Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Clint Eastwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mer 21 Mai 2008, 05:09

chez les Suisses, on encense, avec le Temps :

Citation :
Chef-d'œuvre bouleversant d'un cinéaste qui n'élève jamais la voix, L'Echange, et ses fantômes d'enfants morts, porte évidemment une lourde charge contre l'administration américaine en général et ses moyens, des asiles psychiatriques au Patriot Act, destinés à museler toute contestation
.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Jeu 05 Juin 2008, 04:37

Clint Eastwood va réaliser un film « Human Factor » qui évoque la fin de la période de l'apartheid en Afrique du Sud avec, en toile de fond, le rugby comme moyen d'unir un pays divisé.

En vedettes, Matt Damon et Morgan Freeman respectivement dans le rôle de François Pienaar, capitaine des Springboks, et de Nelson Mandela, l'ancien président sud-africain.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mer 11 Juin 2008, 04:48

Spike Lee, porte-voix de la communauté noire américaine grâce à des films comme "Do the right thing", "Malcolm X" ou encore un récent documentaire sur le cyclone Katrina à La Nouvelle-Orléans, a reproché à l'Clint Eastwood , de ne pas avoir fait figurer de soldats noirs dans les deux films sur la bataille d'Iwo Jima, "Mémoires de nos pères", et "Lettres d'Iwo Jima" .
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mer 12 Nov 2008, 05:38

l'Echange (avec Angelina Jolie, John Malkovich, Jeffrey Donovan ) s'inspire d'un fait divers.

En 1928, Walter Collins, un enfant de 9 ans, disparaît. Quelques semaines plus tard, la police de Los Angeles rend à sa mère, Christine, qui a élevé seule son fils, un enfant qui affirme être Walter.


Elle ne reconnaît pas ce petit garçon et engage un combat inégal avec le Los Angeles Police Department (LAPD).

Avis du Monde.

Citation :
Le fossé entre la sécurité des foyers et la déliquescence sociale est un gouffre dans lequel le film s'installe. Pour empêcher Christine Collins de se faire entendre et d'exposer l'incompétence de l'institution, la police utilise tout l'arsenal répressif et peut compter sur l'appui du corps médical.

La reconstitution historique est impeccable, les moyens de la mise en scène et du scénario, d'une limpidité parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Dim 23 Nov 2008, 17:03

Je suis bien déçu par le film de Clint Eastwood, l’Échange.

C’est un film costumé (ça se voit dans la photo ci-dessus), et à mes yeux maniéré, où on abuse des gros plans sur Angelina Jolie, bien maquillée avec son rouge à lèvres, et son petit chapeau.

Par contre John Malkovitch a de la présence et montre une belle autorité.

Le récit est celui d’une série B à l’américaine, avec toutes les scènes attendues :

le désarroi de la jolie femme, le séjour en hôpital psy à vous faire frémir, les plaidoiries au tribunal, (avec plusieurs tribunaux !) et un bon lot de scènes d’horreur : assassinats d’enfants à la hache, déterrement, serial killer, exécution par pendaison, et quand on croit l’affaire réglée, une ribambelle de rebondissements.

Ce n’est pas franchement et totalement mauvais, mais par rapport aux éloges des journaux, on est loin du compte.

Clint Eastwood a lui-même fait la musique ; elle sur-dramatise.

Pour le côté nostalgique on a droit aux trois premières notes de Que reste-t-il de nos amours de Charles Trenet
In « baisers volés », on les entend bien 20 fois.

Faire un spectacle factice à partir d’une histoire vraie, qui aurait demandé un air d’authenticité, c’est quand même dommage !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Lun 08 Déc 2008, 06:53

rotko a écrit:
Je suis bien déçu par le film de Clint Eastwood, l’Échange...

Par contre John Malkovitch a de la présence et montre une belle autorité.
c'est à mon sens, le seul bon acteur du film, peut-être avec le gamin employé à la "ferme". Angelina Jolie est jolie et ses lèvres pulpeuses à souhait (d'ailleurs, n'est-ce pas un anachronisme? evil ), mais ne réalise guère de performance d'actrice - elle était beaucoup plus convaincante dans le rôle de Marianne Pearl.

Citation :
Le récit est celui d’une série B à l’américaine, avec toutes les scènes attendues :
le désarroi de la jolie femme, le séjour en hôpital psy à vous faire frémir, les plaidoiries au tribunal, (avec plusieurs tribunaux !) et un bon lot de scènes d’horreur : assassinats d’enfants à la hache, déterrement, serial killer, exécution par pendaison, et quand on croit l’affaire réglée, une ribambelle de rebondissements.

Ce n’est pas franchement et totalement mauvais, mais par rapport aux éloges des journaux, on est loin du compte.
absolument d'accord, ce film est très décevant et assez loin de l'ambition habituelle des oeuvres de Clint Eastwood. La manière dont il filme
Spoiler:
 
est très limite (en même temps on sait que Clint n'est pas franchement un progressiste...)

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mar 09 Déc 2008, 05:36

A plusieurs reprises, j'ai vu avec Angelina jolie, toujours très maquillée (quand elle ne pleurait pas), un souvenir de ce tableau


clic !


Merci à Arc de m'avoir donné le nom du tableau :

Van Dongen et sa femme "coquelicot".


Dernière édition par rotko le Jeu 19 Mar 2009, 06:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mar 09 Déc 2008, 09:02

rotko a écrit:
Van Dongen et sa femme "coquelicot".

pour les yeux, peut-être, mais pour la bouche, on est loin du compte...

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Lun 22 Déc 2008, 22:48

Je vous trouve bien durs avec Angelina Jolie. Certes L'Echange n'est pas un chef d'oeuvre : le film est trop long (on perd le rythme), Angelina a tendance à surjouer et l'histoire du tueur en série est traitée de manière complètement irréaliste.
Néanmoins, il y a également certains aspects à relever. Angelina incarne parfaitement la femme indépendante, élégante et profondément attachée à son fils. Les rares scènes où elle doute d'elle-même sont superbes. Ensuite les policiers sont tous parfaitement crédibles dans leur rôle. Quant à la musique elle ne m'a pas du tout gênée, j'ai trouvé qu'elle s'intégrait plutôt bien au film (mais il est vrai que je n'ai pas particulièrement fait attention).

A vrai dire, dans ce film ce qui me gène le plus c'est cette histoire de tueur en série. Ca fait tellement "trop". D'autant plus qu'il y a les longues scènes des procès, la pendaison...
Difficile de croire qu'il s'agit d'une histoire vraie. Je pense que Clint Eastwood s'est un peu trop reposé là-dessus.

Quand au caractère costumé du film, il est tout de même à l'origine d'un des plus beaux plans.



Je l'admet avant même d'avoir vu le film, j'avais un très bon à priori.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Ven 20 Fév 2009, 08:05

Gran Torino



Synopsis : Walt Kowalski est un ancien de la guerre de Corée, un homme inflexible, amer et pétri de préjugés surannés. Après des années de travail à la chaîne, il vit replié sur lui-même, occupant ses journées à bricoler, traînasser et siroter des bières. Avant de mourir, sa femme exprima le voeu qu'il aille à confesse, mais Walt n'a rien à avouer, ni personne à qui parler. Hormis sa chienne Daisy, il ne fait confiance qu'à son M-1, toujours propre, toujours prêt à l'usage...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Ven 20 Fév 2009, 08:06

Clint Eastwood : vieux, grincheux, misogyne, ultraconservateur et raciste...
Voilà son autoportrait dans son dernier film Gran Torino.

Et comme à chaque fois, il me plait ce Clint, réalisateur,
qui arrive à retranscrire tant d'émotions.

Le vieux Clint, acteur, a aussi de la gueule et du répondant.

Un excellent cru, un excellent Clint.
La salle (moi compris) a bien rigolé des réparties de ce vieux schnock,
vétéran de la guerre de Corée qui hait tout ce qui n’est pas américain…

Alors quand une famille de « jaune chinetoque » s’installe en voisin à coté de chez lui et envahit sa pelouse… cela donne une franche partie de rigolade et d’émotions !
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mer 25 Fév 2009, 07:34

Serait-ce le dernier film de Clint Eastwood ? il déclare trouver demoins en moins de scenarios pour un personnage de son âge (au fait quel âge a-t-il donc ?).

Il explique son interêt pour Gran Torino :

Citation :
J'ai tout de suite aimé l'humour, le message d'humanité et le fait qu'on n'est jamais trop vieux pour apprendre la tolérance. Cela m'a donné envie de jouer cet étrange et touchant personnage de Walt Kowalski.

Citation :
C'était un véritable défi de prendre un personnage à ce stade-là de racisme, d'intolérance, pour mieux l'emmener vers quelque chose de nouveau, le respect, le partage, la transmission, la curiosité pour une autre culture que la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mer 25 Fév 2009, 11:32

Le mouton sauvage a écrit:
Clint Eastwood : vieux, grincheux, misogyne, ultraconservateur et raciste...
Voilà son autoportrait dans son dernier film Gran Torino.

Et comme à chaque fois, il me plait ce Clint, réalisateur,
qui arrive à retranscrire tant d'émotions.

Le vieux Clint, acteur, a aussi de la gueule et du répondant.

cheers On l'attend !!! Je ne crois pas qu'il soit ultraconservateur justement, il dénonce pas mal !
Il est à l'aube de ses 80 ans, né en 1930 !
Revenir en haut Aller en bas
Trillian
pilier
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 36
Localisation : on the tardis, enfin un jour j'espère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Ven 27 Fév 2009, 10:44

Je l'ai vu mercredi et j'ai adoré! très bon film et Eastwood est génial dans le rôle de ce vieux grincheux bien plus sympathique qu'il n'en a l'air, c'est aussi souvent très drôle même si ce n'est pas une comédie. la mise en scène, la lumière, la musique, tout y est subtil et empreint de sobriété comme souvent dans ces films. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Dim 08 Mar 2009, 21:06

Vu Gran Torino et passé un très bon moment, avant tout pour la peinture du personnage et de son évolution. Beaucoup de drôlerie et de tristesse mélangées, dialogues savoureux dans leur côté "politiquement incorrect" assumé pour servir un personnage finalement plus complexe qu'il n'y paraît au premier abord.
Clint metteur en scène tire le meilleur de Clint acteur en lui faisant jouer cet incroyable personnage tout en nerfs.
A noter aussi une satire féroce de la famille (concentré de médiocrité et de mesquinerie).
Concernant le dénouement final (attention, n'ouvrez le spoiler que si vous avez déjà vu le film ou n'avez pas l'intention de le voir):
Spoiler:
 
En tout cas, un très bon spectacle...

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mar 24 Mar 2009, 21:41

Surprised

(oui c'est la tête que je fais quand j'ai été bluffé à ce point par un film : après être passée par celle-ci lol! et celle-ci : Sad)



J'en sors et j'en suis encore toute retournée. Les films que j'avais pu voir de Clint Eastwood ne m'avaient pas enthousiasmé plus que ça que cela soit L'échange ou même le fameux Millon dollar baby.
Seulement là, non seulement j'ai été bluffée par la réalisation, le scénario... mais également par l'acteur qui a une présence incroyable.
Ce film explore un sujet et le fait à fond. Il dépeint avec tendresse et férocité un vieux homme grincheux et raciste, sa rencontre avec ses voisins et la relation qu'il tisse avec deux jeunes gens hmong. Au premier abord le huis clos du film semble en réduire le sujet mais de nombreux aspects sont très finement explorés. La position de walter vis à vis de sa famille, de son passé de marine, de son quartier dans lequel il est devenu un étranger et pour finir de la vieillesse, de la maladie et de la mort est extrêmement complexe. Et en toile de fond on retrouve l'Amérique profonde avec ses manières rudes, le melting pot plus ou moins accepté, l'omniprésence des armes et des gangs...

Quand à la voiture, la Gran Torino ! Je veux exactement la même. Razz

Je suis sincèrement désolée pour cette critique sur le vif qui ne rend absolument pas compte de la richesse du film.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mar 24 Mar 2009, 21:53

Moon a écrit:
Je suis sincèrement désolée pour cette critique sur le vif qui ne rend absolument pas compte de la richesse du film.
Moon, ta critique est peut-être sur le vif, mais elle est très bien.
En plus, si tu commences à t'excuser pour ça, va falloir qu'on s'excuse pour les 9/10e de nos messages! evil

Tout de même une petite réserve sur le film : le fait qu'il s'agisse de représentants des Hmong qui, si j'ai bien compris, combattirent aux côtés des Américains durant la guerre du Vietnam, n'affaiblit-il pas quelque peu le propos humaniste? Le véritable retournement n'eût-il pas été de pactiser avec les anciens ennemis? Bon, mais là je pinaille; vu son histoire et son environnement, le vieux Walter a déjà accompli un chemin considérable... Wink

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mar 24 Mar 2009, 21:59

Seb a écrit:

Moon, ta critique est peut-être sur le vif, mais elle est très bien.
En plus, si tu commences à t'excuser pour ça, va falloir qu'on s'excuse pour les 9/10e de nos messages! evil

Disons que c'est parfois rageant de ne pas pouvoir exprimer tout ce qu'on a ressenti.

Citation :
Tout de même une petite réserve sur le film : le fait qu'il s'agisse de représentants des Hmong qui, si j'ai bien compris, combattirent aux côtés des Américains durant la guerre du Vietnam, n'affaiblit-il pas quelque peu le propos humaniste ? Le véritable bouleversement n'aurait-il pas été de pactiser avec les anciens ennemis ? Bon, mais là je pinaille, vu d'où il vient, le vieux Walter a déjà accompli un chemin considérable... Wink

Je ne suis pas tout à fait d'accord. Bien sûr le symbole aurait été très fort seulement à mon avis ça aurait été un peu too much. Et puis n'oublions pas que Walter sympathise avec les générations suivantes, des personnes qui n'ont pas connu la guerre de Corée même si leur exil est liée à celle-ci. Je ne suis pas sûre que Walter fasse d'ailleurs une grande différence entre tous les peuples asiatiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
cafeine
pilier
avatar

Nombre de messages : 351
Age : 43
Localisation : sud ouest rose et ensoleillé
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mar 24 Mar 2009, 22:27

Tout à fait d'accord avec ton ressenti du film Moon, jusqu'à la dernière tête et il est pourtant très difficile de me voir faire celle-ci au cinéma.
Il m'a arraché des larmes...
Du haut de ses presque 80 printemps il a une présence et une fraîcheur à peine croyable.
Sans parler du petit coup de pied dans la fourmilière.
Très bon film Monsieur Eastwood, du coup dans la foulée j'ai revu Sur la route de Madison et chasseur blanc cœur noir, comme pour garder un peu de ce sentiment merveilleux que tu décris.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mer 25 Mar 2009, 06:03

Gran Torino

je vais devant votre enthousiasme, émettre quelques réserves.

le film est effectivement fait pour Clint Eastwood dont voit le visage buté du début à la fin, à peine s'il s'éclaircit devant la gentillesse de ses voisins. Ca arrive pourtant Smile

les bons sont vraiment bons, et les méchants, très méchants, il faudrait les supprimer.

Entre ces groupes, deux personnages connaissent une initiation : le vieux grincheux, xenophobe et raciste, deviendra humain, et le jeune timide va prendre de l'assurance et de la virilité.

On voit pointer le thème de la bien pensance avec ce curé dont on subit les sermons, les conseils, et l'éloge de Clint Eastwood.

L'Eglise, elle est au début et à la fin, on n'en sort pas puisque présente avec le thème de la Rédemption :
Spoiler:
 
.
S'il n'y avait pas la possibilité de la rédemption, ce serait la loi du talion et le triomphe des très mauvais qui ont la supériorité des armes et du nombre : la loi du gang.

L'intrigue ne surprendra pas : linéaire, elle est ponctuée par l'arrivée du gang, puis du Sauveur, ce qui crée la tension du film.

On pourrait établir un lexique des injures racistes et des grossièretés, et ce langage devient même un jeu entre le" polack" et le "macaroni", une sorte de code viril que chacun doit pratiquer.

La virilité est aussi bien représentée sous la forme du machisme indispensable à la survie de la société.

Le film et l'acteur, vous en avez montré les bons côtés, et c'est pourquoi je me réserve le rôle du spectateur un peu réticent Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mer 25 Mar 2009, 07:13

Citation :
les bons sont vraiment bons, et les méchants, très méchants, il faudrait les supprimer.

Certes les gangs sont les méchants de l'histoire mais ce n'est pas tout blanc tout noir comme tu le décris. Clint Eastwood n'a pas le profil du sauveur et non seulement il a commis des crimes atroces en Corée mais en plus il se comporte avec sa famille comme un vrai salaud même si celle-ci le lui rend bien.

Citation :
On voit pointer le thème de la bien pensance avec ce curé dont on subit les sermons, les conseils, et l'éloge de Clint Eastwood.

Oh oui c'est sûr que Walter est tellement agréable, délicieux, soumis envers l'Eglise.
Mais rotko si l'omniprésence de l'Eglise a beau en agacer certains elle n'en reste pas moins une réalité aux Etats-unis et particulièrement dans les petites villes. Et puis on peut noter que le Curé change au cours du film.

Citation :
L'intrigue ne surprendra pas : linéaire, elle est ponctuée par l'arrivée du gang, puis du Sauveur, ce qui crée la tension du film.

Je suis d'accord avec toi sur ce point mais malgré la linéarité de l'intrigue j'ai réussi à être surprise plus d'une fois.

Citation :
On pourrait établir un lexique des injures racistes et des grossièretés, et ce langage devient même un jeu entre le" polack" et le "macaroni", une sorte de code viril que chacun doit pratiquer.

Encore une fois je suis d'accord seulement : les personnages nous font rire et le fait qu'il s'agisse d'un jeu entre certains des protagonistes atténue la dureté des propos. Mais effectivement cet aspect est un peu trop forcé dans le film.

Citation :
La virilité est aussi bien représentée sous la forme du machisme indispensable à la survie de la société.

Oh que c'est faux ! Les jeunes femmes hmong sont présentées comme celles qui s'adaptent le mieux (elles vont à la fac tandis que les hommes vont en prison), elles ont du répondant et les jeunes arrivent à faire fondre le vieux Walter. La performance de Sue m'en a bouché un coin.


Pour finir je ne nie pas que ce film véhicule une idéologie américaine traditionnelle mais elle n'est pas aussi caricaturale que tu le dis.


Dernière édition par Moon le Mer 25 Mar 2009, 07:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mer 25 Mar 2009, 07:30

Bien joué, Moon cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mer 25 Mar 2009, 20:11

Tout le plaisir était pour moi rotko. chapeau

Le ciné près de chez moi passait Mystic river dans la soirée, j'en ai donc profité.



Citation :
Jimmy Markum, Dave Boyle et Sean Devine ont grandi ensemble dans les rues de Boston. Rien ne semblait devoir altérer le cours de leur amitié jusqu'au jour où Dave se fit enlever par un inconnu sous les yeux de ses amis. Leur complicité juvénile ne résista pas à un tel événement et leurs chemins se séparèrent inéluctablement.
Jimmy sombra pendant quelque temps dans la délinquance, Sean s'engagea dans la police, Dave se replia sur lui-même, se contenta de petits boulots et vécut durant plusieurs années avec sa mère avant d'épouser Celeste.
Une nouvelle tragédie rapproche soudain les trois hommes : Katie, la fille de Jimmy, est retrouvée morte au fond d'un fossé. Le père endeuillé ne rêve plus que d'une chose : se venger. Et Sean, affecté à l'enquête, croit connaître le coupable.

Un beau film où la douleur d'un père, campé par Sean Penn, est remarquablement bien rendue.
Clint Eastwood semble obnubilé par les tragédies familiales : l'enlèvement d'un enfant, la mort d'un autre, la douleur des parents (ou plutôt de celui qui reste). J'ai relevé de nombreux points communs avec L'échange mais je n'y ai pas retrouvé les mêmes défauts. Les personnages sont tous extrêmement justes et sans excès. Ils sont d'ailleurs étrangement calmes, c'est presque irréaliste. Mais encore une fois, Clint Eastwood nous livre un film d'une grande violence où l'âme humaine est dépeinte sans concession. C'est d'autant plus dur pour le spectateur qu'il n'y a pas de personnages lumineux dans ce film si l'on excepte la jeune Katie, rapidement retrouvée morte. Difficile de s'attacher à un personnage, c'est peut-être ce qui manque au film ou ce qui en fait sa force.

Je suis mitigée, d'un côté j'ai trouvé le film d'une remarquable justesse et d'un autre côté, je n'arrive pas à mettre le doigt sur ce qui m'a gêné.

Ah encore une chose, Mystic river est bien entendu remarquablement bien filmé même si je n'ai pas compris l'intérêt de certains plans. Par contre, la musique ce n'est pas vraiment ça. A vrai dire, elle pratiquement absente du film.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Mer 25 Mar 2009, 20:54

Je suis d'accord... Celui qui dégage son personnage de la mélancolie ambiante, c'est Sean Penn... Tim Robbins a l'air englué par l'atmosphère du film. Mystic River d'après Dennis Lehane, dont Martin Scorsese vient d'adapter Shutter Island. A voir...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Dim 19 Avr 2009, 05:46

un retour sur la carrière de clint eastwood avec cet article

aspects d'un mythe vivant, depuis le cowboy détaché - mais rapide à la détente, 1960 jusqu'au vieil homme qui critique son pays.2009.

ce que j'ai préféré lettres d'iwo jima 2006. Ce que j'ai moins apprécié : quelques films de l'inspecteur Harry que je n'ai pas vus jusqu'au bout.
Le cow boy, evidemment commençait bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clint Eastwood   

Revenir en haut Aller en bas
 
Clint Eastwood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» un livre d'Henry Vignaud et un film de clint Eastwood
» Le Bohemian Club c'est quoi? que dirige t'il???
» Ce matin je suis allée voir Hereafter (au-delà) de Clint Eastwood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: