Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Leila Marouane, (Algérie/France)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Mer 11 Déc 2013, 13:35

1/2 La jeune fille et  la  mère
collection pocket

Prix Jean-Claude Izzo 2006.
 
mais aussi prix de l'association des écrivains de langue française.
 
je viens de l'ouvrir, et plus sensible que Darabesque à l'histoire de la fille qu'aux déboires et espoirs/résolutions de la mère, je deviens un lecteur coupé en deux !
 
d'un côté je compatis aux mésaventures et frayeurs de l'adolescente (12 ans), et de l'autre je m'amuse de l'art de conter, de la verve comique de la narratrice.
 
On se doute bien que cet humour n'était pas vécu dans ces moments-là, il masque ce qui était vécu, désagréablement, sur le vif.
 
j'y reviendrai. Pourvu que la suite soit de la même eau.
 
Citation :
PRIONS !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Jeu 12 Déc 2013, 10:30




La jeune fille et la mère chez Pocket.

2/2

Tout aussi intéressante, mais d’un ton plus grave, la suite plaira au lecteur.

Ce qui aurait mérité un éclat de rire - ou devait être ignoré, prend dans le contexte social et familial, une importance démesurée, voire devient un cauchemar au quotidien.

Il ne s’agit pas seulement de la famille de Leila, mais de la condition de la femme en Algérie !

Le règne des ragots qui compromettent les réputations, les examens « médicaux » qui traumatisent et réfrènent à long terme la sensualité et la sexualité ; triste bilan des « protecteurs de la femme » !

Le récit prend une tournure générale, avec l’apparition des marieuses, et de marchandages sordides qui font obstacle à la légitime aspiration au bonheur.

Dans le cas de l’auteur, les événements sont dramatiques : chantage à la répudiation de l’épouse et au renvoi de la « fautive », délation à l’intérieur même de la famille, mauvais traitements, dégâts psychologiques intenses, allant jusqu’à la folie.

La trame du « roman » lie les sorts de la jeune fille et de la mère, et on ne peut y rester insensible.

C’est pourquoi on conseillera cette lecture.

On apprécie que Leila Marouane connaisse la notoriété. Grâce elle , les cartes sont mises sur la table, chacun voit les séquelles et les enjeux.

Il a donc, outre le plaisir littéraire qu’il procure, une valeur d’avertissement et devient un objectif de lutte.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Jeu 12 Déc 2013, 10:37

je suis tout à fait d'accord avec toi, Leila n'est pas innocente dans ses écrits il y a toujours une part de militantisme pour la libération de la femme.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Jeu 12 Déc 2013, 11:16

Merci, Rotko, pour ton analyse précise  respect J'ai très envie de lire ce livre que je n'ai fait que parcourir trop vite.
Dara, tu as raison, Leïla est une militante sincère et attachante. Elle devait me laisser son email en partant mais le dernier jour du Festival de Cabestany, nous nous sommes manquées  col
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Jeu 12 Déc 2013, 11:49

j'ai une adresse Nicyrle je te la donne en MP je ne sais pas si elle est toujours d'actualité. mais de toute façon on a un autre moyen de la contacter si tu n'y arrives pas   
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 63
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Jeu 12 Déc 2013, 11:58

J'ai été choquée par ce livre que j'ai pris un peu trop au pied de la lettre.
Je ne pense pas que le père de Leila ait été comme le personnage du livre.

J'ai ressenti cet été, au travers de ses paroles, une profonde affection envers ce père qu'elle venait de perdre. A la conférence de Cabestany, elle a encore fait l'éloge de son père militant autant que de sa mère.
Il n'en reste pas moins que même si ce n'est pas Leila qui l'a vécue c'est la situation d'un grand nombre femme qui est décrite.
 
J'ai beaucoup apprécié la "Vie sexuelle d'un Islamiste à Paris"
Roman un peu surréaliste qui se passe presque plus dans la tête du héros que dans sa vraie vie.
On y rencontre toute une brochettes de gens au caractère assez caricaturé.
La Mamma ! Quelle drôle pas rigolote !
 
Nic je crois que Leïla viendra au festival de Collioure l'an prochain.
Quant à l'adresse si celles de Dara ne fonctionnent pas, tu peux toujours demander à Robert T.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Jeu 12 Déc 2013, 12:38

Merci, Suzanne  merci 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Ven 13 Déc 2013, 07:07

Citation :
Je ne pense pas que le père de Leila ait été comme le personnage du livre.
 
Tu as raison Suzanne de ne pas voir dans le père un cas personnel. Il obeit à la norme générale : peu d'intérêt pour  la naissance d'une fille, voire pire, il ne la regarde pas pêndant six mois. Seuls ses garçons nourrissent ses attentes, ils s'y conforment en choeur : "nous serons medecins, ingénieurs à la nasa" etc  
 
De son côté la mère  voudrait un avenir brillant pour sa fille, en compensation de ses espoirs perdus.
 
Le clivage de sexe est devenu un pilier du système, bien intégré par les garçons et les soeurs cadettes, chargées des nourrissons.
 
Pour éviter le scandale social et familial, le père utilise ses relations pour voir l'"étendue des dégats", voire y remédier. Il le fait très discrètement, en catimini.
 
La mère est flouée depuis le début : ses activités de militante ne lui assurent aucun statut dans la famille, on  parle que de la chambre du père, elle est répudiable à volonté. Pas étonnant que dans ces conditions sociales et avec la succession des maternités, elle sombre dans la démence, perde  tout repère personnel au profit de la mentalité dominante, et aux dépens de sa fille et d'une affection réelle.
 
Je ne sais pas trop quoi penser de l'attente des "visiteuses" annoncées : on met du temps à savoir que ce sont des "marieuses". Le père a continué ses intrigues discrètes, pour caser sans délai une fille embarrassante.
 
j'ai acheté d'occasion le châtiment de hypocrites   ; 72 € neuf, je croyais à une erreur, mais non.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Dim 15 Déc 2013, 07:05

une réponse de leila Marouane :

Citation :
En effet le père de "La jeune fille et la mère", comme celui de "Ravisseur", m'a été inspiré par d'autres pères que le mien, notamment (et comme je l'ai déclaré récemment) par le mari de ma tante paternelle qui, contrairement à mon père, buvait et battait sa femme et ses enfants, et surtout avait décidé que ses filles n'aient pas d'instruction.

Mais on peut retrouver mon père dans celui de la narratrice de la Fille de la Casbah — mon premier roman — un héros de la guerre de libération qui exigeait de sa fille qu'elle fût une femme libre à qui il dit "La révolution ne profiterait-elle qu'aux lâches".

En revanche le portrait de la mère dans "La jeune fille... " est à peu près celui de ma mère, car j'ai voulu imaginer comment aurait vécu une femme comme ma mère avec un homme comme le mari de ma tante paternelle qui finalement a été recueillie par mes parents et dont les enfants, à l'exception de l'aîné, ont fait de brillantes études.

Un grand merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 63
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Lun 16 Déc 2013, 14:12

Ah merci Rotko pour ton analyse !
Et merci d'avoir retranscrit la réponse de Leïla.
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Mar 31 Déc 2013, 13:13

nicyrle a écrit:
Il y a quelques jours, j'ai rencontré Léïla Marouane et elle m'a dédicacé Les Criquelins.
1
Il s’agit d’un tout petit recueil de 64 pages, publié par les éditions Mille et une nuits en 2004. Il contient deux nouvelles dont la première a donné son titre au recueil. La seconde, subtilement reliée à la précédente, est intitulée : Le sourire de la Joconde.

Les criquelins (première nouvelle) : le fantastique et la métaphore filée se mêlent intimement dans ce texte saisissant. Un homme se réveille péniblement dans une chambre inconnue et tente de rassembler ses souvenirs. Il s’appelle Djamel, il est ingénieur agronome et vivait heureux avec sa femme Soraya, vétérinaire, et leur enfant, à Grout-Grout, un lieu-dit perdu dans la montagne, « pas inscrit sur la carte » ; à force de labeur, ils avaient redonné vie à leur ferme familiale.
Un jour, des vents chauds ont apporté des nuées de criquets qui ont tout dévasté et apporté le malheur.
En alternant  la première personne et la troisième dans le récit, l’auteur brouille habilement les cartes et le lecteur glisse sans s’en apercevoir dans l’incertain, le non-dit et le métaphorique. Car "les criquelins", jolie trouvaille néologique, c’est une espèce particulière de criquets pélerins mais c’est surtout la représentation de l’arrivée des Islamistes en Algérie jusque dans ses coins les plus reculés.

Un exemple de l'écriture de Leïla Marouane dans ce récit:
Citation :
Il rouvre les yeux brusquement et l'obscurité de nouveau l'irrite, comme si on lui tirait les nervures du cerveau avec une pince à épiler. Il referme les yeux et des ombres monstrueuses se meuvent derrière ses paupières. Ses dents agrippent un coin de coussin, s'y cramponnent si fortement que ses incisives en souffrent, mais la douleur le rassure, il souffle : j'ai mal donc j'existe.
J’ai beaucoup aimé cette nouvelle qui tient du conte et dénonce par la force des mots une terrible réalité .


Je n'ajoute rien c'est exactement ce que j'ai ressenti en lisant ces deux petits textes. Leïla a l'art de nous dire les choses, de nous faire comprendre tout le mal que peuvent faire certaines idées. tout en métaphores et en douceur. En ce qui me concerne, chaque fois, que je l'ai lue j'ai compris les messages.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Mar 31 Déc 2013, 13:15

nicyrle a écrit:
Les criquelins 2

Le sourire de la Joconde (deuxième nouvelle du recueil) : dans un genre différent, plus explicite que celui de la première nouvelle, celle-ci m’a plu aussi.
Les deux sont clairement reliées.
C’est une narratrice qui s’exprime, à la première personne, en s’adressant à une mystérieuse visiteuse à qui elle confiera finalement le petit carnet qui lui tenait lieu de confident. « Jumelle » du héros précédent, elle s’appelle Djamila (lui, c’était Djamel). Elle attend le départ d’un avion charter qui va la ramener en Algérie et vient de passer quatre semaines en France dans un hôpital psychiatrique. Elle-même était dans le passé infirmière-psy à Alger dans l’hôpital où se trouvait Djamel, « un pauvre type qui se prenait pour une sauterelle. » Elle a quarante et un ans, « les nerfs solides et toute sa tête. »

Djamila raconte comment, fuyant l’Algérie, elle est arrivée à Paris pleine d’espoir et a dû vite déchanter, en proie à de multiples tracasseries administratives qui l’ont empêchée de régulariser sa situation dans les délais, à l’indifférence, au mépris et, pour finir, à une forme d’esclavage moderne.

Le premier nom qu’entend Djamila la fait rêver : la Plaine-Voyageurs. Mais ce qu’elle découvre,
Citation :
C’est des bâtisses vétustes, des égouts qui suintent, des immondices un peu partout, du linge sur les balcons, des enfants qui braillent, c’est [sa] cousine qui se dandine les jmabes écartées et le ventre en avant […] La PLaine-Voyageurs, c’est Bab el-Oued, moins le soleil et la mer.
L’auteur dénonce ainsi les conditions de vie terribles des immigrés mais elle montre aussi la solidarité qui est de règle entre eux :
Citation :
À la préfecture, dans la salle d’attente, on est tellement nombreux, demandeurs d’asile, parents d’enfants français en situatrion irrégulière, et ainsi de suite, on attend tellement longtemps que le plus asocial du monde fait des rencontres, on se donne des tuyaux, des adresses, des encouragements…
On sent davantage dans cette seconde nouvelle le militantisme de l’auteur avec en particulier sa dénonciation du fanatisme et des violences faites aux femmes. Mais l’on retrouve la diversité des tons dont elle use avec habileté, un savoir-faire littéraire qui par exemple transforme en symbole le souhait jamais réalisé de l’héroïne d’aller voir le sourire de la Joconde et vérifier « que son regard ne te lâche pas d’une semelle. »

Deux nouvelles complémentaires qui, dans leur brièveté, en disent beaucoup. Je crois que plusieurs Grains apprécieraient cette œuvre.



pareil je ne redis pas ce que j'ai écrit sur la première nouvelle. merci Nicyrle  
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 63
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Mar 31 Déc 2013, 14:20

Faut à tout prix que je trouve ces nouvelles !
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Mar 31 Déc 2013, 15:29

moi je les ai commandées à amazon mais bon  Happy 
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Mer 01 Jan 2014, 11:30

Suzanne a écrit:
Faut à tout prix que je trouve ces nouvelles !
Tu n'as pas loin à aller  Wink je te les passe quand tu veux  biz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 63
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Sam 18 Jan 2014, 21:09

Je me suis régalée avec les Criquelins.
C'est très fort ! Merci.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Sam 18 Jan 2014, 21:52

Suzanne a écrit:
Je me suis régalée avec les Criquelins.
C'est très fort ! Merci.
Tout le plaisir est pour moi !  biz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Jeu 30 Jan 2014, 10:37

La fille de la Casbah

Leila Marouane


4ème de couverture

Jeune enseignante, Hadda vit dans la Casbah d’Alger sous la coupe de sa mère et de ses voisines. Après des années de soumission, elle refuse le mariage arrangé par sa famille. Montrée du doigt comme une rebelle, une progéniture incasable, presque vieille à trente ans, effrayée par ses propres inhibitions, Hadda décide de conquérir sa liberté.

Ne voulant ni prendre le voile pour avoir la paix ni céder aux palabres idéologiques, elle s’isole dans une douloureuse fuite en avant. Elle jette son dévolu sur un homme riche, cynique, et s’offre à lui dans sa somptueuse villa des hauteurs d’Alger, consommant ainsi la rupture avec la misère de la Casbah, avec les enseignements des Gardiennes de la tradition

Mon avis :


Magnifique plaidoyer pour la femme algérienne. Comme il est difficile de vouloir vivre sa vie quand on est née dans la Casbah, avec, frères, voisines, cousines… mais surtout quand on est pauvres. C’est d’ailleurs un pléonasme car la Casbah c’est la pauvreté. La dure lutte de Hadda contre les traditions, les religions, les nouveaux dirigeants du pays ne lui apportent pas la sérénité loin de là.
Il faudra encore bien du temps pour que des Hadda, Mimouna ou autres puissent relever la tête sans voile et décident, SEULES, de leur vie.

Mais ce roman n’est pas pessimiste, il ne fait que souligner les énormes progrès à faire pour que la femme soit libre.

Hadda a-t-elle réussi ? Il vous faut vraiment lire ce roman si ce n’est déjà fait .
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 63
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Jeu 30 Jan 2014, 11:45

Merci Marie,
Il semblerait que ce livre soit épuisé.
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   Jeu 30 Jan 2014, 11:50

en effet, je l'ai reçu au bout de  3 semaines en l'achetant d'occasion sur  amazon

va voir là si tu veux il y en a d'occasion

LA
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leila Marouane, (Algérie/France)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leila Marouane, (Algérie/France)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Leila Chellabi, la voix des maîtres et les dangers pour l'Europe
» ecoles privés
» présentation
» Tension de Rétablissement
» ???? ????? (La Nuit d'Al-Qadr)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: