Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Daniel Pennac

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 11 Nov 2007, 12:20

Moon a écrit:
Je pense tout de même que la lecture n'est pas une question de capacité. De goût certes... mais on ne nait pas en aimant la lecture ou pas, c'est surtout une question d'occasions, de découvertes, de déclics...
Alors cela me parait évident que les parents, qui lisent, cherchent à faire lire leurs gamins.
Rolling Eyes

Pour les capacités, tu as raison. Pour les goûts, je ne sais pas, nous, nous portons aux nues la lecture, mais si certains n'y trouvaient pas l'ouverture, le voyage que nous faisons, si certains s'ennuyaient. Ce n'est pas une question de capacité mais de différence.

Ne serait-ce que physiquement et donc aussi psychologiquement en fait, donc selon la personnalité je dirai.

Je l'ai vu sur des enfants, certains ont plus d'aptitude, on va dire physique et je ne crois pas que ce soit des aptitudes mais une prédisposition.
Certains ont besoin et ont plus le goût de bouger physiquement ou de faire des activités collectives, d'autres sont plus ??? pas calme (je trouve pas le mot, pas lymphatique non plus, cela a un côté péjoratif... ) ou plus solitaire.
Les plus "calmes" ou les plus "solitaires" sont souvent des lecteurs...
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 117
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 11 Nov 2007, 12:23

Sont plus individualistes sans rien de péjoratif bien sûr !!
autodidactes?
Revenir en haut Aller en bas
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 72
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 11 Nov 2007, 19:16

Jamais je n'arriverai à répondre à tous, c'est trop riche....
je n'en attendais pas moins des Grains cheese

Joce, ce que tu dis est frappé au coin du bon sens!

je reviens sur "les capacités"
OUI, il y en a, au départ!
Un enfant qui a des difficultés visuelles (myopie, astigmatisme...) au CP, ne peux pas apprendre à lire correctement..
de la même manière, les dyslexistes, ceux qui entendent mal..

Et ils sont beaucoup plus nombreux qu'on ne croit, j'en ai fait l'expérience, personnelle ,et dans mon métier....

Si un enfant sait lire de manière "naturelle", sans buter sur les mots, un texte à leur portée, et comprendre ce qu'ils lisent à la fin du CE1, ils sont, AMHA, aptes à prendre plaisir à des lectures variées et ludiques...
Le Pb des éducateurs et des parents , c'est de vouloir leur faire brûler les étapes et lire des oeuvres trop difficiles (AH! "l'élitisme" de l'Education Nationale !)

Vocabulaire ?si on a appris aux enfants à comprendre par le "contexte", ce n'est pas un obstacle,quel que soit le milieu...
La lecture , c'est aussi surtout un décryptage de la pensée d'autrui.

Quant à dire : tu ne lis pas assez, ou tu ne lis pas ce qu'il faut, c'est à éviter, je crois....
Un enfant bien armé pour la lecture, lira...
Plus tard peut être, mais il y viendra.... (5 exemples chez mes proches...des "cancres" comdamnés par le système....)

Les "lecteurs" n'ont jamais été bien vus : lire , c'est s'isoler,se couper, et ce, Marie, dans tous les milieux..
Mes parents lisaient, surtout mon père, mais réprouvaient absolument mon goût exclusif pour la lecture..(c'était dans les années 50-60)

Combien de fois ai-je entendu :
"Mais il fait beau, va jouer dehors"
"Tu n'as pas autre chose à faire que lire?"
"Fais du sport, fais autre chose..."

Or, quand on parle des parents d'aujourd'hui, le problème a pzu changé mais s'est aggravé: on veut la réussite des enfants sur TOUS les plans : scolaire (faut réussir à l'école), artistique (faut faire de la musique, de la danse, du théâtre, de la peinture), sportif (en avant le tennis,la natation,le foot, le rugby, le ski, j'en passe...)
En plus, faut être bon copain et beau....

Comment trouver le temps de lire ?


clown
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 117
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 11 Nov 2007, 19:20

Je te suis à 100 pour cent Fontelle sur ce sujet
tu as tout à fait résumé ce que je pense col
Revenir en haut Aller en bas
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 28
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 11 Nov 2007, 19:48

fontelle a écrit:

Combien de fois ai-je entendu :
"Mais il fait beau, va jouer dehors"
"Tu n'as pas autre chose à faire que lire?"
"Fais du sport, fais autre chose..."

Je l'ai entendu également de nombreuses fois... study

fontelle a écrit:
je reviens sur "les capacités"
OUI, il y en a, au départ!
Un enfant qui a des difficultés visuelles (myopie, astigmatisme...) au CP, ne peux pas apprendre à lire correctement..
de la même manière, les dyslexistes, ceux qui entendent mal..

Vu sous cet angle effectivement, j'avais d'ailleurs cité la surdité dans ce fil a propos de je ne sais plus quoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 72
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 11 Nov 2007, 20:47

Et des "sourds", il y en a de plus en plus....
Qui s'ignorent et sont ignorés.....
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 11 Nov 2007, 21:37

J'ai commencé "Comme un roman" et j'aime beaucoup le ton de Pennac, il dénonce des comportements, parfois ça chatouille un peu mais c'est bon, cela réveille notre conscience.

Je me suis sentie visée un peu et je n'en suis pas à la moitié du livre.

Pour le moment, il dénonce pas mal le comportement d'adultes reprochant aux ados de ne pas lire, tout ça devant la télé.
J'aime c'est drôle et sarcastique comme j'aime !
Merci Mona pour ce livre voyageur !
à suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 60
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 11 Nov 2007, 22:29

Utopie a écrit:

Merci Mona pour ce livre voyageur !

c'est un plaisir que de pouvoir partager une passion !
de parler librement de ce qu'on aime...ou pas
si une enveloppe et un timbre permettent à d'autres grains de participer activement à ce partage c'est tant mieux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Lun 12 Nov 2007, 18:22

Comme un roman :

zorg69 a écrit:

J’ai vraiment pris un grand plaisir à le lire.
Franchement on sourit souvent, on s’y reconnait parfois, on ne peut pas s’arrêter de le lire tellement c’est prenant (je l’ai lu d’une traite), ce sont des réflexions simples mais bien vues, on sent qu’il a du fond le garçon, et puis il se la pète pas, et ça c’est …

Alors, je suis tout à fait d'accord avec toi, je l'ai lu aussi d'une traite et il y a des passages truculents où j'ai bien ri aussi, parfois le rire se coince car on se sent concerné et c'est bien une chose que j'apprécie dans une lecture.

J'ai aussi apprécié la simplicité du texte, pas besoin de complication pour être intéressant et intelligent, et comme le dit Moon, ça fait du bien.

Que le livre n'apporte pas de vues originales, d'idées neuves non mais n'empêche qu'elles ne sont pas appliquées !
Alors à quoi ça sert de chercher toujours plus loin quand des idées simples ne sont pas mis en oeuvre ?
L'éducation nationale en crève des réformes, il y a beaucoup d'idées comme celles de ce livre qui ne voient pas le jour.
Il y a eu maintenant assez de documents, de réflexions par multes spécialistes de tout bord sur le sujet soit "motiver l'enfant, l'élève" pour tirer justement des grandes lignes et se lancer.

En tant que mère, mais je ne suis pas une institution, j'en ai pris pour mon grade à certains passages et c'est tant mieux.

Je crois que les idées simples sont souvent les plus intéressantes.

Le prof sympa fait son numéro ? bien non il fait son boulot, sympa bien ce n'est pas une tare et c'est comme les livres, cela dépend mais vivant, on parle bien de lectures vivantes, il en est de même pour les enseignants.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Lun 12 Nov 2007, 18:40

fontelle a écrit:
Un enfant qui a des difficultés visuelles (myopie, astigmatisme...) au CP, ne peut pas apprendre à lire correctement..
de la même manière, les dyslexistes, ceux qui entendent mal.
Et ils sont beaucoup plus nombreux qu'on ne croit, j'en ai fait l'expérience, personnelle ,et dans mon métier....
Je l'ai constaté très souvent et je travaillais dans un collège, ils avaient déjà 12a...

Citation :
Vocabulaire ? si on a appris aux enfants à comprendre par le "contexte", ce n'est pas un obstacle,quel que soit le milieu...
La lecture , c'est aussi surtout un décryptage de la pensée d'autrui.

Oui et les adultes de déranger le jeune lecteur tout à coup et s'écrier "Que veut dire ce mot ?" réponse muette, déjà se faire sortir d'une histoire aussi brusquement hein... et l'adulte de continuer "comment peux-tu lire et comprendre l'histoire si tu ne sais pas ce que veux dire CE mot !!!".

Comme si la compréhension de CE mot faisait basculer tout à coup toute l'histoire, pour le coup c'est le lecteur qui bascule et ressent bien qu'il est un mauvais lecteur ... et il faudrait qu'il ait envie de continuer ?

Faites le test avec des adultes, plus difficile les lectures sont rarement orales, je l'ai fait et c'est intéressant.
Alors comme ça dans la conversation, stoppez l'autre et demandez lui la définition d'un mot qu'il vient d'employer ... souvent il vous donnera le sens, pas toujours très clairement, plus rarement la définition exacte ? et l'adulte est censé avoir plus de vocabulaire et savoir de quoi il parle cheese
Revenir en haut Aller en bas
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 72
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Lun 12 Nov 2007, 20:55

cheers cheers cheers Utopie !
Lequel d'entre nous (moi compris) est capable de dire exactement la signification d'un mot dans un texte "difficile" ?(cad que nous n'avons pas l'habitude de lire)
Pourtant nous comprenons le message, sans avoir besoin de nous référer au dictionnaire à chaque phrase...
la lecture, c'est bien un "décryptage", du CP à plus tard...
Happy
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Mar 13 Nov 2007, 06:18

C'est vrai pour le français et surtout pour les lectures en langue étrangère comme disait Ekwerkwe.

pour le mot français on tourne la diffculté en donnant un sens vague fourni par le contexte, ou on hausse les épaules pffff !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Mar 13 Nov 2007, 19:41

Demain, mercredi 14 novembre sur France Inter, Vincent Josse recevra à 9h10 dans son émission "Esprit critique" Christophe Donner et Franz-Olivier Giesbert qui s'opposeront face à face dans un débat sur la « polémique Renaudot ».

Pour rappel, Christophe Donner, donné favori pour le Renaudot pour son roman « Un roi sans lendemain » (Grasset) accuse Franz-Olivier Giesbert, membre du jury Renaudot, d’avoir manipulé les délibérations du jury en faveur de Daniel Pennac, lauréat surprise du Renaudot 07 pour Chagrin d’école.

Si certains peuvent l'écouter, on en apprendra de belles sur les prix !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Mer 28 Nov 2007, 21:24

Il va être largement temps de rendre "Comme un roman" à Mona. Quelle découverte ce livre, j'ai tellement aimé que j'ai beaucoup de notes, trop pour le forum j'imagine.

Déjà le début du livre :
extraits :
Spoiler:
 

Ce genre de phrase paraît évidente une fois qu'on la lit, mais fallait-il encore y penser et la formuler.

Les réflexions de Pennac sont simples, de ces évidences flagrantes dont on n'a pas toujours conscience.
Le roman est truffé de pistes sur les relations parents/enfants :

Quelques constations déjà extraits :
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Jeu 29 Nov 2007, 06:23

Citation :
Le verbe lire ne supporte pas l'imperatif

ça me rappelle une reflexion de Françoise Dolto qui, constatant que les filles étaient plus attirées par la lecture, émettaient l'hypothèse que le garçon entendait "lit", fâcheux rappel à ses oreilles, disait-elle, que la couche maternelle était réservée au père, et non au fils.

Elle a heureusement dit des choses plus intelligentes.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 72
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Jeu 29 Nov 2007, 21:30

Je ne voudrais surtout pas paraitre"M'as -tu-vu", mais ce que Pennac
dit dans "Comme un roman", je l'appliquais déja en classe, et quelques collègues aussi....

Pennac n'a fait que nous conforter dans notre idée, et surtout persuader les parents que nous ne perdions pas le temps de leur progéniture en lisant à leur place hesit
Revenir en haut Aller en bas
roudita
pilier
avatar

Nombre de messages : 385
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Mer 23 Jan 2008, 07:29

Hello tous,

Moi j'ai toujours eu un a priori négatif sur Pennac.. ne me demandez pas pourquoi, j'étais jeune et bête :-)

Donc jamais acheté, jamais emprunté, et donc jamais lu.

Et puis là, une copine m'a prêté les deux premiers de la série des Malaussène. (Tout ce que je savais de ces livres, avant de les ouvrir, était qu'ils se déroulaient à Belleville - que je connais pas mal puisque ma grand-mère y habite).

Et je dois avouer que j'ai vraiment bien aimé et que j'ai hâte de lire la suite :-) Je ne le mettrais pas dans ma catégorie perso "grande littérature", je ne suis pas certaine que j'irai jusqu'à les acheter (acheter un livre pour moi revient à me demander "le relirai-je avec plaisir") encore que j'aime beaucoup le concept de bouc-emissaire et comment il joue avec...

Donc voilà, au diable la bêtise, j'ai passé de très bons moments avec le bonheur des ogres et la fée carabine. Vite entrée dans l'histoire, happée, vite lu, et petit plaisir de dimanche pluvieux Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://jude.netliberte.org
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Mer 23 Jan 2008, 07:33

roudita a écrit:
au diable la bêtise

belle formule !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
traversine
pilier
avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 24 Fév 2008, 12:14

Je viens de terminer Chagrin d'école... J'ai beaucoup aimé, en tant qu'amatrice de Pennac, mais en tant que prof, aussi. Pas de proposition pédagogique révolutionnaire, mais une réflexion empreinte de beaucoup de recul sur la mission enseignante. Comme un roman, qui était, à sa parution, présenté comme le-livre-qu'on-ne-pouvait-pas-ne-pas-lire (surtout si on était prof de français / de lettres !) avait déjà ouvert la voie de la réflexion intelligente sur un phénomène connexe. L'enseignement et la lecture, ce sont un peu comme les lignes blanches et noires du zèbre : l'un ne va pas sans l'autre, et on finit par les confondre...

Non ? Question
Revenir en haut Aller en bas
katie
Animation
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 59
Localisation : .... dans mes montagnes ....
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 25 Mai 2008, 12:03

J'ai fini "Chagrin d'école".

M. Pennac, que ne vous ai-je eu comme professeur de français !
Enfin quelqu'un d'intelligent dans son rôle de prof (je ne parle bien sûr que pour les profs que j'ai connus). Ca fait du bien de se sentir comprise même si plusieurs dizaines d'années se sont écoulées.

Spoiler:
 
Je n'étais pas un "cancre" puisque j'arrivais à me maintenir à la moyenne tant bien que mal. Mais que de douleurs vécues en entendant le fameux "mais tu le fais exprès" !
Spoiler:
 

Je n'ai jamais compris comment un prof pouvait croire qu'un élève "faisait exprès" de ne pas comprendre : où est l'intérêt, qu'est-ce que ça amène de plus ?. La douleur de ne pas comprendre est déjà tellement dure à vivre, que de se faire accuser de faire exprès de ne pas comprendre est tout à fait impensable, et pourtant (malheureusement) tellement vrai.
Vécu même en classe préparatoire d'école de commerce avec le prof de math !

Spoiler:
 

Moi je retenais jusqu'à l'interrogation écrite ou orale, et après, par je ne sais quel fait, pssst tout s'envolait.
Spoiler:
 
Je "n'imprimais" pas tout simplement, tout comme maintenant encore, il y a beaucoup de choses que je "n'imprime pas". Est-ce que ça fait forcément de moi quelqu'un de nulle ? Non je ne le pense pas. Tous les élèves ne sont pas bons dans toutes les matières, et tous ces élèves là ne se retrouvent pas sans rien, sans boulot, sans vie affective épanouie, sans centre d'intérêt dans leur vie ....

Bref un livre empreint de beaucoup d'humanité, de réalisme et de compréhension : faut-il avoir été un cancre pour pouvoir se mettre à la portée des élèves ? Sans doute non, mais forcément ça aide quelque part.

Je me suis "battue" (oralement s'entend) avec certains profs de mes enfants, pour essayer de leur faire comprendre qu'un enfant qui ne comprenait pas, n'était pas forcément un enfant qui ne mettait aucune volonté dans son travail : peine perdue malheureusement avec ceux là. Il me semble pourtant qu'il n'est pas si difficile que ça d'être tout simplement "humain" et d'essayer de se mettre à la portée de ces élèves.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 25 Mai 2008, 12:51

faut-il faire remplacer Darcos par Pennac ? evil
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
katie
Animation
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 59
Localisation : .... dans mes montagnes ....
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 25 Mai 2008, 13:18

je vote pour evil
Revenir en haut Aller en bas
belledenuit11
pilier
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 42
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Dim 25 Mai 2008, 17:47

Je l'ai lu aussi récemment et c'est un livre qui m'avait beaucoup plu.

Et voila ce que j'ai mis sur mon blog concernant cet ouvrage

Citation :
Si l'auteur voulait faire au départ un roman sur la relation “école/cancre”, il n'en demeure pas moins qu'il s'agit d'une autobiographie d'un professeur qui a vu des générations de jeunes, collégiens et lycéens, depuis ses débuts d'enseignant dans les années 70, et l'évolution de leurs mentalités et de la Société.

Si les premières pages de ce livre m'ont fait rire (la difficulté d'apprentissage pour certains (mais là je parle de l'auteur en l'occurence qui était lui-même un mauvais élève) ont toujours fait rire les autres ! Mais passons…), d'autres par contre m'ont démontré la réelle difficulté d'être et de se sentir, tant à son propre endroit qu'à l'égard des autres, un mauvais élève.

Pennac arrive donc à nous insuffler cette réflexion : chaque enfant a les compétences requises pour s'en sortir scolairement, y compris celui qui est considéré et qui se considère comme le “cancre”.

Sa manière d'enseigner, telle qu'il nous la décrit, montre que n'importe qui peut arriver à avoir des satisfactions dans son apprentissage malgré les difficultés et si bien entendu il s'en donne la peine.

Pennac n'hésite pas non plus à mettre en avant cette Société de consommation qui pousse les jeunes à d'autres retranchements que ceux nécessaires à leur future vie.

Il montre du doigt ce qui ne va pas. Il tente de trouver des remèdes, des solutions pour ceux qui ne s'en sortent pas dans cette scolarité. Il n'hésite pas à nous considérer, nous parents, comme “responsables” de l'échec de nos enfants quand il y en a un. Parce que nous voulons que nos enfants réussissent et quand ce n'est pas le cas, nous ne trouvons rien de mieux que de leur dire “mais tu le fais exprès !”

C'est un livre qui fait réfléchir tant nous parents, que vous professeurs et élèves.

Pennac se met un peu trop en avant par certains moments mais il a les mots justes pour nous dévoiler ce qui ne va pas. Pour arriver à nous faire prendre conscience. Car là est la difficulté : prendre conscience des choses et faire en sorte qu'elles s'améliorent.
Revenir en haut Aller en bas
http://lapassiondeslivres.unblog.fr
rabiblio
pilier
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 39
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Ven 05 Sep 2008, 14:28

J'ai terminé: Chagrin d'école de Pennac.

Mon avis:


Une lecture très agréable, un style fluide, léger, avec beaucoup d'humour! des phrases qui dégagent de la sincérité, de l'authenticité et une véritable implication dans le métier de professeur que l'auteur a exercé.
Cependant, sous ces airs de légèreté, les messages transmis sont très forts...
Pennac analyse avec brio le fonctionnement de l'école, la psychologie du "mauvais élève" ainsi que celle des professeurs.
J'ai particulièrement apprécié le chapitre qui aborde l'aspect consommateur passif des jeunes de nos jours.
Pour ma part, je partage parfaitement la vision de l'auteur sur ce sujet et me réjouis de lire d'autres livres de lui.
Je conseille vivement cette lecture à toute personne qui se sent de près ou de loin concernée par ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
index
pilier
avatar

Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Daniel Pennac   Lun 08 Sep 2008, 15:10

rabiblio a écrit:
J'ai terminé: Chagrin d'école de Pennac.

Mon avis:


Une lecture très agréable, un style fluide, léger, avec beaucoup d'humour! des phrases qui dégagent de la sincérité, de l'authenticité et une véritable implication dans le métier de professeur que l'auteur a exercé.
Cependant, sous ces airs de légèreté, les messages transmis sont très forts...
Pennac analyse avec brio le fonctionnement de l'école, la psychologie du "mauvais élève" ainsi que celle des professeurs.
J'ai particulièrement apprécié le chapitre qui aborde l'aspect consommateur passif des jeunes de nos jours.
Pour ma part, je partage parfaitement la vision de l'auteur sur ce sujet et me réjouis de lire d'autres livres de lui.
Je conseille vivement cette lecture à toute personne qui se sent de près ou de loin concernée par ce sujet.

Je me joins à ton avis. Le talent de Pennac se confirme à nouveau. :yes:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daniel Pennac   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daniel Pennac
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"
» Elèves difficiles
» les classique en littérature de jeunesse
» inviter un auteur
» Sujet Brevet : chagrin d'école, session 07/09

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: