Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eluard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lîlâ
pilier
avatar

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Sam 19 Sep 2009, 04:56

Du beau travail, en effet.

Décidément, je suis de plus en plus attirée par la mise en musique des poèmes...
Revenir en haut Aller en bas
http://arcadia.over-blog.net/
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Dim 11 Oct 2009, 09:27

Fausses guenons et fausses araignées
Fausses taupes et fausses truies
Et parfois l'ombre d'une biche
Sauvagement bêtes et malheureuses
Timidement femmes illuminées

Ensevelies secouant leur linceul
Femmes de craie femmes de suie
Brûlées le jour d'un feu nocturne
Glacées la nuit par un monstre visible
Leur propre image éternellement seule

Chantant la mort sur les airs de la vie
La terre leur est familière
Terre sans graines sans racines
Sans la lumière agile du dehors
Sans les clefs d'or de l'espace interdit.


(in Le monde est nul)
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Mar 27 Oct 2009, 22:44

L'absence


Je te parle à travers les villes
Je te parle à travers les plaines
Ma bouche est sur ton oreiller
Les deux faces des murs font face
A à ma voix qui te reconnaît
Je te parle d'éternité O villes souvenirs de villes
Villes drapées dans nos désirs
Villes précoces et tardives
Villes fortes villes intimes
Dépouillées de tous leurs maçons
De leur penseurs de leurs fantômes

Campagne règle d'émeraude
Vive vivante survivante
Le blé du ciel sur notre terre
Nourrit ma voix je rêve et pleure
Je ris et rêve entre les flammes
Entre les grappes du soleil Et sur mon corps ton corps étend
La nappe de son miroir clair.

(Derniers poèmes d'amour, 1963)
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Dim 08 Nov 2009, 09:48




Max Ernst

Dans un coin l'inceste agile
Tourne autour de la virginité d'une petite robe.
Dans un coin le ciel délivré
Aux épines de l'orage laisse des boules blanches.

Dans un coin plus clair de tous les yeux
On attend les poissons d'angoisse
Dans un coin la voiture de verdure de l'été
Immobile glorieuse et pour toujours.

À la lueur de la jeunesse
Des lampes allumées très tard
La première montre ses seins que tuent des insectes rouges.


(Répétitions, in Capitale de la douleur)


Toile "Gala", de Salvador Dali ... enigme : pourquoi cette toile ... Smile ?
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Mar 10 Nov 2009, 09:15

Sonnant les cloches du hasard


Sonnant les cloches du hasard à toute volée
Ils jouèrent à jeter les cartes par la fenêtre
Les désirs du gagnant prirent corps d'horizon
Dans le sillage des délivrances.

Il brûla les racines les sommets disparurent
Il brisa les barrières du soleil des étangs
Dans les plaines nocturnes le feu chercha l'aurore
Il commença tous les voyages par la fin

Et sur toutes les routes
Et la terre devint a se perdre nouvelles

(L'Amour la Poésie)
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Mer 11 Nov 2009, 11:10

Le grand jour

À Gala

Viens, monte. Bientôt les plumes les plus légères, scaphandrier de l'air, te tiendront par le cou.
La terre ne porte que le nécessaire et tes oiseaux de telle espèce, sourire. Aux lieux de ta tristesse, comme une ombre derrière l'amour, le paysa­ge couvre tout.
Tiens vite, cours. Si ton corps va plus vite que tes pensées, mais rien, entends-tu? rien, ne peut te dépasser.

(Les Nécessites de la Vie et les conséquences des rêves, précédés d'exemples)
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Mer 11 Nov 2009, 21:56




Salvador Dali


C'est en tirant sur la corde des villes en fanant
Les provinces que le délié des sexes
Accroît les sentiments rugueux du père
En quête d'une végétation nouvelle
Dont les nuits boule de neige
Interdisent à l'adresse de montrer le bout mobile de son nez

C'est en lissant les graines imperceptibles des désirs
Que l'aiguille s'arrête complaisamment
Sur la dernière minute de l'araignée et du pavot
Sur la céramique de l'iris et du point de suspension
Que l'aiguille se noue sur la fausse audace
De l'arrêt dans les gares et du doigt de la pudeur.

C'est en pavant les rues de nids d'oiseaux
Que le piano des mêlées de géants
Fait passer au profit de la famine
Les chants interminables des changements de grandeur
De deux êtres qui se quittent

C'est en acceptant de se servir des outils de la rouille
En constatant nonchalamment la bonne foi du métal
Que les mains s'ouvrent aux délices des bouquets
Et autres petits diables des villégiatures
Au fond des poches rayées de rouge.

C'est en s'accrochant à un rideau de mouches
Que là pêcheuse malingre se défend des marins
Elle ne s'intéresse pas à la mer bête et ronde comme une pomme
Le bois qui manque la forêt qui n'est pas là
La rencontre qui n'a pas lieu et pour boire
La verdure dans les verres et la bouche qui n'est faite
Que pour pleurer une arme le seul terme de comparaison
Avec la table avec le verre avec les larmes
Et l'ombre forge le squelette du cristal de roche.

C'est pour ne pas laisser ces yeux les nôtre vides entre nous
Qu'elle tend ses bras nus
La fille sans bijoux la fille à la peau nue
Il faudrait bien par ci par là des rochers des vagues
Des femmes pour nous distraire pour nous habiller
Ou des cerises d'émeraudes dans le lait de la rosée.

Tant d'aubes brèves dans les mains
Tant de gestes maniaques pour dissiper l'insomnie
Sous la rebondissante nuit du linge
Face à l'escalier dont chaque marche est le plateau d'une balance
Face aux oiseaux dressés contre les torrents
L'étoile lourde du beau temps s'ouvre les veines.


(La Vie immédiate)

Toile "Roger délivrant Angélique ou saint Georges et la demoiselle, de Salvador Dali
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Jeu 12 Nov 2009, 14:20

A peine défigurée


Adieu tristesse
Bonjour tristesse
Tu es inscrite dans les lignes du plafond
Tu es inscrite dans les yeux que j’aime

Tu n’es pas tout à fait la misère
Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent
Par un sourire

Bonjour tristesse
Amour des corps aimables
Puissance de l’amour
Dont l’amabilité surgit
Comme un monstre sans corps
Tête désappointée
Tristesse beau visage.


(La vie immédiate)

Poème qui a inspiré le titre du premier roman de Françoise Sagan, "Bonjour tristesse"
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Mer 18 Nov 2009, 18:19

L'aventure est pendue au cou de son rival


L'aventure est pendue au cou de son rival
L'amour dont le regard se retrouve ou s'égare
Sur les places des yeux désertes ou peuplées.

Toutes les aventures de la face humaine,
Cris sans échos, signes de mort, temps hors mémoire,
Tant de beaux visages, si beaux
Que les larmes les cachent
Tant d'yeux aussi sûrs de leur nuit
Que des amants mourant ensemble,
Tant de baisers sous roche et tant d'eau sans nuages,
Apparitions surgies d'absences éternelles,
Tout était digne d'être aimé,

Les trésors sont des murs et leur ombre est aveugle
Et l'amour est au monde pour l'oubli du monde.


(Défense de savoir)
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Jeu 19 Nov 2009, 22:59

Le miroir d'un moment


Il dissipe le jour,
Il montre aux hommes les images déliées de l'apparence,
Il enlève aux hommes la possibilité de se distraire,
Il est dur comme la pierre,
La pierre informe,
La pierre du mouvement et de la vue,
Et son éclat est tel que toutes les armures, tous les masques en sont faussés
Ce que la main a pris dédaigne même de prendre la forme de la main,
Ce qui a été compris n'existe plus,
L'oiseau s'est confondu avec le vent,
Le ciel avec sa vérité,
L'homme avec sa réalité.


(Capitale de la Douleur)
Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Eluard   Mer 12 Mai 2010, 16:00



Je te l'ai dit pour les nuages
Je te l'ai dit pour l'arbre de la mer
Pour chaque vague pour les oiseaux dans les feuilles
Pour les cailloux du bruit
Pour les mains familières
Pour l'oeil qui devient visage ou paysage
Et le sommeil lui rend le ciel de sa couleur
Pour toute la nuit bue
Pour la grille des routes
Pour la fenêtre ouverte pour un front découvert
Je te l'ai dit pour tes pensées pour tes paroles
Toute caresse toute confiance se survivent.


(L'Amour de la Poésie (1928))
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 74
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Eluard   Mer 12 Mai 2010, 21:35

Très joli poème, Soussou merci
Décidément, j'aime beaucoup Eluard : quelle fluidité dans l'écriture, quelle délicatesse dans la pensée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Sam 15 Mai 2010, 15:47

Oui tous ces poèmes sont très beaux
merci de nous les faire connaître ou re.connaître merci
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Eluard   Mar 08 Nov 2011, 03:28

Paris a froid Paris a faim
Paris ne mange plus de marrons dans la rue
Paris a mis de vieux vêtements de vieille
Paris dort tout debout sans air dans le métro
Plus de malheur encore est imposé aux pauvres
Et la sagesse et la folie
De Paris malheureux
C'est l'air pur c'est le feu
C'est la beauté c'est la bonté
De ses travailleurs affamés
Ne crie pas au secours Paris
Tu es vivant d'une vie sans égale
Et derrière la nudité
De ta pâleur de ta maigreur
Tout ce qui est humain se révèle en tes yeux
Paris ma belle ville
Fine comme une aiguille forte comme un épée
Ingénue et savante
Tu ne supportes pas l'injustice
Pour toi c'est le seul désordre
Tu vas te libérer Paris
Paris tremblant comme une étoile
Notre espoir survivant
Tu vas te libérer de la fatigue et la boue
Frères ayons du courage
Nous qui ne sommes pas casqués
Ni bottés ni gantés ni bien élevés
Un rayon s'allume en nos veines
Notre lumière nous revient
Les meilleurs d'entre nous sont morts pour nous
Et voici que leur sang retrouve notre coeur
Et c'est de nouveau le matin un matin de Paris
La pointe de la délivrance
L'espace du printemps naissant
La force idiote a le dessous
Ces esclaves nos ennemis
S'ils ont compris
S'ils sont capables de comprendre
Vont se lever.

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Mar 08 Nov 2011, 07:49

magnifique merci de nous l'avoir fait lire ou relire merci
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Eluard   Mar 08 Nov 2011, 11:53

merci beaucoup merci ça a un bon air actuel avec nos indignés expulsés !
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Mar 08 Nov 2011, 11:58

Natalia a écrit:
merci beaucoup merci ça a un bon air actuel avec nos indignés expulsés !

ah oui Natalia on ne pouvait pas mieux trouver ! merci
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Layla Monroc
pilier
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 23
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Eluard   Dim 15 Jan 2012, 15:21

J'ai Capital de la Douleur. Le titre me faisait vraiment envie, mais J'aime pas. L'absence de rimes, les associations d'idées étranges et une musicalité qui franchement laisse à désirer... J'étais très déçue.
Revenir en haut Aller en bas
http://layla-monroc.blogspot.com
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Dim 15 Jan 2012, 15:49

Layla Monroc a écrit:
J'ai Capital de la Douleur. Le titre me faisait vraiment envie, mais J'aime pas. L'absence de rimes, les associations d'idées étranges et une musicalité qui franchement laisse à désirer... J'étais très déçue.

Je ne l'aime pas trop non plus mais je le mets pour les grains qui aiment:


Capitale de la douleur

La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.

Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs

Parfums éclos d'une couvée d'aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l'innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et ton sang coule dans leurs regards.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Layla Monroc
pilier
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 23
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Eluard   Dim 15 Jan 2012, 15:58

Le saviez vous : il était pro Stalinien et a même écrit des poèmes sur lui !
Revenir en haut Aller en bas
http://layla-monroc.blogspot.com
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Eluard   Dim 15 Jan 2012, 16:12

Je ne le savais pas mais ça ne me dérange pas et ça ne change pas mon jugement sur ses poèmes qui, à part un ou deux me plaisent énormément. Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Layla Monroc
pilier
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 23
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Eluard   Dim 15 Jan 2012, 16:28

J'avais trouvé ça très drôle.
Revenir en haut Aller en bas
http://layla-monroc.blogspot.com
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 74
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Eluard   Dim 15 Jan 2012, 18:05

Layla Monroc a écrit:
Le saviez vous : il était pro Stalinien et a même écrit des poèmes sur lui !
Se rappeler qu'Eluard a milité dès 1933 contre le fascisme et a été résistant. C'est lui l'auteur de Liberté, entre autres. C'est lui aussi qui a réuni les poèmes de la superbe anthologie, L'Honneur des poètes, publiée et diffusée clandestinement pendant l'occupation allemande
Capitale de la douleur n'est peut-être pas une oeuvre d'un abord facile car Eluard a énormément travaillé le langage et ses poèmes sont souvent extrêmement subtils, mais elle vaut la peine qu'on s'y attarde...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Layla Monroc
pilier
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 23
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Eluard   Dim 15 Jan 2012, 18:17

J'imagine. C'est joli, je ne dirais pas le contraire. Mais le surrealisme en général j'ai vraiment du mal.
Revenir en haut Aller en bas
http://layla-monroc.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eluard   Lun 20 Aoû 2012, 14:48

Fascinante, cette Gala, qui a été la femme de plusieurs hommes, et une grande muse que l'on retrouve au coeur de la Capitale de la douleur.

Son rôle d'inspiratrice est évoqué dans plusieurs poèmes.

La courbe de tes yeux

La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.

Spoiler:
 

Celle de toujours, toute

Si je vous dis : « j’ai tout abandonné »
C’est qu’elle n’est pas celle de mon corps,
Je ne m’en suis jamais vanté,
Ce n’est pas vrai
Et la brume de fond où je me meus
Ne sait jamais si j’ai passé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eluard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eluard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Agrégation : des pistes d'étude pour Eluard ?
» Jean-François Copé cite le poème "Liberté" de Paul Eluard, "écrit en 1942".
» Corrigé de l'étude du poème Liberté (P.Eluard)
» Courage d'Eluard
» Interne LM: c'est quoi, au juste, de Paul Eluard ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Poésie ininterrompue-
Sauter vers: