Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gus Van Sant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Gus Van Sant   Lun 24 Sep 2007, 05:48

La bande annonce de Paranoid Park de Gus Von Sant sur libération

Citation :
Alex, jeune skater de 16 ans tue accidentellement un agent de sécurité tout près du skatepark le plus mal famé de Portland. Van Sant livre, après Elephant et Last Days, cette adaptation d'un roman de Blake Nelson, une variation sur l'adolescence américaine, sa grâce, sa bêtise et sa mélancolie étrangement désoeuvrée
libé
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Mer 24 Oct 2007, 04:42

"Paranoid Park" de Gus Van Sant. Film américain avec Gabe Nevins, Dan Liu, Jake Miller

c'est un parc de skateboard de Portland où se retrouvent des skateurs acrobates, marginaux de tout poil. Alex s'y rend, et c'est le drame imprévu.

clic !


Avec la caméra lyrique de Christopher Doyle, le talentueux chef opérateur de Wong Kar-waï, le film glisse d'autant mieux que la musique est bien adaptée.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Paranoid park   Sam 26 Jan 2008, 16:43

Paranoid park est un lieu de rencontres et de squats - en dehors des règles du monde « urbain » adulte, où se rendent les ados fanas de skate.

Gus Von Sant filme bien le monde des adolescents, leur gouaille, leurs passe-temps, leurs interrogations, et leur solitude. A part l’inspecteur de police, les adultes sont des ombres : la mère, une silhouette, le père, un support pour tatouages.

La caméra sait scruter des visages fermés qui ne veulent rien trahir du secret, montrer aussi des rapports garçons filles, avec malentendus et calculs.

Paysages et décors, bords de mer comme terrains vagues ferroviaires deviennent, suivant les moments des lieux de fraternisation, de risque ou des symboles : j’ai vu dans le skateur qui oscille dans un tunnel circulaire les hésitations et indécisions du jeune Alex..
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Sam 26 Jan 2008, 16:48


clic !
Les ralentis et la musique forment nous introduisent dans le monde intérieur que l’ado ne développe que pour lui-même.

Belles prises de vue, mais là comme ailleurs un constant souci d’esthétisme. Parfois immodéré : les skaters qui bondissent les uns à la suite des autres, les ralentis dans le couloir de l‘école, Yared qui lève et abaisse ses paupières dans la voiture …

Mais le film nous touche, c’est du travail bien fait, avec de bons acteurs et une psychologie qui n’est pas de bazar. On notera enfin que l’établissement scolaire ferait rêver bien des lycéens français.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Sam 26 Jan 2008, 16:49


clic !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Sam 26 Jan 2008, 16:53


clic !

d'après un livre de brian nelson Paranoid park chez hachette litteratures.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Sam 21 Fév 2009, 13:05

J'ai vu quelques extraits sympathiques...

L'histoire vraie de Harvey Milk, élu de la mairie de San Francisco, premier homme politique américain ouvertement homosexuel, qui fut assassiné, avec le maire de la ville, en 1978.

Harvey Milk, un film de Gus Van Sant, avec Sean Penn...
Sortie le 4 mars

la bande annonce...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Mer 04 Mar 2009, 05:41

«Harvey Milk» de Gus Van Sant, biographie d’un militant et martyr homosexuel des années 1970, vaut un oscar à Sean Penn.


clic !


Citation :
Le film retrace les huit dernières années de la vie d’Harvey Milk.Dans les années 1970 il fut le premier homme politique américain ouvertement gay à être élu à des fonctions officielles, à San Francisco en Californie.

Son combat pour la tolérance et l’intégration des communautés homosexuelles lui coûta la vie. Son action a changé les mentalités, et son engagement a changé l’histoire.

Un peu d'angelisme dit-on, pour ce film intéressant - mais qui devient une hagiographie, ai-je entendu dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Trillian
pilier
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 36
Localisation : on the tardis, enfin un jour j'espère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Mer 04 Mar 2009, 17:49

Je ne suis pas du tout, mais pas du tout une adepte de Gus van sant, je n'aime pas ces films que je m'obstine pourtant à aller voir comme elephant ou last days. Je n'aime pas parce que pas d'histoire ou presque et surtout une lenteur de mort, ennuyante, pas le genre de lenteur qui hypnotise ou qui enchante mais qui endort. Pour une fois qu'il faisait un "vrai film" avec un début un milieu et une fin et une intrigue, ça fait plaisir. Mais si je suis allée voir Harvey Milk c'est avant tout pour Sean Penn le Grand, et lui, il me déçoit jamais, toujours génial, impeccable, grandiose. Rien que pour son intérprétation le film vaut le coup. et puis l'histoire incroyable de cet homme qui se réveil un jour, se rendant compte qu'il n'a rien fait d'intéressant à 40 ans, et qui décide de se battre pour les droits des homosexuels. Outre le politicien doué, Harvey Milk m'a impressionner par son courage, sa détermination, son positivisme bien placé, sa confiance en lui, que j'admire. Très bon film.
Revenir en haut Aller en bas
Firenze
pilier
avatar

Nombre de messages : 346
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Jeu 05 Mar 2009, 20:44

Je confirme : très bon film. Sean Penn est bon, l'histoire aussi, même si Gus Van Sant tombe dans quelques facilités du film historique (le type qui prend des photos et puis on voit les photos originales, bon c'est rigolo mais juste hyper vu et revu).

Et puis Van Sant a déjà filmé les homosexuels en Amérique, c'était même son premier film, Mala Noche, magnifique. Alors c'est un véritable retour aux sources qui s'opère ici, avec toute la rêverie et l'imaginaire auxquels il a pu laisser champ libre dans Elephant et Paranoid Park. La scène de l'assassinat en est la preuve parfaite.

Un réalisateur grandiose, sans conteste.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Jeu 05 Mar 2009, 22:08

j'ai entendu des critiques dire que gus von sant alternait les films Hollywwodiens déstinés à remplir les salles ,et les realisations originales où il donne le meilleur de lui-même.

je ne le connais pas assez.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
cafeine
pilier
avatar

Nombre de messages : 351
Age : 43
Localisation : sud ouest rose et ensoleillé
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Jeu 05 Mar 2009, 23:18

J'aimerai bien savoir de quels films parlent ton article, les films que j'ai eu le plaisir de voir dérangeraient plutôt, une gène certes diffuse pour certains, mais ils remuent. On est loin de die hard, remplir les salles avec des sujets tels que ceux abordés dans my own private Idaho, elephant ou paranoid park me parait plus que risqué.

Mais dans la mesure où je ne les ai pas tous vu d'aucuns pourront me répliquer que ce sont les autres qui sont commerciaux !

Je pourrais leur répondre que Gerry ou even cowgirls get the blues ne visent pas ça non plus, mais sa filmographie ne s'arrête pas là, moi si.

Donc s'il te plait Rotko dis moi quels sont ces films... que je les évite.
Revenir en haut Aller en bas
Death Wish
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Ven 06 Mar 2009, 05:11

cafeine a écrit:
Mais dans la mesure où je ne les ai pas tous vu d'aucuns pourront me répliquer que ce sont les autres qui sont commerciaux ! [...]Donc s'il te plait Rotko dis moi quels sont ces films... que je les évite.

Pour faire simple:
-Will Hunting (1997), son plus gros succès US (138 millions de dollars) et deux oscars à la clef
-Psychose (1998), remake plan par plan du film de Hitchcock (bide, mais bon)
-A la rencontre de Forrester (2000), avec le Sieur Sean Connery, dans une reprise de Will Hunting (avec en prime, un caméo en Matt "Déééémone"), semi-succès, au passage
-Last Days, de façon capilo-tractée, vu que l'on a ARCHI-insisté sur le faux-vrai portrait de Kurt Corbain...

En résumé: du commercial trèèèèèèèèès relatif, étant donné que les films ne sont en rien putassiers. Même "Psychose", reste une expérimentation à 60 millions de dollars.

PS: dire que personne n'a cité l'excellent "Drugstore Cowboy" de 1989 (son deuxième long-métrage), avec le jeunot Matt Dillon. Celui que je préfère, et de loin...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Ven 06 Mar 2009, 05:53

Merci à deathwish pour ces précisions.
J'ai entendu ces propos sur les films commerciaux/ non commerciaux à la radio, faisant l'unanimité des 4 critiques présents. je ne connais pas assez Gus von Sant pour en juger.

le dernier serait de la bonne veine.

Oui, Caféine, le risque est que les films jugés moins exigeants soient ceux que certains aient aimés. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Trillian
pilier
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 36
Localisation : on the tardis, enfin un jour j'espère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Ven 06 Mar 2009, 08:01

Heu...Je ne suis pas d'accord pour inclure last days dans les films commerciaux. Y'a que les fans de kurt cobain ou de gus van sant qui sont aller voir le film. et moi, qui ne suis ni l'un ni l'autre, mais ayant rater la séance que je voulais et voulant absolument voir un film ce jour là, je suis tombée sur ça. col

Je trouve qu'Harvey Milk n'est ni un film purement commercial, ni un de ces film expérimentaux, en plus ça m'a permis de connaitre l'histoire vrai de cette personne que je ne connaissais pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Ven 06 Mar 2009, 08:17

Death Wish a écrit:
PS: dire que personne n'a cité l'excellent "Drugstore Cowboy" de 1989 (son deuxième long-métrage), avec le jeunot Matt Dillon. Celui que je préfère, et de loin...

Excellent Matt Dillon !

Mais mon préféré reste Elephant. Je ne m'en lasse pas... Le coté musical, certainement, avec ses longs travellings et cette ambiance... Je ne sais plus combien de fois je l'ai visionné... J'ai arrété de compter ! Et dans la même lignée, j'ai bien adhéré à Paranoïd Park...

Will Hunting, évidemment que j'ai accroché également. Le genre de film assez consensuel pour qu'une génération s'en entiche... (m'a fait penser un peu au cercles des poètes disparus, dans la façon qu'une certaine génération s'accapare le succès du film, même si ce dernier a largement dépassé les attentes de tout le monde)

Cela fait déjà un bon bout de temps que je me dis qu'il faut que je regarde Gerry, mais cruel manque de temps...

Mais Elephant... c'est autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Death Wish
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Ven 06 Mar 2009, 17:52

Citation :
Heu...Je ne suis pas d'accord pour inclure last days dans les films commerciaux

D'où le "de façon capilo-tractée". Disons qu'il avait été sur-vendu comme un biopic sur les derniers jours de Kurt Cobain, alors que ce n'était absolument pas le cas. Le côté "commercial" tient surtout du battage médiatique qui en avait été fait.

"Drugstore Cowboy", là où il est intéressant, c'est dans sa volonté de ne jamais prendre parti, alors que le sujet s'y prête fortement (un groupe de junkies). La drogue n'est ni glorifiée, ni un motif d'opprobre, elle n'est donc pas une cause, mais bien la conséquence d'un certain mal-être d'une jeunesse américaine complètement paumée, sans but ni repère. Sans compter que plus qu'une dépendance forcée, c'est surtout qu'ils aiment ça, ainsi que ce mode de vie.

Il y a aussi, cette fraîcheur, cette sincérité, qui transpire, dans ce long-métage baignant dans un fatalisme certain et néanmoins fort appréciable. On pressent la fin, on sait qu'ils sont condamnés, et pourtant, on éprouve de la compassion pour le personnage incarné par Matt Dillon.
Revenir en haut Aller en bas
cafeine
pilier
avatar

Nombre de messages : 351
Age : 43
Localisation : sud ouest rose et ensoleillé
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Ven 06 Mar 2009, 20:30

Death wish a écrit :

Citation :
En résumé: du commercial trèèèèèèèèès relatif, étant donné que les films ne sont en rien putassiers. Même "Psychose", reste une expérimentation à 60 millions de dollars.

Oui, c'est un peu ce que j'amenai, l'oscar n'est pas synonyme de commercial, et vu la qualité de ses films encore heureux qu'ils rencontrent un public nombreux et croisent sur leur route quelques reconnaissances.

Citation :
PS: dire que personne n'a cité l'excellent "Drugstore Cowboy" de 1989 (son deuxième long-métrage), avec le jeunot Matt Dillon. Celui que je préfère, et de loin...

Pas croyable, lorsque je parle de Gus Van Sant autour de moi tous ceux qui aiment son cinéma me parlent de ce film et allez savoir pourquoi, je n'ai toujours pas mis la main, euh l'oeil dessus. Allez faut que j'm'y mette !
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Ven 06 Mar 2009, 20:51

rotko a écrit:
j'ai entendu des critiques dire que gus von sant alternait les films Hollywwodiens déstinés à remplir les salles ,et les realisations originales où il donne le meilleur de lui-même.

je ne le connais pas assez.

C'est fou ce que tu peux écouter les critiques, à mon sens le meilleur est de se faire sa propre opinion, mais pourquoi pas, chacun son trip.

Heureusement certains m'ont donné très envie de découvrir ce metteur en scène !
J'avais cherché des infos et aucunes qui parlaient de lui en terme de films hollywoodiens.

Déjà je voulais voir le dernier et maintenant je veux tous les voir.
Mais dois-je les remercier pour les dépenses à venir
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
cafeine
pilier
avatar

Nombre de messages : 351
Age : 43
Localisation : sud ouest rose et ensoleillé
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Ven 06 Mar 2009, 20:57

Utopie a écrit :
Citation :
Déjà je voulais voir le dernier et maintenant je veux tous les voir.
Mais dois-je les remercier pour les dépenses à venir

Oui je l'espère, pour le plaisir (plus grand que le prix) que tu prendras à découvrir son cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Ven 06 Mar 2009, 21:23

Utopie a écrit:
J'avais cherché des infos et aucunes qui parlaient de lui en terme de films hollywoodiens.

Je n'avais pas le sentiment qu'il fasse des films très (trop) hollywoodiens. La filmographie de Matt Dilon du point de vue qualitatif est quantitatif est en dent de scie. My own private idaho serait plutôt à classer dans le genre cinéma d'auteur. A l'époque de Will Hunting, Matt Damon et Ben Affleck sont plus de jeunes premiers encore inconnus pour la grande majorité du public. Gerry me parait un film très introspectif (d'après ce que j'ai pu entendre ou comprendre). Un sujet fort pour Elephant mais aucune vedette (essentiellement des acteurs amateurs) et un traitement cinématographique particulièrement esthétique (pour une fusillade). Pas encore vu Last Days. Même remarque que Elephant pour Paranoïd Park.

Le seul véritable film qui me parait avoir une connotation typée "Hollywood" serait à la rencontre de Forrester... Je l'ai vu. Bien aimé mais sans plus. Je ne lui trouve guère d'intérêt après avoir fait Will Hunting...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Mer 21 Sep 2011, 05:16



Bien qu’en phase terminale d’un cancer, la jeune et jolie Annabel Cotton (Mia Wasikowska) est animée d’un amour profond de la vie et de la nature. De son côté, Enoch Brae (Henry Hopper) a cessé d’avoir envie de faire partie du monde depuis que ses parents sont tragiquement morts dans un accident. Lorsque ces deux êtres à part se rencontrent à un enterrement, ils se découvrent d’étonnants points communs.

Restless, un bouleversant mélo de Gus Van Sant.

l'express ne tarit pas d'éloges sur Mia Wasikowska, dont il retrace la carrière.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Mr.Chouette
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 22
Localisation : Surement quelque part
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: gus   Ven 10 Aoû 2012, 21:55

J'ai regardé "Restless" de Gus Van Sant hier et j'ai adoré ça ma réconcilié avec les films "sentimentaux".
Deux individu particuliers l'un est un garçon perturbé qui à pour ami un fantôme d'un kamikaze et assiste aux enterrements d'inconnus. L'autre est une jeune femme en phase terminale. Cela s'inspire apparemment d'une pièce de Jason Lew ( connait pô )
Un film très touchant avec toujours cette manière qu'à Gus Van Sant de faire durer les scènes ( presque dérangeant dans " Last Days" ).
Bref un film touchant et bien joué Smile


On m'a conseillé "Minority Report" il est disponible sur Youtube ( siffle ), on m'en à dit du bien.
Des avis ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Sam 11 Aoû 2012, 13:57

Mr.Chouette a écrit:
J'ai regardé "Restless" de Gus Van Sant hier et j'ai adoré ça ma réconcilié avec les films "sentimentaux".
Deux individu particuliers l'un est un garçon perturbé qui à pour ami un fantôme d'un kamikaze et assiste aux enterrements d'inconnus. L'autre est une jeune femme en phase terminale. Cela s'inspire apparemment d'une pièce de Jason Lew ( connait pô )
Un film très touchant avec toujours cette manière qu'à Gus Van Sant de faire durer les scènes ( presque dérangeant dans " Last Days" ).
Bref un film touchant et bien joué Smile


On m'a conseillé "Minority Report" il est disponible sur Youtube ( siffle ), on m'en à dit du bien.
Des avis ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Gus Van Sant   Ven 19 Avr 2013, 10:35

Promised land

film avec Matt Damon (super acteur) qui joue un representant d'un grand groupe énergetique spécialisé dans l'extraction du gaz de schiste accompagné de son assistante jouée par Frances McDormand (Fargo) ils demarchent les propriétaires terriens d'une petite ville de campagne de Pennsylvanie.
Persuadés qu'aidés par la crise economique ils devraient pouvoir forer à l'aise malgré les dangers ecologiques, mais voilà, le jeu d'enfant n'est pas au rendez-vous du fait d'un enseignant (Hal Hollbrook) aidé d'un activiste écolo (Titus Welliver), l'affrontement professionnel sera accompagné d'un affrontement personnel, mais motus je n'en dit pas plus... Happy

Mon avis
: bon film écolo mais Gus Van Sant a fait mieux avec Will Hunting où Gus et Matt étaient déjà associés. Matt voulait parait il le realiser lui même car c'est un acteur engagé, mais il l'a confié à Van Sant son ami. Le film est d'actualité avec la polemique sur le gaz de schiste, on relève un côté social important dans le film qui frise avec le documentaire notamment dans l'etude de la manière dont les groupes énergétiques démarchent les populations pour les convaincre de forer. Le film relate bien les dilemnes moraux et sociaux, et en prime : une intrigue sentimentale, que demande le peuple..?


_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gus Van Sant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gus Van Sant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pesked sant Kaourintin
» Saint SERVAIS / Sant SERVEZ
» SAINT-NAZAIRE / SANT NAZER
» Saint Thomas et commentaire du jour "Heureux ceux qui croient sans avoir vu"
» Reliques de Ste Therese de l'Enfant Jesus a Bordeaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: