Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
mag
neophyte
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 57
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Sam 27 Déc 2008, 22:22

No Country for Old Men avec un Javier Bardem aussi terrifiant qu'insolite. Burn after reading avec un Brad Pitt en ado attardé (irrésistible), Et toujours pour ces deux personnages le détail qui tue; en l'occurence leur improbable coupe de cheveux. C'et excellent, comme d'habitude chez les Coen. Il n'ont pas leur pareil pour donner aux acteurs un contre emploi qui leur va si bien.

Mag fleur
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mar 30 Déc 2008, 20:45

rotko a écrit:
Le film est un bon divertissement de fin d'année.

Si burn after reading se traduit par "à détruire après usage", les frères Coen ont vu juste : ils se sont bien divertis, nous aussi, et après ce film, on passera à autre chose Wink

Bien résumé Wink

J'ai passé un bon moment, je me suis bien amusé, j'ai adoré Brad Pitt (les autres personnages aussi). Mais voilà, cela reste une gentille comédie et à la fin du film on a envie de passer à autre chose (et pourquoi se refaire un Fargo cheers )

Mais bon, cela n'empêche pas qu'il s'agit d'un très bon film (mais les frères Coen ayant mis la barre tellement haute, j'en deviens plus qu'exigeant)
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mer 31 Déc 2008, 05:59

d'accord avec toi, Monton'S, ça fait un peu figure de parenthèse distrayante dans le reste de leur oeuvre, mais ça se laisse quand même bien regarder.

Au fait, je n'ai peut-être pas assez insisté là-dessus, mais Malko est TOTALEMENT DECHAÎNE dans ce film, son personnage lui permet de se lâcher et il ne se retient pas, pour notre plus grand plaisir.

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
cafeine
pilier
avatar

Nombre de messages : 351
Age : 43
Localisation : sud ouest rose et ensoleillé
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Dim 11 Jan 2009, 14:01

Burn after reading : Une comédie déchaînée, peut-être mon bonheur de voir les oeuvres des frères Coen m'empêche d'être totalement critique.
C'est loufoque, déjanté, Brad Pitt à contre emploi est un bonheur, Malkovitch un grand, Clowney fait juste ce qu'il faut.
Ce fut un vrai plaisir de retrouver Frances MacDormand.
Absurde d'un bout à l'autre.

Ce n'est certes pas celui que je retiendrai dans leur filmographie, mais il y participe.
Ils ont le mérite de me surprendre à chaque fois par leur originalité, ils ne restent pas où on les attend.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mar 13 Jan 2009, 00:52

J'ai commencé l'année par deux films des frères Coen.

Le premier et celui que j'ai préféré de beaucoup The big Lebowski
Citation :

Jeff Lebowski, prenommé le Dude (le tocard), est un paresseux qui passe son temps à boire des coups avec son copain Walter et à jouer au bowling, jeu dont il est fanatique. Un jour deux malfrats le passent à tabac. Il semblerait qu'un certain Jackie Treehorn veuille récuperer une somme d'argent que lui doit la femme de Jeff. Seulement Lebowski n'est pas marié. C'est une méprise, le Lebowski recherché est un millionnaire de Pasadena. Le Dude part alors en quête d'un dédommagement auprès de son richissime homonyme...
Absurde, drôle, jouissif, les personnages tous m'ont attachée enfin non on ne dit pas ça, d'ailleurs pour ça il faudrait que l'on se connaisse, non c'est dans l'autre sens, je les ai trouvés très attachant, j'ai trouvé ce film riche en émotions, en tout.

Excellent film, du punch, du suspens, du décalage, de l'humour et une musique, j'ai tout aimé.
Ce Lebowski là m'a fait penser à Bukowski... d'ailleurs sur ce j'ai vu Factotum.


Le deuxième Fargo, incroyable histoire, sacrilège j'ai préféré l'autre ? et oui, celui-ci est plus grinçant mais je l'ai beaucoup aimé, très intéressant le jeu des acteurs, la femme flic non! le mari no
Celui-là m'a moins surprise déjà, l'enlèvement qui tourne au vinaigre, je le sentais un peu venir, alors après l'absurde escalade a mis le piment, les personnages anesthésiés (par le froid ?) ce qui donne un humour noir beaucoup plus "serein" que dans "Lebowski", peut-être le rythme est plus lent, je n'ai eu aucun attachement particulier pour l'un des personnages et le scénario ne m'a pas éblouie.
Un très bon film peut-être un peu moins rock'n roll que l'autre Embarassed plus cynique non ? avec des personnages décalés mais peut être plus brindezingues ... que décalés.
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mar 13 Jan 2009, 08:26

Utopie a écrit:
J'ai commencé l'année par deux films des frères Coen. [...]

Le deuxième Fargo, incroyable histoire, sacrilège j'ai préféré l'autre ?

Sacrilège ? Certainement, mais bon je ne t'en tiendrai pas trop rigueur parce que commencer l'année avec deux Coen, cela fait quand même du bien... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Nymphéa
pilier
avatar

Nombre de messages : 1480
Age : 64
Localisation : Nord
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Dim 01 Fév 2009, 10:22

J'adore les films des frères Cohen
J'avais été un peu gênée par la violence gratuite de No country for old man; mais bon, c'est un problème personnel de perception.
J'ai vu hier soir Burn after reading; je n'ajouterai rien aux commentaires lus ci-avant. Si ce n'est que les acteurs sont excellents, que le film est hilarant et que j'ai passé un bon moment, même si ce n'est pas le meilleur cru des Cohen.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mer 20 Jan 2010, 05:58

A Serious Man de Joel et Ethan Coen (USA 2009), avec Michael Stuhlbarg, Richard Kind, Fred Melamed, Sari Lennick

Le Synopsis officiel du film :

1967, Larry Gopnik, professeur de physique dans une paisible université du Middle West, vient d'apprendre que sa femme le quitte. Elle est tombée amoureuse de son collègue le plus pompeux, Sy Ableman. Arthur, le frère de Larry, incapable de trouver un travail, dort sur le canapé.

Son fils Danny, indiscipliné, ne fréquente plus l'école hébraïque, et sa fille Sarah lui vole de l'argent dans le but d'économiser pour se faire refaire le nez


A Serious Man livre pour la première fois de manière aussi explicite, une clé essentielle de l'oeuvre des frères Coen : sa filiation avec la culture juive américaine.

le site du nouveau film des frères Coen.

.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Jeu 15 Juil 2010, 08:37

Le mouton sauvage a écrit:

J'ai passé un bon moment, je me suis bien amusé, j'ai adoré Brad Pitt (les autres personnages aussi). Mais voilà, cela reste une gentille comédie et à la fin du film on a envie de passer à autre chose (et pourquoi se refaire un Fargo cheers )

Je suis surprise de voir tout le monde coller l'étiquette comédie (et qui plus est "gentille comédie"/comédie légère) sur Burn after reading. Vous êtes sûr qu'on a vu le même film ?
Alors certes on rit - je ne nie pas la dimension comique - mais plus jaune qu'autre chose. La parodie est bien présente - film d'espionnage à la manque - mais c'est d'une cruauté et d'une violence. Tous les personnages sont complètement désespérés et d'une laideur. Et je ne parle pas d'une laideur uniquement physique, même si ce film pourrait être renommé où l'art de défigurer Brad Pitt et George Clooney... lol! : ils se tirent dans les pattes, se trompent. Les portraits de couple sont les plus horribles, personne ne s'aime et l'on se supporte à peine.
J'ai apprécié ce film tout en me demandant où les frères Coen voulaient en venir.
Une comédie, peut-être, mais bien grinçante.


Dernière édition par Moon le Mer 23 Fév 2011, 07:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Lun 10 Jan 2011, 14:44

J'ai vu O'brother !

J'ai adoré ! C'est drôle - vraiment drôle ! Les trois personnages principaux lorsqu'ils chantent sont juste énormissimes. lol!

Les références à L'odyssée ne constituent pas l'intérêt principal du film (on reconnaît les sirènes... qui semblent avoir les pouvoir de Circée). Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est la dimension satyrique. La transformation du sud en un monde fantasmé, déformé, caricaturé. Comme Homère, les frères Coen développent une mythologie, mais une mythologie qui ne se prend vraiment pas au sérieux.
C'est une odyssée mettent en scène des péquenauds au grand coeur.

Une très bonne surprise !

Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mer 23 Fév 2011, 06:14

True Grit Film américain d'Ethan et Joel Coen avec Jeff Bridges, Hailee Steinfeld, Matt Damon


clic !

La presse est très favorable, sauf le Temps :

Citation :
Un superbe western, tout de crasse, de brutes et de sang, illuminé par une gosse improbable. Ou quand les Coen flirtent avec le chef-d'oeuvre.

in l'Express.

True Grit est l'histoire d'une vengeance. La justicière, Mattie, a 14 ans, deux tresses épaisses, des yeux aussi sombres que des puits avec une pierre au fond et des jambes maigres qui battent la cloche de sa jupe comme à l'heure de la messe. Elle est raide comme un missel, comme la justice de Dieu.

Chaque scène, chaque séquence, sont travaillées avec une vraie conviction, magnifiées par une image superbe. Avec, bien souvent au centre, cette jeune fille courage que vous n’oublierez pas de sitôt.


D'après le roman True Grit de Charles Portis - Le Serpent à plumes - 231 p. -





Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mer 23 Fév 2011, 07:47

Vu hier ! C'est un bon film, parodique à souhait, superbement filmé mais pas un chef-d'oeuvre des frères Coen. Je vous fais un petit compte-rendu dès que j'ai le temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
ROMANIN
pilier
avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: A serious man   Dim 06 Mar 2011, 19:27

A SERIOUS MAN


Film sur l'inconnaissance et la recherche de la signification du malheur "a serious man" c'est un peu le livre de Job transposé dans l'Amérique des années 60.
Le film commence par une parabole, qui laisse planer le doute sur l'existence du dibbouk (l' esprit malin selon la Kabbale)
Larry Gopnik est un professeur de physique sur qui tout les malheurs du monde vont s'abattre. Sa femme le quitte et l'incite à partir du domicile conjugal alors qu'il ne s'y attend pas.
Laché par ses enfants qui se desintéressent de ses malheurs et n'ont d'intérêt que pour des futilités ( un nez qu'elle souhaite refaire pour la fille, une chaine de télévision qu'il n'arrive pas à capter pour le garçon), Larry cherche des réponses à ses malheurs auprès des rabbins.
Les réponses ne viendront pas et Larry continuera à subir ses malheurs.
Finalement la seule réponse qu'il obtiendra viendra à la fin du film, une réponse à une question qu'il n'aura jamais vraiment posée......
Toujours plein d'humour et de dérision ce film des frères Coen est dans la continuité de leur oeuvre, la poisse, la petitesse de notre condition sont des sujets qui reviennent souvent dans leur filmographie, Larry est le symbole de l'homme perdu et incapable de trouver une réponse à ses questions (symbolisé aussi par son métier puisque dans le film il enseigne le principe d'incertitude d'Heisenberg qui en physique quantique pose le principe d'une limitation de la connaissance de ce qui est observé, un clin d'oeil plein d'érudition des deux fréros).
Peut être moins jubilatoire que d'autres films comme par exemple The big Lebowski il n'en reste pas moins que celui ci est à mettre dans le haut du panier
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Dim 06 Mar 2011, 20:51

parfait ! je viens de réserver a serious man, mais comme je suis en 3é position, Sad je verrai d'autres films avant, notamment Fargo.

Première fois que je vois le mot inconnaissance, suis trop nul, mon instit me le disait déjà col
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Lun 07 Mar 2011, 06:06

Fargo

Ce qui frappe dès le départ, cette longue route verglacée cadre des horreurs.
En opposition, un cadre douillet et affectueux, + le lit de l’inspecteur de police enceinte.

Comment peut-on passer d’un intérieur domestique habité par un couple amoureux (le directeur commercial et son épouse) à l’univers glacé du meurtre ? Par le besoin d’argent.

On connaît l’histoire : Minneapolis, hiver 1987. Un vendeur de voitures endetté met au point l'enlèvement de sa femme par deux malfrats à sa solde pour soutirer à son beau-père une rançon. Mais le kidnapping tourne mal. Les deux bandits, stupides, commettent des crimes, tandis qu'une femme officier de police, avance dans son enquête.

Le film mêle les scènes de meurtre et des scènes cocasses où on s’amuse des personnages.

Les kidnappeurs : le bavard et l’autre, glacent le spectateur car prêts à tout.

Mais on est surtout attirés par
- le vendeur de voiture. Une crapule, certes, mais il est si touchant dans sa maladresse à se tirer des pièges, et il s’enferre…

- la femme inspecteur de police enceinte, voilà qui n’est pas commun dans un thriller !, d’autant qu’avec son sourire et ses mimiques, elle détend l’atmosphère jusqu’à la rendre agréable.

A la fin du film, elle prononce les paroles humaines qui closent ce drame. Elles nous font oublier l’humour noir de certaines séquences, comme le pied nu, avec une chaussette qui dépasse d’un broyeur, ou la statue du fameux bûcheron sur la route glacée.





Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Lun 07 Mar 2011, 06:12


clic !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Lun 07 Mar 2011, 09:22

La morale de Fargo serait qu'il vaut mieux rester au lit avec une femme qu'on aime plutôt que d'exiger une rançon du beau-père ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Prince d'Aquitaine
Animation
avatar

Nombre de messages : 2948
Age : 28
Localisation : Maromme, Seine-Maritime
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Lun 28 Mar 2011, 18:14

True Grit

C'est pour moi un très très bon film. Certains disent que ce n'est pas Coen, parce qu'il y manque ce petit grain de folie... J'ai envie de dire que c'est à l'image de No Country for Old Men.

D'entrée, on est plongé dans ce Far West américain, avec ses grands espaces et ses bandes de brigands. Dans ce décor typique, Mattie Ross fait figure d'intruse. Mais à 14 ans, la gamine n'en est déjà plus une : son but, la vengeance du meurtre de son père. Oh pas un meurtre, mais une arrestation et un jugement légal et impartial. Les négociations sur les poneys manifestent la nature de Mattie : intrépide, mûre, elle ose et ne lâche rien. Dans ce monde d'hommes, Mattie est à son aise.

Alors quand elle engage Rooster Cogburn, le vieux marshall alcoolique à la gâchette (très) facile, on se dit que c'est parti. Le vieux veut traquer l'assassin tout seul, car le territoire indien est dangereux; mais la gamine traverse la rivière à dos de cheval. Et petit à petit, l'amitié naît... Le duo est accompagné par LaBoeuf, marshall texan qui traque Chaney depuis longtemps. Les échanges entre lui et Cogburn sont mémorables, notamment autour de la guerre de Sécession, toute récente.

Le jeu des acteurs est très bon, avec notamment Hailee Steinfeld, parfaite gamine intrépide. Sans compter Jeff Bridges, qui depuis Crazy Heart ne cesse de me plaire, en vieux routard bourru et alcoolique mais tout de même sentimental.

J'ai beaucoup aimé ce film !

_________________
"Aujourd'hui, la réalité est absurde, aussi horrible, aussi impénétrable que nos rêves. Et face à elle, nous sommes sans défense, comme dans nos cauchemars...". Ingmar Bergman
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mar 29 Mar 2011, 09:16

Ethan Coen J'ai tué Phil Shapiro ( recueil de nouvelles édité par les Editions de l'olivier )

La 4ème de couverture :
Citation :
Un détective privé mordu par un de ses clients, un boxeur incapable de se défendre, un tueur à gages malchanceux, un mafioso inoffensif : victimes de leur sens du devoir et de leur incompétence, ils sont les héros de ces histoires

tour à tour féroces, hilarantes et dérisoires auxquelles les films des frères Coen nous ont habitués. La vraie surprise est ailleurs, dans les récits autobiographiques que nous livre aujourd'hui Ethan Coen. Ce sont des contes magnifiques où l'humiliation, la peur et la

solitude jouent un grand rôle. On y découvre un monde inconnu, avec des juifs perdus dans une Middle America recouverte par la neige, l'hiver, quand l'autocar jaune ramène les enfants du Talmud Torah et que la nuit tombe, menaçante. Et l'on comprend alors

que cet univers macabre et enchanté est celui d'un écrivain qui n'a jamais oublié les visions de sa jeunesse.

Ce livre comporte 14 nouvelles.

Pour la première J'ai tué Phil Shapiro je vous ai trouvé une présentation vidéo d'Olivier Barrot ( dans un livre un jour )



La seconde Destin raconte le destin d'un boxeur très peu doué, Joey qui va se retrouver à jouer les détectives amateurs en prenant des photos pour un homme d'affaire Benedeck dont la femme couche avec un rival, Lou Argo.

Un extrait qui m'a fait rire ( c'est Joey qui parle ) : je n'eus pas grand chose à mettre sur le plateau noble art de la balance : la possibilité d'assurer ma propre promotion sous le pseudonyme de Le Putching Ball Humain. La possibilité e faire imprimer des cartes de visite : Joseph Carmody- Encaissseur. La possibilité, enfin,ayant adopté le sobriquet professionnel d'Arnolphe Tapis l'Atterrisseur, de louer des espaces publicitaires sous la semelle de mes tatanes." lol!

Rien ne va, il se fait pincer par Lou en y perdant l'appareil photo, quelques billets et en écopant d'une dérouillée. S'en suit un règlement de compte entre les hommes d'affaire qui ne laissera pas indemne notre Joe. Mais je n'en dis pas plus. Cette nouvelle est vraiment amusante.

La suite bientôt Smile
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mar 05 Avr 2011, 08:29

Suite pour J'ai tué Phil Shapiro un recueil de nouvelles d'Ethan Coen ( cf ci-dessus )

Toutes les nouvelles ne m'ont pas emballée mais l'ensemble reste à l'image de ce qu'on attend d'un Coen à savoir une bonne dose d'humour noir, des personnages malmenés et placés dans un contexte déstabilisant, des gens ordinaires dans une Amérique loin des clichés.

J'ai particulièrement aimé Les portes du ciel qui relate un incident dans la vie professionnelle d'un contrôleur des poids et mesures se prenant pour un justicier solitaire.

La première et la dernière nouvelle sont plus autobiographiques.

Au final pour ceux qui aiment le contre-emploi, l'humour noir, la dérision ce recueil sera un plaisir de lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: J'ai tué Phil Shapiro    Mar 05 Avr 2011, 08:48

Petit ajout à propos de ce recueil : le titre initial est Gates of Eden et il existe un audio-book

Voici la liste des histoires dans l'ordre qu'ils apparaissent sur le livre audio:

«C'est un Ancient Mariner", lu par John Goodman

"Cosa Minapolidan", lu par John Turturro

"Avez-vous déjà été à Electric Ladyland", lu par Steve Buscemi

"Destiny", lu par Matt Dillon

"Le Vieux Pays", lu par Liev Schreiber

"Gates of Eden", lu par William H. Macy

"J'ai tué Phil Shapiro", lu par Ben Stiller

"A Fever dans le sang", lu par Steve Buscemi

"Un Morty Story", lu par Liev Schreiber

"Les Boys", lu par John Turturro

"Red Wing", lu par Bain Boehlke
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mar 05 Avr 2011, 09:41

j'ai regardé Blood simple 1984 Grand prix du jury à Sundance 1985

de Joël Coen avec M. Emmet Walsh, Dan Hedaya, John Getz, Frances McDormand (celle qui joue dans Fargo cheers )

Un mari jaloux charge un détective de supprimer sa femme et son amant. Le machiavelique detective en profite pour tromper son client. L'histoire serait banale si elle s'arretait la, mais rien ne se deroulera comme prevu.

Le film est lent, mais intense, c'est dire qu'on est pris par le suspens, captivé par les ramifications de l'intrigue. En même temps on retrouve l'humour noir qui allie une musique entraînante du sud, des refrains country, de la musique minimaliste à des scènes de thriller.

En même temps les personnages sont "bluffés", comme le spectateur, qui par moments prend la réalité pour un cauchemar et inversement.

Les morts ne sont plus tout à fait morts, ils remuent encore rire , et la femme adultère, charmante de naturel, fragile ingénue , trouve le moyen de clouer (au sens propre) la main venue la trucider.

le réalisateur nous fait gamberger : c'est à dire que les éventuels tueurs ou victimes hésitent parfois sur la voie criminelle à adopter : on leur soufflerait la réponse, si à ce moment précis ils ne trouvaient une bonne solution à leurs drames.

Il est bien évident que dans le Texas - où les armes circulent librement, Blood simple a une valeur éducative !

il participe à la formation citoyenne en donnant de bonnes idées sur la pratique du chantage, les armes à feu, la disparition des cadavres, le bon usage des fenêtres à guillotine etc. rire
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mar 05 Avr 2011, 09:50

Elle joue dans Blood Simple, très sympa


clic !

Si elle vous fait du mal, c'est pour votre bien !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Mar 12 Avr 2011, 08:09

No country for old men

Je l'ai vu récemment, et oui quelle honte ange J'ai été scotchée et j'ai surtout eu de bonnes sueurs froides. Javier Bardem m'a angoissée tout au long du film. J'avais l'impression d'observer un char d'assaut qui trace sa route sans jamais faire de détours. Un être

quasiment indestructible, mené par un idée fixe ( sa folie ? ), obstinément froid, imperturbable avec son arme qu'il trimbale partout. Ce qui ne gâche rien c'est l'adaptation du roman, je comprends que les frères Coen en aient été récompensé.

Tommy Lee Jones est aussi un interprète incroyable. Ce rôle de shérif était pour lui. Même si ses monologues ont été réduits dans le film, T.L Jones parvient à restituer ce que son personnage ressent face à cette montée de la violence et son " impuissance" face au

tueur.

La valise passerait presque aux oubliettes. Comme souvent l'humour noir plane, les scènes de pile ou face, la grosse dame du camping quand le tueur cherche l'adresse de Broslin ( je me disais " ça y est elle est foutue " ).

Ce qui est étrange c'est que malgré les scènes de sang, c'est plus l'angoisse qui me tenaillait que le dégoût.

Bon et bien voilà encore un film des frères Coen que j'ai adoré I love you
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   Dim 24 Avr 2011, 05:54

je n'ai pas été enthousiasmé par The Big Lebowski réalisé par Joel Coen. Avec Jeff Bridges, John Goodman, Julianne Moore.

Certes l'histoire d' adeptes de bowling mêlés à l'enlevement de la femme de l'autre Lebowski (le milllionnaire, pas le nôtre qui est un paresseux adepte du bowling) ne se prend pas au sérieux, mais le réalisateur n'arrive pas, à mon avis, à créer un complicité avec le spectateur.

Des gags, il y en a, mais perdus dans un bavardage...J'ai vraiment eu l'impression de perdre mon temps.

A croire que la paresse du protagoniste principal avait contaminé le réalisateur...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coen, Ethan, Joel -- No Country for Old Men/Burn after ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» coucou mon petit ethan est née!!!
» Avant qu'il soit trop tard un bon anniversaire à Ethan
» bal de country d'hier 24 février
» Des nouvelles 15 jours aprés l'opération d'Ethan
» Ethan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: