Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nagisa Oshima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Nagisa Oshima   Lun 03 Déc 2007, 06:21

Titre original : Taiyo no hakaba
Japon - 1960 -
Un film de Nagisa Oshima, avec Fumio Watanabe.

Ce film qui ressort en novembre 2007 met en scène un Japon d'après guerre, en ruines. Dans l'univers des taudis règne le vol, le crime, et les commerces clandestins : celui du sang revendu à des fabriques de cosmétique, celui des fiches d'état civil revendues à des étrangers en situation irrégulière.

Les déshérités sont exploités par des voyous qui se livrent à une guerre des clans, avec trahisons et règlements de compte.
En contrepoint viennent s'intercaler des images ponctuelles du "Japon d'avant", sous la forme d'un portique ou d'un paysage au coucher de soleil.

Un film très sombre qui impressionne le spectateur par une mise en scène rigoureuse et des personnages décidés à survivre par tous les moyens. Ils n'ont pas le temps ni le loisir d'avoir des états d'âme !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nagisa Oshima   Lun 03 Déc 2007, 06:27


clic !


Cliquer sur ce lien pour voir images et videos

Citation :
L’Enterrement du soleil demeure d’une puissance impressionnante. Ses quelques effets esthétisants sont bien intégrés à l’économie générale de la dramaturgie et ne sont pas gratuits : ils résultent comme physiquement de la marginalité morale, spirituelle, sociale, charnelle des protagonistes.

Interprétation haut de gamme : la démentielle Kayoko Honoo en tête, suivie de près par l’ensemble du casting masculin, hallucinant de vérisme.
Ecran large.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nagisa Oshima   Sam 04 Avr 2009, 05:59

L’obsédé en plein jour 1966, de Nagisa Oshima, 1966, avec Saeda Kawaguchi, Akiko Koyama, Kei Sato, DVD 9



Citation :
Adapté d’une nouvelle de Taijun Takeda, le titre « L’obsédé en plein jour » qualifie dans la presse un criminel en série qui commettait ses délits en plein jour. Issu d’une histoire vraie, celle d’un homme qui a violé et tué une bonne trentaine de femmes au Japon entre 1957 et 1958, Oshima construit son film magistral par le phénomène des retours en arrière. Il rive sa caméra au regard sans complexe du tueur, à la lueur de ce dépossédé de l’amour.

dit le Mague.

en 1976, Oshima réalise « l’Empire des sens ».
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nagisa Oshima   Sam 04 Avr 2009, 10:59

« l’Empire des sens ».

de Nagisa Oshima
Avec : Tatsuya Fuji, Eiko Matsuda, Aoi Nakajima, Yasuko Matsui, Meika Seri, Kanae Kobayashi, Taiji Tonoyama, Kyôji Kokonoe, Naomi Shiraishi, Shinkichi Noda, ...


clic !


Citation :
Dans une auberge de Tokyo, en 1936, Kichizo, le propriétaire, remarque la servante Sada Abe, lors d'un incident où elle manie le couteau de cuisine avec dextérité... Il est attiré vers elle par un puissant désir sexuel, mais, au lieu d'être rapidement satisfait de ses relations, celles-ci ne font qu'aiguillonner son désir, et sa virilité, sans cesse sollicitée par Sada.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nagisa Oshima   Ven 25 Déc 2009, 17:43

Arte Editions rassemble dans un coffret (Blu-Ray) les deux films les plus enfiévrés sensuellement dans l’œuvre de Nagisa Oshima : L’Empire des sens (1976) et l’Empire de la passion (1978).

Citation :
J’ai découvert, quelques années après avoir réalisé mes premiers films, que j’étais un cinéaste profondément attiré par ces deux sujets, le sexe et le crime. Par la suite, mes films les ont abordés d’une manière très analytique. J’en suis arrivé, aujourd’hui, au stade où il me plait de projeter devant le spectateur la réalité nue du sexe et du crime.

Ce site explicite sa filmographie.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nagisa Oshima   Ven 25 Déc 2009, 17:45

Un extrait de boy 1969

.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nagisa Oshima   Lun 13 Déc 2010, 06:19

Furyo
de Nagisa Oshima
Avec David Bowie, Tom Conti, Ryuichi Sakamoto, Takeshi Kitano, Jack Thompson

d'après "The Seed and The Sower" de Sir Laurens Van der Post (1963),


clic !
Ile de Java, 1942... Dans un camp de prisonniers s'entassent plusieurs centaines de soldats anglais tombés aux mains des japonais. Le responsable du camp est le capitaine Yonoi, un gradé craint et détesté par ses subalternes. Intransigeant, il impose à tous une discipline de fer. La tension entre les deux communautés s'accentue avec l'arrivée d'un nouveau prisonnier, le major Jack Celliers

Etrange film où la rigidité des comportements, la discipline de fer - et la résistance d'acier Wink se traduisent par la raideur des lignes et des plans. Il n'est pas rare de voir des cadrages géometriques à la stricte ordonnance.

Le film baigne aussi dans une homosexualité plus ou moins apparente selon les moments, sévérement châtiée par le sergent hara (Takeshi) et admise par le colonel Yonoï, puisqu'il "en est".

de bonnes analyses des 2"couples" anglo-nippons sur Cine-Asie.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nagisa Oshima   Mer 16 Jan 2013, 06:00


notice nécrologique dans Atlantico.

Le cinéaste nippon s'est rendu célèbre dans le monde entier pour avoir explorer la violence et le sexe dans son film "L'Empire des sens" qui a effrayé la censure partout dans le monde avec ses scènes de sexe non simulées. En 1978, deux ans après la sortie du film coproduit par la France et qui interroger la notion d'érotisme, Nagisa Oshima a reçu le très convoité Prix de la mise en scène au Festival de Cannes.

Son sens de la polémique s'est révélé dès le début de sa carrière en 1960 avec son brûlot politique "Nuit et brouillard au Japon" qui évoque l'union de deux jeunes gens aux vues politiques différentes sur fond du renouvellement du traité de sécurité entre Américains et Japonais.

Nagisa Oshima est également l'auteur de "Furyo". Le long-métrage sorti en 1983 met en scène le chanteur David Bowie en prisonnier de guerre anglais. Au programme du film : homosexualité et cannibalisme dans un camp japonais pendant la Seconde Guerre mondiale en 1942.

Le réalisateur enchaîne trois ans plus tard avec "Max, mon amour" dans lequel Charlotte Rampling devient la maîtresse d'un chimpanzé.

son dernier film "Tabou" qui évoque l'intérêt amoureux de samouraïs d'une académie pour un nouvel élève.


Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nagisa Oshima   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nagisa Oshima
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TABOU de Oshima ce soir sur Arte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: