Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Valentine Goby

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Layla Monroc
pilier
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 24
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Valentine Goby   Ven 15 Nov 2013, 11:11

Je ne l'ai paq lu. Mais je l'ai rencontré dans le cadre de mon travail. Et je l'ai trouvée agréable et extrêmement pétillante. C'est une femme très intéressante. Et elle donnait très envie de lire ses livres.
Revenir en haut Aller en bas
http://layla-monroc.blogspot.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Valentine Goby   Ven 29 Nov 2013, 08:55

 
Actes sud 224p.
 
 En 1944, le camp de concentration de Ravensbrück compte plus de quarante mille femmes. Sur ce lieu de destruction se trouve comme une anomalie, une impossibilité : la Kinderzimmer, une pièce dévolue aux nourrissons, un point de lumière dans les ténèbres. Dans cet effroyable présent une jeune femme survit, elle donne la vie, la perpétue malgré tout...
 
Le préambule montre rapidement la difficulté du temoignage. Comment dire "j'étais à Ravensbruck", au nom d'une personne qui ignorait tout de ce camp, de l'endroit où il se situait, de la langue qui donne des ordres : les mots sont traduits phonétiquement [lagueurplatz] et appris sur le tas.
 
Dans cet univers, la jeune fille (ainsi que sa cousine) se trouve littéralement "dépaysée", et elle ressent dans son corps des impressions totalement nouvelles. C'est le mérite de l'auteur d'insister sur la vision de ces corps maltraités et en mauvaise santé, et l'ignorance de la jeune fille sur tout ce qui concerne son corps, la fertilité, les symptômes de grossesse. C'est dur, mais nécessaire...
 
Citation :
"Hormis la merde, l'urine, le pus, le corps s'économise : il stocke le sang. Lisette n'a pas ses règles. Georgette n'a pas ses règles, ni aucune des Française du Block. Ni les Polonaises, ni les Tchèques, les anciennnes le disent, au bout d'un moment personne n'a plus ses règles au camp : la muqueuse se sèche. Tout le sang va au fonctions vitales, artères, veinules, veine irriguant le coeur, chaque goutte utile. Les femmes n'ont plus de sexe, à seize ans comme à soixante".
 

Pas de surenchère dans le détail horrible, pas d'idéalisation non plus sur la solidarité immédiate, c'est le règne du vol. Plus tard on verra se dessiner une entraide.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Valentine Goby   Ven 29 Nov 2013, 13:40

Les seins se tendent et ne gonflent pas, gourdes sèches, c'est une drôle d'expérience que ce tiraillment qui n'a pas de forme. Georgette dit que le lait dse fabrique, Mila se demande bien où, quelle poche le stocke : ses côtes roulent sous ses doigts.

Si elle a bien compté, le terme est dans un mois, à la fin de septembre. Elle se demande de quoi elle accouchera vu sa minceur : un bébé chat ? une salmandre ? un petit singe ?

comment savoir si ce que vient est un vrai enfant ou un produit de Ravensbrück, une masse pas regardable couverte de pus, de plaies, d'oedèmes, une chose sans gras ? [...]  Comment nait la tendresse ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Valentine Goby   Mar 03 Déc 2013, 15:49

Evidemment, c'est dur à lire, vu le sujet et le contexte.

Pourtant autour du petit être, les pratiques solidaires se font courantes et efficaces, les plus émouvantes étant les relais maternels pour l'allaitement, voire les enfants adoptés, suite au décès de la mère.

Le texte est dense, chaotique parce que la vie est imprévisible, on ne parle pas la même langue, on ne sait pas de quoi demain sera fait. Du coup le lecteur, par le style, est déstabilisé - comme les femmes du camp de Ravensbrück.

je progresse par à-coups, il faut prendre des bouffées d'air, sinon on sombre dans cet univers.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Valentine Goby   Jeu 05 Déc 2013, 09:54

Kinderzimmer repose sur un témoignage mis en forme par Valentine Goby, soutenue par Gwenaelle Aubry, Sorj Chalandon et Michel Quint.
 
Une oeuvre maitrisée où les portraits d'enfants, promis à la mort (âge moyen 4 mois), touche par des formules sans appel :
Citation :
des vieillards avec des os de poulet.
 
 
Pourtant ces vies précaires mobilisent sur le terrain les ingeniosités et les élans solidaires, résistances actives à l'entreprise froide de deshumanisation et d'extermination nazie.
 
La fin du livre aborde aussi la difficulté de relation de ces expériences inédites et si cruellement douloureuses.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Valentine Goby   

Revenir en haut Aller en bas
 
Valentine Goby
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» présentation de valentine
» bon anniversaire lina et valentine
» les progres de Valentine
» Jean-Édouard Goby
» Meuble étrange : bouse/chantepleure ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: