Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ecriture et homosexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Ecriture et homosexualité   Mar 01 Avr 2008, 10:50

Il ne s'agit pas dans ce fil de faire un ghetto, mais au contraire de répertorier les oeuvres et auteurs qui ont brisé le silence sur l'homosexualité.

Rares sont les oeuvres cinématographiques connues et aimées du grand public qui en parlent ouvertement, comme le récent "secret de brokeback Montain" ou "Maurice", tous deux sur GDS*. Y en a t-il d'autres ?

Les poètes sont plus connus par leurs noms que par leurs oeuvres. Citons parmi les modernes sur GDS* Cavafy et Jean Sénac.

Quant aux romanciers, on pense à Proust (Sodome et Gomorrhe, notamment), à Gide, à Violette Leduc (thérèse et Isabelle) présents sur GDS*, mais il y en a d'autres, comme Genêt ou cyril Collard...

A part une notoriété de scandale sont-ils vraiment lus ? leurs oeuvres affichent-elles clairement la couleur ou recourent-elles à des travestisssments divers, à des silences respectables ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mar 01 Avr 2008, 12:58

rotko a écrit:
Rares sont les oeuvres cinématographiques connues et aimées du grand public qui en parlent ouvertement, comme le récent "secret de brokeback Montain" ou "Maurice", tous deux sur GDS*. Y en a t-il d'autres ?
pour le cinéma (et le théâtre) je pense à Patrice Chéreau - d'ailleurs, j'aurais mis Cyril Collard plutôt ici (avec Les nuits fauves)

Citation :
Quant aux romanciers, on pense à Proust (Sodome et Gomorrhe, notamment), à Gide, à Violette Leduc (thérèse et Isabelle) présents sur GDS*, mais il y en a d'autres, comme Genêt ou cyril Collard...

A part une notoriété de scandale sont-ils vraiment lus ? leurs oeuvres affichent-elles clairement la couleur ou recourent-elles à des travestisssments divers, à des silences respectables ?

Gide n'est peut-être plus beaucoup lu, mais Proust et Genet ont gardé, chacun dans leur genre, une force intacte. Quant au travestissment, c'est vrai que chez Proust, on est plus dans l'implicite et la suggestion (sauf dans la figure du Baron de Charlus). En revanche, chez Genet (styliste hors pair qui s'exprime dans une langue très élégante, à l'opposé des milieux bruts qu'il dépeint), c'est tout à fait explicite, et cela dès son Journal du Voleur (et plus encore dans Miracle de la Rose ou Notre-Dame des Fleurs)

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
Bernique
pilier


Nombre de messages : 2029
Localisation : complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mar 01 Avr 2008, 14:18

On peut ajouter tous les romans de Stephen Mc Cauley et les hilarantes (et parfois graves) Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mar 01 Avr 2008, 15:05

Pour le cinéma, j'ai l'impression qu'il y en a plein, alors il y a les films grand public (Gazon maudit, Pédale douce, Les nuits fauves...) et puis en cinéma d'auteur aussi ...
Les films de Marcel Carné, Cocteau ...

Il faut que je retrouve les titres, j'en ai vu plusieurs dernièrement sur l'homosexualité pendant la 2ème guerre mondiale et d'autres ...

Un amour à taire, de Christian Faure
My Beautiful Landrette par Stephen Frears,
J'embrasse pas de Téchiné
L’Homme blessé Patrice Chéreau
Hina Maysara, Khaled Youssef

C'est un sujet récurrent depuis plusieurs années.


Dernière édition par Utopie le Mar 01 Avr 2008, 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mar 01 Avr 2008, 15:11

Utopie a écrit:
Hina Maysara, de Khaled Youssef

Surprised mais comment t'as fait Utopie, à ma connaissance c'est même pas sorti en France ?!

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mar 01 Avr 2008, 15:21

héhé pourrais-je dire mais non ... je l'attends col

Je ne citais pas tous ceux que j'ai vus mais les films sur l'homosexualité, certains vus d'autres non Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bernique
pilier


Nombre de messages : 2029
Localisation : complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mar 01 Avr 2008, 16:39

Sorti l'année dernière :
Les Chansons d'amour de Chrsitophe Honoré

Plus ancien :
La confusion des genres d'Ilan Duran Cohen


roman
Patricia Highsmith Caroll
Revenir en haut Aller en bas
traversine
pilier
avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mar 01 Avr 2008, 19:04

La littérature de jeunesse n'est pas en reste. Depuis quelques années, le thème de l'identité sexuelle et de l'homosexualité y est présent, parfois à peine murmuré, d'autres fois sujet central. En voici quelques uns, que j'ai déjà pu proposer à des élèves :

L'amour en chaussette (Gudule) une ado tombe amoureuse de son prof et découvre qu'il est homosexuel
Le cahier rouge (Claire Mazard) un étudiant, après avoir lu le journal intime de son frère décédé dans un accident de moto, découvre l'homosexualité de son cadet
Tabou (Frank Andriat) des ados s'interrogent sur le suicide d'un de leur copain, qui n'acceptait pas son homosexualité
Frères (Ted Van Lieshout) un ado de 15 ans découvre l'homosexualité de son frère, qui s'est suicidé quelques mois auparavant, en lisant son journal intime I love you
Je ne suis pas une fille à papa (Christian Honoré) une fillette de 7 ans vit avec deux mamans
etc etc

La liste n'est pas exhaustive, mais ça montre bien que les livres pour ados essaient de coller de plus en plus à la "vraie vie"...
Revenir en haut Aller en bas
Akemi
pilier
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 31
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mar 01 Avr 2008, 23:15

Il y a De Profundis d'Oscar Wilde, longue lettre qu'il a écrit a Alfred Douglas pour lequel il a été emprisonné, ruiné et qu'il a aimé.
Publié sous forme d'un petit livre on y trouve tous les sentiments de Wilde autant une lettre de reproches que d'amour, un bilan sur une relation qui l'a detruit et conduit en prison, enfin étonnant surtout dans les conditions qu'il l'a écrite.
Revenir en haut Aller en bas
http://kimi-pti-bout.skyrock.com/
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mer 02 Avr 2008, 12:34

Le Pianiste

film franco-polonais réalisé par Roman Polański, sorti en 2002. Il est adapté du roman autobiographique de Władysław Szpilman.
Revenir en haut Aller en bas
troglodyte
pilier
avatar

Nombre de messages : 1058
Age : 47
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mer 02 Avr 2008, 18:07

traversine a écrit:
[...]

L'amour en chaussette (Gudule) une ado tombe amoureuse de son prof et découvre qu'il est homosexuel. Elle lui offre une casquette en cuir noir et une fausse moustache et elle lui apprend à danser la tèquetenique.

Le cahier rouge (Claire Mazard) un étudiant, après avoir lu le journal intime de son frère décédé dans un accident de moto, découvre l'homosexualité de son cadet. Il revêt le blouson de cuir noir de son frère, se laisse pousser la moustache et participe à la guépraïde de son village.

Tabou (Frank Andriat) des ados s'interrogent sur le suicide d'un de leur copain, qui n'acceptait pas son homosexualité . Mais en fait à la fin ils découvrent qu'il avait sniffé trop de poppers.

Frères (Ted Van Lieshout) un ado de 15 ans découvre l'homosexualité de son frère, qui s'est suicidé quelques mois auparavant, en lisant son journal intime . Dans ce journal intime il trouve des détails scabreux qui ne figurent pas, bien sûr, dans le livre. I love you

Je ne suis pas une fille à papa (Christian Honoré) une fillette de 7 ans vit avec deux mamans. A 18 ans elle ne sait toujours pas ce qu'est un slip kangourou.

[...]
Revenir en haut Aller en bas
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Mer 02 Avr 2008, 20:54

Philippe Besson avec


En l'absence des hommes
Un garçon d'Italie

et Un homme accidentel
Revenir en haut Aller en bas
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 71
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Jeu 03 Avr 2008, 19:32

Je ne comprends pas pourquoi on fait tout un plat autour de la littérature homosexuelle ?

Comme disaient nos ancêtres "A chaque pot son couvercle"

L'amour est ce qu'il est, qu'il soit mono, bi, homo, les formes sont toujours les mêmes, sinon l'assouvissement.... evil
Revenir en haut Aller en bas
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 07:25

Peut-être, Fontelle, parce qu'il y a très peu de temps qu'on a le droit d'en parler. L'homosexualité était quand même un délit, il n'y a pas si longtemps. But the times they are changing, et vachement vite changing, à tel point que les gays et lesbiennes de plus de quarante ans, ceux qui, au temps des premiers émois de jeunesse lisaient en cachette des choses inavouables et dont les parents disaient, dans le meilleur des cas "il partage son appartement avec un[e] ami[e] très convenable", ont du mal à concevoir que le regard de la société (enfin, de la nôtre, en France, maintenant) ne soit plus aussi culpabilisant et anéantisseur que par le passé. On dirait que la littérature est en retard sur ce qu'en pense l'homme de la rue.
C'est terrifiant, les thèmes des romans pour ados dont parle Traversine. L'homosexualité y est présentée en relation avec la mort, le suicide, la dépression. Pauvres adolescents homosexuels, déjà que ce n'est pas drôle de passer de la grâce de l'enfance aux tempêtes de la puberté, que ça peut poser quelques petits problèmes d'être homosexuel (le premier étant qu'il y a statistiquement dix fois moins d'homosexuels que d'hétérosexuels), si en plus il faut qu'on leur conseille une littérature "faite pour eux" mortifère et démoralisante...

Il n'y a pas d'amour heureux, aragonne-t-on ci et là. D'amours zomos encore moins?

Au moins, le roman de Patricia Highsmith Carol évite cet écueil.

Dans les lectures possibles qui font réfléchir, "Le puits de solitude", de Radcliffe Hall , (pour les filles) ou le Journal de Renaud Camus(pour les gars). L'éventail est tellement grand, et les écrivains si différents qu'on ne peut guère (à mon avis) parler de littérature homosexuelle, à part pour le domaine érotique-pornographique, quoiqu'il y ait pourtant des librairies spécialisées. (donc, j'ai sûrement tort).
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 07:49

fontelle a écrit:
Je ne comprends pas pourquoi on fait tout un plat autour de la littérature homosexuelle ?

Parce que !
Les exclus ont doublement besoin de s'exprimer, la littérature entre autres moyens ...
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 07:54

Sphynx a écrit:
Peut-être, Fontelle, parce qu'il y a très peu de temps qu'on a le droit d'en parler. L'homosexualité était quand même un délit, il n'y a pas si longtemps.

Oui et si ce n'est pas un délit, franchement on ne peut pas dire que c'est accepté.

Citation :
L'éventail est tellement grand, et les écrivains si différents qu'on ne peut guère (à mon avis) parler de littérature homosexuelle, à part pour le domaine érotique-pornographique, quoiqu'il y ait pourtant des librairies spécialisées. (donc, j'ai sûrement tort).

C'est triste ces étiquettes, ces spécialisations etc, mais je pense que c'est la même réponse que j'ai faite à Fontelle et que tu fais au début de ton post. Un besoin de s'exprimer, d'être accepté, il y a bien des librairies féministes.
Revenir en haut Aller en bas
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 08:19

Utopie a écrit:

Oui et si ce n'est pas un délit, franchement on ne peut pas dire que c'est accepté.

Tu veux parler des gens en général, ou de la littérature ?

Je ne crois pas qu'il y ait de réticence à publier tel ou tel roman parce que l'auteur est homosexuel, parce qu'il fait état d'amours homosexuelles, etc. On a l'air d'être sorti de l'époque ou c'était plutôt le contraire.

C'est surprenant (enfin, je trouve surprenant)comme le regard, la façon de parler, ont changé dans les media, en peu de temps. Encore un petit effort, et on n'amalgamera plus homosexualité masculine et pédophilie. Le pacs, l'adoption par des couples homosexuels, tout ça... Quand on regarde les débats télévisés seulement dix ans en arrière, on se rend compte.

J'avoue que je n'ai jamais mis les pieds dans une librairie gay ou lesbienne, ni dans une librairie féministe, ni dans une librairie religieuse. Et puis quoi encore, pourquoi pas une librairie spécial Noirs ou Aryens? Je refuse de donner le moindre centime à des gens qui classent les livres de cette façon.
Il y a tellement, tellement d'autres composantes qui façonnent le monde intérieur d'un écrivain qu'une telle mise en cases me parait conne regrettable. Ce que peuvent avoir de commun les écrivains homosexuels, et ce qui peut, paradoxalement, être une chance pour eux en tant qu'écrivains, c'est d'avoir connu l'anormalité, le rejet, la différence.


Dernière édition par Sphynx le Ven 04 Avr 2008, 08:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 08:38

Je ne parlais que des gens col

La littérature se porte mieux ...
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 08:42

Sphynx a écrit:

J'avoue que je n'ai jamais mis les pieds dans une librairie gay ou lesbienne, ni dans une librairie féministe, ni dans une librairie religieuse. Et puis quoi encore, pourquoi pas une librairie spécial Noirs ou Aryens? Je refuse de donner le moindre centime à des gens qui classent les livres de cette façon.

Je comprends ton refus de classification mais je crois qu'au départ les minorités ont besoin de ça pour s'exprimer, c'est souvent parce que certains petits éditeurs, librairies ont osé, alors ils se sont spécialisés mais permettent un passage vers une diffusion plus grand public, il me semble ...
Revenir en haut Aller en bas
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 09:09

Oui, Utopie, tu as raison. Et rien n'est jamais acquis dans le domaine des libertés. Olympe de Gouges avait raison ( une des premières féministes, condamnée à l'échafaud), tous ceux qui ont pris des risques pour combattre les discriminations et les oppressions avaient raison. Celles et ceux qui ont ouvert les premières librairies où l'on pouvait trouver des ouvrages interdits d'affichage ont eu raison.

Mais maintenant ? à quoi ça rime, les librairies "paroles de femmes" ou "paroles d'homos"?
Autant les anthologies, les ouvrages à thème ont leur sens (l'homosexualité masculine ou féminine dans la poésie du ..ème siècle, par exemple), autant les livres dont le thème, le fil, le fond en seront le sujet principal voire exclusif peuvent gagner à être rassemblés dans une même "famille" pour faciliter la recherche ou l'acquisition, autant les lieux où l'on se rassemble sur les seuls critères de son sexe, autant les librairies consacrées m'apparaissent être des chapelles avec un gardien à l'entrée. L'autre (sexe) mérite-t-il donc autant de rejet?
Remarque, d'autre part, pour draguer.... et, après tout, c'est le printemps, et si les librairies peuvent faire éclore à l'ombre de leurs rayons de tendres amours, pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 14:07

Pour répondre à la question initiale de Rotko:

Joseph Hansen, auteur de polars, dont le détective (en fait, un agent d'assurances) Dave (ou Dan?)Bransetter est homosexuel.
Si vous ne connaissez pas, je vous conseille Pente douce, un roman noir noir noir. C'est mieux que très bien écrit, c'est un roman superbe qui transcende tous les genres.
Hansen n'a pas un ton militant, jamais, et l'essentiel de ses personnages ne se situe pas dans leur sexualité . Son enquêteur a des histoires d'amour, il y a des scènes empreintes d'un érotisme assez sombre et douloureux et d'autres probablement très bandantes pour un lectorat disposé en conséquence. Par ailleurs l'auteur a une dent contre les "folles" et les gaypride, et l'exprime avec un certain humour.
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 15:38

Je suis en train de regarder "la raison d'être" qui est passé à la télévision et que j'ai enregistré.
ormis un peu de longueurs, il retrace parfaitement l'angoisse et la peur des homosexuels atteints du Sida dans les années 1980. il attaque aussi les silences coupables et meurtriers des hôpitaux dans ces années- là en ce qui concerne les transfusions. D'ailleurs l'histoire est celle d'un homosexuel et d'un hétéro et le malade n'est pas celui que l'on pense . je ne l'ai pas fini car i lest en deux parties mais i l me semble qu'il retrace bien l'ambiance de ces années 1980
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 16:34

marie chevalier a écrit:

je ne l'ai pas fini car i lest en deux parties mais i l me semble qu'il retrace bien l'ambiance de ces années 1980
Tout à fait, j'ai mis un mot sur le film ici
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 17:50

Sphynx a écrit:
. L'homosexualité y est présentée en relation avec la mort, le suicide, la dépression. Pauvres adolescents homosexuels, déjà que ce n'est pas drôle de passer de la grâce de l'enfance aux tempêtes de la puberté, que ça peut poser quelques petits problèmes d'être homosexuel (le premier étant qu'il y a statistiquement dix fois moins d'homosexuels que d'hétérosexuels), si en plus il faut qu'on leur conseille une littérature "faite pour eux" mortifère et démoralisante...

Je partage l'avis de Sphynx : les comiques caricaturaux, les violences dans les nuits fauves de Cyril Collard servent plus des appétits malsains de lecteurs qu'une vue franche des relations concernées.

je n'ai pas vu le film les nuits fauves, mais j'avais trouvé le livre imbuvable : pour moi, du moins ce n'était pas mon genre. violences et brutalités réciproques à la faveur de la nuit...

Je crois me rappeler un film Soudain l'été dernier qui avait des images assez terribles.

Quant au protocole compassionnel d'hervé Guibert, comme il raconte une maladie et son évolution, il est dramatique. Passe encore pour le début, qui relate une experience personnelle à l'hopital, mais la fin m'a paru navrante d'une crédulité sans doute générée par une forme de désespoir.

Du coup, j'ai mis Guibert en pénitence, ce qui est sans doute injuste, vu ce que d'autres disent d elui.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 71
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   Ven 04 Avr 2008, 18:50

Bravo, Sphinx, pour ta lucidité!
!
J'adhère tout à fait à ta manière de voir.

Je déteste qu'on enferme la littérature et les livres dans un genre, quelqu'il soit, et SURTOUT qu'ON s'extasie sur un sujet à la mode.

Ce n'est pas parce qu'on écrit sur l'homosexualité, le droit des femmes, l'environnement ou ce que vous voulez , que le livre est bon.

Les livres sur le SIDA, bonjour, on a donné, ceux décrivant le chemin de croix des homo ou bi, aussi....

je n'appelle pas ces livres de la littérature, juste des témoignages..et encore!

Gide, Cocteau,Jouhandeau ont fait beaucoup plus pour la libération sexuelle, et de manière beaucoup plus fine que tous ceux que j'ai pu lire depuis.

Quant à dire que toute la population française comprend, je n'irais pas jusque la.Nous sommesdans un système gérontocratique.

Il est intéressant de relire ce qu'Aubin dit à propos de "Millenium"
en Suède, à propos de Mickaël Bl........et des moeurs sexuelles là bas....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecriture et homosexualité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecriture et homosexualité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» GT Ecriture 6ème
» ecriture egyptienne
» Ecriture hébraïque
» Ecriture commune d'un conte africain en 6e: besoin de votre aide
» PROJET d'ECRITURE SUR LA GUERRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: