Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Lun 18 Mar 2013, 11:59




du lundi 18 mars au vendredi 22 de 20h30 à 20h55 : Alain Badiou, La République de Platon 1/5
Alain Badiou s’explique dans son introduction :

« Pourquoi ce travail presque maniaque à partir de Platon ? C’est que c’est de lui que nous avons prioritairement besoin aujourd’hui : il a donné l’envoi à la conviction que gouverner dans le monde suppose qu’un accès à l’absolu nous soit ouvert.

Je me suis donc tourné vers La République, œuvre centrale du Maître consacrée au problème de la justice, pour en faire briller la puissance contemporaine. Je suis parti du texte grec sur lequel je travaillais déjà avec ardeur il y a cinquante-quatre ans.

J’ai commencé par tenter de le comprendre, totalement, dans sa langue. Ensuite, j’ai écrit ce que délivrait en moi de pensées et de phrases la compréhension acquise du morceau de texte grec dont j’estimais être venu à bout. Peu à peu, des procédures plus générales sont apparues : complète liberté des références ; modernisation scientifique ; modernisation des images ; survol de l’Histoire ; tenue constante d’un vrai dialogue, fortement théâtralisé. Evidemment, ma propre pensée et plus généralement le contexte philosophique contemporain se sont infiltrés dans le traitement du texte de Platon, et sans doute d’autant plus que je n’en étais pas conscient.

Le résultat, bien qu’il ne soit jamais un oubli du texte original, pas même de ses détails, n’est cependant presque jamais une « traduction » au sens usuel. Platon est omniprésent, sans que peut-être une seule de ses phrases soit exactement restituée. J’espère être ainsi parvenu à combiner la proximité constante avec le texte original et un éloignement radical, mais auquel le texte, tel qu’il peut fonctionner aujourd’hui, confère généreusement sa légitimité.

C’est cela, après tout, l’éternité d’un texte. »
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Sam 13 Juil 2013, 05:30

 
Alain Badiou publie «Eloge du théâtre» (Café Voltaire/Flammarion),
 
A qui s'adresse le théâtre ? est-il "populaire" ?, devrait-il être "obligatoire" ? sommes-nous des "spectateurs de la politique"...
 
Questions et réponses dans un entretien.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Dim 25 Aoû 2013, 13:37

93 p chez Flammarion

c'est facile à lire parce que fruit d'un entretien avec Nicolas Truong, journaliste au Monde, metteur en scène et responsable du "Théâtre des idées" au Festival d'Avignon.

Pour Badiou, le mot divertissement , ce sous-théâtre, ne désigne nullement le rire ou la joie, mais ce qui utilise lesmoyens apparents du théâtre (acteurs, décors, répliques chocs) qui confortent les gens dans leurs opinions, et donc dans les opinions dominantes.

Il y voit l'attente de la droite face au théâtre (il critique aussi l'attente de la gauche, on y viendra) où on amuse "le peuple" à peu de frais;

Plus loin dans le texte, il le compare à lamesse : les rôles sont établis, les textes sus d'avance, c'est une répétition sans risques, avec une communion rituelle, une cérémonie sans imprévus, du prêt à penser, prédigéré.

On pense au boulevard :
Citation :
"on y goûte on y mange le puceau, l'hystérique vieillissante, le tragédien à la voix sonore, la virtuose des déplorations, l'amoureuse frémissante, le jeune homme poétique... on sort de là conforme aux dispositions placardées, on obtient le salut pour pas cher".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Lun 26 Aoû 2013, 05:14

Des propos sur l'acteur auxquels je souscris totalement :

Citation :
je préfère l'acteur discret, l'acteur qui reste en dedans de ce qu'il pourrait faire, l'acteur qui rend justice aux possibilités du jeu plutôt qu'à leur exécution intégrale.
L'acteur au conditionnel, qui s'adresse à moi pour me montrer ce que le personnage pourrait faire, bien plus encore que ce qu'il fait.
L'acteur dont l'apparence indique fermement, mais avec l'économie maximale, ce que recèle l'intériorité à jamais invisible de celui dont le jeu nous parle.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Mar 27 Aoû 2013, 05:33

Alain Badiou publie «Eloge du théâtre».

Les rapports de la philosophie et du théâtre furent conflictuels chez Platon et Nietzsche; Pourtant Platon a recours à des dialogues.

De multiples questions sont évoquées, avec brio, les rapports entre le théâtre et le cinéma, avec la danse, savoir si tout texte peut-être mis au théâtre etc.

La gauche a fait fausse route en voulant sortir le spectateur de sa passivité pour le faire intervenir sur la scène (happening etc.)

Propositions concrètes :

Oui, il peut y avoir un théâtre sans acteurs, en variant les différents medias...

De même que Victor Hugo voulait rendre obligatoire la fréquentation des gymnases, Badiou pense qu'une forte incitation, sous forme de réduction d'impôts si on va au théâtre, serait utile.

Mais pas pour voir du "spectacle" qui endorme les neurones !

bref, un petit livre qui aborde rapidement des questions intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Mar 27 Aoû 2013, 07:40

j'ai beaucoup aimé l'entretien ! Badiou pense de belles choses !
me souviens encore de Gérard Philipe dans «le Cid», et de sa force magnétique de mobilisation sensible et collective a écrit:
et puis dire que le mot "populaire" est maintenant prostitué, nous sommes loin de la force qu'il avait lors du baptême du TNP de Jean Vilar.
Et encore .... "le maire de Paris, Jean Delanoë, n'aime pas le théâtre... s'en occupe d'une manière désastreuse".
Son constat est amer, mais juste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Alain Badiou (1937)
» Explication et commentaire d'un texte d'Alain sur la technique
» Essais sur le bouddhisme zen (D.T. Suzuki)
» Dissertation de Philo TS1
» BAC PHILO:--->LE MEILLEUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: