Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Indridason Arnaldur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Dorian
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Indridason Arnaldur   Lun 21 Aoû 2006, 18:49

Dédale disait dans sa grande sagesse :

Citation :
Je me suis permise d'ouvrir un fil spécifique à cet auteur. J'ai bien vu qu'on parlait de lui sur le fil "polars du nord" mais je trouve que ce n'est pas rendre justice à tous ces écrivains que de ne parler d'eux qu'en fonction de leur provenance. Et puis, Marc Lévi a son fil bien a lui, n'est-il pas? Alors Indridason mérite bien le sien. Non mais !


J'ai lu La Cité des jarres et La Femme en vert à la suite. Quelle maîtrise du récit ! D'autres traductions suivront, j'espère. L'auteur (tout comme Henning Mankell) brosse un bien triste tableau de son pays glacé et pluvieux.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mar 28 Aoû 2007, 15:33

Cécile a écrit:
je me suis rendue à l'avis de Maïa , et ceux qui suivent pour lire "La femme en vert" de Indridason et pale [/color]
oui, c'est très bien écrit, très bien vu, mais l'histoire est bouleversante, ce livre m'a beaucoup éprouvée (le centre de l'histoire repose sur "la violence conjugale", euphémisme ici et sûrement pour ceux qui en souffrent)

La femme en vert m’en fait voir de toutes les couleurs !

Certes comme Cécile, la peinture des violences conjugales me reste en travers du gosier, et il y a aussi l’histoire d’Erlendur et de sa fille qui n’est pas réjouissante.

Comment se fait-il que ces histoires se greffent sur l’énigme principale, la découverte d’un squelette et ses essais d’identification ?

Pour mettre à jour le squelette, l’archéologue de service sur ce site classé, prend son temps, et notre Arnaldur meuble, rappelant de temps en temps une des interrogations !

p.170
Citation :
« Vous savez s’ils [les ossements] appartiennent à un homme ou à une femme ?
- Non pas encore, répondit Sigurdur Oli . »

On remet le couvert, page 203 car on n’avance guère !

Citation :
« Vous pourriez peut-être me dire une chose. Il s’agit d’un homme ? D’une femme?
- La patience est la reine des ver… »

Donc, en attendant, l’auteur nous balade, par exemple à la recherche d’une mèche de cheveux de femme pour pratiquer un test ADN.

Mais ce test ADN, il suffirait de le faire sur les restes macabres car on y voit des lambeaux de chair et de vêtements !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mar 28 Aoû 2007, 18:17

rotko a écrit:
Donc, en attendant, l’auteur nous balade, par exemple à la recherche d’une mèche de cheveux de femme pour pratiquer un test ADN.

Je n'ai pas vraiment eu le sentiment que l'auteur me baladait, l'impatience n'est-elle pas le lot lorsqu'on lit un polar (c'est mon cas). En même temps, n'est-ce pas aussi le rôle de l'écrivain et un jeu qui s'instaure entre l'auteur et le lecteur ?
Voudrais-tu que l'auteur aille directement au but, l'enquête et donc le dénouement ?

J'aime bien ces histoires croisées et j'ai trouvé "La femme en vert" bien ficelé. Pour l'enquête par elle-même, j'étais plutôt en haleine, c'est vrai, quelques impatiences de ma part qui m'ont fait lire ce livre très vite, mais les autres histoires et personnages m'ont aussi passionnée.

Peut-on lire un polar lentement serait une autre question, personnellement je ne peux pas, mon côté boulimique est à son maximum et je rentre dans un polar comme en religion, impossible de voir, d'entendre, de faire autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mer 29 Aoû 2007, 04:48

Le postulat de base, l'identification du cadavre et tout particulièrement la détermination de son sexe prend à mon sens trop de temps, jusqu'à l'invraisemblance comme je le montre.

Par ailleurs les histoires annexes ne sont pas délimitées, et on passe de l'une à l'autre sans aucun signe : j'ai cru dans un premier temps que la femme qui recevait les coups était celle qui organisait la fête d'anniversaire !

Les pbs de couple de sigurdur Oli m'ont paru un hors d'oeuvre inutile.

Bref ! sans jeter le bébé avec l'eau du bain, j'attendais un roman plus rigoureux Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mer 29 Aoû 2007, 10:45

rotko a écrit:
Le postulat de base, l'identification du cadavre et tout particulièrement la détermination de son sexe prend à mon sens trop de temps, jusqu'à l'invraisemblance comme je le montre.

Je ne me souviens pas bien si au début ils savent si le cadavre est "récent" ou si il peut s'agir d'un "ancien" qui fait partie des fouilles.

Je me suis demandée aussi mais peut-être que l'on ne peut vraiment rien toucher sur un site archéologique ? col
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mer 29 Aoû 2007, 11:17

L'important est que tu aies pris du plaisir à lire le récit. sunny

En fait, l'archeologue n'est là, selon moi, que pour permettre à l'auteur de développer ses propres récits. Si bien qu'il fait passer en second lieu tous les indices qui viendraient du cadavre lui-même.

Ce n'est pas du tout la méthode de Sherlock Holmes !

L'éxamen de la victime est sacrifié au désir de raconter de l'auteur.

C'est ce qui m'irrite un peu, car j'aimerais, en bon chien, qu'on me parle de l'os !!
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Lun 05 Nov 2007, 22:19

L'homme du lac de Arnaldur Indridason

A paraître janvier 2008 bounce

Editions Métailié

Revenir en haut Aller en bas
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mar 06 Nov 2007, 20:37

Chouette

tchin!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Dim 17 Fév 2008, 07:26

l'homme du lac

Citation :
En juin 2000, un tremblement de terre provoque un changement du niveau des eaux du lac de Kleifarvatn et découvre un squelette lesté par un émetteur radio portant des inscriptions en caractères cyrilliques à demi effacées
.

Citation :
une magnifique histoire d'amour victime de la cruauté de l'Histoire, sans jamais sombrer dans le pathos. L'écriture, tout en retenue, rend la tragédie d'autant plus poignante.

Metailié dixit.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
katie
Animation
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 58
Localisation : .... dans mes montagnes ....
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mar 01 Avr 2008, 12:11

Citation :
Arnaldur Indridason reçoit le prix du Polar européen du “Point”
“L’homme du lac” du romancier islandais Arnaldur Indridason a été couronné à Lyon pendant le festival Quais du polar.

Le 6e prix du Polar européen du Point a été décerné à Arnaldur Indridason pour son roman L'homme du lac, paru chez Anne-Marie Métailié (“Métailié noir”). Il a été remis le 27 mars par Christophe Ono-dit-Biot, rédacteur en chef culture du magazine, lors de l'inauguration du 4e festival Quais du polar de Lyon.

Le lauréat a été choisi parmi soixante auteurs venus de vingt-cinq pays, par un jury composé de journalistes du Point et d'auteurs présidé par Charles Diaz, contrôleur général de la Police nationale à l'IGPN.

Cinq autres romans figuraient dans la dernière sélection : Tokyo année zéro de David Peace (Rivages, “Rivages/Thriller”), Verre froid de Piergiorgio di Cara (A.-M. Métailié, “Métailié noir”), Torche humaine de Marc Billingham (Le Masque), La ferme du crime d'Andrea Maria Schenkel (Actes Sud, “Actes noirs”), Tuer n'est pas jouer de Sylvie Granotier (Albin Michel).
Source : Livre Hebdo 28 mars 2008
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mar 01 Avr 2008, 13:56

katie a écrit:
un jury composé de journalistes du Point et d'auteurs présidé par Charles Diaz, contrôleur général de la Police nationale à l'IGPN.

affraid ça fait froid dans le dos, non ? j'espère que tous les auteurs invités avaient leurs papiers

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
Dédale
pilier
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: INDRIDASON Arnaldur   Dim 20 Avr 2008, 17:18

Je me suis permise d'ouvrir un fil spécifique à cet auteur. J'ai bien vu qu'on parlait de lui sur le fil "polars du nord" mais je trouve que ce n'est pas rendre justice à tous ces écrivains que de ne parler d'eux qu'en fonction de leur provenance. Et puis, Marc Lévi a son fil bien a lui, n'est-il pas? Alors Indridason mérite bien le sien. Non mais ! Wink

Arnaldur Indridason est un auteur de romans noirs né en 1961 à Reykjavik, capitale de l'Islande, un pays où l'eau sent le souffre et où les gens mangent de la baleine. Ces originalités mises à part, les islandais sont des humains comme les autres (un peu moins frileux que la moyenne, certes), c'est-à-dire qu'ils se tuent, se volent, se violent comme dans n'importe quel pays.

A ce jour, quatre de ses romans ont été traduit en français : La Cité des Jarres, La Femme en vert, La Voix et L'Homme du lac (certainement un clin d'œil à la fée Viviane siffle ) son dernier né.

J'ai terminé cette semaine La Voix. Dans un hôtel de Reykjavik, le Père Noël a été assassiné dans une position des plus humiliantes. Un faux père noël, hein, ne confondez pas avec le vrai qui lui vit en Laponie. Ici, il s'agit du portier de l'hôtel, un homme transparent dont personne ne semble savoir grand chose. L'inspecteur Erlendur (héros récurent des romans d'Indridason) découvre qu'avant de tomber dans l'oubli, cet homme a été un enfant star, un chanteur prodige à la voix d'or.

C'est avec bonheur que je me suis replongée dans les enquêtes d'Erlendur. Il y a toujours quelques lourdeurs dans la tournure des phrases (sûrement dues à la traduction) qui, personnellement, me gène un peu mais les personnages gagnent en relief et l'intrigue est bien fichue. Alors ne boudons pas notre plaisir et vivement le prochain !
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Ven 08 Aoû 2008, 10:29

J'ai lu La femme en vert et l'ai trouvé très prenant, ce qui a gêné certains m'a paru au contraire passionnant, toutes ces histoires parallèles pour moi ne retardent pas l'intrigue, ils contribuent à la charger de sens.

rotko a écrit:
Donc, en attendant, l’auteur nous balade, par exemple à la recherche d’une mèche de cheveux de femme pour pratiquer un test ADN.

Mais ce test ADN, il suffirait de le faire sur les restes macabres car on y voit des lambeaux de chair et de vêtements !
Je peux me tromper mais en fait le test sur le cadavre, il l'a déjà, mais il cherche une mèche de cheveux qui aurait été conservée par le fiancé d'une des victimes supposées pour la comparer à celle du cadavre...

Pour moi, c'était vraiment une bonne lecture.
Je pense en lire d'autres du même auteur... Quelqu'un a-t-il lu L'homme du lac ?

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
Bernique
pilier


Nombre de messages : 2029
Localisation : complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Ven 08 Aoû 2008, 12:53

J'avais moi aussi aimé La femme en vert.

En laissant passer un peu de temps pour ne pas trop me lasser du genre, j'ai lu La voix. Autre univers (un hôtel de luxe), un enfant prodige, un Père Noël assassiné ...
L'enquête devient secondaire ; l'intérêt vient des errements d'Erlendur, perdu dans un monde qui ne semble pas fait pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Lun 11 Aoû 2008, 08:41

Citation :
Je peux me tromper mais en fait le test sur le cadavre, il l'a déjà, mais il cherche (1) une mèche de cheveux qui aurait été conservée par le fiancé d'une des victimes supposées pour la comparer à celle du cadavre...

Pour moi, c'était vraiment (2) une bonne lecture

(2) une bonne lecture : Tant mieux, c'est d'ailleurs le sentiment général.

Où j'ai buté et un peu renaclé, c'est qu'il y a, à mon avis, une sorte de contrat implicite entre le lecteur et l'auteur :

si l'auteur confie au lecteur les errements de l'enquête, voire les états d'âme de l'enquêteur, il est tenu de lui fournir les résultats des laboratoires, à moins d'inventer une grève des laborantins, ou autre chose Razz

OR ici, pour les ossements,(1) il ne s'agit pas de la mèche de cheveux, on reste dans le noir absolu.

Alors que, contredisez-moi si je dis une bêtise, n'importe quel habitué des dissections, dira "à vue de nez" s'il s'agit d'un os d'homme ou de femme.

A plus forte raison en l'analysant !

je regrette donc qu'on soit encore dans l'incertitude aux pages que j'indique p.170 et 203, où l'interlocuteur s'impatiente, comme moi Razz

Citation :
Vous pourriez peut-être me dire une chose. Il s’agit d’un homme ? D’une femme ?


combien de pages fait le livre ? 296 !

Que l'histoire par ailleurs vous ait intéressé, ne me gène pas, au contraire !

je tiens à mon os ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Dim 12 Oct 2008, 20:25

L'homme du lac



Je ne l'ai pas encore terminé mais je peux dès à présent affirmer que la présence d'histoires parallèles ne me gène en rien. Au contraire, cela contribue à donner de l'épaisseur aux personnages. De même que certains petites invraisemblances passent très bien.
En tout cas l'intrigue de l'homme du lac est très prenante. La double enquête d'Erlendur ainsi que l'histoire de Tomas qui date des années cinquante sont absolument passionnantes. J'attend avec impatience la révélation finale.
Je ne prononce pas trop mais à moins d'une grosse déception, sans doute un des meilleurs policiers que j'ai eu l'occasion de lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Lun 13 Oct 2008, 06:41

Moon a écrit:
certaines petites invraisemblances passent très bien.

je te trouve bien indulgente. Razz

Je n'ai pas lu le livre, je le précise, mais si on considère que le roman policier est une enquête, avec un déroulement logique, il doit être cohérent et ne pas avoir d'impossibilités logiques ou d'invraisemblances.

Sur les caractères et les mobiles, j'admets volontiers qu'on n'explique pas tout ; je trouve même qu'il est bon de laisser une part de non expliqué dans les attitudes humaines, si complexes et déroutantes, mais tant que cela ne heurte pas le deroulement matériel de l'enquête.

Sinon on s'expose à des erreurs judiciaires !

Ce qui est insupportable dans la réalité, faut-il en prendre le risque dans la fiction ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Lun 13 Oct 2008, 19:46

Il s'agit plutôt de longueurs dans l'enquête ou au contraire de rapprochements un peu faciles. Mais cela reste minime. L'auteur perçoit sans aucun doute la réflexion de ses personnages de manière différente. Je n'ai pas repéré d'erreurs de logique.


Dernière édition par Moon le Mar 14 Oct 2008, 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mar 14 Oct 2008, 05:34

C'est vrai que dans la vie on a aussi des coincidences et des rapprochements inattendus.

La part de hasard existe. Même sherlock Holmes lui doit de beaux succès.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mar 14 Oct 2008, 06:30

Je suis en train de finir La cité des jarres et je suis de plus en plus épaté par cet auteur.
C'est vrai que ces histoires avancent plus par à-coups que d'une manière fluide, mais je trouve qu'il a un vrai talent pour peindre des personnages et pour se pencher sur les tortuosités de l'âme humaine.

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
joce22
pilier
avatar

Nombre de messages : 667
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Mar 14 Oct 2008, 07:32

Après avoir lu La Voix, La Femme en vert, La Cité des jarres et L'Homme du lac, je confirme ce qui a été dit plus haut : Indridason est un auteur intéressant. Sa vision d'une l'Islande en proie à son passé et bien éloignée des stéréotypes collant aux pays du Nord me séduit. J'aime cette écriture un peu nonchalante, et s'il existe des incohérences dans les enquêtes, je ne les ai pas vues.
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.aufeminin.com/blog/see_54416_1/Chios
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Ven 17 Oct 2008, 11:25

Pas de révélation extravagante à la fin de l'homme du lac et l'intrigue est vraiment bien menée.
L'histoire de Tomas et Ilona est absolument bouleversante.
Je sens que je ne vais pas tarder à lire d'autres livres de cet auteur. Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
missparker
pilier
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 35
Localisation : Tournai, Belgique
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Ven 17 Oct 2008, 14:11

J'ai trouvé d'occasion "La voix" mais j'hésite à le commencer car apparemment ce serait la troisième enquête du héros, après "La cité des Jarres" et "La femme en vert" (j'ai toujours bien aimé lire les choses dans l'ordre chronologique des événements, même quand parfois l'ordre d'écriture est différent).
Qu'en pensez-vous? Peut-il se lire de façon tout à fait indépendante?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Ven 17 Oct 2008, 15:21

missparker confiait :

Citation :
j'ai toujours bien aimé lire les choses dans l'ordre chronologique des événements

Je suis sans doute de mauvais conseil, car mes habitudes ne correspondent pas du tout aux tiennes !

Je penserais que ces livres sont indépendants avec d'autant plus de facilité que je n'en connais qu'un !

Attendons une réponse plus sérieuse ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   Sam 18 Oct 2008, 06:03

j'en suis à trois Arnaldur, et je pense que l'ordre de lecture n'a guère d'importance.
d'ailleurs, le personnage principal, le commissaire Erlendur, ne semble pas donner prise au temps en vieillissant (ou rajeunissant) d'un livre à l'autre...

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Indridason Arnaldur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Indridason Arnaldur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: