Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Lun 11 Fév 2008, 15:03

Je suis retombée sur The Velvet Underground et Lou Reed avec un titre que j'aime beaucoup Pale blue eyes, entendu dans le superbe film A la verticale de l'été.

Ce titre est extrait de l'album The Velvet Underground :



[...] Lou Reed, désormais seul maître à bord, décide de repartir de zéro. Le titre du troisième album (qui sort en mars 1969) est à ce sujet éloquent : The Velvet Underground, tout simplement. Le plus loureedien des albums du Velvet laisse la part belle aux balades folk, très loin (à quelques exceptions près) des excentricités des deux premiers disques.
Mais si le premier album est sans doute le plus connu, et qu'on dit souvent que le deuxième a indirectement accouché du punk, il ne faut pas pour autant sous-estimer l'influence de ce troisième opus : on retrouve son héritage chez beaucoup de groupes pop-rock et lo-fi. source wiki
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Lun 11 Fév 2008, 15:12

Pour vous faire écouter cette ballade ... un petit coup de main (Seuguh, je ne peux écouter sur mon pc, donc difficile de choisir une version).

D'autant que j'aimerais écouter la version de R.E.M. ...
respect

Pale Blue Eyes

Sometimes I feel so happy
Sometimes I feel so sad
Sometimes I feel so happy
But mostly you just make me mad
Baby you just make me mad

Linger on your pale blue eyes
Linger on your pale blue eyes

Thought of you as my mountain top
Thought of you as my peak
Thought of you as everything
I've had but couldn't keep
I've had but couldn't keep

Linger on your pale blue eyes
Linger on your pale blue eyes

If I could the world as pure
and strange as what I see
I'd put you in the mirror
I put in front of me
I put in front of me

Linger on your pale blue eyes
Linger on your pale blue eyes

Skip a life completely
Stuff it in a cup
She said money is like us in time
It lies but can't stand up
Down for you is up

Linger on your pale blue eyes
Linger on your pale blue eyes

It was good what we did yesterday
And I do it once again
The fact that you are married
Only proves you're my best friend
But it's truly truly a sin

Linger on your pale blue eyes
Linger on your pale blue eyes

:flore:
Revenir en haut Aller en bas
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Lun 11 Fév 2008, 15:18

The Velvet super

& Nico




C'est le seul album que j'ai mais qu'est-ce qu'il est bien. sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Ven 21 Mar 2008, 14:55

Celui que j'écoute depuis quelques temps :

Transformer ~ Lou Reed


1. Vicious
2. Andy'S Chest
3. Perfect Day
4. Hangin' 'Round
5. Walk On The Wild Side
6. Make Up
7. Satellite Of Love
8. Wagon Wheel
9. New York Telephone Conversation
10. I'M So Free
11. Goodnight Ladies
12. Hangin' 'Round
13. Perfect Day

... lorsque l'essentiel Transformer sort fin 1972, le Lou est l'androgyne frère aîné d'un Ziggy Stardust terre-à-terre.

Ce qui tombe plutôt bien, vu que David Bowie coproduit Transformer avec Mick Ronson qui sortira pour l'occasion ses guitares baroques toujours aussi inspirées : du glam new-yorkais, c'est nouveau, ça vient de sortir !

La légende raflera donc le riff de "Vicious", la beauté étoilée de "Satellite Of Love", la grandiloquence de "Perfect Day" et bien sûr la basse féline et le saxophone torride de "Walk On The Wild Side". ... Marc Zisman
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Ven 21 Mar 2008, 16:43

Walk on the Wild Side est une chanson de Lou Reed de son second album solo, sorti en 1972, Transformer, et produit par David Bowie. Bien qu'il parle de sujets sensibles comme la transsexualité et la drogue, il a connu un grand succès radio et est le seul véritable tube de Lou Reed en solo.

Sur le plan musical, on retient notamment de ce titre le saxophone, joué par Ronnie Ross, et le jeu de basse particulier d'Herbie Flowers.

La chanson a été utilisée dans plusieurs films, notamment dans Times Square (1980), Hot Child in the City (1987), Opportunity Knocks! et Las Edades de Lulú (1990), Georgia (film, 1995) (1995), Beautiful Girls (1996), Without Limits (1998), Salton Sea (2002) et Black/White (2005). (Source Wiki)


Walk On The Wild Side écoutez !

Holly came from miami f.l.a.
Hitch-hiked her way across the u.s.a.

Plucked her eyebrows on the way
Shaved her leg and then he was a she
She says, hey babe, take a walk on the wild side
Said, hey honey, take a walk on the wild side

Candy came from out on the island
In the backroom she was everybodys darling

But she never lost her head
Even when she was given head
She says, hey babe, take a walk on the wild side
Said, hey babe, take a walk on the wild side
And the coloured girls go

Doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo

Little joe never once gave it away
Everybody had to pay and pay

A hustle here and a hustle there
New york city is the place where they said
Hey babe, take a walk on the wild side
I said hey joe, take a walk on the wild side

Sugar plum fairy came and hit the streets
Lookin for soul food and a place to eat

Went to the apollo
You should have seen him go go go
They said, hey sugar, take a walk on the wild side
I said, hey babe, take a walk on the wild side
All right, huh

Jackie is just speeding away
Thought she was james dean for a day

Then I guess she had to crash
Valium would have helped that dash
She said, hey babe, take a walk on the wild side
I said, hey honey, take a walk on the wild side
And the coloured girls say

Doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo
Doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo
Doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Sam 22 Mar 2008, 21:15

Quelle basse, quand même !

Un titre qui vous rentre dans la tête et qui ne s'y échappe pas de si tôt... toute la nuit, jusqu'au petit matin...

Et justement, j'ai croisé furtivement Lou Reed ce matin... Non, non, je ne suis pas à N.Y. mais on a échangé un bref regard sur le Lulu on the Bridge de Paul Auster... D'ailleurs que penser de ce film ?
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Dim 23 Mar 2008, 08:49

Lou Reed a joué dans le(s) précédent(s) film(s) de Paul Auster...
Brooklyn Boogie, c'est sûr !
peut-être aussi Smoke ?!
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Dim 23 Mar 2008, 13:32

En cherchant ... regarde ce que je trouve Surprised

Date de sortie : 26 Mars 2008

Berlin Réalisé par Julian Schnabel, avec Lou Reed

Le mythique album de Lou Reed Berlin sorti en 1973, qui racontait l'errance d'un couple de drogués, Caroline et Jim, a toujours été considéré comme son chef d'oeuvre. Berlin, 33 ans plus tard, est joué pour la première fois en concert à Brooklyn par Lou Reed et filmé par Julian Schnabel.

Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Dim 23 Mar 2008, 13:49

Le cd

Berlin

Lou Reed, maître ès décadence explore le caniveau berlinois. Après les trottoirs de New York glorifiés par le Velvet Underground, il recrée un Berlin blême et sordide dans lequel un couple fictif se perd jusqu'à la déchéance. Ce concept album laisse échapper à intervalles réguliers des échos berlinois typiques, ici des bruits de cabaret enfumé, là quelques notes qui semblent s'envoler d'un kiosque à musique.

Mais pour l'essentiel Berlin est un disque de rock sombre et calme joué par un groupe de rêve : les frères Brecker aux cuivres, Jack Bruce à la basse, Steve Winwood à l'orgue, Ansley Dunbar à la batterie et les duettistes métal Hunter et Wagner aux guitares. Lou Reed, qui se cantonne à la guitare acoustique, a envie de finesse et de subtilité après le succès commercial de l'efficace Transformer.

Le producteur Bob Ezrin l'aide à préserver la poésie fragile et vénéneuse de ce projet, envers et contre la maison de disques, effrayée par l'ambiance morbide de certaines chansons. Au final, malgré la censure du label RCA, Berlin est devenu un des plus grands classiques de l'ex-Velvet et le plus émouvant à coup sûr. --Hubert Deshouse


Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Dim 23 Mar 2008, 17:24

Utopie a écrit:
En cherchant ... regarde ce que je trouve Surprised

Visiblement, tu m'as devancé... Malgré ton âge avancé, tu restes bien plus rapide que mes vieux os... J'en avais entendu parler mais je n'avais pas encore eu le temps de faire quelques investigations sur le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Lou Reed et The Velvet Underground   Dim 23 Mar 2008, 17:34

C'est le printemps.
Il pleut à averse.
Je suis trempé de la tête au pied, mais peu importe.
J'ai une petite musique intérieure qui trotte dans ma tête.
Je saute de joie dans les flaques d'eau tel un gamin de 3 ans et demi.
Je loue le seigneur de la pluie et ses assossiés pour me procurer ces quinze petites minutes de bonheur : Hey Mr Rain du Velvet Underground ! siffle

Rock, Celte & Lou Reed... On frôle le bonheur et l'extase !
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Jeu 27 Mar 2008, 08:17

Marrant, mdr en langage SMS, poilant… Visiblement le journaliste n’apprécie par Berlin, ni même Lou Reed. Des propos durs qui n’engagent certes que lui, mais pour lesquels je ne partage pas entièrement son point de vue. Il est vrai que Lou Reed a eu une carrière atypique, qu’il aurait pu être adulé par toute la planète mais peut-être que cela ne l’intéressait pas non plus. Incontestablement, sa discographie n’est pas égale et ne flirte pas toujours avec les succès populaires et critiques, mais de là à convertir ses vingt-cinq dernières années en un grandiose échec merdique…

Mon passage préféré :
Citation :
Lou Reed […] opte systématiquement pour les mauvais choix. C’est même à croire qu’il le fait exprès, une façon pour lui de s’adonner à son jeu préféré : faire chier le monde. […] Après lui, il n’y a que Dylan pour trouver facétieux de saloper délibérément le travail, rouler ses chefs-d'œuvre dans un lac de pisse […]

Dur, dur le métier de critique, je vous laisse juger…

«Berlin» : mûr, voire un peu gâteux
Concert. Le disque emblématique de Lou Reed se fait torpiller trente-cinq ans plus tard dans ce show filmé.

Libération : mercredi 26 mars 2008


Lou Reed est ce génie pur qui a signé entre 1965 et 1978 quelques-uns des albums les plus malsains qui soient, les plus prenants aussi. Mais Lou Reed est également ce type qui, depuis minimum vingt-cinq ans (mettons à part la belle parenthèse Songs for Drella avec John Cale), opte systématiquement pour les mauvais choix. C’est même à croire qu’il le fait exprès, une façon pour lui de s’adonner à son jeu préféré : faire chier le monde. Un jeu auquel il est de loin le plus fort. Après lui, il n’y a que Dylan pour trouver facétieux de saloper délibérément le travail, rouler ses chefs-d'œuvre dans un lac de pisse : celui du ratage scénique volontaire.

Lou Reed est un pervers polymorphe, qui a fini par confondre la méchanceté (son idéal) avec l’ennui (sa triste réalité). Lou Reed n’avait jamais joué Berlin sur une scène avant la mini-tournée commencée, en décembre 2006, par cinq représentations au St Ann’s Warehouse de Brooklyn. Cinq soirs captés «pour l’éternité» par Julian Schnabel, son vieux copain new-yorkais, qui en assura aussi les décors et la mise en scène, confiant à sa fille Lola le soin de réaliser un film de dix-huit minutes inspiré de ce disque de 1973, aujourd’hui classique absolu, autrefois suicide commercial. Avec, dans le rôle de Caroline, la junky prostituée mauvaise mère, figure récurrente du disque, Emmanuelle Seigner. Pourquoi pas ?

D’ailleurs les choses s’annoncent bien, Lou Reed a enfin revendu son horrible guitare à manche coupé qu’il nous infligea pendant vingt ans et a aussi renoncé au manteau trois quarts cuir. Bon, il a trouvé judicieux de mettre un tee-shirt couleur rouille d’une laideur outrageante. Passe encore. Mais s’accompagner d’une bande de requins de studios, qui, dès les premières mesures, très orientées gospel, donnent dans le contentement d’être, là, pitié !

Il faut voir Tony «Thunder» Smith à la batterie frappant le tom avec une autosatisfaction gênante, donnant à tout bout de champ dans le clin d’œil complice à un Steve Hunter improvisé chef d’orchestre. Hey les mecs, vous a-t-on dit que vous êtes là pour jouer le disque le plus TRISTE du monde, un océan de désespoir ? Les bribes que l’on entraperçoit, sous un voile opalescent, des scènes jouées par la Seigner n’ont qu’un défaut majeur : ressembler à une série mode dans le New York branché d’aujourd’hui.

Ce disque européen, malade, cette collection de croûtes cicatrisant entre chaque sillon du 30 centimètres est devenu un show américain. C’est Taratata recommencé, on attend Nagui. C’est Antony, le soprano transgenre, qui viendra à sa place, grâce à cette voix, la seule offrant l’émotion et surtout la dignité qui manque à tout ça. Lou, en bonne vieille guenon acariâtre, esquisse un demi-sourire. Lou, tu es trop bon ! Peut-être qu’au fond de lui sait-il qu’à force de jouer au con, il vient juste de se faire chourer la vedette.

PHILIPPE AZOURY


Peu importe, moi ça me donne envie de réécouter Berlin ! et je ne vais pas m’en priver siffle
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Jeu 27 Mar 2008, 12:30

Rue 89 est bien moins sévère que libé

Citation :
Habillement monté, ce projet s’emploie à montrer le geste artistique, s’attarde par des plans resserrés sur les mains des musiciens dans l’acte de création. Bien qu’un chef d’orchestre coordonne la section cuivre et le Brooklyn Youth Chorus, le vrai patron sur scène reste Lou Reed. Il dirige toute sa petite troupe au doigt et à l’œil, signifie d’un mouvement de main l’accélération du tempo, l’allongement d’un chorus. Les échanges avec son guitariste sont nombreux et le plaisir qu’ils prennent ensemble est communicatif.

"Berlin" est interprété à l’identique; on y retrouve le glam, la voix rauque oscillant sans cesse à la frontière du chanté et du parlé, et les riffs blues rock explosifs.

Une belle expérience pour (re)découvrir cet album longtemps banni des platines. Un enchantement qui aurait pu peut-être bénéficier de sous-titres pour mieux pénétrer dans cet univers des plus sombres.

Mouton, t'es en plein dans l'actualité et je trouve intéressante cette façon tonique et engagée de parler de la zique à partir du film.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Lun 05 Mai 2008, 15:24

Quand Andy Warhol crée une pochette pour le Velvet Underground, cela donne une banane jaune mouchetée... Et cela devient de l'ART. Sans connaître le groupe ou le disque, beaucoup de gens gardent en tête cette banane indépendamment de la musique.

Mais comme tout le monde ne peut être Andy Warhol, voilà ce que cela peut donner pour Lou Reed : une pochette totalement kitch et hideuse. Peut-être deviendra-t-elle un jour une photo d'art, mais en attendant cela ne ME donne pas trop envie d'acheter le disque...



Éblouissant... !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Mer 14 Mai 2008, 07:28

Lou Reed interprète Berlin, son magistral et controversé album de 1973. À la fois sinistre et sublime, Berlin est la réalisation la plus complexe de Lou Reed et reste une remarquable réussite artistique.

Lou Reed's Berlin, le 28 juin 2008 en concert unique à la Salle Pleyel, Paris (70€ / 95€)
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Mer 14 Mai 2008, 12:25

Le mouton sauvage a écrit:

Lou Reed's Berlin, le 28 juin 2008 en concert unique à la Salle Pleyel, Paris (70€ / 95€)

Tu penses y aller ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Mer 14 Mai 2008, 12:58

Je ne crois pas mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque... mais peut-être qu'un GDS* arrivera à se glisser dans la salle...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Mar 03 Juin 2008, 20:25

Une autre pochette qui m'interpelle...

Est-elle Kitsch comme Street Hassle ?

Est-elle Pop-Art comme la banane d'Andy Warhol ?



Live 1969


ou les deux à la fois...

Moi j'aime bien ce genre de pochette qui sort de l'habituelle photo du groupe ou du chanteur...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Jeu 05 Juin 2008, 06:34

J'aime bien aussi ce type de pochette, ça change des pin-up en string...

Un bouquin, réédité en 2008, dont j'ai lu de bonnes critiques :

Lou Reed - Electric Dandy Bruno Blum ~ Edit° Presses De La Cité



Grande icône du rock, fondateur du Velvet Underground lancé par Andy Warhol, créateur de l'art rock, Lou Reed peut être considéré comme l'inspirateur du mouvement punk et d'une grande partie de la musique actuelle.

En 1972, son célèbre Walk on the Wild Side produit par David Bowie le fait connaître tardivement. De la beat generation à l'avant-garde sauvage, il est le premier musicien de rock à aborder des thèmes adultes et littéraires et 'net en scène un concentré des pires cauchemars de l'Amérique : rock'n'roll, homosexualité, drogues dures, sado-masochisme, prostitution, déchéance, provocation, subversion, violence et scandale de Heroin à Sweet Jane, puis de Berlin à Kicks et Meta, Machine Music. Maître du réalisme appliqué à la chanson, l'autodestructeur Rock'n'roll Animal décide de survivre à son mythe faustien et tente de renégocier son âme.

Il traverse une période de rédemption culminant avec l'album New York, puis c'est la transcendance après son mariage avec l'artiste Laurie Anderson et le succès de Perfect Day.

Premier livre consacré à Lou Reed en France, cette édition entièrement révisée et mise à jour rassemble anecdotes, historique et entretiens, citations de Reed et de ses proches.

Lou Reed-Electric Dandy analyse l'œuvre en détail, de So Blue (1958) à la mise en scène de Berlin (2007). Retraçant les étapes de ce parcours initiatique, cet ouvrage est une mine d'informations sur l'émergence de la culture rock dans le monde occidental.

----
Si tu le croises, tu me donneras ton sentiment ...
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Mer 03 Sep 2008, 20:36

C'est lors de la performance de Lou Reed à la St. Anne's Warehouse de Brooklyn, où l'Américain a, sur scène, intégralement repris son chef d'oeuvre Berlin, qu'Antony, sans ses Johnsons, a prêté sa voix d'ange.

Le documentaire signé Julian Schnabel et sobrement intitulé Lou Reed's Berlin, ainsi que sa bande son publiée par Matador nommée Berlin: Live at St. Ann’s Warehouse et à paraître en octobre documentent le concert et la belle rencontre.

Un extrait de cette bande-son, magnifique duo intitulé Caroline Says, Pt. II est d'ores et déjà écoutable à cette adresse.

Antony avec ou sans les johnsons, moi, perso, je suis fan !

Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Mar 07 Oct 2008, 17:11

Je continue la découverte du long répertoire de Lou Reed... :zik:
Et voilà que je tombe sur THE RAVEN - 2003...

Quinze jours que je l'écoute systématiquement, chaque jour. Vous pouvez donc en conclure que ce projet m'a emballé...

Projet, oui. Ce n'est pas un simple disque ! Il s'agit d'une longue pièce expérimentale et expérimentant tous les styles musicaux des plus diversifiée : rock, blues, jazz, cabaret of Broadway...
Avec comme point commun de cet enchaînement : Edgar Allan Poe

Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Mar 07 Oct 2008, 17:14

The Raven :

Accompagné par son groupe de scène, rejoint également par de prestigieux invités (sa compagne Laurie Anderson, l'acteur William Dafoe, le fidèle David Bowie, le saxophoniste de free jazz Ornette Coleman dont il n'avait eu jusque-là que l'occasion de rencontrer le trompettiste, Don Cherry), Lou Reed invente de nouvelles voies et reprend même "Perfect Day" et "The Bed", installant The Raven dans la continuité de Transformer et Berlin. Ce qui surprend aussi, ce sont ses incursions en terrain supersonique miné, qui ramèneront l'auditeur à l'époque du Velvet de White Light/White Heat et, surtout, de Metal Machine Music.

J'avais cru également lire quelque part (faut que je retrouve, je ne voudrais pas dire des bétises confused ) que l'excellentissime Steve Buscemi (de Fargo, Animal Factory, Ghost World) aurait prêté sa voix pour réciter un poème d'Egar Allan Poe...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Ven 10 Oct 2008, 11:47

Très beau duo pour Caroline ...

Vi j'ai retrouvé mes enceintes

Et puis A Walk On The Wild Side encore I love you
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Mer 15 Oct 2008, 09:03

Depuis les années Factory et le Velvet Underground, Lou Reed est l’auteur des textes parmi les plus littéraires de l’univers rock. Rassemblés en intégrale, ils paraissent enfin ici en édition bilingue sous le titre Traverser le feu (Seuil). A cette occasion, et pour célébrer aussi l’ouverture du 104, un magnifique nouveau lieu culturel à Paris, Lou Reed lira en public quelques unes de ses plus belles chansons - sans musique mais avec ce grain unique dans la voix.

Lundi 20 octobre à 20h30

Rencontre/Lecture au 104
104 rue d’Aubervilliers / 5 rue Curial, Paris 19e
M° Stalingrad, Crimée ou Riquet
Bus 54, 60
Vélib’ 48 rue Riquet


Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   Mer 15 Oct 2008, 12:25

Tu iras ?

L'autre jour j'ai vu des vidéos où ils disaient des textes, je ne sais plus trop comment j'y suis arrivée, je vais chercher.
Sa voix, comme celle de Léonard Cohen ... voix chaudes, vibrantes coeur!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lou Reed (The Velvet Underground, Metallica)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Controverse de Sion - chapitre 27 - Douglas Reed
» Solo de mon fils au piano - Metallica "Ride the Lightning".
» Lou Reed
» Jonathan Reed, imposteur demasqué depuis longtemps (Imposture)
» Un prêtre capucin chante du "Heavy Metal".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: MUSIQUE :: GDS* a sa Musique-
Sauter vers: