Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Steven Spielberg.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Calou
pilier


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Steven Spielberg.    Dim 05 Fév 2006, 21:38

Réalisé par Steven Spielberg en janvier 2006 pour la version française, avec Eric Bana, Daniel Craig, Ciaran Hinds, Mathieu Kassovitch, Mathieu Almaric.

Munich est inspiré de Vengeance, un livre publié en 1984 et signé George Jonas, journaliste et écrivain canadien. Il relate l’histoire de la prise d’otages au JO de Munich en 1972 (époque du grand Mark Spitz) : dans la nuit du 5 septembre, un commando de l'organisation palestinienne Septembre Noir s'introduit dans le Village Olympique, force l'entrée du pavillon israélien, abat deux de ses occupants et prend en otages les neuf autres. 21 heures plus tard, tous seront morts, et 900 millions de téléspectateurs auront découvert en direct le nouveau visage du terrorisme.
Après avoir refusé tout compromis avec les preneurs d'otages, le gouvernement de Golda Meir monte une opération de représailles sans précédent, baptisée "Colère de Dieu". Avner, un jeune agent du Mossad, prend la tête d'une équipe de quatre hommes, chargée de traquer à travers le monde onze représentants de Septembre Noir désignés comme responsables de l'attentat de Munich. Pour mener à bien cette mission ultrasecrète, les cinq hommes devront vivre en permanence dans l'ombre...

Ce film est plus un film d’action que de réflexion mais il se laisse regarder sans aucune lassitude malgré la longueur (2h40). Il a suscité de nombreux débats politiques aux USA et en provoquera certainement en France. Déjà avec La liste Schindler, le juif Spielberg avait choisi un pan de l’histoire. Une fois de plus, ici, il prend partie et s’éloigne par la fiction d’une impartialité que l’on pourrait attendre. Mais ne crachons pas dans la soupe, pour un film Hollywoodien c’est vraiment bien. Spielberg tente de rendre « humaine » cette sale histoire en fouillant les âmes des vengeurs. Moraliste, certes, mais délivrant un message de paix, accusant la loi du talion et le violence qui n’est qu’une escalade sans fin.

On retrouve Mathieu Kassovitz, qui incarne un des hommes envoyés sur les traces des membres de Septembre noir ; Mathieu Alamaric (Meilleur acteur aux Césars en 2005 pour Rois et reine) un agent des plus troubles... et notamment l'Allemand Hanns Zischler remarqué déjà dans le magnifique « Tu marcheras sur l'eau ». Munich étant inspiré de faits historiques, on y reconnaît plusieurs personnes ayant réellement existé, tels que Golda Meir, qui était au moment des événements Premier ministre d'Israël, ou Wael Zwaiter, cousin de Yasser Arafat et première cible de l'équipe.
Revenir en haut Aller en bas
http://prso.wanadoo.fr/calounet
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Indiana Jones IV   Dim 17 Fév 2008, 06:59

Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

réalisé par Steven Spielberg sur un scénario de David Koepp, George Lucas et Jeff Nathanson.

Dans ce quatrième volet de la saga, Harrison Ford tient le rôle du célèbre archéologue aventurier au fouet et au chapeau, avec Shia LaBeouf et Cate Blanchett, qui incarne la méchante de service.

sortie en mai

la bande anonce est sur ce site

vous connaissez les trois premiers titres d' indiana Jones ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Varda
pilier
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 26/12/2007

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Dim 17 Fév 2008, 08:04

Indiana Jones et le temple maudit, Les aventuriers de l'Arche perdue et Indiana Jones et la dernière croisade, non?

Je croise les doigts pour que le p'tit nouveau soit à la hauteur des trois anciens...en tout cas il a l'air très alléchant!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Dim 17 Fév 2008, 08:20

je n'en ai vu aucun ! la forêt d'emeraude, ce n'était pas un indiana jones ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
traversine
pilier
avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Dim 17 Fév 2008, 12:05

rotko a écrit:
je n'en ai vu aucun ! la forêt d'emeraude, ce n'était pas un indiana jones ?

La forêt d'émeraude n'est pas un Indiana Jones, c'est un film de John Boorman qui raconte comment un père, ingénieur venu construire un barrage en Amazonie, part à la recherche de son fils, enlevé par une tribu locale dont le nom m'échappe. Des images superbes et un scénario intelligent qui démontrent combien on ne peut impunément imposer l'occidentalisation partout... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Leo Gursky
pilier
avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Lun 18 Fév 2008, 17:30

Attention ! Je vais laisser parler ma passion pour cette saga ! siffle

Les trois premiers films de la saga Indiana Jones, tous réalisés par Steven Spielberg sont :


Les Aventuriers de l'arche perdue (Raiders of the Holy Ark, 1981), dans lequel on découvre le personnage d'Indiana Jones, archéologue et aventurier qui se lance sur la piste de l'Arche d'Alliance, qui selon la légende renferme les Tables de la Loi reçues par Moïse. Cette Arche constituerait un lien direct avec Dieu, et en cela constituerait une force sans précédent... que les Nazis recherchent pour se l'approprier (l'action prend place en 1936).
Un récit palpitant qui commence très fort avec un scène d'antologie. Spielberg, grâce à son acolyte George Lucas et à un excellent scénario de Lawrence Kasdan, réalise un excellent fim d'aventures dans lequel on ne s'ennuie jamais, grâce à des rebondissements bien dosés, des personnages hauts en couleurs, et une mise en scène sans faille. Les scènes d'action, notamment de poursuite, renouvelle habilement les codes du film d'aventures et surtout en font un nouveau mètre-étalon. Dernier point non négligeable et qu'on retrouve dans chacun des films : Jones n'est pas invincible (n'oublions pas qu'il est aussi professeur, "à mi-temps" comme il le dit dans la bande-annonce du nouveau film), ce qui donne en partie le ton léger de comédie à la saga.


Indiana Jones et le temple maudit (Indiana Jones and the Temple of Doom, 1984) : l'archélologue se retrouve perdu eu Népal avec son jeune acolyte Demi-Lune/Short Round et Willie, une chanteuse de cabaret un rien superficielle. Sur leur chemin, ils tombent sur un village maudit dépouillé de ses enfants et d'une relique, volés par une secte vénérant le dieu Kali. Indiana Jones se charge de retrouver ces illuminés sanguinaires et de rapporter l'idole et les enfants.
Contrairement au premier film, celui-ci n'a pas une contextualisation historique précise (1935 ?). Toujours est-il qu'il n'y a pas de lien avec son prédécesseur ; seul Indiana Jones est de retour. Cet épisode est un peu plus violent, un peu plus tourné vers la série B, le roman d'aventures, et se rapproche, d'une certaine manière, des aventures de Tintin (eh oui, Spielberg s'est toujours déclaré fan de la BD d'Hergé, ce n'est pas pour rien qu'il produit et coréalisera bientôt les trois adaptations cinéma de Tintin).


Indiana Jones et la dernière croisade (Indiana Jones and the Last Crusade, 1989) retrace tout d'abord une partie de la biographie de l'aventurier, donnant entre autres l'origine de son fameux chapeau et de sa peur des serpents, avant de s'intéresser à une aventure tout arthurienne, puisqu'il s'agit de la quête du Graal. Indiana Jones doit retrouver le Graal, et aussi son propre père, archéologue également, et spécialiste de cet objet tant convoité... notamment par les Nazis (l'action se passe autour de 1937-38 ).
D'après certains fans, ce film serait le moins bon. Je ne suis pas d'accord, non seulement parce que je suis incapable de les départager, mais aussi parce que j'aime beaucoup la relation père-fils des Jones, drôle mais aussi profonde. De plus, toute la dernière partie, où l'action se recentre autour du Graal, est pleine d'inventivité et de suspense. Et puis c'est encore une fois un film d'aventures de très haute tenue !
Dernière chose, non des moindre : c'est le premier Indiana Jones que je découvrais au cinéma. J'avais à peine 9 ans, j'avais vu les deux autres maintes fois sur VHS, et j'ai encore clairement en mémoire cette séance où mon père m'accompagnait, et me cachât les yeux lors d'une scène rapide un peu horrible à la fin.


Bon, j'espère avoir donner au moins un peu envie de voir ces films à ceux qui ne connaissent pas.
Si j'en crois certains bouts d'images qu'on entre-aperçoit dans la bande-annonce de Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, il vaut mieux avoir vu le tout premier film au moins pour qui voudra voir le 4e film en salles : certains personnages et lieux "reviennent" !



Et pour ne pas me déplaire, Steven Spielberg a choisi pour ce nouveau film celle qui est mon actrice préféré du moment : Cate Blanchett ! cheese


Dernière édition par le Mar 19 Fév 2008, 11:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://kaonashi.over-blog.net
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Lun 18 Fév 2008, 17:47

Leo Gursky a écrit:
Et pour ne pas me déplaire, Steven Spielberg a choisi pour ce nouveau film celle qui est mon actrice préféré du moment : Cate Blanchett ! cheese

cheers

Merci pour toutes ces précisions. Ca me donne envie de m'intéresser aux trois premiers films. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
Akemi
pilier
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 30
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Ven 14 Mar 2008, 20:25

Je suis une fan inconditionnelle d'Indiana Jones coeur! coeur! coeur! quand j'ai vu le premier j'ai fait comme les etudiantes d'Indy avec des coeurs plein les yeux lol.
Mais au dela du fait que Harrisson Ford est terriblement beau lol cette saga et le top du film d'aventure!
Tout y est pour nous emporter: les paysages toujours lointains et exotiques, le héros beau et intelligent avec une pointe d'humour, mais qui a ses faiblesses et ses peurs (enfin c'est pas un rambo lol) et puis l'archeologie est un royaume qui fait rever et là on part dans des mystère encore plus fantastiques (arche de Noé, le graal etc).

Je déplorais qu'il n'y ait eu que 3 films et tout à coup on nous annonce un 4ieme volet Smile. J'étais ravie mais d'un autre coté j'avais un peu peur parce que Indy a quand même presque 20 ans de plus et je me demandais comment Spielberg allait nous le montrer. Comme le père d'un nouveau Indiana qui allait prendre la relève?
Et la semaine dernière j'ai vu la bande d'annonce!!!
Et bien non c'est toujours Indiana et il est toujours aussi craquant avec son chapeau, sa veste cuir et son fouet ( Akemi en mode fan lol) coeur!

Donc je m'impatiente du mois de mai!!!!! Et le jour de la sortie je serai devant le guichet Smile.

Pour ceux qui n'ont pas vu les 3 premiers ça n'a rien a voir avec la foret d'émeraude, c'est unique!
Revenir en haut Aller en bas
http://kimi-pti-bout.skyrock.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Ven 14 Mar 2008, 20:41

juste par curiosité, j'ai trouvé la fiche d'un livre qui parle d' indiana jones : je n'ai ni lu le livre, ni vu les films et je te donne ce lien sans savoir ce qu'il en est Stephane Francois, le nazisme revisité, editions berg

Citation :
Ces théories occultes, exerçant un certain pouvoir de fascination, ont inspiré la culture populaire, des films Indiana Jones à certains jeux vidéos. Elles demeurent pour différents groupuscules d’extrême droite un moyen de minimiser l’atrocité du régime et de faire partager à un public élargi un point de vue révisionniste et raciste.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Akemi
pilier
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 30
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Ven 14 Mar 2008, 21:30

Indiana Jones se passe dans les années 30 juste avant la guerre et effectivement dans les 3 premiers films ont voit des nazis dans leurs coté le plus obscur. Dans les 3 films il fait une sorte de course pour empecher que les trésor ne tombent dans leurs mains et les nazis ne sont pas montrés sous un jour favorable mais comme cruels et désireux de reccuperer tous les tresors et symboles religieux.
Indiana Jones dit ne pas aimer les nazis dans je ne sais plus quel film mais il n'occulte pas le nazisme ou alors j'ai pas compris.
Revenir en haut Aller en bas
http://kimi-pti-bout.skyrock.com/
Leo Gursky
pilier
avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Mar 18 Mar 2008, 10:53

Akemi a écrit:
Indiana Jones se passe dans les années 30 juste avant la guerre et effectivement dans les 3 premiers films ont voit des nazis dans leurs coté le plus obscur. Dans les 3 films il fait une sorte de course pour empecher que les trésor ne tombent dans leurs mains et les nazis ne sont pas montrés sous un jour favorable mais comme cruels et désireux de reccuperer tous les tresors et symboles religieux.
Dans le deuxième film, Indiana Jones et le temple maudit, il n'est pas du tout question de nazis (l'action se passe en Chine puis au fin fond du Népal).
Quant au recours à certaines rumeurs ou faits sujets à caution concernant le goût d'Hitler et de hauts dirigeants du IIIe Reich pour le mysticisme et la recherche du paranormal, il ne sert en effet aucunement à détourner ou minimiser l'atrocité du nazisme. Dans les deux films, les nazis sont de fait les "méchants", dès leur apparition dans l'histoire, il n'y a aucune remise en question de ce point. Même le professeur Schneider, personnage féminin du 3e film, tombe assez vite le masque : historienne certes mais surtout espionne sans scrupule (elle trahit et couche avec Jones père et fils sans problème...), assoiffée de pouvoir...

C'est d'ailleurs un élément marquant de la filmographie de Steven Spielberg, qui a traité à plusieurs reprises, de près ou de loin, le thème de la Seconde Guerre mondiale en Europe et dans le Pacifique. Autant les Japonais de cette période bénéficient dans les films de Spielberg d'une image contrastée, pas nécessairement négative (1941, comédie loufoque sur la Guerre du Pacifique, L'Empire du soleil où le jeune héros se prend d'amitié avec un jeune Japonais aspirant kamikaze parmi des soldats nippons très durs), autant les Allemands ne jouissent d'aucun pardon aux yeux du réalisateur (en tout cas dans ses films). Certes dans La Liste de Schindler, le personnage principal n'est pas vraiment négatif, mais du SS au simple citoyen allemand, tous sont des monstres irrécupérables. Dans Il faut sauver le soldat Ryan, Spielberg pousse le bouchon un peu plus loin, au point de ne donner aucun visage à l'ennemi (point de vue des soldats américains, en quelques sortes).
Tout ça pour dire que la citation de Stéphane François, concernant Indiana Jones, est à côté de la plaque, à mes yeux.

Citation :
Indiana Jones dit ne pas aimer les nazis dans je ne sais plus quel film mais il n'occulte pas le nazisme ou alors j'ai pas compris.
C'est dans Indiana Jones et la dernière croisade, lorsque Jones et Schneider arrivent dans le manoir, en Autriche : ils découvrent le QG nazi, et Indiana Jones dit tout haut : "Nazis. I hate these guys."


Dernière édition par Leo Gursky le Mar 20 Mai 2008, 16:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://kaonashi.over-blog.net
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Sam 12 Avr 2008, 14:37

Si peu de messages sur Spielberg ? c'est étonnant !

je compte bien voir Amistad ces jours-ci.

je me souviens assez peu de la liste de Schindler, sinon que la scène des douches introduisait un suspens douteux : s'agissait-il de vraies ou de fausses douches ?

Ben kingsley avait de l'allure dans ce film.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Sam 17 Mai 2008, 04:59

on l'attend toujours à Cannes, "Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal", avec Harrison Ford.

Citation :
l’action se déroule pendant la Guerre froide, une vingtaine d’années après les trois premiers épisodes.

Les Soviétiques remplacent les nazis dans le rôle des méchants, en particulier une maîtresse-femme incarnée par Cate Blanchett. Indiana Jones est cette fois à la recherche d’un crâne magique en cristal issu d’une ancienne civilisation amazonienne.

un petit air de science fiction soufflerait sur ce nouvel épisode.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Mar 20 Mai 2008, 04:51

A part libération qui dit ne pas avoir été déçu, la presse se montre réservée, parlant d'incohérences multiples et de retour laborieux...

vous vous ferez vous-même votre avis Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 29
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Mer 21 Mai 2008, 17:09

J'ai été le voir, j'ai beaucoup aimé ! Je n'avais aucun point de comparaison puisque je n'ai vu aucun des trois autres...
En tout cas, le film est haletant, on ne s'ennuie pas, le rythme ne se relâche à aucun moment Smile . Pauvre Indy, il doit faire face aussi bien aux inondations qu'aux explosions intempestives Razz
Un très bon film à grand spectacle, donc ! Happy
Des incohérences, oui, peut-être...mais on les laisse de côté !

_________________
Que voulez-vous que je vous dise de moi ? Je ne sais rien de moi ! Je ne sais même pas la date de ma mort.
(Borges)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile
pilier
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Lun 26 Mai 2008, 08:11

me suis rendue à la projection du IV, et désolée de le dire mais j'ai été déçue, c'est cousu de fils blancs, la méchante est une caricature éculée , les conséquences de vieilles connaissances (je n'en dirais pas plus , on sait jamais, pour ceux qui iront le voir ) éculées aussi.
Je ne suis pas du tout entrée dans le film, même pas séduite par la maturité du charme d'Indie, pffffffff rhaa
Revenir en haut Aller en bas
http://lechemindeparla.over-blog.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Mar 23 Juin 2009, 04:45

The pacific

Cette nouvelle série de 10 épisodes, fondée sur les romans " With The Old Breed " du vétéran Eugene Sledge et " Helmet for My Pillow " de R. Leckie raconte l'historie de trois Marines (Eugene Sledge, Robert Leckie et John Basilone) durant la guerre du Pacifique, entre les Etats-Unis et le Japon en 1942

Notamment les batailles historiques de Guadalcanal, Peleliu, Iwo Jima ou encore Okinawa, jusqu'à la reddition de l'Empire du Soleil Levant.

cliquer pour voir la bande annonce
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Mar 07 Sep 2010, 05:30


La série «The Pacific» produite par le réalisateur et Tom Hanks, sur la guerre du Pacifique, arrive en France

fiction sur le quotidien de jeunes marines engagés dans la guerre du Pacifique, depuis Pearl Harbour en 1941 à la capitulation du Japon en 1945, est basée sur les Mémoires de deux soldats, Eugen B. Sledge ( Joe Mazzello ) et Robert Leckie (James Badge Dale ) ainsi que sur les récits des exploits de John Basilone .

C'était (sic) lundi soir sur Canal plus à 20h 50.

"Une plongée dans le chaos, superbe et éprouvante" dit le Figaro.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Mer 26 Oct 2011, 06:21

l'article de l'Express sur tintin et le secret de la licorne : c'est là !

je l'ai vu hier soir, c'est du grand spectacle, ingénieux, avec de l'humour, et mené tambour battant.

On démarre gentiment dans un marché aux puces pour que Tintin découvre et achète le modéle réduit du fameux trois-mâts. Aussitôt d'autres clients veulent le lui racheter, ils insistent, et les aventures/mésaventures commencent.

les personnages ont des bouilles trop rondes, en particulier les Dupont/Dupond inexpressifs à souhait. Milou on s'y fait, Tintin aussi, Haddock sort du bistrot du coin, on le reconnaît dans le voisinage.

L'humour viendrait du chien, capable de séduire un énorme dogue pour lui ôter son agressivité, notamment, et c'est un malin qui se "faufile partout milou".

Les plus belles scènes spectaculaires : la licorne originale dans les mers écumantes, sorte de fantasme du capitaine en proie au manque d'alcool dans le désert (le pays de la soif), les combats de grues, les affrontements au sabre, les chutes en cascades, les poursuites, les chaos de feu, de fer et d'eau, avec une musique post wagnerienne envahissante.

Laissez-nous respirer !

j'aurais aimé la poésie des bateaux partant dans la nuit brune, les voiliers sous le vent, mais Spielberg a préféré le grand fracas, les étreintes du combat, si bien qu'on sort étourdi de ces actions tonitruantes.

C'était bien, mais c'était trop.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Mer 26 Oct 2011, 06:39



Citation :
La 3D n'a aucun intérêt, comme souvent

pas d'accord. c'est un peu gênant de porter des lunettes, mais quand on les soulève on voit la différence.

Elles sont sans doute pour une part du vertige qui saisit le spectateur dans certaines scènes, on sort un peu groggy.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Sam 29 Oct 2011, 06:01


un pot-pourri, bien plus pourri que pot d’ailleurs, des Admirables Aventures de Tintin du maître de la bande dessinée franco-belge Hergé (1907-1983).

il y a une rapidité de l’enchaînement des plans qui ressemble plus à un montage épileptique genre Formule 1 en roue libre qu’à une véritable mise en scène de cinéma ou de BD

Une critique au bazooka ! dans un article très méchant.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ROXANNE
pilier
avatar

Nombre de messages : 500
Age : 34
Localisation : Breizh
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Sam 29 Oct 2011, 06:04

je n'aime pas beaucoup ce tintin mais habituelement j'aime assez ce que fait mr Spielberg, j'hésite a y aller (enfin si ce n'est qu'en 3d je n'irais pas)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Lun 09 Jan 2012, 06:32

Spielberg à la cinemathèque de Paris, films et conférences.

le site avec la programmation.

L'Express recueille neuf avis de réalisateurs sur Spielberg, ce qui fait reviser sa carrière de réalisateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: steven spielberg : la guerre des mondes   Lun 06 Fév 2012, 08:00

j'ai ouvert un nouveau fil ! l'autre était intitulé Tintin.
j'ai vu la guerre des mondes, j'avais déjà regardé le premier qui date je crois de 1956. Il y a "des mondes" entre les deux. Spielberg actualise l'histoire sans trahir le roman de Wells.
mais pourquoi diable avoir choisi Tom Cruise ? cet acteur sans vrai talent ... peut être justement parce qu'il voulait que le premier rôle représente le beauf, l'immature des années 2000 ?...
Les images, la représentation des engins extra-terrestres, la musique, les couleurs dominantes, les scènes d'exode, sont du grand Spielberg. L'invasion vue par un homme bien de son époque, père irresponsable (divorcé), d'un ado et d'une gamine de 10 ans est une nouveauté. Il semble qu'il se soit attaché à montrer des images vues par l'américain lambda, l'éventail limité d'expressions de Tom Cruise nuit un peu au film. Au départ, les cris stridents de la petite fille sont assez pénibles à supporter. Il y a des moments forts, comme l'émergeance en pleine rue d'un tripode martien, l'orage magnétique, les voitures immobilisés, moteur grillé et cette foule incrédule. Les gens partent à pied, scène d'exode qui rappelle les guerres sur terre, on plonge peu à peu dans l'horreur. Les envahisseurs ne font pas de quartier ! les rayons des tripodes désintègrent humains et constructions. Le père change peu à peu, ne songe qu'à protéger ses enfants, devient "responsable". L'armée est impuissante devant les armes de l'ennemi, mais on nous épargne les discussions oiseuses dans le bureau ovale de la Maison Blanche !
Même s'il y a du "déjà vu", certaines scènes ne laissent pas le spectateur indifférent, à mon avis. La violence, quand elle n'est pas éclatante reste sous-jacente.
Mais pourquoi ne pas avoir fait l'impasse sur cette scène gnangnan des retrouvailles de la bonne petite famille américaine, à la fin (le fils qui avait voulu absolument rejoindre les GI's et avait explosé avec eux ... est ressucité et tombe dans les bras de son père). Sacré Spielberg ! il fait quand même du "cinéma américain" ! cheese
.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    Lun 06 Fév 2012, 08:16

J'aurais peut être du commencer par donner le résumé du film, non ? Embarassed
La Guerre des mondes
War of the Worlds
Date de Sortie: mercredi 29 juin 2005
Genre: Sci-Fi
Réalisateur: Steven Spielberg
Producteur: Colin Wilson, Kathleen Kennedy
Scénario: Josh Friedman, David Koepp
Studio: Paramount Pictures and DreamWorks LLC
Durée: 116 min.
War of the Worlds <Status>
Résumé:

Opérateur de grue dans un port au New Jersey, Ray Ferrier est un père divorcé qui a la garde partagée de ses deux enfants Robbie et Rachel. Ce jour-là, quelques heures seulement après que son ex-femme soit venue reconduire les deux gamins chez Ray, une étrange tempête se met à noircir le ciel. Il devient évident que ce phénomène n'a rien de naturel. Il signale plutôt l'invasion de la Terre par des extraterrestres extrêmement évolués sur le plan technologique.

Ces envahisseurs se mettent à détruire les villes et à tuer toute forme de vie. Dans ce contexte apocalyptique, Ray quitte la ville avec ses deux enfants en cherchant à se réfugier à la campagne. Mais la menace des belliqueuses créatures venues de l'espace semble s'étendre partout... Source: Médiafilm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Steven Spielberg.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Steven Spielberg.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» (1982-2002) E.T. l'extra-terrestre (E.T. the extra-terrestrial) réalisé par Steven Spielberg
» Taken Episode 1
» Poltergeist - film maudit !
» Steven Spielberg a failli devenir scientologue
» The Mighty Eighth Nouvelle série crée par Steven Spielberg et Tom Hanks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: