Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elisabeth Badinter et les femmes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Jeu 18 Nov 2010, 06:14

tu as parfaitement raison, Fontelle, et je trouve interessant de lire fausse route de Badinter. Dans la partie intitulée contradiction, elle revient sur les deux féministes :

- celui issu de mai 68 et qui revendique la libération des femmes au niveau matériel, affectif, sexuel etc.

- et celui qui se revendique des féministes américaines et des chiennes de garde, plus ambigu et qui suscitent à juste titre des réticences précises (de ma part) :Il s'agit pour certaines de voir en l'homme un ennemi, donc de l'exclure (je faisais part sur le fil des femmes

Citation :
d'un évènement non mixte qui aura lieu le
samedi 27 novembre, Marche de nuit féministe et non-mixte .

avec des mots d'ordre légitimes et d'autres, douteux.

Badinter souligne les dangers d'une éducation qui veut "féminiser" les jeunes garçons, confondre acte sexuel et viol dès qu'il y a pénétration, ergoter à l'infini sur le oui/non des femmes, le non qui dit oui, et le oui qui serait un non Razz

Elle donne aussi des statistiques sur les comportements sexuels issus d'enquêtes récentes (moins d'une dizaine d'années), fait la différence entre les "essentialistes" (il y aurait une nature specifique innée de l'homme et de la femme) et les "culturalistes" (qui notent des comportement dictés par la société).

L'avenir à souhaiter ne serait pas comme dans "baise-moi" de Virginie Despentes, où l'auteur VD déclarait à la presse comme légitime l'equipée sauvage de deux femmes agressant les hommes. Je n'ai pas lu le livre, mais cet extrait d'article de l'époque surprend s'il faut le prendre au comptant.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 71
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Jeu 18 Nov 2010, 23:21

Citation :
et celui qui se revendique des féministes américaines et des chiennes de garde, plus ambigu et qui suscitent à juste titre des réticences précises (de ma part) :Il s'agit pour certaines de voir en l'homme un ennemi, donc de l'exclure (je faisais part sur le fil des femmes

Amalgamer féministes américaines et chiennes de garde me semble hasardeux : les premières respectées (trop?) parce que les femmes étaient rares, donc en position de force aux USA, les secondes esclaves des hommes depuis toujours et qui revendiquent leur liberté.

Il est stupide de considérer le mâle comme un ennemi : c'est un partenaire nécessaire.
MAIS il faut lui montrer que le partenariat est indispensable pour la bonne entente, pas la dominance!
Et pour cela il faut encore se battre!
Revenir en haut Aller en bas
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Ven 19 Nov 2010, 06:36

Un fil très intéressant (et très bien alimenté par Rotko, je tiens à le dire tout comme je n'hésite jamais à l'embêter un peu, gentiment).
C'est tout à fait absurde d'entrer dans un schéma de lutte entre les deux sexes, ce n'est jamais arrivé dans l'Histoire, à part très indirectement. Un des exemples les plus proches est justement américain, et Fontelle l'a déjà très bien expliqué par le nombre inférieur des femmes dans ce pays encore au début du XXème siècle, qui leur conférait pouvoir : c'est la Prohibition. En effet, c'est essentiellement sous la pression des associations féminines que cette loi fédérale a été adoptée aux E.-U. Il faut dire que leurs carquois n'étaient pas sans flèches d'Artémis, car le pays connaissait alors un très sérieux problème d'alcoolisme, or l'alcool est un désinhibiteur (ce qui n'a pas que des inconvénients) et ouvre les vannes de l'agressivité du mâle (comme de la femelle, mais dans notre espèce, le mâle est le plus fort) ; donc bien des drames s'ensuivaient. Ce n'est donc que par raccroc qu'on eut là l'apparence d'une "guerre des sexes".
Une preuve de l'absence de ce schéma serait à constater dans le soutien apporté par de nombreuses femmes à leur propre situation de non-égalité sociale en pays d'islam. Les sociétés patriarcales sont créées et soutenues par une alliance entre les femmes et le hommes, c'est une évidence selon moi, d'autant que les petits enfants sont éduqués et donc mentalement modelés exclusivement par les femmes dans ces types de sociétés. Il est donc faux de prétendre que les femmes sont manipulées par le sexe masculin en situation patriarcale. De même, dans nos sociétés, c'est par un accord tacite avec les hommes, lesquelq ne veulent pas non plus de femmes infériorisées que les femmes se libèrent, et non par un "combat" contre les hommes. Bien sûr, il reste quand même des machos, ça va sans dire !!
Je viens de lire une intéressante interview de Badinter (j'ai lu aussi L'Un est l'Autre et l'ai vivement apprécié) dans une revue dont je n'oserais même pas dire le titre, surtout pas à Rotko Razz . J'en reparlerai.
Revenir en haut Aller en bas
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Ven 19 Nov 2010, 21:22

Albert a écrit:
Lacan parlait de la violence des mères...

Je pense sur le plan littéraire, à Poil de carotte et Vipère au poing sur la violence maternelle, d'une certaine façon Mars de Zorn aussi: la violence sous le masque de la bonne éducation.

Bien vu, je trouve. Autre exemple : l'Enfant de Jules Vallès, et dès la première ligne : "Ma mère me fouette tous les jours ; en général avant quatre heures, quelquefois après..."


La revue, j'avoue : c'est "Point de Vue", glip. Enfin, Elisabeth n'a pas hésité à s'y exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Dim 21 Nov 2010, 07:35


le film, la domination masculine montre les hésitations des mouvements féministes : certains prônent une libération totale, d'autres ont des réflexes puritains, et des questions embarrassantes comme la prostitution ou les activités pornographiques ou "légères" divisent les mouvements.

Certains mouvements sont abolitionnistes en matière de prostitution, d'autres préconisent la reconnaissance d'un statut de "travailleuses du sexe".

Virginie Despentes dans King kong theorie défend son droit à se prostituer, et déclare même que ce fut agréable.

Contre sa thèse de libre choix, elle avait raconté avoir été violée auparavant et en avoir subi (comment en serait-il autrement ?) un traumatisme.

Or dans la domination masculine, le cinéaste Eric Jean s'entretient avec des strip teaseuses, montrées fort pudiquement, qui parlent de leur job : traumatisées par un viol ou une agression, elles se vengent en faisant baver des clients, jouissant de leur pouvoir d'attirance sexuelle comme d'une domination (il y a même des fouetteuses !).
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Dim 21 Nov 2010, 09:31

J'ai relu tout ce fil consacré à Elisabeth Badinter pour le vérifier, mais il apparaît que personne ne cite son livre qui vient de sortir, je crois (à moins que ce ne soit dans des liens, j'ai horreur de lire des liens journalistiques, je ne viens pas sur un forum pour qu'on me fourre sous le nez un journal que je n'ai pas choisi d'acheter). Ce livre, c'est donc : Le conflit - la femme et la mère, chez Flammarion.
Dans l'interview dont je parle, Badinter opère son habituelle et très fructueuse distinction entre son "féminisme culturaliste" et le "féminisme maternaliste", contre lequel elle lutte car elle le considère comme un retour en arrière. Vers la fin, elle aborde un autre concept, celui de "féminisme victimaire", qu'elle combat aussi. Il s'agit de la tendance à croire à la "Guerre des Sexes" (ridicule hypothèse historique, je le disais plus haut tout comme Fontelle) et d'une présentation largement médiatisée en forme de bilans négatifs, sur les femmes battues, les inégalités, etc.
On ne voit que cela le jour de la Journée des Femmes! les petites filles de 10 ans ne peuvent que s'angoisser : "Voilà le destin qui m'est promis!". Ce que je reproche au féminisme victimaire, c'est qu'au lieu d'apprendre à la nouvelle génération la conquête du monde, on lui recommande de s'en protéger.[...] Je pense qu'on offre un modèle de destin et de statut féminins épouvantables. Oui, il y a des femmes battues. Mais ce que j'aimerais entendre face à cela, c'est : "Gagnez votre vie pour pouvoir, s'il le faut, prendre vos enfants sous le bras!" Ce que je voudrais, c'est qu'on souligne l'importance des nouveaux territoires conquis par les femmes ces quarante dernières années. On ne peut pas tout le temps s'identifier à une femme battue. C'est presque devenu la parabole de la condition féminine.
Ainsi parla Badinter ! car, c'est vrai, c'est carrément nietzschéen, et j'admire... cheers
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Dim 21 Nov 2010, 10:52

Ernst a écrit:
. Vers la fin, elle aborde un autre concept, celui de "féminisme victimaire", qu'elle combat aussi. Il s'agit de la tendance à croire à la "Guerre des Sexes" (ridicule hypothèse historique, je le disais plus haut tout comme Fontelle) et d'une présentation largement médiatisée en forme de bilans négatifs, sur les femmes battues, les inégalités, etc.

Badinter parle effectivement de cette stratégie de communication dans plusieurs livres, dont Fausse route.

Stratégie, car Eva Joly l'analyse aussi dans le monde judiciaire perverti par la mediatisation ; tel inculpé, puissant comme par hasard, ou homme politique, se plaint de l'acharnement du juge (tenu au droit de réserve !) et gagne ainsi la bataille de l'opinion, ou peu s'en faut.

Ca peut aussi marcher dans un groupe d'âmes sensibles, on plaint la présumée victime qui en appelle à l'opinion. Ne voit-on pas des femmes voilées se servir des tribunaux comme tribunes, et faire des conférences de presse pour obtenir l'appui d'organisations de femmes au titre de la stigmatisation masculine...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Lun 23 Sep 2013, 06:33


Pourquoi ne supportez-vous pas la vue d’une femme en burqa?

Parce qu’elle peut me voir et moi pas. Je ne sais pas à qui j’ai à faire. Elle, elle peut me détailler des pieds à la tête. C’est une situation insupportable. Après tout, ça pourrait être un homme que je n’en saurais rien. Cela ne relève pas de la philosophie mais de la civilité. La civilité, c’est la réciprocité. Porter la burqa est un écart insupportable à un minimum de civilité. Voilà tout.

tout l'entretien.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Mar 24 Sep 2013, 21:39

J'aime le franc-parler de cette philosophe marqué au sceau du bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Mer 25 Sep 2013, 07:27

Citation :
Pourquoi est-ce si important de montrer son visage?

Lisez Levinas. Montrer son visage, c’est montrer sa personnalité, ses sentiments. On peut sourire, être sombre, fermé ou au contraire avenant. Grâce au visage s’établit un lien entre les gens. Le cacher, c’est une rupture du triptyque républicain: non seulement la liberté et l’égalité sont bafouées, mais la fraternité est impossible.
Badinter m'a fait découvrir pourquoi j'étais si mal à l'aise vis à vis de la burqa. Il n'y avait pas que cette reddition devant le pouvoir masculin et la religion, pour certaines, le côté provoc'... il y avait "ça" !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Lun 30 Sep 2013, 15:07

Et voila le travail !
 
ou comment, suite à l'obstination d'une employée, une crèche conviviale qui accueillait tout le monde 24 h sur 24, 7 jours sur 7  doit s'implanter ailleurs !
 
la fin d'une crèche.
 
Le pire est qu'une décision de justice donne raison à l'obstinée !

La Cour de cassation a annulé le 19 mars le licenciement en 2008 d'une employée de la crèche associative Baby-Loup qui avait refusé d'ôter son voile islamique. "S'agissant d'une crèche privée", la haute juridiction a considéré que le licenciement de cette salariée constituait "une discrimination en raison des convictions religieuses". La cour d'appel de Paris se saisira de l'affaire le 17 octobre.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Lun 30 Sep 2013, 15:55

c'est insidieux et terrifiant ! apparemment, les lois votées en faveur de la laïcité ne parviennent pas à tenir à distance ces obsédés venus d'un autre âge. Il y a des gens qui ouvrent les yeux, mais d'autres les ferment.
Revenir en haut Aller en bas
Feral
pilier
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 40
Localisation : Dans l'étang
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Lun 30 Sep 2013, 16:01


La liberté en prend un coup. Celle des femmes comme celle des hommes (sans parler des enfants).
C'était une campagne d'Amnesty International de l'an dernier qui plaidait pour la cause des femmes comme étant devenue plus qu'essentielle dans le monde actuel qui se dégrade, qui se dégrade, qui.... pale 
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Lun 30 Sep 2013, 16:23

chapeau Je tire mon chapeau à cette Chilienne non seulement parce que, en France, dans une banlieue très difficile (que je connais)elle a su réaliser l'incroyable avec cette crèche solidaire  mais aussi parce qu'elle exprime ici avec une dignité exemplaire ce qu'elle a à dire, et ne renonce pas, malgré une amertume discrètement manifestée, à œuvrer pour porter ailleurs une réalisation d'exception. On ne peut que lui souhaiter de trouver les appuis nécessaires et le courage de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Lun 30 Sep 2013, 16:28

et c'est terrible, parce que les femmes avaient gagné un peu de liberté et voilà qu'un peu partout dans le monde, elles en reperdent !
Ce que je trouve curieux et paradoxal, c'est qu'elles en perdent ici, en France, en Europe. Nos grand-mères se sont tellement bien battues pour que nous ayons aujourd'hui nos libertés !
Revenir en haut Aller en bas
Feral
pilier
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 40
Localisation : Dans l'étang
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Lun 30 Sep 2013, 16:37

En France, aujourd'hui, il y a la maternité des Lilas qui est en danger plus particulièrement parce que le déménagement qui leur est imposé pourrait avoir pour conséquence de fermer le service d'IVG. Alors que cet établissement s'est toujours voulu emblématique de la défense du droit des femmes. Il y a eu une manifestation récemment : http://www.metronews.fr/paris/manifestation-aux-lilas-pour-sauver-la-maternite/mmiu!JqYRzSx9ZerlQ/
Revenir en haut Aller en bas
Feral
pilier
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 40
Localisation : Dans l'étang
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Lun 30 Sep 2013, 16:42

Et tant que nous sommes dans le sujet, il y a un grand débat au Québec sur la question du voile dans la société.
Des articles dans Le devoir
Je n'ai pas encore pris le temps de creuser le sujet de cet côté de l'Atlantique.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Lun 30 Sep 2013, 17:19

le président turc vient de ré autoriser le voile. Je ne pense pas que ce pays puisse entrer dans l'Europe avec ce genre de dirigeant !
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   Lun 30 Sep 2013, 17:27

je lis souvent "Le Devoir", les québécois ont aussi de gros problèmes avec le port du voile et les émigrés en général. Une femme d'origine africaine ne mâche pas ses mots et accuse les partis de faire du clientélisme avec les religions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter et les femmes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elisabeth Badinter et les femmes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le collège de Quint Fonsegrives s'appelle désormais le collège Elisabeth Badinter
» Article d'Elisabeth Badinter sur la burka
» Le pouvoir au féminin, Marie-Thérèse d'Autriche. De Elisabeth Badinter
» Charlie Hebdo Film "C'est dur d'être aimé par des cons" / documentaire sur le procès du journal en 2007
» Emission "La Grande Librairie", avec Elisabeth Badinter et Emmanuel de Waresquiel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: