Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alan Parker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Alan Parker   Sam 06 Oct 2007, 11:25

je n'ai pas vu le film Alan Parker, (1978)
Avec Brad Davis, Irene Miracled, j'en ai beaucoup entendu parler, encore récemment, comme d'une histoire vraie. Il existe en DVD.


clic !


rappel .

Un jeune Américain , Billy Haynes (Brad Davis) se baladait en Turquie avec du haschich : il est mis en prison : le séjour derrière les barreaux s'éternise, dans des conditions si dures qu' il décide de s'échapper plutôt que de mourir à petit feu.

Citation :
Le sadisme des bourreaux de Haynes et de ses camarades d'infortune (dont John Hurt) est si effroyable que plusieurs n'ont pas manqué d'y voir celui d'un cinéaste voulant diaboliser la Turquie

dit enoctobre 2007 un lecteur du journal quebecois, le devoir.

C'est aussi le sentiment de ce site tête de turc

Citation :
les Turcs apparaissent tout au long du film comme des brutes, militaristes et sanguinaires, des tortionnaires stupides, méchants, et sadiques, bref de vrais "salauds". Leur image est une véritable caricature : laids, moustachus, mal rasés, basanés, les yeux et les cheveux très sombres. Ce sont des personnages stéréotypés, qui, même lorsqu’ils sont tués dans le film, ont toujours le sort qu’ils méritent !

Le cinéma et ce film en particulier pourrait donc donner une image dévalorisante d'un pays, 30 ans après ?

Vous connaissez ce film ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
zoze
pilier
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 53
Localisation : Ardèche
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Alan Parker   Dim 07 Oct 2007, 07:11

Citation :
Le sadisme des bourreaux de Haynes et de ses camarades d'infortune (dont John Hurt) est si effroyable que plusieurs n'ont pas manqué d'y voir celui d'un cinéaste voulant diaboliser la Turquie

dit enoctobre 2007 un lecteur du journal quebecois, le devoir.

C'est aussi le sentiment de ce site tête de turc

Citation :
les Turcs apparaissent tout au long du film comme des brutes, militaristes et sanguinaires, des tortionnaires stupides, méchants, et sadiques, bref de vrais "salauds". Leur image est une véritable caricature : laids, moustachus, mal rasés, basanés, les yeux et les cheveux très sombres. Ce sont des personnages stéréotypés, qui, même lorsqu’ils sont tués dans le film, ont toujours le sort qu’ils méritent !

Le cinéma et ce film en particulier pourrait donc donner une image dévalorisante d'un pays, 30 ans après ?

Vous connaissez ce film ?

J'ai vu le film début des années 80.
La BO est devenue culte (on ne peut entendre les premières mesures sans automatiquement penser au film).

Personnellement, je ne pense pas qu'un film puisse suffire à donner une image valorisante ou non d'un pays.

Alan Parker a filmé le calvaire d'un jeune pris avec de la drogue dans un pays (et cela existe encore) où on ne rigole pas avec ça.
Il s'est attaché à montrer le combat d'un père pour faire libérer son fils, qu'il voit peu à peu glisser vers l'enfer.

Ce film amène à réfléchir sur certaines conditions d'emprisonnement, de tortures (morales comme physiques), d'avilissement de l'être humain.
Il faut, je pense, y voir un réquisitoire contre toute forme d'atteinte à la dignité humaine. Quelle que soit la cause de l'emprisonnement, un détenu reste un être humain.

L'histoire se passe en Turquie, mais elle aurait pu tout aussi bien se passer dans n'importe quel autre pays où les droits de l'homme font long feu !
Revenir en haut Aller en bas
zoze
pilier
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 53
Localisation : Ardèche
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Midnight express et la torture   Dim 07 Oct 2007, 07:25

Rotko, j'ai préféré aller sur le lien indiqué par tes soins après avoir adressé la première réponse.

Ainsi, je gardais intacts les souvenirs que j'avais du film.

Après avoir lu très attentivement les commentaires (réquisitoires ?) concernant l'analyse du film, je suis confortée dans ce que je pense depuis longtemps : ile cinéma est là pour divertir, pour l'évasion, pour la réflexion et l'analyse personnelle.

2 spectateurs auront forcément une appréhension différente d'un même film.
C'est cela qui fait sa richesse, car cela est à l'origine de discussions, d'échanges d'idées, .... bref de communication.

Alors, Rotko je te conseille de voir le film, il ne te laissera pas indifférent (d'une façon comme d'une autre)
Revenir en haut Aller en bas
zoze
pilier
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 53
Localisation : Ardèche
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Midnigt express et la torture   Dim 07 Oct 2007, 07:35

Citation :
Le racisme et la turcophobie privés d’antenne sur TF1 !

Chers amis de la Turquie,

Nous avons le grand plaisir de vous annoncer la déprogrammation du film raciste et turcophobe Midnight Express, dont une énième diffusion sur l’antenne de TF1, la plus importante chaîne de télévision française, était prévue dimanche 7 décembre 2003, à 22h50.

Tête de Turc, conformément à sa vocation, a alerté ses sympathisants en France et dans le monde dès la fin du mois de novembre (lire notre message). Notre appel à la mobilisation a été très largement entendu et relayé par des sites et des associations amis. Nous avons reçu, en copie, des centaines de messages de protestation et d’indignation adressés à TF1.

Nous tenons à remercier toutes celles et tous ceux qui, dans un même élan de solidarité, ont participé à notre campagne. Pour lire la réponse de TF1 à nos nombreux courriers, cliquez ici.

Une nouvelle fois, nous aurons fait la preuve que, tous ensemble, nous sommes en mesure de faire évoluer les mentalités !

Le combat, plus que jamais, continue !

Ce texte est issu du même site que celui qui 'analyse' le film d'Alan Parker.
Attention ! Quand, par la pression, on peut interdire la projection d'un film, ou tout autre chose, cela n'est pas bénéfique à la démocratie !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Alan Parker   Lun 11 Mar 2013, 15:58


lundi 11 mars

ARTE 20 h 50

Mississippi Burning : Film policier

Durée : 2h00

Année de sortie : 1988

Acteur : Willem Dafoe, Gene Hackman, Frances Mcdormand

Réalisateur : Alan Parker

Mississippi, été 1964. Trois jeunes militants des droits civiques, un Noir et deux Blancs, venus établir un centre d'inscription électoral pour les Noirs, disparaissent mystérieusement. Deux agents du FBI, Rupert Anderson, un homme du Sud, souple, avisé et rompu aux méthodes de terrain, et Alan Ward, un yankee cassant et intransigeant, sont chargés de l'enquête. Les méthodes de Ward suscitent de vives réactions de la part du Ku Klux Klan,
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: parker   Lun 11 Mar 2013, 16:18

Citation :

lundi 11 mars

ARTE 20 h 50

Mississippi Burning : Film policier d' Alan Parker

Quarante et un ans, jour pour jour, après l'assassinat de trois jeunes militants des droits civiques dans le Mississippi, en juin 1964, un ancien responsable du Ku Klux Klan (KKK), âgé de 80 ans, a été reconnu coupable mardi 21 juin d'homicides pour ce triple meurtre. Edgar Ray Killen, soupçonné d'avoir commandité la mort des trois jeunes militants des droits civiques en juin 1964, a été reconnu coupable de meurtres par le tribunal de Philadelphia, dans le Mississippi.

une affaire réelle dit cet article
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Alan Parker   Lun 11 Mar 2013, 16:18


Mississipi burning vient à point à la suite de Lincoln : à peu près cent ans plus tard (1964) et assez proche de nous si on évalue le temps par générations;

Le Sud reste une société immobile, figée sur la supériorité blanche, et refusant l'intervention du Nord avec sa "prétendue intégration" quand le Mississipi veut la ségrégation raciale, appuyée sur la Bible et les traditions.

Les rôles m'ont paru bien distribués, y compris par le physique des protagonistes. Le couple des inspecteurs du FBI permet d'éviter une approche trop manichéenne. Le vétéran du Sud, ex-sherif reclassé au FBI, connaît biel les gens, la région, et les usages, ce qui le rend plus performant que son jeune collègue.

Tout va de pair : police, Ku Klux Klan, justice, au nom de la non-ingérence des Etats du Nord, et de la mentalité raciste bien ancrée localement.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Alan Parker   Mar 12 Mar 2013, 07:07

Mississipi burning m'a fait une forte impression. Horreur, dégoût, révolte, et compassion pour ceux qui ne se révoltaient pas, conditionnés par l'esclavage récemment aboli, passifs, résignés à leur condition d'humain considéré comme inférieur par des cinglés habités par une haine aveugle.
J'ai repensé au peuplement de l'amérique par des aventuriers, des repris de justice fuyant leurs pays d'origines pour moult raisons, s'établissant et faisant leur loi propre, avec leurs idées simplistes, O combien condamnables à l'échelle de l'humanité, des gens sans culture, sans éducation, avec des QI d'huitre, les descendants de ceux qui avaient combattu les Indiens avec des moyens honteux, gonflés de bière et de leur importance imbécile.
Je suis sortie de ce film, le coeur serré. Je n'ai pas prêté attention à la réalisation, à la technique, j'étais en plein dedans.
Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Alan Parker   Mar 12 Mar 2013, 07:17

Bonjour! nous sommes sous une bonne couverture de neige, un paysage Breughelien, du vent et des congères.



Oui, j'ai regardé ce film hier soir,Rotko, j'en pense que l'époque reflète bien la discrimination raciale des années 60, comme en Afrique du Sud avec l'apardheid, de bons acteurs, les gospels, le carnage de ces noirs abandonnés dans les eaux du Mississipi, la recherche des autorités, l'hypocrisie de certains,n'avouant pas leur complicité, une femme rouée de coup par vengeance et violée de surcroit, oui, ce film mérite les nominations aux oscars.
Et c'est seulement 40 ans après que ces criminels auront étés jugés.
L'époque , à mon avis n'a pas fort changé, toujours cette meme discrimination et le port d'armes.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Alan Parker   Mar 12 Mar 2013, 07:31

oui, Marianne, il y a toujours des crimes racistes, mais les noirs sont nombreux a être intégrés. Et avoir un président des Etas Unis "noir" aurait était impensable il y a peu de temps. Ils ont démontré leurs capacités, leur intelligence, il y a parmi eux des auteurs talentueux, des artistes, des intellectuels, des chercheurs. Les mariages mixtes ne sont plus regardés comme des aberrations.
Je garde l'espoir, Mandela est pour moi "l'homme admirable".
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Alan Parker   Mar 12 Mar 2013, 09:27

Bonjour les Grains !
Dara, tes photos sont impressionnantes, bon courage ! Courage aussi à Marianne et Ode, il y a des moments où la vie se complique. La beauté des paysages sous la neige finit par n’être qu’une mince consolation… biz biz biz

Le film Mississipi burning m’a paru très intéressant à de nombreux points de vue. Gene Hackman est remarquable, le côté « américain » inévitable, en particulier dans l’opposition entre les deux enquêteurs du FBI, s’en trouve atténué. Les gospels sont magnifiques et contribuent à amplifier l’émotion du spectateur et à apporter la touche de beauté et de dignité de la communauté noire. La réalisation, plutôt sobre, est réussie. J’ai remarqué deux ou trois séquences qui font mouche : la scène ou la femme du policier explique que la haine est « naturelle » quand elle est inculquée dès l’enfance, « comment peut réagir une petite fille de sept ans quand on lui serine que les noirs sont sales, sentent mauvais, ont le sort qu’ils méritent… », dit-elle en substance ; les petites séquences très courtes d’interview d’hommes et de femmes de la rue sur ce qu’ils pensent du sort fait aux noirs, de ce que sont devenus les trois jeunes militants, etc… Enfin je suis frappée par le contraste entre des faits qui ne remontent qu’à 1964 et le fait que l’actuel président des Etats-Unis soit un noir.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Alan Parker   Mar 12 Mar 2013, 10:47

MIssissipi burning

oui, difficile d'échapper au conditionnement. C'était bien visible dans un autre domaine avec la BD de guy Delisle qui tient du carnet de voyage : pyongyang.

On voit aussi comment les filles trouvent un mari vite fait, selon le souhait de leur famille, comme actuellement dans des pays de l'Est (Ukraine ou Roumanie) ou du Sud.

Une image m'a paru isolée : une cage en plein champ de coton, avec un Noir à l'intérieur. Le motif n'était pas explicité dans la suite.

Les méthodes du vétéran du FBI ne sont pas trop légales... très efficaces sur le terrain, mais quand même !

Téléram n'a mis qu'un T/3, ce qui paraît sévère. Un reproche au film d'être trop spectaculaire ? il dure plus de deux heures, mais on n'en perd pas une miette...beaucoup de scènes d'action ...

oui les USA ont fait du chemin en élisant Obama !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 71
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: burning   Mar 12 Mar 2013, 11:03

J'ai vu MISSISSIPI BURNING il y a une vingtaine d'années. Cela m'avait beaucoup marqué d'autant plus qu'il s'agissait d'une histoire vraie

En marge du film, les suites judiciaires
En 1967, un procès avait eu lieu où dix-huit personnes étaient accusées, sept d'entre elles avaient été condamnées d'atteinte aux droits civiques des trois militants assassinés. La peine maximale prononcée fut de dix ans de prison.
En 1998, l'un des condamnés met en cause un certain Edgar Ray Killen, alors un des responsables du Ku Klux Klan, qui n'avait jamais été inquiété. Le dossier est rouvert et des témoignages établissent l'implication de ce nouveau suspect dans le meurtre, autorisant la tenue d'un nouveau procès. Le 23 juin 2005, Killen, âgé de 80 ans, a été reconnu coupable du meurtre des trois militants des droits civiques. Il a été condamné à 60 ans de prison par le tribunal de Philadelphia, État du Mississippi, plus de 40 ans après les faits. Il est libéré sous caution en août 2005 pour un montant de 600 000 dollars.
Récompenses

Le film fut nommé sept fois aux Oscars d’Hollywood de 1988, mais n’en obtint qu'un seul : celui de la meilleure photographie.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Alan Parker   Mer 20 Mar 2013, 10:33

je poursuis le "en marge du fil" commencé par Sapho, avec le cas d'Emmett Till

Emmett Louis « Bobo » Till (né le 25 juillet 1941 à Chicago, Illinois - décédé le 28 août 1955 à Money, Mississippi) est un adolescent afro-américain qui fut brutalement assassiné dans la région du delta du Mississippi aux États-Unis. Son meurtre fut l'un des principaux événements à l'origine de la création du Mouvement afro-américain des droits civiques.

Les principaux suspects du crime, Roy Bryant et son demi-frère J.W. Milam furent acquittés. Ils avouèrent plus tard être les coupables du meurtre de l'adolescent.


Wikipedia

C'est en souvenir d'Emmett Till que Toni Morrison écrit au milieu de sannées 80 une pièce de théâtre restée inédite Dreaming Emmett.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alan Parker   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alan Parker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cinéma] Angel Heart
» Alan Watts VS Dögen
» alan couleur fauve petit d'animal renard
» nouveau livre d'Alan Raude origine Bretagne
» Discernement préliminaire d'Alan Ames

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: