Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Boualem Sansal [Algérie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Mar 31 Mar 2009, 07:25

Espérons qu'il ne lui arrive rien...
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Mer 01 Avr 2009, 21:42

Ce qui frappe, c'est le contraste entre la rigueur justement implacable de ses positions, et la gentillesse qui émanent de lui quand on l'entend parler de sa voix douce et posée.
Comme quoi il n'est nul besoin de hausser la voix pour dire des choses fortes. Et il dénonce le lion dans l'antre du lion, pas à des milliers de kilomètres de distance.

Bref, l'humain dans ce qu'il a de plus noble chapeau

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Jeu 02 Avr 2009, 05:24

Seb a écrit:
Ce qui frappe, c'est le contraste entre la rigueur justement implacable de ses positions, et la gentillesse qui émanent de lui quand on l'entend parler de sa voix douce et posée.
oui, une attitude affable et une petite silhouette. J'ai bien aimé son sourire quand il m'a vu reprendre mon vélo.
Quant à son texte, vigueur, rigueur et courage.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Jeu 09 Avr 2009, 07:43

Boualem Sansal annonçait la réelection sans problème du président Bouteflika

Citation :
C'est ce pays que M. Bouteflika gouverne depuis l'indépendance, comme second couteau de 1962 à 1979, homme de l'ombre de 1980 à 1998, et comme un roi gâteux de 1999 à ce jour, et entend le gouverner jusqu'à sa mort.

Suivez aveuglément le guide

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ECaminade
pilier
avatar

Nombre de messages : 244
Age : 67
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Lun 14 Mar 2011, 14:18

Le village de l'Allemand ou le journal des frères Schiller possède à première vue  toutes les qualités d'un grand livre à mettre d'office entre toutes les mains. Pourtant, malgré la visée didactique qui semble s'y affirmer, il nécessite à mon sens de la part du lecteur un minimum de recul critique...
Partant d'un fait réel, Boualem Sansal relie, grâce à une construction romanesque ingénieuse et un parti-pris narratif habile, l'histoire de la dernière guerre mondiale marquée par l'Holocauste à celle des années les plus noires du terrorisme islamiste en Algérie et à l'histoire à venir , à ce monde terrifiant qui se prépare également, à ses yeux, dans les cités des banlieues françaises.
C'est un beau roman dont beaucoup de passages atteignent une simplicité bouleversante et on ne peut que regretter que l'auteur - qui aborde pourtant avec précision et finesse, sans haine ni pathos, tout ce qui a trait à l'Extermination nazie - n'ait pas su trouver les mots adéquats pour rendre compte de la complexité de "l'ordre qui prévaut" dans les cités ou en Algérie...

( pour un approfondissement de mes critiques - et de mes éloges aussi :
http://l-or-des-livres-blog-de-critique-litteraire.over-blog.com/article-le-village-de-l-allemand-de-boualem-sansal-69177386.html )
Revenir en haut Aller en bas
http://l-or-des-livres-blog-de-critique-litteraire.over-blog.com
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Mar 15 Mar 2011, 16:09

ECaminade a écrit:
on ne peut que regretter que l'auteur - qui aborde pourtant avec précision et finesse, sans haine ni pathos, tout ce qui a trait à l'Extermination nazie - n'ait pas su trouver les mots adéquats pour rendre compte de la complexité de "l'ordre qui prévaut" dans les cités ou en Algérie
Merci pour cet avis très intéressant ; il est possible qu'ayant à souffrir personnellement de cet "ordre qui prévaut", il soit moins bien placé pour parler de ça que pour évoquer une tragédie plus éloignée dans le temps et plus universellement connue.

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Jeu 15 Sep 2011, 15:39





Boualem Sansal publie «Rue Darwin», chez Gallimard, l'histoire d'une famille dans la guerre d'Algérie.

Après la mort de sa mère, Yazid, le narrateur, décide de retourner rue Darwin dans le quartier
Belcourt à Alger, où il a vécu son adolescence. « Le temps de déterrer les morts et de les
regarder en face » est venu.

Son passé est dominé par la figure de Lalla Sadia, dite Djéda, sa toute-puissante grand-mère adoptive, qui a fait fortune installée dans son fief villageois, fortune dont le point de départ fut le florissant bordel jouxtant la maison familiale. Né en 1949, Yazid a été aussitôt enlevé à sa mère prostituée, elle-même expédiée à Alger.[...] . La guerre d’indépendance arrive, et à Alger le jeune Yazid y participe comme tant d’autres gosses, notamment en portant des messages. C’est une période tourmentée et indéchiffrable, qui va conduire ses frères et soeurs à émigrer.


dit Gallimard.
Boualem Sansal sera jeudi 15 septembre à 20h35 à La grande librairie FR 5, rediffusion dimanche 18 septembre 09h00. Mais l'emission de busnel n'invite que des écrivains déja reconnus, sans révéler à mon avis des talents qui restent dans l'ombre. Drôle de conception d'un magazine littéraire...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Lun 10 Oct 2011, 16:40

Rue Darwin

Venu d'Algérie et France pour offrir à sa mère de mourir entourée des siens, Yazid retrouve ses frères et soeurs, dispersés aux quatre coins du monde, Karim (le Marseillais), Nazim (homme d’affaires à Paris), Souad (l’universitaire américaine,) et Mounia (consultante en communication au Canada), seul manque le dernier frère, Hédi, qui est tombé sous la coupe des imans et prépare le djihad.

Yazid est le seul enfant à être resté en Algérie auprès de "sa mère", tous les autres, dès qu'ils ont pu, ont fui.

Lorsqu'il se penche pour un dernier baiser à sa mère sur son lit d'hôpital, il croit l'entendre dire "Va, retourne à la rue Darwin". Et retourner dans cette rue, c'est se pencher sur son passé, faire revivre les vieux fantômes, sortir les squelettes des placards de la famille... c'est aussi, accepter ses origines.

Lala Sadia, Djeda, sa riche et puissante grand-mère, chef de clan de Kadri, ayant bati sa fortune comme propriétaire des plus grands bordel du pays et d'Europe, qui décide, à la mort de son père de faire de Yazid, l'héritier.

Karima, l'épouse du fils décédé, la mère de Yazid et Ferroudja, la prostituée, qui se sont échappées, puis ont repris Yazid au clan.

En 1957, Yazid à 8 ans, il retrouve Karima et sa famille rue Darwin. Le "petit prince" va vivre dans une famille pauvre, dans une pièce avec sa fratrie, sa mère et le nouvel époux de celle-ci.

Yazid, au gré de sa quête de ses origines, (est-il réellement le fils de Karima ou plutôt celui d'une prostituée du bordel de sa grand-mère ?) nous conte l'Algérie de son enfance, celle de la guerre d'indépendance, celle des frontières, la sale guerre de 1991, la guerre contre les pauvres des bidonvilles.

Peu de personnage masculin dans ce roman, dominé par les femmes.

Le rabbin Simon, qui raconte aux enfants du quartier les contes de la Bible, et qui n'a jamais accepter de partir d'Algérie, mais qui ne parle pas de la Shoah.

Daoud, l'ami d'enfance du phalanstère, exilé par la terrible grand-mère, parce qu'il n'est pas comme les autres... et qu'il faut soigner, allant jusqu'aux électrochocs... Yazid le recherchera lors de son passage à Paris, mais bien trop tard, Daoud est mort. Son ami Jean lui parle de lui et lui révèle son homosexualité, sa mort du sida, et son changement de nom de Daoud en David, en référence au juif errant.

excellent - Roman du mensonge et du silence, mais aussi une grande fresque historique sur l'Algérie des années 50 à nos jours.


citations :

"Je refusais la vérité, elle ressemblait tellement à un mensonge. Il est temps alors que le mensonge redevienne la vérité."

"J’ai dû me demander qui j’étais, d’où je venais, et quel mauvais sort m’attendait. Quelles autres questions ? J’étais l’enfant du néant et de la tromperie, je devais me sentir bien seul et triste. Et écrasé par la honte, comme je l’ai été tout au long de ma vie"

"En refusant ma vérité, en niant une partie de moi sans accepter clairement l’autre, je me suis enfermé dans l’ambiguïté, j’ai fini par n’être rien, un être trouble et inconsistant sans avenir parce que sans passé et coupé de son présent."

"je n’ignore pas seulement mes origines, qui est mon père et qui est ma mère, qui sont mes frères et mes sœurs, mais aussi quel monde est ma terre et quel véritable histoire a nourri mon esprit."
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Lun 17 Oct 2011, 06:00

Merci Mazel d'avoir bien parlé du dernier livre de boualem Sansal qui remporte le prix de la Paix des libraires allemands à Francfort.

l'inspiration autobiographique est evidente comme le dit cet entretien
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Lun 17 Oct 2011, 08:23

un livre intéressant historiquement, et puis l'auteur écrit vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Ven 28 Oct 2011, 09:44

Le village de l'Allemand

Premier ouvrage que je lis de cet auteur et ce ne sera pas le dernier.
J'ai été impressionnée et ai un peu de mal à comprendre les procès qu'on lui fait.

Le style ?
Concis, imagé, je ne vois rien là de répréhensible ou de lourd.

Sur le fond, comparer le fanatisme de certains imams aux nazis, ça vous choque ?
Pas moi !

Surtout qu'il nuance.

Spécialement quand il relate le rôle de la science au service des méthodes d'extermination de masse.

Avec ces imams de banlieue, nous avons une bouillie pseudo-idéologique qui n'a pour but que la violence, les luttes de pouvoir, de territoire, etc... Il faut être bien naïf pour voir de la religion là-dedans...

D'ailleurs, il est important qu'un écrivain Maghrébin soit si lucide et appelle à la sanction des comportements qui dérivent et peuvent, un jour, se transformer en appareil de guerre officiel.

Quant à l'Algérie des années 90, il évoque le terrible GIA et je lui reconnais beaucoup de courage.

Sansal m'a intéressée parce que, justement, il est loin de tout angélisme. Il est réaliste. Sans concession.

A de nombreux moments, au-delà de l'analyse théorique, il parle avec ses entrailles et j'ai été très sensible à cela.

J'ai dû poser le livre quand il abordait certaines descriptions, dans les camps, c'est innommable.

Mais il met en garde : attention, c'est d'actualité !

C'est si vrai.


---
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Jeu 03 Nov 2011, 10:20

mazel a écrit:
Rue Darwin

excellent - Roman du mensonge et du silence, mais aussi une grande fresque historique sur l'Algérie des années 50 à nos jours.

Entièrement d'accord avec Mazel, c'est vraiment un excellent roman, Sansal me semble au sommet de son art, maîtrisant toutes les formes d'expression, tous les styles, tantôt la satire, tantôt la description lyrique, tantôt la nostalgie mélancolique.

Les critiques ont insisté sur son courage pour dénoncer la tyrannie politique et l'obscurantisme religieux - ce en quoi ils ont raison -, mais ne soulignent pas assez les qualités d'écriture. Sauf erreur, il ne figure pas dans les listes de prix littéraires alors qu'il est à des années-lumière au-dessus de tout ce que j'ai pu lire ou feuilleter de cette rentrée, même ceux qu'on qualifie de génies Smile

Pour ma part, je pense - n'ayons pas peur des mots - que Sansal est l'un des plus grands écrivains de langue française vivants Cool

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
mimi54
pilier
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 48
Localisation : nancy
Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Mer 28 Déc 2011, 19:10

Rue Darwin

Ce qui frappe avant tout, c’est l’écriture…Il n’y a aucun doute cet homme-là, est un écorché vif ; et son stylo semble lui servir d’exutoire. Tous les maux de l’Algérie sont ici mis en exergue ; son histoire, son identité, sa religion…Boualem Sansal se met en danger, chaque fois qu’il écrit ; il dérange. Mais il n’a pas quitté le pays, malgré les persécutions, et le risque permanent de se faire arrêter.
Citation :
« Et puis les choses sont ainsi au pays, brutales et incompréhensibles, on y vit comme on vivait dans les temps médiévaux, dans l’effroi et le grouillement de la misère, se recroqueviller dans un coin avec les siens et se regarder mourir est ce qu’il y a de plus supportable à faire. »
« Mais je l’avoue , j’étais nul en religion, l’islamique s’entend, c’est la religion au pouvoir ici, j’ai toujours eu du mal avec elle, son univers impitoyable et ses maigres consolations me rebutaient tant, mais comment lui échapper, tout est entre ses mains, c’est une pieuvre qui s’insinue partout, ses aguets sont infatigables comme des fous, ils patrouillent à l’intérieur de nos têtes, fouillent nos rêves, fustigent nos manières, hurlent à la mort. »

Yazid, notre narrateur, «écrivain- narrateur», oserais-je dire tant Yazid me fait penser à Boualem, revient sur les lieux de son enfance, Rue Darwin à Alger ( là-même où a grandi Albert Camus), répondant à un appel à la mort de sa mère.
Une enfance entourée de femmes, et quelles femmes !!!! Qui l’eut cru, en terre d’Islam, que le petit Yazid aurait eu pour grand-mère une mère maquerelle à l’autorité et la puissance incontestables ?Les hommes se font rares, et très petits quand ils existent ; ils sont de passage, ou disparaissent assez vite. Les femmes décident, organisent.
Il ne sait pas trop d’où il vient, Yazid. Sa mère, son père….tout cela est bien flou. Ainé d’une fratrie de cinq, il est le seul à être resté après d’elle. Les autres ont tenté leur chance aux quatre coins de la planète. Un seul a mal tourné, en s’en allant dans les montagnes, un peu trop obsédé par la religion. Yazid, s’est " sacrifié " ; il est resté au pays.
Citation :
« Je crois bien en définitive que j’ai seulement aidé maman à porter l’immense amour qu’elle vouait à ses enfants. J’ai dû sentir, à un moment ou à un autre, que ce poids était en train de l’écraser. Alors l’ai aimé mes frères et mes sœurs d’un amour de forçat, si fort que j’en ai oublié de vivre. »
Dans un va et vient permanent entre les époques, Yazid recolle un à un les morceaux d’une vie difficile, mais heureuse malgré tout.
Si j’ai aimé la fluidité de l’écriture, sa sensibilité. Il a manqué, toutefois ce petit quelque chose, pour en faire, à mes yeux un grand livre ; en tout cas un livre qui marque. Ce n’est peut-être pas le meilleur d’un auteur qui mérite d’être lu.
Citation :
« Accéder à la vérité avant l’heure ou hors du chemin qui est le sien peut être une trahison, un grand danger. »
« La guerre est finalement une sacrée machine à écourter l’enfance. »

Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Jeu 14 Juin 2012, 05:28

Ostracisé depuis son voyage du mois de mai en Israël.

L’écrivain devait recevoir le 6 juin à l’Institut du monde arabe le Prix du roman arabe pour son roman « Rue Darwin ». Mais le Conseil des ambassadeurs arabes, mécène du prix, a annulé la cérémonie de remise du prix en « raison des événements actuels dans le monde arabe ».

Depuis la parution en 1999 du « Serment des barbares », on ne m’épargne rien. Les insultes, la censure. Mais les insultes et les critiques, je ne les lis plus.

En Algérie, en particulier, dans un certain milieu intellectuel, on cultive une certaine haine à l’égard de Boualem Sansal qui demande à être psychanalysée. On cherche à me faire la peau. J’ai comme l’impression que le nom de Sansal dérange. J’aurais répondu à une invitation du Hamas, on m’aurait traité d’islamiste.


un entretien sur Rue 89
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Astazie
pilier
avatar

Nombre de messages : 711
Age : 63
Localisation : ouest
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Jeu 14 Juin 2012, 06:54

J'ai lu aussi le village de l'allemand , très belle écriture.
Je rechercherais ma critique .
Revenir en haut Aller en bas
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Jeu 14 Juin 2012, 07:06

lu le village de l'allemand et Rue Darwin , bien aimé les deux. Si je retrouve les articles je les noterai ici,
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
sarabennada
pilier


Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Ven 22 Juin 2012, 22:30

Le village de l’allemand de Boualem Sansal

Un livre passionnant, original et attachant.

- Dès le début du récit, la question de la recherche identitaire, de la quête de soi et l’envie de découvrir la vérité est mise en exergue « c’est bête de ne pas connaitre son pays ? » de sorte que l’histoire du pays semble cachée et les massacres qui ont eu lieu ne sont que les prémisses à un événement plus terrible. L’idée de la découverte de l’histoire est aussi effrayante…

-L’intérêt suscité par le livre: c’est la remise en cause des anciennes croyances. On constate tout d’abord l’antisémitisme gratuit et stupide, il soulève le problème de la perception de la shoah par certains pays arabo-musulmans. En deuxième lieu, l’islamisme et son corollaire la destruction, l’assassinat et la négation des êtres. Enfin, il assimile l’islamisme au nazisme.

-Le rapport au contexte : Le livre n’a pas été reçu en grandes pompes. On lui reproche d’avoir enfreints des tabous d’un genre particulier. En effet, cet amalgame réalisé entre nazisme et guerre de libération a choqué plus d’un, un nazi parmi les combattants est inconcevable dans l’imaginaire collectif algérien. La mise à nue de l’antisémitisme tel qu’il est vécu dans ces pays. Il est descendu dans les bas fonds de la mémoire collective (honneur, secrets de famille, croyances ancestrales…).
Sansal tape fort

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Sam 23 Juin 2012, 05:53

beau texte, très incitatif pour moi qui ne cesse de regarder les rayons de ma mediathèque pour trouver notamment Rue Darwin. Merci Sarabennada.



ce livre a fait beaucoup de bruit sur les blogs algériens.

un interessant entretien où l'auteur parle à coeur ouvert, avec la franchise qu'on lui connaît.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Mar 09 Oct 2012, 05:22

Boualem Sansal et David Grossman signent un appel destiné à poser les bases d’un rassemblement mondial des écrivains pour la paix

ils entendent résister à la «marche vers le fascisme» qu’annonce «l’émergence de partis islamistes très organisés», pour empêcher l’Iran de «réaliser ses prétentions hégémoniques au plan politique, militaire et religieux», pour réclamer «la création d’un Etat palestinien, à côté de l’Etat d’Israël», pour stimuler surtout une «communauté internationale incroyablement inefficace».

source, bibliobs.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Ven 08 Mar 2013, 08:15

je suis entrain de lire le village de l'Allemand. je viens donc de parcourir ce fil. Je suis à la page 101 et j'ai déjà une grande admiration pour cet auteur qui "n'a pas la langue de bois", qui à le courage de dire les choses telles qu'elles sont, sans le côté geignard de certains de ses congénères, avec une lucidité terrible. Le problème algérien, les problèmes des cités, il traite ces sujets avec honnêteté, sans pathos. Je continue à le lire avec intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   Mar 24 Déc 2013, 06:37



 
Gouverner au nom d'Allah n'est ni un livre savant ni un pamphlet, mais un ouvrage accessible à tous qui dresse un large panorama de l'islam contemporain et de ses rapports avec les pouvoirs. Un travail d'écrivain, avant tout, qui conduit l'auteur à dénoncer sans retenue les dangers que, selon lui, font courir aux populations l'islamisme et ses propagateurs conscients ou inconscients.
 
Citation :
les Islamistes pensent que ce qu'on appelle la modernité a été inoculé de force aux peuples par les colonisateurs, par l'Occident et par des régimes impies. Mais ils mettent toujours en avant la science, avec la fierté de ceux qui se souviennent de l'époque de la grandeur de l'islam, quand il y avait tant de grands inventeurs arabes.

Seulement il faut savoir de quoi on parle. Le Coran ne se réfère pas à proprement parler à la science, mais à la connaissance, ce qui n'est pas du tout la même chose. La science, c'est très dangereux pour eux. D'ailleurs, ils disent que si on possédait ce qu'ils considèrent comme la vraie science, on rejetterait la modernité.
 
un long entretien avec l'auteur
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boualem Sansal [Algérie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boualem Sansal [Algérie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Boualem Sansal
» 2084 (G.Orwel revisité par Boualem Sansal)
» Toute la vérité dans les événements d'Algérie - Egypte
» Algésiras, juillet 1801
» Facebook compte 1,2 million d’utilisateurs en Algérie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Afrique et Moyen Orient-
Sauter vers: