Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Akira KUROSAWA : 1910 - 1998

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nestor
Admin
avatar

Nombre de messages : 1576
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Mer 29 Aoû 2007, 17:45

il a réalisé des films réalistes et sociaux comme L'ange ivre, Les Bas-Fonds,

des films policiers, Chien enragé ;

des films d'aventures La forteresse cachée, Dersou Ouzala...);

comme des films plus introspectifs (Rêves, Madadayo...

Les Dvd permettront de revenir sur ses films les plus célèbres comme (Rashomon, Les Sept samouraïs le chateau de l'araignée
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net
zorg69
pilier
avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Dim 18 Nov 2007, 20:21

J'ai détesté Rêves. failli partir avant la fin, c'est rare.

Ran, Kagemusha sont des films magnifiques.

J'ai aussi beaucoup aimé Barberousse, plus ancien.
Revenir en haut Aller en bas
http://lectaritude.over-blog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Lun 19 Nov 2007, 06:25

Rêves, effectivement , n'est pas passionnant dans mon souvenir. Je vais regarder bientôt Rashomon lion d'or au festival de venise 1951.
Au passage je projette aussi de voir rétribution, un thriller de Kioshi Kurosawa (et non Akira K)
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Ven 16 Mai 2008, 05:53

Akira Kurosawa

Chien enragé un film de 1949 qui ne paraît pas son âge !

Tokyo, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, un jour de canicule. Un pickpocket vole l’arme de service du jeune détective Murakami (Toshiro Mifune), Celui-ci est ulcéré, il veut retrouver son honneur et son arme, d'autant plus qu'elle est utilisée pour des crimes !

Le film est très riche : variété des plans, des scènes, authenticité des personnages.

Par une chaleur torride, les policiers descendent dans les bas-fonds de Tokyo, se rendent au black bird, célèbre boîte de nuit, assistent à un match de base ball,(50 000 spectateurs) ils font tout pour retrouver cette arme.

Kurosawa jette un regard humain sur tous ses personnages, marqués par la guerre récente.

Beau contraste entre le jeune policier fébrile (un peu expressionniste) et son aîné, souriant et experimenté.

Comme les détectives, le spectateur suit la trace des personnages, mais aussi des itinéraires humains, traversant le Tokyo de l'après guerre, du microcosme de la famille à la grande métropole avec grandes gares, terrains vagues, mais aussi lors de poursuites à la course dans des prés fleuris !

un très grand film.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Ven 16 Mai 2008, 06:06

Belle analyse du film par le cineclub de Caen


Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Ven 16 Mai 2008, 07:19

zorg69 a écrit:
J'ai détesté Rêves. failli partir avant la fin, c'est rare.

rotko a écrit:
Rêves, effectivement , n'est pas passionnant dans mon souvenir.

J'ai adoré ce film ! enfin dans mon souvenir, parce que cela fait longtemps qu'il est sorti dans nos salles obscures... Je me souviens même du petit cinéma de quartier qui me l'avait proposé... Le cinéma existe-t-il encore ? j'ai des doutes, dommage. Il est vrai qu'il ne se passe peut-etre pas grand chose, mais après tout certains rêves peuvent être calmes, doux et beaux... sinon cela pourrait devenir Cauchemar, un film réalisé par Kyoshi Kurosawa...

Autre expérience dans les salles obscures : Madadayo. Même cinéma de quartier, et bonheur encore plus grand... Un vrai film japonais, intimiste, comme je les aime...

Ran, Kagemusha sont aussi des grands films; c'est indéniable mais j'avoue que les samouraïs m'interessent un peu moins (même si les 7 samouraïs ont été visionnés de nombreuses fois)...

Par contre, il est vrai qu'Akira Kurosawa a réalisé également plusieurs films noirs, de vrais petits bijous de polars selon les critiques, mais je n'ai pas encore eu l'occasion d'approfondir le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Ven 16 Mai 2008, 13:40

...Et puisque c'est d'actualité,
Akira Kurosawa a reçu la palme d'or en 1980
avec Kagemusha, l'ombre du guerrier
(ex aequo avec Que le spectacle commence de Bob Fosse)

Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Sam 17 Mai 2008, 16:14

Dans chien enragé on sera surpris par la musique : nullement japonaise, elle puise dans les chansons de caf' conc et dans le jazz d'immediate après guerre. (je crois).
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Sam 17 Mai 2008, 16:34

Son dernier film, scénario de Kurosawa à titre posthume, "Après la Pluie." Son équipe décide cependant de tourner le film afin de terminer son travail et lui rendre ainsi un dernier hommage ; c’est Takashi Koizumi, l’assistant-réalisateur de Kurosawa , qui se charge de la réalisation, étant a priori le plus à même de respecter la vision du cinéaste disparu.

Un des plus beaux films que j'ai eu l'occasion de voir!

Après la pluie est un film parfumé de végétation humide et luxuriante, celle qui orne les montagnes japonaises, et l’on en ressort avec une soif de vivre débordante. Après la pluie, le soleil berce leurs visages sur la montagne. L’utilisation de la voix-off pour nous communiquer leurs sentiments est par ailleurs parfaitement appropriée au contexte, car elle nous fait pénétrer cet éther qui les relie et nous permet d’être dans la confidence du couple sans perdre l’intensité de leur langage implicite. Les dernières images restent gravées plusieurs minutes après le générique, près de la première, une photo d’Akira Kurosawa.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Sam 17 Mai 2008, 17:36

soussou a écrit:

Un des plus beaux films que j'ai eu l'occasion de voir!

Après la pluie est un film parfumé de végétation humide et luxuriante, celle qui orne les montagnes japonaises, et l’on en ressort avec une soif de vivre débordante.

Voilà pourquoi je participe au forum... quand je lis un commentaire comme celui de Soussou qui me donne une folle envie de voir le film !

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Jeu 29 Mai 2008, 00:00

Utopie a écrit:
soussou a écrit:
Un des plus beaux films que j'ai eu l'occasion de voir!
Après la pluie est un film parfumé de végétation humide et luxuriante, celle qui orne les montagnes japonaises, et l’on en ressort avec une soif de vivre débordante.
Voilà pourquoi je participe au forum... quand je lis un commentaire comme celui de Soussou qui me donne une folle envie de voir le film !cheers

Entièrement d'accord avec Utopie, ça donne vraiment envie!

Par ailleurs, superbe photo de Kagemusha postée par MoutonS, un de mes très forts souvenirs de cinéma... la riche thématique du double, du partage du pouvoir, de la folie, et puis les scènes de batailles terribles (les hommes décapités et les chevaux aux jarrets tranchés roulant au ralenti dans la boue), les armées déployées de part et d'autre de la montagne, chacune arborant ses couleurs, véritables tableaux (n'oublions pas que Kurosawa était peintre et qu'il dessinait pratiquement toutes ses scènes avant de les filmer...)

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Mer 22 Oct 2008, 05:23

Akira Kurosawa est un cinéaste reconnu mais aussi un dessinateur.


clic !


du 16 octobre au 11 janvier 2009.

L"exposition du Petit Palaispermet au visiteur de parcourir la carrière du maître en cheminant parmi ses dessins, comme lors d'un parcours initiatique, thème cher à Kurosawa.

87 dessins sont regroupés pour l'occasion. Ils sont une synthèse originale des cultures orientale et occidentale, et reflètent la personnalité de Kurosawa, son enracinement dans le patrimoine japonais comme son admiration pour l'art de Van Gogh, Cézanne, Chagall ou Rouault et ses lectures de Shakespeare, Dostoïevski et Tolstoï.

Plusieurs tableaux ici
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
zorg69
pilier
avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Sam 25 Oct 2008, 09:53

Rétrospective Kurosawa du vendredi 29 août au mercredi 5 novembre à l'institut lumière à Lyon.
Revenir en haut Aller en bas
http://lectaritude.over-blog.com/
Kervinia
pilier
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 29
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Lun 02 Aoû 2010, 15:02

J'ai revu Les Sept samouraïs hier soir coeur!
Mes personnages préférés restent les mêmes : Kikuchiyo (le paysan) et Kambei (le chef des samouraï).
A ceux que cela pourrait intéresser, je signale au passage qu'il existe un animé génial tiré du film ; je l'ai découvert il y a un moment maintenant ; l'adaptation est à la fois fidèle et extrêmement libre : tout le film y est, mais pour les besoins de la série (il faut bien tenir une saison, hein), l'histoire a été étoffée ; de plus, l'univers en lui-même a subi des modifications, et je trouve que le résultat est très réussi. Smile

http://fr.wikipedia.org/wiki/Samurai_7

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Moondog
pilier
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 30
Localisation : Asnières
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Mar 03 Aoû 2010, 00:07

Citation :
je signale au passage qu'il existe un animé génial tiré du film

ça doit changer du samouraï traditionnel. j'essayerai de la voir.


J'ai vu L'idiot adapté par Kurosawa du roman de Dostoeïvski. Un film a la hauteur du livre puisqu'il ne dure que 166 minutes (et apparament il y a une version longue de 256 minutes). Je me souviens particuliérement de la sensibilité de Masayuki Mori, il incarne l'idiot que Nietzsche comparait au Christ à merveille.

Après la guerre, Kameda revient sur l'île d'Hokkaido. Son expérience pendant la guerre semble l'avoir rendu "idiot". Il tombe amoureux de Taeko. Mais à cause d'une histoire de dot, la jeune femme est promise à quelqu'un d'autre...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Mer 04 Aoû 2010, 07:28

Ran

.

Un vieux roi, chef de clan, décide de sa succession. Puisqu'il a 3 fils, il donne le pouvoir total de ses terres à son aîné. Mais les 3 frères vont à leur tour s'entretuer pour obtenir ces terres...
Kurosawa s'est inspirée de la pièce de Shakespeare, Le Roi Lear. Les guerres civiles du Japon du 16ème siècle et la légende de Mori, un seigneur de guerre, et ses trois enfants.

Dès le début, on voit un grand cinéaste avec les figures emblématiques des chasseurs/guerriers en haut sur les monts, les chevauchées etc.
Plus tard ce seront les armées déployées, les troupes se heurtant, les paysages d’incendies, les tableaux de cadavres.
.
Au milieu de ce tumulte, le vieux roi, abandonné et à demi-fou, rappelle le roi Lear humilié et repoussé par ses filles.

Là est un des mérites de Kurosawa : capable de filmer l’immobile - les châteaux aux toits superposés, symboles tangibles d'un pouvoir cru inébranlable, les mouvements de troupes et de cavaliers, capable aussi d’insérer du théâtre dans ce mouvement :

car l’action, bien organisée en épisodes comme au théâtre, est scandée d’annonces, comme des coups de tonnerre, qui font passer de l’épopée à la tragédie. La figure royale devient hallucinée.

On pourrait faire une remarque semblable sur le père Goriot de Balzac : une décadence structurée comme au théâtre, et l’importance des nouvelles qui précipitent la déchéance et la fin du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Kervinia
pilier
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 29
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Mer 04 Aoû 2010, 17:09

Je crois que je n'ai rien à ajouter ^^ J'ai beaucoup aimé. Smile Le jeu de l'acteur qui joue le personnage du roi est remarquable. Cette descente dans les méandres de la folie donne des frissons. Sans parler du plan final sur le jeune aveugle, perdu au beau milieu de nulle part...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Jeu 05 Aoû 2010, 16:40



La scène finale est effet admirable; le paysage réduit à une épure, et cet aveugle...

Derrière les grands mouvements de foule, on sent une structure très ferme qui alternant les images d’ordre et de désordre donne l’impression d’une incohérence stratégique sans tomber dans la confusion visuelle.

La bande-son n’est pas envahissante comme dans trop de films à grands spectacles. Kurosawa joue l’économie avec la marche funèbre finale qui accompagne la scène en douceur. Sinon des coups de gongs relancent l’action, accentuent les tensions, sans débordements.

On a dans ce film un caractère de femme aussi violent, pervers et monstrueux, que Lady Macbeth.

La profondeur de Kurosawa sert bien Shakespeare, avec le thème de la culpabilité qui engendre la folie pour le vieillard, et les interrogations métaphysiques sur le mal et la cruauté humaine.

Voilà qui me donne envie de relire Shakespeare, d’autant qu’un ami vient de me proposer Richard II avec Podalydès, pièce qu’il a récemment enregistrée. Super sympa I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Kervinia
pilier
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 29
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Jeu 05 Aoû 2010, 19:45

J'aime beaucoup Podalydès. Smile Bon visionnage ^^
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Mer 11 Juil 2012, 12:46

un film méconnu d'Akira Kurosawa :

"Entre le ciel et l'enfer"
de 1963 avec Toshiro Mifune et Tatsuya Nakadai..
Le film raconte l'histoire d'un homme d'affaire honnête (eh oui il y en avait) qui adore son metier (fabriquant de chaussures de mode), le jour où il envisage de prendre le contrôle de sa Société ayant réuni les fonds pour cela (contre les requins du comité directeur) il reçoit un appel téléphonique annonçant l'enlèvement de son fils. Il est prêt à payer en versant les fonds collectés et à se ruiner pour sauver son enfant. Mais il y a eu méprise, c'est en fait le fils de son chauffeur qui a été enlevé...Une question de conscience se pose à lui :"paiera t'il..?" se ruinera t'il pour sauver un enfant qui lui est etranger..?
trés beau jeu d'acteurs, vision de la société affairiste du Japon de l'époque...
Dans la seconde partie du film nous assistons à l'enquête de police judiciaire qui amènera au dénouement, c'est en fait un excellent polar avec une enigme qui nous mène jusqu'à la conclusion à la suite d'un réalisateur connu pour des film tres grands publics ayant eu plus de succés que celui ci, et pourtant il en vaut la peine..
Conseil de Bill : LOUEZ LE


_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   Mer 11 Juil 2012, 13:29

Bill a grand film qui montre à quel point Kurosawa était autre chose qu'un cinéaste en costume...
Je connais aussi ce film. Mais mon préféré c'est Les Bas-fonds d'après une pièce de Gorki... Époustouflant.
En ce qui concerne Ran c'est aussi inspiré de la vraie histoire des Takeda, un clan très puissant au XV° et qui , selon les historiens, s'il ne s'était pas déchiré aurait été le seul capable de s'opposer à Yieyasu Tokugawa dans sa quête du Shogunat. En fait le roi Lear n'était pas la source du scénario de Kurosawa mais bien l'histoire des Takeda. Ce n'est que lorsqu'il a découvert que le roi Lear avait lui aussi trois enfants qu'il a fait le lien.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Akira KUROSAWA : 1910 - 1998   

Revenir en haut Aller en bas
 
Akira KUROSAWA : 1910 - 1998
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» article de la voix du nord de 1998
» TA Lyon, 3 mars 1998, Mme P. : Journal du droit des jeunes, juin 1998, p. 53
» Lyon 1998 / Barcelone 1999
» Coupures de presse - 19 février 1998
» Carlos Castaneda (1925-1998)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: