Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mourlevat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clmemont
pilier


Nombre de messages : 941
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Mourlevat   Jeu 08 Nov 2007, 15:59

La rivière qui coulait à l'envers ou Hannah sont deux romans proches du conte. Ces deux romans se répondent car l'un est le récit de Tomek et l'autre le récit de Hannah. Il y des idées ; c'est assez bien écrit. Quel serait pour vous le mot qui vous réveillerait si comme les héros vous étiez victimes du parfum des fleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mourlevat   Jeu 08 Nov 2007, 16:39

clmemont a écrit:
Quel serait pour vous le mot qui vous réveillerait si comme les héros vous étiez victimes du parfum des fleurs ?

A taaaaaable !

sors
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ekwerkwe
pilier
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Mourlevat   Sam 10 Nov 2007, 07:00

Je n'ai pas très bien compris la question.
scratch

En tous cas, Mourlevat il faut absolument que je le lise, ça fait environ la deux millième fois que j'en entends parler en deux mois...
Revenir en haut Aller en bas
http://fanesdecarottes.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mourlevat   Sam 10 Nov 2007, 07:11

Jean claude mourlevat écrit pour la jeunesse et aussi des albums illustrés.

A quel roman fais-tu allusion, Clmemont ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
clmemont
pilier


Nombre de messages : 941
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Mourlevat   Sam 10 Nov 2007, 07:56

A la rivière qui coulait à l'envers surtout...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mourlevat   Sam 12 Mar 2011, 07:45



Les romans de Jean-Claude Mourlevat ont obtenu plus de 80 prix littéraires, dont deux prix Sorcières décernés par les librairies jeunesse.

Terrienne 386 p. chez Gallimard.

Étienne Virgil, 71 ans, écrivain en mal d'inspiration, prend en auto-stop Anne Collodi, 17 ans, une jeune fille au franc-parler...

Après avoir reçu un message de sa soeur, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche et passe... de "l'autre côté". Elle se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d'humanité, mais où elle rencontrera cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa soeur à ce monde terrifiant, Anne ira jusqu'au bout, au péril de sa vie. Elle se découvrira elle-même : Terrienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
fandelivre
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Mourlevat   Mar 13 Sep 2011, 07:56

De Mourlevat (que j'aime beaucoup aussi : belle écriture, poésie) je conseille "le combat d'hiver". Excellent roman
Revenir en haut Aller en bas
bainazwhy
neophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 21/12/2011

MessageSujet: Re: Mourlevat   Mer 21 Déc 2011, 13:26

Absolument, combat d'hiver est un très beau, certes écrit pour les adolescents, mais je pense qu'il se laisse apprécier à tout âge. Je le recommande grandement en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Kervinia
pilier
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 29
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Mourlevat   Mer 18 Avr 2012, 08:48

rotko a écrit:


Les romans de Jean-Claude Mourlevat ont obtenu plus de 80 prix littéraires, dont deux prix Sorcières décernés par les librairies jeunesse.

Terrienne 386 p. chez Gallimard.

Étienne Virgil, 71 ans, écrivain en mal d'inspiration, prend en auto-stop Anne Collodi, 17 ans, une jeune fille au franc-parler...

Après avoir reçu un message de sa soeur, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche et passe... de "l'autre côté". Elle se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d'humanité, mais où elle rencontrera cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa soeur à ce monde terrifiant, Anne ira jusqu'au bout, au péril de sa vie. Elle se découvrira elle-même : Terrienne.

Je l'ai lu fin février.



Mon avis
Je ne suis pas une grande fan de l'écriture de Jean-Claude Mourlevat. Je trouve qu'elle ne témoigne pas d'un grand talent. Après, c'est mon point de vue. ^^ Toutefois, j'ai dévoré ce roman, dont l'histoire m'a beaucoup intéressée. Enfin, je ne suis pas rentrée dedans tout de suite, j'ai ramé les quelques premières pages, mais ensuite, lorsque l'intrigue s'est mise en place, ça a été comme sur des roulettes. J'ai bien aimé Bran, et j'ai trouvé le personnage de M. Virgil original. Le sort que lui réserve l'auteur est un beau pied de nez à la littérature, où tout semble toujours logique, où tout semble couler de source. On sent son œil malicieux nous dire : "Vous ne vous attendiez pas à ça, hein ?" ^^

4/5
Un bon moment de lecture
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Mourlevat   Dim 20 Oct 2013, 22:00

Je viens de finir le Combat d'hiver de Jean Claude Mourlevat.



Il fut intéressant, je trouve un peu sombre pour les plus jeunes donc à ne pas lire avant 14 ans, âge où à l'école, on traite des fascismes et des camps de l'horreur, de concentration.

Bien que le sujet de l'auteur soit traité de façon moins horrible, je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement.

L'intrigue avec un brin de fantastique se laisse suivre, la prose, sans être à l'égal d'un Pierre Bottero (mais combien d'auteurs vivent désormais dans l'ombre de ce magicien des mots, dont la disparition laisse un vide qui ne saurait être comblé) est assez bien construite, avec ce qu'il faut de description et d'action... manque toutefois ces grincements que l'on aime à sentir, ses aigus qui fendent l'âme... on s'y approche parfois mais on ne l'atteint pas... si ce n'est, de façon fort étonnante entre Milos et le geai... anodin peut-être mais ô combien émouvant en non dits... en points de suspension.

Par ailleurs, je n'ai pas aimé en partie la fin du roman, trop rapide (mais est-ce à la mode de bien camper les personnages au début pour les évincer en quelques lignes à la fin ?) et peu claire en deux situations.

L'auteur a-t-il précipité la fin car l'ouvrage mettait longtemps à être écrit ? Je ne sais mais, en juste une cinquantaine de pages de plus, il avait de quoi faire un final avec des descriptions de perception, d'atmosphère, de pesanteur, qui auraient trouvé le chemin de notre coeur.

En définitive, l'ouvrage est à lire car l'idée est judicieuse, l'écriture ne souffre pas de défauts, l'imagination est présente mais on se dit qu'ici et là... il y avait matière à en faire un ouvrage qui vous renverse.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Mourlevat   Lun 21 Oct 2013, 07:22

L'auteur a-t-il précipité la fin car l'ouvrage mettait longtemps à être écrit ? dit Merwin
bonjour Merwyn, j'ai remarqué aussi ce défaut chez certains auteurs. Ils écrivent des pavés, et à la fin, donnent l'impression qu'ils sont pressés d'en finir !
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Mourlevat   Lun 21 Oct 2013, 10:11

J'avais par le passé un peu échangé avec l'auteur qui me faisait part des difficultés du milieu pour se faire éditer mais sans rien dire clairement.

De fait, est-ce qu'il était tenu de rendre son ouvrage dans un délai qu'il risquait de dépasser ? Aucune idée, ça peut aussi être un style que l'on veut donner comme calqué au cinéma avec un final où tout va vite.

Je retrouve aussi cela et très fortement chez Terry Goodkind mais pour lui, je pense qu'en définitive, c'est un peu contre lui-même. On sent tout au long des 9/10 de ses livres que tout est bien développé, il voyage dans son univers, prend plaisir à s'y ballader et à un moment il doit se dire "mince, mais j'ai un éditeur qui attend mon ouvrage" et hop, à regret, il précipite la fin.

Je peux comprendre cela pour des livres uniques mais pour des épopée, l'auteur sait qu'il va pouvoir à nouveau partir avec ses personnages dans le volume suivant.

Tiens, d'ailleurs, dans Belle du Seigneur de Cohen, la fin est aussi précipitée alors pourquoi faire un tel pavé ? Toujours été partisan d'un Belle du Seigneur réduit de moitié.


Enfin, pour revenir à Mourlevat, faudrait que je lise d'autres de ses romans pour savoir si c'est délibéré ou imposé et encore... on peut être en avance dans un roman et en retard dans un autre...


In fine, c'est surtout une affaire de goût, si ça dérange pas, on ne se pose pas de questions Wink

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mourlevat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mourlevat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Progression 6ème
» Romans de Mourlevat au collège : à quelles classes peut-on faire lire le Chagrin du roi mort et Combat d'hiver ?
» Help ! Questionnaires de lecture
» Mourlevat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Littérature jeunesse-
Sauter vers: