Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sidney lumet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Sidney lumet   Jeu 15 Mai 2008, 06:22

Le verdict

1982. Le film ressort en juillet 2008

Franck Galvin, avocat devenu alcoolique a tout d'un tocard Son vieil ami et ancien partenaire, Mickey Morrissey, lui apporte une affaire cousue main : à la suite d'une erreur d'anesthésie, Deborah Ann Kaye, entrée à l'hôpital Sainte-Catherine, propriété de l'évêché, est devenue un "légume".
sa soeur et son beau-frère, veulent la réparation d'une injustice et une indemnisation

5 oscars en 1983

Bien que le film ait vieilli au niveau des décors intérieurs et extérieurs, l'histoire fascine ; elle repose sur 2 suspens : psychologiquement l'avocat tiendra-t-il le choc ? aura-t-il le temps de mener son enquête ?

Ses adversaires sont très forts, et ses alliés se dérobent parfois.
Vient ensuite la séquence du procès, avec péripéties, retournements...

On aurait envie de secouer le tocard quand il faiblit, c'est dire si le film vous remue/ Mais la salle s'est bien tenue (rire)

bon spectacle, témoignage d'un genre un peu dépassé mais qui tient en haleine.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Jeu 15 Mai 2008, 06:25



clic !



diaporama.

il y a aussi Charlotte Rampling dont le rôle n'est pas très clair dans l'histoire Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Serpico   Mer 06 Aoû 2008, 16:31

SERPICO 1973

réalisé par Sidney Lumet, avec Al Pacino.


Citation :
Policier intègre, Serpico lutte contre la corruption généralisée au sein de la police new-yorkaise. Détesté de tous, collègues comme supérieurs, il ne pourra compter que sur lui-même pour mener à bien sa croisade pour la justice


clic !


j'y vais ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Jeu 07 Aoû 2008, 06:00

Le film est excellent avec ce personnage de "justicier" qui détonne dans le milieu policier, comme le montrent ses tenues loufoques à faire rire le spectateur.

En revanche son honnêté dans un milieu corrompu lui réserve sans doute (on le sait dès le début du film) un destin tragique.

Tout commence tel un bon film noir, avec sirènes de police, et grosses voitures américaines arrivant à toute allure : on est dans le bain !

Sydney Lumet a bien monté son scénario, plus centré sur les milieux de la police que sur les bandes d'arnaqueurs et de malfrats dont elle tolère, voire soutient les lucratifs agissements : chacun y trouve son compte. Il y a aussi des scènes d'action qui annoncent le Scorcèse des infiltrés, de même que des décors urbains. New York, Boston, même rues, mêmes immeubles à surprises.

La fin du film laisserait entendre que la croisade de Serpico est inspirée d'une aventure réelle.

Comme d'habitude, les lieux frappent par une étonnante présence : les habitats modestes comme ceux des parvenus, les beaux bureaux de la police, section gradés, et les commissariats bas de gamme.

Quant à Serpico, pitoyable, ridicule, et attachant dans son entêtement déraisonnable, Al Pacino l'incarne parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Cécile
pilier
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Jeu 07 Aoû 2008, 08:22

petit salut à tous les grains ... de sel, quoique la saison pencherait pour le sable, et tous ses grains accrochés aux serviettes de plage, aux tongs, aux sacs, comme si la plage ça allait bien 5 minutes, restons aux sels, plus propices à nos sens!

... Serpico, donc, après le film il y eut une série tv américaine, très noire, avec un Serpico triste et solitaire, confronté à la violence humaine chaque nuit, ça se passait beaucoup la nuit intensifiant une atmosphère très sombre prémice peut être d'un no-futur à venir (!); ça vous dit quelque chose?
évidemment, je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ... meme
Revenir en haut Aller en bas
http://lechemindeparla.over-blog.com
troglodyte
pilier
avatar

Nombre de messages : 1058
Age : 47
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Jeu 07 Aoû 2008, 09:04

rotko a écrit:
[...]
Tout commence tel un bon film noir, avec sirènes de police, et grosses voitures américaines arrivant à toute allure : on est dans le bain !
[...]
Si j'ai bonne mémoire, le tout début du film est dans le noir complet et l'on entend sirènes et essuie-glaces, et c'est génial !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Jeu 07 Aoû 2008, 09:21

Tu as bonne mémoire, Troglo, et un tel début ne peut que bien disposer à l'égard du film.

je ne connais pas la série télévisée et je me demande quel rapport elle entretient avec le film, que j'ai "vu de mes yeux, vu !"
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Prince d'Aquitaine
Animation
avatar

Nombre de messages : 2948
Age : 28
Localisation : Maromme, Seine-Maritime
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: "12 hommes en colère", Lumet   Mar 21 Juil 2009, 09:30

J'ai vu ce film hier soir, et j'ai été scotché par l'intelligence du contenu.

Nommé trois fois aux Oscars, ce film réalisé par Sidney Lumet en 1957 réunit notamment Henry Fonda et Lee J. Cobb.



Synopsis (Allociné)

Citation :
Un jeune homme d'origine modeste est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. Le jury composé de douze hommes se retire pour délibérer et procède immédiatement à un vote : onze votent coupable, or la décision doit être prise à l'unanimité. Le juré qui a voté non-coupable, sommé de se justifier, explique qu'il a un doute et que la vie d'un homme mérite quelques heures de discussion. Il s'emploie alors à les convaincre un par un.

Ce film met en lumière l'obligation de se séparer de sa subjectivité lorsqu'il s'agit de juger un homme. Il ne faut s'en tenir qu'aux faits, et surtout bien examiner ceux-ci, essayer de trouver une faille, ne serait-ce que pour montrer leur faillibilité, et donc la possibilité d'un fait inexact. Car la vie d'un homme mérite un débat, le personnage de Fonda va tout mettre en œuvre pour montrer aux autres jurés que les apparences sont trompeuses. Et même si l'accusé est coupable, ce n'est pas à partir de faits fallacieux, tronqués que l'on peut le condamner. Ce film démonte les préjugés, notamment sociaux, pour démontrer tout ce que des a priori peuvent créer et ce à quoi ils peuvent mener : la mort d'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mer 22 Juil 2009, 05:02

Sidney Lumet a realisé de bons films, celui-là en temoigne, assez proche du théâtre à ce qu'il m'a semblé. Il s'agit bien sûr d'une fiction à l'americaine, car le fonctionnement des cours d'assises en France n'y trouve pas son compte.

Présidé par un magistrat, le jury prend connaissance des faits, mais, à ce qu'on m'a raconté, les délibérations ne se font pas sur un pied d'égalité ; on parle même de décisions dirigées.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Prince d'Aquitaine
Animation
avatar

Nombre de messages : 2948
Age : 28
Localisation : Maromme, Seine-Maritime
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Dim 04 Oct 2009, 09:05

J'ai vu Serpico hier soir, et j'ai beaucoup aimé. Je n'ai pas grand-chose à ajouter au post précédent de rotko. Un très bon film, avec un Al Pacino quasiment méconnaissable.

_________________
"Aujourd'hui, la réalité est absurde, aussi horrible, aussi impénétrable que nos rêves. Et face à elle, nous sommes sans défense, comme dans nos cauchemars...". Ingmar Bergman
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Dim 10 Avr 2011, 06:14

Sydney Lumet ne tournera plus



un après-midi de chien.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Lun 11 Avr 2011, 05:50

voir la notice de sydney Lumet sur le Parisien.

Vous y trouverez trois videos dont celle de douze hommes en colère et de Serpico. Ce dernier film me tenterait bien, je ne l'ai pas vu, mais on en entend beaucoup parler.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: lumet   Lun 23 Sep 2013, 20:42

Je viens de le revoir et je retrouve encore des scènes oubliées,
exemple la torpeur, la pluie et ce ventilateur qui viennent rafraichir l'atmospère tendue, puis cette fin , le dernier qui déchire une photo  se ralie aux autres reconnaissant ses agissements avec son propre fils.
par quelques détails les moindres petits détails,  des jurés peuvent décider  par une évidence probante qu' un coupable peut etre innocent,des secondes entre une action, des marques de lunettes au nez, très subtil! la présomption d'innocence est toujours prise en compte, avant un jugement.

je me pose la question: fallait-il à l'époque pour etre un homme: pourvoir se battre et donner un coup dans la gueule de son adversaire?

les temps ont-il vraiment changés, actuellement la légitime défense est remise en question.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 04:44

DOUZE HOMMES EN COLèRE

avec Henry FONDA / l'architecte, Lee John COBB / le patron capitaliste, E.G. MARSHALL / le juré pointilleux, Ed BEGLEY JR. / le vieux raciste, Jack WARDEN / le fan de base-ball
Martin BALSAM / le meneur des débats ...

New York, à l'issue des séances d'un procès, un jury de 12 citoyens est réuni pour décider du sort d'un jeune homme de 18 ans, accusé du meurtre de son père. Comme il risque la peine capitale, la loi américaine exige l'unanimité du jury pour que cette sentence soit prononcée

Un film excellent, je craignais qu'il ait mal vieilli. Oui, un huis clos étouffant, vu l'orage ambiant, les altercations individuelles, les votes successifs, ce qui donne du rythme à cette pièce de théâtre filmée. Les interprètes sont bien typés, physiquement reconnaissables, notamment Fonda avec des airs de Badinter !

Le film ouvre une large palette de réflexion : la composition populaire du jury, le mépris social qui fait des coupables tout désignés, les préjugés personnels, la pression du groupe, les témoignages sujets à caution, les faux souvenirs, l'enquête bâclée, la défense par un avocat nommé d'office, etc.

je crois qu'en France un magistrat professionnel anime et dirige les débats, ce qui n'est pas vraiment le cas dans ce film...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 07:12

je crois qu'en France un magistrat professionnel anime et dirige les débats, ce qui n'est pas vraiment le cas dans ce film... a écrit:
Rotko
avec les magistrats que nous avons depuis quelques temps, est-ce vraiment une garantie ?!
Et puis, un magistrat a aussi un vécu, des convictions, il peut "orienter" tout en animant et dirigeants les débats... pour moi, ce n'est pas un +
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 08:42

le magistrat professionnel, selon mes sources, dirige les débats, voilà pourquoi j'avais mis en italiques.

Je connais quelqu'un qui avait été pressenti pour être juré d'assises, et devant son desistement à cause de son travail, il avait perçu, m'a-t-il dit, un soulagement. Son niveau d'instruction impressionnait, et il ne se serait pas laissé "diriger".

Dans le jury populaire du film, certains n'avaient pas la carrure (l'amateur de base ball par exemple)
D'autres ont physiquement des traits, ou des caractéristiques professionnelles ou attitudes, ou "profils", qui amènent l'avocat de la défense à les récuser , sans avoir d'explication à donner. C'est aussi une manoeuvre pour installer une autorité, un rapport de forces entre le procureur et la défense.

Condamner, c'est vite fait, solution expéditive.

Ce qui ne veut pas dire que les sanctions soient à éviter ! mais il faut respecter le droit, et non, comme disait Soussou, brandir à tout va la prison ou le pistolet du far-west comme dans l'affaire du bijoutier. Lui-même regrettait, paraît-il, la mort de son voleur, et la récupération politique dont son geste malheureux a été l'objet.

Dans ce film, comme dans l'autodéfense, la peine de mort est en jeu !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 09:24

Sidney Lumet filme leurs visages soudain assaillis par le doute et rend presque audible le déclic qui les fait passer, l'un après l'autre, dans le camp de la présomption d'innocence.

Henri Fonda sait si bien atteindre les consciences et remettre en question le procès, connaissant le dossier, il sonde chacun pour qu'il puisse par le doute voter en âme et conscience.
La chaise électrique est toujours d'application comme peine de mort aux Etats Unis,
suffit d'abaisser la manette!

Sidney Lumet pose cette question quasiment insoluble : est-il possible de rendre une décision véritablement juste, c’est-à-dire totalement extérieure à des considérations personnelles ? C’est tout le sens de ces apartés entre les jurés, qui, lorsque les débats s’éternisent ou semblent bloqués, lient connaissance, parlent de leur vie, de leur parcours ou de leur éducation..


Ces Blancs vont statuer sur le sort d’un homme de couleur, détail également important, mais des classes sociales et des origines différentes.

l'image  forte, image d'opposition,où chacun se tient debout dos tourné à celui qui n'a toujours pas voté non coupable.

Ce film est un bel hommage à la justice!
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 10:13

Ce film est un bel hommage à la justice! a écrit:
Soussou
quand elle existe, et là, c'est un film. Dans la réalité, c'est autre chose .....
Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 10:47

c'est autre chose..Ysandre,oui, la justice, institution politique, assure l'ordre social. Le seul maintien de l'ordre,elle est finalement l'auxiliaire de la justice morale !
Un rêve appelé à devenir réalité : la justice morale n'est pas de ce monde. Que la justice politique lui permette de s'y incarner !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 10:55

Sidney Lumet, montre bien comme dit Soussou, le cheminement du doute dans les esprits, et les certitudes affirmées de certains comme Ed BEGLEY JR. / le vieux raciste, dénuées d'arguments, mais violentes et haineuses, font se détourner de lui les plus réfléchis. Cette attitude de distance face aux plus virulents m'a paru bien rendue par les positions des personages, plus que par leurs paroles. On verra ensuite quelle blessure intérieures porte Ed begley qui a donné à son fils une education "virile et violente" dont il est ensuite la victime.

A remarquer que ce personnage excessif dit avoir figuré souvent dans les jurys d'assises.

Henri Fonda, architecte, représente une couche sociale plus "intellectuelle" que les autres jurés.

les magistrats actuels sont les mêmes que ceux d'hier, mais c'est vrai qu'ils ont été montrés du doigt plus souvent qu'à leur tour par un pouvoir qui voulait leur ôter l'appréciation des peines.

Dans le même temps, on voit des justiciables multiplier les procédures (appels > cour de cassation) pour entraver le parcours de la justice, on a vu aussi des dessaisissements de dossiers arbitraires...

C'est en quoi j'avais bien apprécié les livres très clairs d' Eva Joly sur l'exercice de son métier.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 11:03

ces jurés se quittent ensuite dans l'anonymat total, ne connaissant que leur prénom, des hommes parmi d'autres simples citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 13:11

je ne crois plus guère en la justice de la magistrature, celle-ci s'est trop politisée (il est vrai que cela a toujours été le cas, mais cela se voit davantage, maintenant).
Ce film est "marqué" par la pensée américaine de l'époque, enfin... il m'avait semblé quand je l'ai vu scratch 
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 14:24

les orientations politiques sont toutes représentées dans lamagistrature. c'est une erreur de croire les procureurs laxistes. J'ai frequenté les tribunaux correctionnels, les réquisitoires sont durs et les peines sévères, allant parfois au-delà des demandes de la partie civile.

Il faut aller aux audiences des tribunaux, l'entrée est libre, sauf rares huis clos, et la société y défile dans ses habits de tous les jours, des haillons demisère, de bêtise et de mechanceté aussi.

Dans le film l'effet de pression du groupe apparaît nettement : il faut un sacré courage pour s'opposer à un groupe, et garder suffisamment de calme pour avancer des arguments qui tiennent lla route.

Pas facile à faire sans charger autrui, et obtenir l'effet inverse.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 14:44

Je vois dans  actualité que souvent le secret de l'instruction est violé par exemple en Belgique, des journalistes agissent de la sorte.
et empêchent le travail d'aboutir à "l'élément informatif pour le public et une série d'éléments, comme l'intérêt de l'enquête, la protection des victimes, le relatif respect de la présomption d'innocence, la protection de la vie privée, etc.

En Belgique un journaliste ne peut pas être poursuivi pénalement pour avoir violé le secret de l'instruction, contrairement à ce qui existe en France.
Toutes les raisons sont bonnes pour servir les intérêts, dans la hiérarchie magistrale et politique, mais aussi la soif médiatque.

alors je me pose la question: un juge d'instruction peut-il encore tenir un rôle, pour révéler une vérité et une justice sans qu'elle soit

tronquée?
Eva Joly était un exemple pour dénoncer et lutter contre cette corruption.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Sidney lumet   Mar 24 Sep 2013, 17:23

Citation :
Il faut aller aux audiences des tribunaux,
Rotko
je ne peux pas ! j'y suis allée une fois avec un copain journaliste, c'est terrible ces gens qui ont fait de grosses bêtises et qui se rendent compte qu'ils vont aller en prison !
bon ! il y avait des récidivistes qui l'avaient bien cherché, mais c'est très démoralisant quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sidney lumet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sidney lumet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» MBTI 5 meilleurs réalisateurs de tout les temps
» Jésus à Bonnie (Sidney) 1er septembre 2013 : Bientôt le voile sera levé
» Apparition de la Vierge Marie en Australie?
» Message de Jésus à Bonnie (Sidney), daté du 14 août 2013 La dernière moisson sera bientôt récoltée
» Message de Jésus à Bonnie (Sidney), 22 Septembre 2013 : Perturbation cosmique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: