Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 James Crumley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Provence
pilier
avatar

Nombre de messages : 2166
Age : 57
Localisation : Au bord de la mer...
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: James Crumley   Mer 04 Jan 2006, 20:37

Folie Douce, de James Crumley
Le dernier en date de l'auteur américain que les français adorent...

On attendait Milo Milodragovitch, mais c'est l'autre héros de Crumley qui nous revient, C.W. Sughrue dans une nouvelle descente aux enfers.
Il se croyait lui-même rangé : marié, un fils adoptif (rescapé des Serpents de la Frontière tout comme son nouveau papa), des amis, des matchs de softball, une vie tranquille à Merriwether...
Et puis une nouvelle enquête... çà commence très fort, plusieurs meurtres horribles. Et çà continue dans la même veine.
Violent, donc. Parfois à la limite du supportable. Mais Sughrue reste humain, toujours. Il replongera dans la drogue et l'alcool, il lui arrivera ce qu'on peut imaginer de pire. Il s'en sortira, encore un peu plus abîmé. Et bien sûr, résoudra cette enquête infernale.

Juste une petite remarque. Crumley est désormais édité chez Fayard Noir : couverture horrible, papier bon marché et .... des fautes (et pas que des coquilles). Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: James Crumley   Ven 14 Déc 2007, 19:29

Un personnage attachant ? Milo Milodragovitch, détective privé...

De l'humour ? Assurément ce gars en a et ne se prend pas au sérieux...
Citation :
Le gros problème bien sûr, c’est que j’allais devoir affronter ma propre incapacité. Car, détective, je ne l’étais que sur ma licence. Putain de merde ! Moi qui ne lisais même pas de polars parce que je trouvais les intrigues toujours trop compliquées.

Une intrigue ? Bien évidemment, avec un privé plus souvent bourré que lucide, il faut qu'il ait une sacré perspicacité pour démêler toutes les ficelles de ses enquêtes...

Pleurer ? Milo mène peut-être une vie de rebus, d'exclus mais il l'accepte et se déclare lui même comme un rebus. Donc que du sourire à lire ses aventures...

Enfants, animaux ? C'est pas sont trucs, Milo préfère les femmes, bien roulées et si possible accoudées au comptoir d'un vieux zinc avec un verre de rye ou de bourbon...

Une atmosphère ? Le Montana. Rien que pour ces contrées sauvages, je m'y suis passionné... C'est trop beau le Montana... mais ici on est quand même à mille contrées d'au milieu coule une rivière...

Et tout ces ingrédients se retrouvent dans le " Fausse Piste " de James Crumley !
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Sam 15 Déc 2007, 18:35

les principaux ouvrages de crumley sont :
Fausse piste,
Le Dernier baiser,
La Danse de l’ours, Le Canard siffleur mexicain,

Les serpents de la frontière. chez Folio

Le détective privé Milo a été spolié de l'héritage de son père, détourné par le banquier qui en avait la tutelle. Son jeune confrère Sughrue est menacé de mort par les Serpents de la frontière, des trafiquants de drogue mexicains qui ont mis sa tête à prix...



clic !


deux intervenants :

Une enquête du privé C.W. Sughrue
Une enquête du privé Milo Milodragovitch
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Ven 19 Sep 2008, 06:00

Le Dernier baiser, et Les serpents de la frontière. chez Folio

autant recommander ces titres : James Crumley n'écrira plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: James Crumley   Lun 22 Sep 2008, 11:44

Je viens de dévorer "Fausse piste" et j'avoue avoir complètement craqué sur le personnage, pourtant alcolo à en crever, cogneur et accessoirement, capable de refroidir des mecs en toute sérénité.

Mais l'ultime mot de ce roman est magistral. (Je ne le dis pas).

Je compte bien lire tout ce que Crumley a écrit.

Que sait-on sur l'auteur ?

Mouton, tu as raison. Une ambiance dont on ne décroche pas.

La fameuse école du Montana, qui décidément, n'a pas fini de nous émerveiller.

J'ai lu Richard Hugo, et notamment son dernier polar, hélas inachevé.

Je le conseille aussi vivement.
Revenir en haut Aller en bas
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: James Crumley   Lun 22 Sep 2008, 12:07

rotko a écrit:


Rotko écrit avec de l'encre sympathique sur son ordi ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Lun 22 Sep 2008, 13:40

helas ! les ennuis de forum actif ont eu raison de ma prose venimeuse,( serpent oblige !) mais je vais reposter.

Je précise que c'est mon premier contact avec Crumley et que j'ai abandonné la lecture de ce titre des serpents de la frontière
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Lun 22 Sep 2008, 13:46

« Les serpents de la frontière » paru chez Gallimard ne me donnent pas confirmation de cette bonne idée que vous avez de Crumley et que j’aurais aimé partager avec vous.

L’histoire me paraît branquignolle à la limite de l’incompréhensible : voilà un détective qui recherche un vieux copain, lequel s’est caché, et lequel il retrouve sans qu’on comprenne comment il a fait.

Milodrogovitch a besoin de son pote pour qu’il l’aide à résoudre une histoire où il est victime d’un détournement de fond ahurissant.

Mais son pote, Sughrue a besoin de lui pour se venger d’une agression mystérieuse et se débarrasser de non moins mystérieux tueurs qui voudraient le trucider, on ne sait pourquoi.

Ensemble ils rendent visite à une famille dont on ne dit rien, sauf pour apprendre qu’ils ont tous été sauvagement abattus.

Par qui, pourquoi ? Boule de gomme et complète opacité.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Lun 22 Sep 2008, 13:47

« Les serpents de la frontière »
Le pire à mes yeux, ce sont les conversations de ces vétérans qui racontent avec emphase leurs cuites épiques, ou des bagarres avec des monstres monolithiques à frapper avec une masse pour convertir au pacifisme.

Entre les deux potes, c’est un minaudage viril, à grands renforts de « je devrais te casser la gueule mais cette fois-ci je passe l’éponge parce que je t’aime bien ».
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Lun 22 Sep 2008, 13:49

Vous aurez une idée du style viril et de la vraisemblance de l’histoire de Milo dans ce résumé mélo :

Citation :
« Mon père, pris au piège d’un mauvais mariage, amoureux d’une autre femme maléfique, s’est tiré une balle dans la tête avant que j’arrive à l’adolescence. Ma mère s’est pendue avec sa culotte grande taille, lors d’une cure d’amaigrissement en Arizona, alors que j’étais adolescent, pendant la guerre de Corée.

On a parfois de sacrées tuiles, comme on dit. J’ai appris à vivre avec. Mais elle avait tellement haï mon père qu’elle se vengea sur moi parce que j’étais son fils. Elle et son avocat réussirent à le convaincre de mettre l’argent familial, principal et intérêt, sur un compte bloqué jusqu’à mes cinquante-trois ans. »
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: James Crumley   Lun 22 Sep 2008, 16:50

Je trouvais justement ses dialogues particulièrement incisifs et intenses.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Lun 22 Sep 2008, 18:08

j'ai rendu le livre et je ne crois pas que citer des exemples convaincrait.

Chacun jugera les dialogues comme il l'entend. Pour moi, ces conversations de "durs" semblent faites pour épater la galerie.

Tu parles précisément des serpents des frontières ?

car dans ce livre, les personnages sont des "héros sur le retour". Il y est peu question d'un Montana lyrique, mais d'un Texas brutal.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: James Crumley   Mar 23 Sep 2008, 07:09

Je parle des dialogues de "Fausses pistes".
Mais je ne sais pas quel ouvrage est considéré comme son meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Mar 23 Sep 2008, 08:47

j'ai entendu dire le dernier baiser (Folio).

forcément ! après y a plus grand chose Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Mer 24 Sep 2008, 14:04

un bel article dans lemonde du 24 septembre.

on y parle
Citation :
de son deuxième roman, Fausse piste, en 1975 (Ed. Christian Bourgois) qu'apparaît pour la première fois celui qui deviendra un de ses personnages récurrents, Milton Chester Milodragovitch dit "Milo", ancien adjoint du shérif de la ville de Meriwether, dans le Montana, véritable archétype du privé alcoolique et drogué entraîné dans les aventures les plus folles, capables de persuader quiconque que "la vie moderne est une guerre sans fin".

du Dernier Baiser (1978)
Spoiler:
 

des serpents de la frontière
Spoiler:
 

voici la conclusion :

James Crumley se soucie peu de vraisemblance, mais la douzaine de livres qu'il a publiés (essentiellement chez Gallimard en France) donne un portrait saisissant de l'envers de la société américaine. Ils sont d'autant plus attachants qu'ils dévoilent sans ostentation une fragilité déguisée en délire.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: James Crumley   Mer 24 Sep 2008, 16:39

Il vient de mourir !


Nooonnnnnnnn... pale


Il est vrai que j'imaginais le bonhomme à l'image de ses héros.

Un écorché vif désabusé derrière une cuirasse alcoolisée.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Mer 24 Sep 2008, 18:43

je l'avais dit en douceur : il n'écrira plus ; c'est pourquoi je me suis précipité sur ses oeuvres que je ne connaissais pas.

Apparemment l'auteur de l'article, comme bien d'autres, lui rend un bel hommage.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Aède
pilier
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 46
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: James Crumley   Sam 27 Sep 2008, 15:31

Voilà une mauvaise nouvelle, car c'est un auteur que j'aime beaucoup.
Son premier roman : un pour marquer la cadence était déjà sacrément costaud, ensuite il enchaîne avec ses privés Milo et Sughrue... notamment le dernier baiser.
En revanche son dernier roman, que je n'ai pas encore terminé, ne m'a pas emballé des masses.
Crumley, c'est un style, des perso haut en couleur, des situations pas possibles souvent à la limite de l'absurde... c'est l'Amérique des alcoolos, de la violence, sex drugs and rock and roll !
Revenir en haut Aller en bas
http://cyril.carau.outremonde.fr/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Crumley   Sam 27 Sep 2008, 15:54

Aède a écrit:

En revanche son dernier roman, que je n'ai pas encore terminé, ne m'a pas emballé des masses.

Son dernier roman c'est folie douce chez Folio ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Aède
pilier
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 46
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: James Crumley   Sam 27 Sep 2008, 18:33

Oui, mais j'ai l'édition Fayard.

Lu une cinquantaine de pages et je l'ai mis de côté, faudra que je le termine.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyril.carau.outremonde.fr/
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: James Crumley   Mar 30 Sep 2008, 11:48

Photo du bonhomme ici : http://www.livreshebdo.fr/actualites/DetailsActuRub.aspx?id=2212


L’auteur américain de romans noirs, installé dans le Montana, laisse ses héros Milo et Sughrue orphelins.
James Crumley, auteur de romans noirs, est mort à Missoula (Montana) le 18 septembre, de « multiples problèmes de santé dus à l’abus d’alcool et de drogues divers et variées ».
Né le 12 octobre 1939 à Three Rivers (Texas), dans une famille modeste, James Crumley a été désherbeur et ramasseur de coton, a passé deux ans dans la marine avant de reprendre ses études, puis d’enseigner la littérature à l’université de Missoula (Montana), célèbre pour ses cours de « creative writing », aux côtés de Richard Hugo, William Kittredge, James Welch. Avec Rick Bass, Raymond Carver, Richard Ford, Thomas MacGuane, ils constituent le groupe des écrivains du Montana aux talents aussi variés que reconnus. Il publie son premier roman en 1969, Un pour marquer la cadence, sur la guerre du Vietnam (paru en France en 1992).
Christian Bourgois, son premier éditeur en France, a publié en 1978 Fausse piste (1975 aux Etats-Unis). On y rencontre pour la première fois Milton Chester Milodragovitch, dit Milo, ancien adjoint du shérif devenu privé, imbibé de cock et de whisky, personnage à la fois pur et déglingué à la Chandler dans une Amérique décadente, peint avec beaucoup de tendresse. Avec Chauncey Wayne Sughrue, ancien du Vietnam devenu enquêteur, apparu dans Le dernier baiser (paru en 1978 sous le titre Le chien ivre), ils constituent les alter ego de l’écrivain, qui leur ressemble comme deux gouttes d’eau, et hantent Meriwether (l’équivalent romanesque de Missoula), « en quête du bar parfait ». On les retrouve ensemble dans Les serpents de la frontière (1996).
Après un passage chez Fayard et chez Albin Michel, James Crumley fut fidèle à Patrick Raynal qui le publia dans « La Noire » et en « Série noire » et qu’il suivit chez Fayard pour son dernier titre, Folie douce (2005). Ils sont aussi disponibles en « Folio Policier ».

-------------

Je ne m'en remets pas. pale
Revenir en haut Aller en bas
Aède
pilier
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 46
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: James Crumley   Mer 01 Oct 2008, 17:08

J'ai une préférence pour Sughrue, même si j'aime bien les aventures de Milo.

Par contre je n'ai pas été emballé par ses recueils de nouvelles, que ce soit Putes ou Le bandit mexicain et le cochon.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyril.carau.outremonde.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Crumley   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Crumley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Militaire: Philip James Corso (lieutenant-colonel) (1915-1998)
» James Tobin
» La Prophétie des Andes (James Redfield)
» Le James Webb Space Telescope pourrait voir les océans des exoplanètes
» James Bond n'y est pour rien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: