Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 James Gray: two lovers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: James Gray: two lovers   Mar 27 Nov 2007, 11:54

Un film américain de James Gray avec Joaquin Phoenix, Mark Wahlberg, Robert Duvall, Eva Mendes, Alex Veadov

Citation :
New York, fin des années 80. Bobby (Joaquin Phoenix) est le jeune patron d’une boîte de nuit branchée appartenant aux Russes. Avec l’explosion du trafic de drogue, la mafia russe étend son influence sur le monde de la nuit. Pour continuer son ascension, Bobby doit cacher ses liens avec sa famille. Seule sa petite amie, Amada (Eva Mendes) est au courant : son frère, Joseph (Mark Wahlberg) et son père, Burt (Robert Duvall) sont des membres éminents de la police new-yorkaise

L'auteur de Little Odessa, une très noire chronique familiale sur fond de mafia russe, et de The Yards présente donc son 3 e film en 13 ans, selon mes sources.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Mar 27 Nov 2007, 12:00

L'auteur de film noir qui révèle une face cachée de la société s'interesse à nouveau aux couples de la tragédie grecque : rivalité de deux frères et conflit avec la famille.

Selon "tout arrive", le debut comporte de tres belles scenes, notamment une poursuite en voiture sous la pluie, a des audaces dans le traitement de l'intrigue en faisant disparaître assez vite un protagoniste important de l'intrigue, mais la suite décevrait : retour à la morale courante.

J'ai vu la presentation - oui, c'est fragmentaire et trompeur, je le reconnais. Il semblerait que le spectaculaire soit encore au menu.
Je souhaite vivement être démenti.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Mar 27 Nov 2007, 12:04


clic !


Eva mendes serait remarquable, Robert Duval sublime et Wahlberg pas à la hauteur. (j'utilise le conditionnel).
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Mer 28 Nov 2007, 05:56

Citation :
Little Odessa (1994), retrouvailles d'un tueur à gages, banni par son père, avec son petit frère.

Ensuite, The Yards (2000), retour à la maison d'un repris de justice, neveu d'un délinquant en col blanc.

Enfin, aujourd'hui, La nuit nous appartient, portrait d'un patron de discothèque déchiré entre des propriétaires mafieux et un frère policier. Trois longs-métrages signés, ou plutôt griffés, James Gray.

récapitule l'express.

Sans être vraiment mauvais, et tout en restant bon sunny , le dernier, la nuit nous appartient serait le moins reussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Ven 30 Nov 2007, 06:11

un long et riche entretien du réalisateur avec les Innrocks

Citation :
Un film à double lecture : un homme qui veut venger son père et son frère attaqués par la mafia ; un homme qui atteint une certaine rédemption sociale en renonçant à son âme, à son identité.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Lun 19 Mai 2008, 05:17

Le film donne le grand frisson : la devise "la nuit nous appartient" figure sur l'écusson cousu sur lamanche des policiers de la brigade criminelle.. Or la nuit est aussi le domaine des noctambules (diptyque entre l'assemblée des policiers et la foule en liesse dans la grande bôite de nuit), convoité par la mafia russe qui veut inonder le marché de la drogue.

Le gérant de la boite de nuit se trouve pris en tenailles entre flics et trafiquants, victime aussi de ses imprudences et de ses secrets.

On ne quitte pas l'ecran du regard : la poursuite en voiture sous la pluie est digne d'une anthologie du genre. Quant à la scène finale, c'est le bouquet du feu d'artifice.

Un grand spectacle qui vaut bien mieux que la presentation que j'avais vue.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Lun 19 Mai 2008, 05:23

Le personnage principal opère une reconversion totale : le voici au faîte de l'empire nocturne convoité par les dealers.


cliquez !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Mer 19 Nov 2008, 16:36

Two lovers

Film américain de James Gray avec Joaquin Phoenix, Gwyneth Paltrow, Vinessa Shaw, Isabella Rossellini.

Selon le Monde, ce film est une épopée affective inspirée par Les Nuits blanches de Dostoïevski.

Citation :
Two Lovers est l'histoire d'un homme en proie au vertige, c'est-à-dire pris entre le désir et la crainte. Il doit redescendre dépité vers les siens, victime de la loi de la gravitation sociale.

Voir le diaporama.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Jeu 20 Nov 2008, 10:52

rotko a écrit:
Two lovers
Film américain de James Gray avec Joaquin Phoenix, Gwyneth Paltrow, Vinessa Shaw, Isabella Rossellini.

J'ai trouvé ce film magistral, pas seulement par la maîtrise de la mise en scène (on sait depuis La nuit nous appartient que James Gray fait à peu près ce qu'il veut avec une caméra), mais aussi et surtout par le jeu des acteurs, qui transforme ce qui aurait pu être un banal chassé-croisé amoureux en observation très juste des sentiments humains.
Les trois acteurs principaux sont remarquables (notamment Vinessa Shaw), ainsi que Isabella Rossellini dont la prestation en mère juive à la fois digne, sensible et affectueuse vaut le détour.
C'est aussi, je trouve, un film sur la honte (honte de ses parents et de leur métier, de ses origines, de son niveau social, etc.).
Spoiler:
 
Un grand film , peut-être la version grisaille (gray Wink) de Vicky Christina Barcelona?

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)


Dernière édition par Seb le Dim 01 Mar 2009, 17:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Lun 08 Déc 2008, 08:35

Et Joaquin Phoenix, comme souvent ou toujours, montre qu'il est un grand acteur, un très grand !

Après sa superbe performance dans la peau de Jonny Cash (Walk The Line), il est là-encore magnifique de présence, de simplicité er de sobriété. émouvant et touchant. Il est Acteur.

Il veut se consacrer à la chanson, certes. Mais j'espère qu'il continuera quand même le cinéma, parce que sa présence agrandit souvent les films dans lesquels il est mis en scène.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
cafeine
pilier
avatar

Nombre de messages : 351
Age : 43
Localisation : sud ouest rose et ensoleillé
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Dim 21 Déc 2008, 22:23

Vu ce soir, two lovers, j'avais rarement vu une salle se vider dans un tel silence, l'histoire est tellement universelle, elle vient nécessairement trouver chez nous cette part de semblable.

Très beau film, le regard s'attarde sur les visages, l'oreille sur les silences : un luxe, des interprètes que l'on observe comme si c'était la première fois.
Le regard, froid, distant, perdu, rêveur, fuyant, amoureux, plein de douleur ou d'espoir... est un acteur à lui seul.
Revenir en haut Aller en bas
Trillian
pilier
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 36
Localisation : on the tardis, enfin un jour j'espère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Sam 24 Jan 2009, 22:04

J'ai vu Two lovers et je n'ai pas aimé. J'ai trouvé l'histoire simpliste et le triangle amoureux vraiment banale et sans suspense
Spoiler:
 
Seul intérêt, la relation du héros avec ses parents, et bien entendu la prestation impeccable, comme toujours de Joaquin Phoenix.
De James Gray, j'ai de loin préféré The yards, et La nuit nous appartient.
Revenir en haut Aller en bas
Nymphéa
pilier
avatar

Nombre de messages : 1480
Age : 64
Localisation : Nord
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Dim 25 Jan 2009, 10:29

Vu Two lovers il y a quelques temps déjà. Bien sûr l'histoire et classique et banale (et on se doute qu'il ne partira pas avec la blonde...); mais cela est tellement bien filmé, avec pudeur et retenue, tout en nuance; j'ai apprécié aussi la perception que la situation sociale détermine d'avance les conditions du jeu. Joachim Phénix est à son habitude extraordinaire: un grand acteur!
La nuit nous appartient était plus original par son sujet et plus dérangeant. Toujours une image intense et la forte présence de Joachim Phénix. Un grand film. Cependant j'ai pu noter de nombreuses discussions et parfois âpres sur la morale de l'histoire; chacun ses idées...Cela n'enlève rien à la beauté du film.
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Dim 25 Jan 2009, 10:49

Lançons un appel pour que Joaquin Phoenix redevienne acteur!
J'ai vu l'autre jour un extrait de sa prestation musicale et c'était... comment dire? assez triste... Embarassed

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
Bulma
pilier
avatar

Nombre de messages : 457
Age : 29
Localisation : somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Dim 01 Mar 2009, 12:32

Seb a écrit:
Lançons un appel pour que Joaquin Phoenix redevienne acteur!
J'ai vu l'autre jour un extrait de sa prestation musicale et c'était... comment dire? assez triste... Embarassed

Oh....que oui... on aurait dit un hooligan enragé avec un mélange de clochard qui sort de dessous les ponts... Joaquin ! Reviens !!! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Sam 25 Mai 2013, 05:44


The Immigrant se passe à New York en 1921.

L’ouverture du film nous découvre une journée ordinaire dans le centre de réception des immigrés à Ellis Island, en hiver. La masse des arrivants hagards attend fébrilement son laisser-passer pour le rêve américain. Ewa Cybulsky (Marion Cotillard, candidate plausible à un prix d’interprétation) et sa sœur Magda ont fait la traversée transatlantique depuis la Silésie polonaise qu’elles ont fuie après que leurs parents ont été décapités sous leurs yeux.

Magda est repérée par les médecins comme étant malade (tuberculose) et séparée d’Ewa qui, elle-même, est orientée dans la file maudite du retour à l’envoyeur. Il lui est reproché un comportement de petite vertu sur le bateau. On comprendra plus tard qu’elle a été violée.


selon l'article de Libération :

James Gray dépeint Ewa précisément dans la splendide clôture de cette endurance qui, bien qu’elle traduise chaque coup du sort dans le langage chrétien de la chute libre, se tient droite, simultanément vaincue et victorieuse.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Mer 27 Nov 2013, 06:40

Dans The Immigrant, deux jeunes Polonaises, Ewa et Magda, débarquent à Ellis Island dans l'espoir de trouver un avenir meilleur dans le New York des années 20.

La première, malade, est placée en quarantaine et sur le point d'être déportée. La seconde tombe sous la coupe d'un proxénète charismatique puis d'un magicien charmeur…

James Gray rend hommage aux mélodrames baroques des années 40/50 pour signer cette œuvre brillamment mise en scène


selon 20 minutes, vous pleurerez avec Marion Cotillard.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Lun 02 Déc 2013, 07:03

the immigrant

Au milieu de la foule, le réalisateur isole celle qu'il a décidé de suivre : l’individualité au sein de l’histoire. C’est elle aussi que choisit Bruno, celui qui la sauve de l’expulsion alors qu'on l’accuse d’être une femme de mauvaise vie. Cet homme qui semble bien sous tous rapports et qui a le bras long va même jusqu’à l’héberger.

Avec efficacité, James Gray a tracé un contexte pour rapidement resserrer son propos et nous emmener dans son domaine de prédilection : l’intime, représenté en l’occurrence par l’appartement de Bruno qui désigne à Ewa le lit sommaire où elle pourra dormir. Ce lit est un symbole de la décadence à venir.


article et bande annonce
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   Lun 02 Déc 2013, 07:36

film à voir, je pense...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Gray: two lovers   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Gray: two lovers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Militaire: Philip James Corso (lieutenant-colonel) (1915-1998)
» James Tobin
» La Prophétie des Andes (James Redfield)
» Le James Webb Space Telescope pourrait voir les océans des exoplanètes
» le portrait de dorian gray : lecture cursive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: