chéreau, avec Romain Duris et Charlotte Gainsbourg

portrait d’un jeune homme, Daniel, 35 ans, incarné par Romain Duris, en couple avec une femme un peu plus mûre, interprétée par Charlotte Gainsbourg.

Quand un jour, un fou, campé par Jean-Hugues Anglade, se dit amoureux de lui, et se met à le persécuter.


le Monde :
Citation :
Une rame de métro bondée. Une femme faisant la manche se met à fixer une voyageuse, qui a le malheur de soutenir son regard et se prend une paire de gifles, à la stupéfaction des citadins alentour. La violence de cette scène inaugurale donne le ton du film de Patrice Chéreau, âpre et dénué de complaisance, en même temps qu'elle cerne le profil du personnage - témoin de la scène - dont Persécution est le portrait : un type irascible, brutal, agressif, magistralement interprété par Romain Duris.

Citation :
Patrice Chéreau résume le film par cette phrase : "Comment aimer peut-il devenir une persécution ?"

Romain Duris : Oui, c'est effectivement une histoire complexe... Un couple s'aime tout en étant en désaccord, en déséquilibre, presque en état d'effraction dans son rapport à l'autre. Le risque était que cette demande d'amour, jamais assouvie, ne bascule à l'écran dans l'hystérie. Ce n'est pas le cas.

dit l'express.

Les critiques de "tout arrive" sur France-culture, tout en reconnaissant le talent de Chéreau metteur en scène, le trouvent lourd au cinéma. C'est le sentiment général, qui voit dans ce film quelque chose d'excessif et de bavard.

Citation :
Selon le tempérament du spectateur, qui rebondira aussitôt sur sa perception de l’œuvre, on trouvera Daniel attachant ou horripilant, ce qui est notre cas.
in l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Jeu 10 Déc 2009, 06:12

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Jeu 10 Déc 2009, 10:48

Dur de trouver un bon critique cinéma à l'humanité mais bon.. On a souvent reprocher à Chéreau la lourdeur de sa réalisation, surtout dans les dernières années. Pour moi, un Chéreau nouveau millésime ça ne se refuse pas.
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Jeu 10 Déc 2009, 12:09

Tout à fait d'accord avec toi, Jude ... un film de Patrice Chereau ne se boude pas, au contraire ... de par son travail théâtral sur l'intériorité des personnages qu'il met en scène, il a apporté un souffle nouveau au cinéma français ... quant à sa supposée "lourdeur", il est vrai qu'il a le culot de s'attarder longuement sur les visages des comédiens, par des gros plans inhabituels dans le paysage cinématographique ... mettre en valeur la beauté formelle d'un visage tourmenté, inquiet ou serein, comme présenter des êtres humains aux passions exacerbées, serait-il procrit, à l'heure où le box-office enrégistre des millions d'entrées pour des films qui s'avèrent être de véritables daubes ... ? geek
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Jeu 10 Déc 2009, 12:33

Vous avez certainement raison.

J'ai vu son frère et entendu Chereau présenter puis discuter de son film.

Je ne suis pas certain d'aller voir persécution car les amours tourmentées et les personnages torturés de Chéreau, l'atmosphère lugubre de ses films (lieux et scènes), ne me séduisent pas.

Que chacun porte sa croix ! lol
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Jeu 10 Déc 2009, 20:50

C'est certain qu'il faut être d'humeur pour aller voir un Chéreau au cinéma.... C'est un homme amoureux de l'homme et de l'amitié, d'où sa délicatesse parfois très sombre dans le traitement de ses acteurs... Le sujet Persécution n'a pas l'air très drôle encore une fois, mais Romain Duris est très bon dans ces rôles de héros tourmenté...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Lun 01 Nov 2010, 08:53




Le Louvre invite Patrice Chéreau
« Les visages et les corps »


Patrice Chéreau au musée du Louvre
2 novembre 2010 – 31 janvier 2011


Citation :
S'il y a une ligne dans l'exposition, ce serait celle du rapprochement des époques, comme si le temps était aboli. Rembrandt, Courbet, dont Orsay a prêté L'Origine du monde, Bonnard avec Le Boxeur (portrait de l'artiste), Bacon avec Le Portrait de Michel Leiris, mais aussi Titien, Charles Le Brun comme Flandrin.

Ce qui m'a intéressé, c'est d'oublier la chronologie, l'histoire de l'art, et j'espère que les proximités que je pressens entre les œuvres seront sensibles aux visiteurs, lisibles… Ainsi, par exemple, Aline Chassériau (1835) auprès d'une photo de Nan Goldin (1962), ou Bethsabée au bain, de Rembrandt, une étude pour l'une des Grande Baigneuse de Renoir… ou bien encore les études de Géricault pour Le Radeau de la Méduse, membres coupés, dos, et les pieds d'Homère selon Ingres
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   Sam 06 Nov 2010, 06:21

Au Louvre, Patrice Chéreau met en scène «Rêve d’automne» de jon Fosse, dramaturge norvégien.
Traduit du norvégien par Terje Sinding (l’Arche Editeur)

Dans un espace isolé. Un cimetière. Un homme, une femme. Ils se voient, se reconnaissent. Ils s’aimeront. Ils s’aiment, se seront déjà aimés … dans un temps qui ne nous appartient pas, que nous ne connaissons pas. Un temps de vie borné par la mort.

D’autres vont venir … La famille proche, la mère, le père, l’épouse abandonnée … déjà reliés dans cet entre-deux au monde des morts par la grand-mère qu’on vient enterrer.

Ces morts qui reposent et à côté de qui se posent les vivants.L les pièces de Jon Fosse sont aujourd’hui parmi les plus représentées en Europe,


Presentation et distribution.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patrice Chéreau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrice Chéreau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Documents complémentaires et activités personnelles en première
» CLÉREAU (Thomas) Lieutenant d'artillerie - Montargis LOIRET
» D'après Patrice Courcelle.
» Expo Patrice Courcelle au Musée de l'Armée de Bruxelles
» patrice montinari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: