Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans le théâtre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dona
pilier
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 53
Localisation : L.A
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Dans le théâtre   Lun 20 Fév 2006, 17:32

Bêtisier de théâtre, supersitions de théâtre, anecdotes de théâtre? Ce sujet me plaît.



Sarah Bernhardt et le trac par exemple:

Une jeune actrice confiait à Sarah Bernhardt qu’avant d’entrer en scène, elle n’éprouvait jamais le trac. Et Sarah Bernhardt de lui répondre : « Ne vous en faites pas, cela vient avec le talent. »


A vot' bon coeur. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/dona44/
Dona
pilier
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 53
Localisation : L.A
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Lun 20 Fév 2006, 17:33

Et de citer Rotko:

Rotko a écrit:
Chez les acteurs de la comedie francaise, une gageure est de remplacer les mots d'un alexandrin par 123456789101112
sans que le public bouge.
est ce vrai ? en tout cas le bruit m'en est venu aux oreilles ("longues et fines). je trouve ce pari amusant
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/dona44/
Dona
pilier
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 53
Localisation : L.A
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Lun 20 Fév 2006, 22:50

Celle-ci a un éclat particulier...




L'autre soir, écoutez cette histoire, le rideau allait se lever sur Le Roi se meurt au théâtre national de l'Odéon. De l'orchestre au poulailler, la salle était comble, et, dans cette foule de spectateurs, il y avait de tout, des bourgeois, des étudiants, des employés, des snobs et des pauvres, des jeunes et des vieux, et bien sûr, des Japonais à l'afût de la culture occidentale(...)
Soudain, traversant la salle, enjambant le proscenium, monte sur la scène, devant le rideau, un jeune homme blond. Il regarde la salle. Il a le trac, comme on dit. D'un sac bleu, il sort un mégaphone touge:
"Je ne sais pas partie du spectacle" dit-il au milieu de la stupeur générale et du silence, "je voudrais simplement vous dire que j'aime une jeune fille, et elle ne m'aime plus. Elle est là. "
Et il désigne une avant-scène où effectivement toutes les têtes qui se tournent dans la direction indiquée aperçoivent une jolie jeune flle, le visage dégagé par toute sa chevelure bonde en queue de cheval.
"Alors" continue-t-il "comme elle ne veut plus m'aimer, je voudrais que tous ensemble vous lui disiez: "Mari, aime-le, Marie, aime-le!"

A ce moment-là, la jeune fille se lève et s'enfuit dans les couloirs. Des machinistes du plateau apparaissent et entraînent le jeune homme en coulisse.
Que croyez-vous que la salle fît? Elle resta muette. Personne ne cria: Marie, aime-le! Personne n'applaudit. Vite, les lumières se sont éteintes, le rideau s'est levé et l'on s'est retrouvé entre gens distingués, et non exalté comme ce gamin de dix-neuf ans qui venait de jouer l'un des plus beaux personnages de la comédie humaine. Au cours de la représentation, plus tard, la jeune fille revint s'asseoir à sa place; elle avait beaucoup pleuré mais elle était seule.
Mais comme l'on voudrait remercier le jeune homme d'avoir compris, lui, que le théâtre est encore le lieu où se glorifie l'amour fou.

Antoine Bourseiller Le Monde (9/10/1997)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/dona44/
Dona
pilier
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 53
Localisation : L.A
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Lun 20 Fév 2006, 23:08

site a écrit:
Un comédien qui interprétait Napoléon connaissant un grand succès qui rendait jaloux l’un de ses collègues qui lui, tenait le rôle d’un simple maréchal. Pendant la pièce, Napoléon devait lire une longue lettre apportée par le maréchal. L’empereur de théâtre n’avait jamais appris cette lettre par cœur et se contentait de déchiffrer, à la lumière des feux de la rampe, le texte transcrit sur les feuilles que lui apportait son collègue. Un soir, l’acteur jaloux apporte le papier scellé de rouge et le tend à son souverain avec un malin sourire : « Lisez, sire! » Les feuilles de la lettre sont vierges de toute inscription et Napoléon se sent devenir aussi blanc qu’elles. Il se croit perdu et maudit l’auteur de ce mauvais tour tout comme la paresse qui l’a incité à ne pas apprendre ce texte ; il sent que son partenaire savoure déjà sa déconfiture. Mais il a un éclair de génie et sourit à son tour. Il remet la lettre au plaisantin : « Nous n’avons pas de secrets pour vous, maréchal, lisez vous-même. »


chopé là:
http://www.artsalive.ca/fr/thf/jeux/anecdotes.html


Coline a l'expérience du théâtre non? Pas d'anecdotes Coline? Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/dona44/
troglodyte
pilier
avatar

Nombre de messages : 1058
Age : 47
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Mar 21 Fév 2006, 01:13

En attendant Coline, merci Dona pour ces très belles anecdotes !
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Dona
pilier
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 53
Localisation : L.A
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Mar 21 Fév 2006, 11:52

troglodyte a écrit:
En attendant Coline, merci Dona pour ces très belles anecdotes !
cheers


Smile
Depuis 30 ans, on joue au théâtre de la Huchette, quartier st-miche à Paris, "La cantatrice chauve" (19h), "La Leçon" (20h). 13 euros la représentation pour les mons de 25 ans, 18 pour les autres. Il faut compter 1000 euros pour une représentation spéciale d'une des deux pièces (si vous y allez en groupe) ou bien 1400 euros pour les 2.
C'est très ennuyeux La Cantatrice à mon goût...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/dona44/
Dona
pilier
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 53
Localisation : L.A
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Mar 21 Fév 2006, 11:55

Le vert qui porte malheur au théâtre...ah oui!

le site a écrit:
Au théâtre, les superstitions varient selon les pays. Par exemple, les Anglo-saxons pensent qu’à proximité ou dans les murs d’un théâtre, il ne faut pas prononcer le titre de la pièce Macbeth de Shakespeare et on désigne cette œuvre par diverses périphrases : « la pièce écossaise », « la tragédie écossaise », aussi, on ne dit pas Lady Macbeth mais « Lady M ».

Autre exemple, si le vert porte malheur en France, en Italie le violet et en Espagne le jaune sont les couleurs « interdites » sur scène. Les pouvoirs maléfiques du vert sont reliés à différentes anecdotes. Si des comédiens ont trouvé la mort parce qu’ils portaient un costume vert à même la peau, on peut attribuer cela aux effets toxiques de l’oxyde de cuivre présent dans la teinture verte à une certaine époque. D’autre part, dans les passions du Moyen-Âge, le personnage du traître Judas portait un costume vert. On dit aussi que Molière – qui pourtant, occupait avec sa jeune épouse Armande Béjart un appartement où cette couleur abondait – mourut habillé de vert. Les fondateurs de l’un des plus anciens théâtres de Montréal ont voulu conjurer le sort en baptisant leur établissement Le Théâtre du Rideau Vert.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/dona44/
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Mer 22 Fév 2006, 01:31

Dona a écrit:

Coline a l'expérience du théâtre non? Pas d'anecdotes Coline? Smile

C'eest comme pour les blagues...J'oublie aussitôt qu'on me les raconte....

Une anectode vécue il y a trois semaines par des copains qui jouaient au Mans "Prendre appel...Donner corps...Rendre l'âme" , texte de Perrine Griselin mis en scène par Jean Michel Coulon.

A un moment donné, il y a dans cette pièce une "chasse à l'homme"
...Allez je vous glisse au passage quelques lignes pour vous faire goûter à l"écriture si particulière de Perrine: lisez en vitesse assez accélérée...c'est mieux...

(Un homme vient, il est sur le point de parler on entend un coup de feu. Il tombe)

Jolie Paola:"Lui, là, celui-là, couché, il est mort, oui!Il est mort! Il est mort bêtement là tout de suite il est tombé bêtement vous l'avez vu c'était assez très beau au fond, au fond c'était bête mais c'était assez très beau comme la mort en somme. (L'homme se relève) Bon, là il se relève parce que nous sommes au théâtre et qu'on peut pas vous faire croire qu'il est vidé deson sang, cause qu'il va venir saluer à la fin, mais dans la vraie vie, il serait vraiment mort. C'est la vérité vraie de cet endroit, c'est que c'est faux et c'est pour ça qu'ici la mort on fait pas qu'en parler et c'est pour ça qu'ici on meurt volontiers cause que c'est beaucoup plus tranquille..."

Au cours d'une des scènes les comédiens se donnent toutes les morts possibles "de théâtre"!...Sauf que les armes circulent et que les pistolets, il faut bien que les spectateurs les entendent péter...Pistolets à pétards, pistolets avec balles à blanc, pistolets non chargés, etc...
A un moment donné, un comédien devait tirer sur un autre avec un pistolet non chargé qu'il devait actionner justement plusieurs fois dans le vide...L'agresseur pointe donc comme c'était prévu sur le front de sa victime ce pistolet prétendument inoffensif...mais l'arme qu'il avait entre les mains (erreur sur le joujou!) était armé d'une balle à blanc...
Elle est partie...A quelques centimètres du visage de celui qui jouait la victime...Stupeur générale...La victime s'effondre...piuis se relève....Pas de mal!...Mais quelle peur pour tous!...Celle balle aurait pu lui brûler les yeux!...
Oufffffffffffffff!
Revenir en haut Aller en bas
Dona
pilier
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 53
Localisation : L.A
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Lun 27 Fév 2006, 17:14

Dangereux le métier! Smile

Encore! (je raffole littéralement de ces trucs-làSmile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/dona44/
Domi
pilier
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 55
Localisation : 78
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Jeu 10 Aoû 2006, 17:16

Dona a écrit:
Dangereux le métier! Smile

Encore! (je raffole littéralement de ces trucs-làSmile

A propos de danger Happy , tout récemment, le 7 aout, l'Agence France-Presse nous apprenait que lors du Festival d'Edimbourg (qui dure jusqu'au 28 aout), le comédien Mel Smith, (acteur et réalisateur du film Bean), a dû se résigner à jouer le rôle de Winston Churchill sans un accessoire indispensable à la panoplie du personnage, le cigare, sous la contrainte d'une loi qui interdit de fumer dans les lieux publics fermés en Écosse. :cry: Le comédien étant vraiment pas content, un compromis a été trouvé : le comédien sort le cigare et le briguet mais les repose.

Une aventure encore plus terrible :joker: était arrivée à un comédien italien en novembre 2005 dans la ville de Mestre (rapportée par l'agence Reuters) : une spectatrice s'étant plainte de la fumée, le comédien italien Sebastiano Lo Monaco a été forcé d'éteindre la cigarette qu'il venait d'allumer sur scène, conformément au texte de la pièce "Vu du pont" d'Arthur Miller. La spectatrice lui a crié: "Éteignez cette cigarette" et la pièce a été suspendu un quart d'heure avant de reprendre avec un comédien sans cigarette.

En ce qui concerne la comédie française française, salle Richelieu avant la représentation, il y a toujours une voix off côté jardin "Attention au rideau de feu" Le rideau de fer descend puis se relève aussitôt. Ouf ! Si besoin besoin est, on peut encore fumer (sur scène, s'entend).
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Jeu 10 Aoû 2006, 17:34

Domi a écrit:

... le comédien Mel Smith, (acteur et réalisateur du film Bean), a dû se résigner à jouer le rôle de Winston Churchill sans un accessoire indispensable à la panoplie du personnage, le cigare, sous la contrainte d'une loi qui interdit de fumer dans les lieux publics fermés en Écosse.

....une spectatrice s'étant plainte de la fumée, le comédien italien Sebastiano Lo Monaco a été forcé d'éteindre la cigarette qu'il venait d'allumer sur scène, conformément au texte de la pièce "Vu du pont" d'Arthur Miller. La spectatrice lui a crié: "Éteignez cette cigarette" et la pièce a été suspendu un quart d'heure avant de reprendre avec un comédien sans cigarette.

affraid C'est dingue !!! je trouve tout ça totalement ... pfff... c'est n'importe quoi Rolling Eyes

Il y a des consignes pour les risques d'incendie en cas de cigarettes, bougies ou autres mais là ... ça dépasse mes capacités de compréhension :|

J'ai fumé sur scène et j'ai fait fumé aussi et franchement je crois que j'aurai dit à cette spectatrice des z'horribles choses :cherry:
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Jeu 10 Aoû 2006, 17:40

Côté superstition, offrir des oeillets porterait malheur (j'avais même entendu particulièrement des oeillets de poète ?), parce que les directeurs de théâtre envoyaient des roses aux comédiens retenus et des œillets aux autres ... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Domi
pilier
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 55
Localisation : 78
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Jeu 10 Aoû 2006, 17:58

Utopie a écrit:
Côté superstition, offrir des oeillets porterait malheur (j'avais même entendu particulièrement des oeillets de poète ?), parce que les directeurs de théâtre envoyaient des roses aux comédiens retenus et des œillets aux autres ... Laughing

Sur les fleurs, j'apprends qu'en Angleterre : offrir des fleurs aux comédiennes avant la représentation est un présage d'échec mais en recevoir après la représentation est un gage de succès Happy Je crois que c'est un peu pareil en France ; en tout cas, je n'ai jamais vu offrir des fleurs avant la représentation.

Toujours en Angleterre, il faut utiliser sur scène des fausses fleurs à la place des vrais. Cette superstition a des origines économiques, esthétiques et prophylactiques : 1) les fausses fleurs coutent à la longue moins cher que d'en acheter de nouvelles à chaque représentation 2) la couleur sur des vrais fleurs est (était) plus difficile à maîtriser (souvent blafarde) 3) Certains comédiens seraient allergiques aux vrais fleurs Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Jeu 10 Aoû 2006, 18:09

Dona a écrit:

Depuis 30 ans, on joue au théâtre de la Huchette, quartier st-miche à Paris, "La cantatrice chauve" (19h), "La Leçon" (20h).

Je crois que cela fait presque 50 ans que la cantatrice y est jouée mais ... ma mémoire scratch
Allez-y c'est ... I love you ... à voir, info Ici

et puis après .... allez
on allait y danser après avoir jouer bounce bounce geek


tsss et hop Paris me manque Suspect

Que faire pour que l'image apparaisse à la taille réelle sans ce bandeau noir ? c'est pas beau Sad ... je fais des images hyper légères Basketball


Dernière édition par le Jeu 10 Aoû 2006, 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nestor
Admin
avatar

Nombre de messages : 1576
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Dans le théâtre   Jeu 10 Aoû 2006, 18:34

je trébuche sur la même difficulté. Photoshop pourrait être une solution, à la rigueur, si vraiment nécessaire Wink

mais je contourne la difficulté
theâtre de la huchette
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net
Toscane
pilier
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/03/2013

MessageSujet: Dans le Théâtre   Mar 16 Avr 2013, 18:32


Particularité du Théâtre Libre , fin 19° siècle à Pigalle : ce fut le premier théâtre qui au moment de la representation a éteint les lumières, pour une meilleure concentration du public et éviter que les personnes se dévisagent pour rien .

Egalement , le metteur en scène Philippe Mendel , exigeait de ses élèves qu'ils balaient la scène avant de jouer , pour que le comédien garde une humilité dans son objectif .

Préparer un lieu qu'on aime par rapport à un acte d'amour .

Enfin pour terminer , une petite anecdote amusante , c'est JP Belmondo qui l'a racontait .

Certains d'entre nous se souviennent de Pierre Brasseur ( le père de Claude ).

Hisurte , râleur , bon vivant , un jour sur scène , il a un trou de mémoire , en pleine représentation .
Le souffleur dans la fosse lui murmure ce qu'il doit dire , Brasseur se retourne furieux et gesticule , haut et fort : " Ta gueule "

La salle pliée de rire ( d'autant que c'était un sujet dramatique ) .

La pièce reprend son cours puis une nouvelle hésitation de la part de Brasseur , qui là , attend l'intervention de son souffleur
terré dans sa fosse . Rien ne vient .

Il se retourne vers lui et clame " Et alors , souffleur , tu ne fais pas ton travail " ?

Le public surpris à nouveau fut mort de rire .

Mais c'était Brasseur ! .

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le théâtre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le théâtre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Dispositif à action direct dans le logement
» Corps subtils dans l'Hindouisme
» espèce invasive dans les everglades
» L´eau en bouteille laissée dans votre voiture est très dangereuse !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Scènes et tréteaux-
Sauter vers: