Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Sam 02 Aoû 2008, 10:26

Je ne m'aventure pas sur Chomsky que je ne connais pas.

Je regrette seulement qu'il ait, avec d'autres, et sans doute à la suite de manipulations, servi de couverture à un faussaire notoire comme Faurisson, sévissant avec des arguties de mauvaise foi (la methode Ajax, dit-il) sur le sonnet des voyelles de Rimbaud, le journal d'Anne Franck, et l'existence des chambres à gaz.

Citation :
Le problème des limites fixées, on le voit actuellement, c'est qu'elles ont tendances à s'élargir et qu'on peut se retrouver condamné pour de bien faibles propos. On ne suscite plus de débats, à force.

M'est avis qu'on trouve bien des polémiques outrageusement gonflées, l'affaire Siné, l'affaire Bozonnet, alors directeur de la Comédie française (oubliant Handke célébrant publiquement Milosevic, convaincu de crime contre l'humanité).

Et on retrouve les mêmes bateleurs, comme Assouline, pour ne pas le nommer, puisqu'on est sur le fil Badiou Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
caroline
pilier
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Sam 02 Aoû 2008, 11:01

Faurisson est un faussaire aux idées nauséabondes, on est d'accord.
Là où je ne te suis pas, c'est que je trouve qu'il a le droit de les exprimer.
L'intérêt étant de venir ensuite le reprendre point par point pour contrer ses idées, ce qui suscite un débat riche et intelligent. Au lieu de ça on a des sujets sensibles qui sont cachés sous la carpette. Enfin, tout ça c'est une question de positionnement, on a pas tous le même c'est normal.
Chomsky ne se fait pas manipuler quand il signe une pétition pour que Faurisson puisse s'exprimer. Accordons lui le crédit d'avoir mûrement réfléchi ce qu'il fait. C'est d'ailleurs ce qu'il défend : que toutes les idées s'expriment. Voir ici.
Par contre il s'est fait avoir en donnant un texte à une personne qui l'a refilé en préface d'un livre négationniste.
Revenir en haut Aller en bas
http://fonduaunoir44.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Sam 02 Aoû 2008, 11:27

caroline a écrit:
il a le droit de les (les idées nauseabondes) exprimer...
L'intérêt étant de venir ensuite le reprendre point par point pour contrer ses idées, ce qui suscite un débat riche et intelligent. Au lieu de ça on a des sujets sensibles qui sont cachés sous la carpette..

La grande astuce de ces gens-là est de faire croire qu'ils sont victimes d'une censure, ou d'un silence organisé.
Or c'est faux. L'an dernier j'ai encore trouvé ces livres négationnistes au marché du livre d'occasion parc Georges Brassens dans le XVe. Ils ont par ailleurs leurs maisons d'édition, leurs librairies, leur presse.

Le débat a eu lieu notamment dans le journal le monde avec des mises au point d'historiens, de germaine Tillon etc.

caroline a écrit:
Chomsky ne se fait pas manipuler quand il signe une pétition pour que Faurisson puisse s'exprimer. Accordons lui le crédit d'avoir mûrement réfléchi ce qu'il fait.
Par contre il s'est fait avoir en donnant un texte à une personne qui l'a refilé en préface d'un livre négationniste.

Si j'invite chez moi un kleptomane, je ne m'etonnerai pas de ne plus trouver mon porte-monnaie Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
caroline
pilier
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Sam 02 Aoû 2008, 12:41

Oui bien sûr que les livres existent. Je me suis mal exprimée, je parlais des condamnations judiciaires qui ont été prononcée pour de tels propos.
Revenir en haut Aller en bas
http://fonduaunoir44.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Sam 02 Aoû 2008, 18:42

Tu fais allusion à des faits précis ?

je crois que les condamnations judiciaires sont rares, sauf cas d'escroqueries intellectuelles avérées, ou de propagande raciste ou "pedophilique".

Actuellement les livres de Drumont comme la France juive, ou Mein Kampf de Hitler sont disponibles dans les bibliothèques publiques.

Le retour au texte permet de se faire, sur pièces, une idée des faux-procès intentés à des ecrivains. Je l'ai noté à propos de Gunther Grass qui ne méritait pas, à mon sens, les injures que certains (Assouline) lui ont adressées.

Pour revenir au sujet Badiou vs Sarkozy, l'auteur propose 8 points, telle une grille, et à partir de cette grille, chacun peut juger du bien-fondé ou non de l'argumentation, sur le cas concret de Sarkozy.

Je reviendrai sur l'argument initial, plausible, de Solweig :

Citation :
Badiou est un communiste invétéré. Quand on lui rappelle le nombre de morts qu'a causé cette idéologie, il répond qu'il faut inventer une nouvelle forme de communisme, sans Etat.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
caroline
pilier
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Sam 02 Aoû 2008, 19:11

rotko a écrit:
Tu fais allusion à des faits précis ?


Oui, aux condamnations de Faurisson (« Hitler n’a jamais ordonné ni admis que quiconque fût tué en raison de sa race ou de sa religion » - « le mythe des chambres à gaz est une gredinerie »), Le Pen (il avait qualifié l'occupation allemande de "pas particulièrement inhumaine"), Brigitte Bardot ("Il y en a marre d'être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes.")
Revenir en haut Aller en bas
http://fonduaunoir44.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Lun 04 Aoû 2008, 17:07

A mon sens ces condamnations judiciaires sont là pour défendre le "consommateur" et poursuivre les escrocs.

Bien sûr on peut dire que ce n'est pas à la justice d'écrire l'histoire, mais elle ne se manifeste pas sous la forme de l'ancienne Inquisition.
Elle peut se déclarer "incompétente" sur des sujets complexes.

Les exemples que tu cites concernent les variantes d'un même type où les inculpés étaient de farouches récidivistes.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Lun 04 Aoû 2008, 17:10

Solweig a écrit:
Badiou est un communiste invétéré. Quand on lui rappelle le nombre de morts qu'a causé cette idéologie, il répond qu'il faut inventer une nouvelle forme de communisme, sans Etat.

Cette insistance à prôner une idéologie dont beaucoup ne veulent pas ou plus, à fantasmer encore et toujours sur la même utopie qui s'est toujours mal terminée et a brisé tant de vies, ne donne pas une bonne image de ce Badiou.

Badiou ne nie pas les" fusillades de masses, les camps, et les tortures bestiales" page 37,du régime communiste russe.

mais c'est vrai que les deux derniers chapitres concernent" l'hypothèse d'un nouveau communisme sans Etat", comme tu le dis.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Dim 19 Avr 2009, 18:09



voici de ce penseur le dialogue intégral qui date un peu chronologiquement mais qui est d'actualité face à la crise.

je remercie bridget Jones pour ses tuyaux techniques.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Lun 21 Déc 2009, 06:04

-
Citation :
Une discussion organisée par le gouvernement sur « l'identité française » ne peut qu'être la recherche de critère administratifs sur « qui est un bon Français qui ne l'est pas ». Les sérieux juristes du gouvernement Pétain avaient bien travaillé dans ce sens ! Ils avaient montré, avec une science bien calme, que les Juifs et autres métèques n'étaient pas des bons Français... On peut donc, on doit, être très inquiet de l'initiative Sarkozy-Besson.

Quand l'Etat commence à se soucier d'une légitimité identitaire, on est dans la réaction la plus noire, l'expérience historique le montre. Cette initiative est donc non seulement stupide et incohérente, comme on le voit tous les jours, mais elle s'inscrit aussi dans ce que j'ai appelé le « pétainisme transcendantal » du gouvernement Sarkozy.

Badiou dans bibliobs

Citation :
Dès que les considérations identitaires sont injectées dans la politique, dans le pouvoir d'Etat, on est dans une logique qu'il faut bien appeler néo-fasciste.

Y aura-t-il une plainte contre Badiou, comme fait Besson contre ceux qui le situent dans sillage du gouvernement de Vichy ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Mer 23 Juin 2010, 08:41



clic !

Le théâtre de Badiou chez Actes Sud.

Tout jeune, il a joué les fourberies de Scapin et dans la préface du volume ci-dessus, il parle avec talent de l'énergie de la farce chez Molière, qu'il a pris pour maître, avec de nombreux clins d'oeil au modèle et à l'actualité (1984 au départ, tout a empiré depuis).

Ahmed le philosophe :
Citation :
« Scènes très brèves qui obligent à concentrer en quelques pages la totalité d’une situation théâtrale. Jamais plus de deux personnages, ce qui ramène la théâtralité à son vrai fond : le soliloque ou le conflit. Usage systématique des archétypes de la farce : la tromperie, le déguisement, la bastonnade, les poursuites, les fonctions naturelles (pisser, péter, baiser, mettre ses doigts dans son nez…), la parodie.

Une langue serrée et poétique à la fois, acceptant les jeux de mots, les à-peu-près, les injures, mais aussi les images, les évocations, mais aussi les concepts, les amphigouris, les « démonstrations » dans le genre de celles de Molière (Sganarelle essayant de prouver à Don Juan l’existence de Dieu). Les improvisations, tant verbales que gestuelles… »

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Jeu 24 Juin 2010, 18:58

Le "Molière" inventé et vénéré, on ne sait pourquoi, par les gauchistes comme Badiou ou Ariane Mnouchkine n'a rien à voir avec le véritable Molière, parfait courtisan de Louis XIV et Gérard Oury du 17ème siècle...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Jeu 24 Juin 2010, 19:18

Je ne crois pas que l'étiquette "gauchiste" convienne à Badiou,- qui n'est pas non plus un courtisan du pouvoir. Il est philosophe et enseigne à normale sup.

Il revendique une fidélité à Molière, dont il a parfaitement assimilé les ficelles comiques, en particulier dans l'art du renversement de situation et la prise à contre-pied de l'adversaire. C'est visible, et quand c'est si bien fait, le lecteur trouve un plaisir supplementaire à identifier des dialogues en référence à certaines pièces.

Quant à Molière courtisan, il faudrait bien connaître le statut de l'ecrivain au XVIIe siecle pour en parler. Ce serait aussi méconnaître les cabales qu'il eut à subir, et de la part d'organismes puissants dont on a voulu nier l'existence. Stendhal a mis au jour l'existence des "chevaliers de la foi"en trouvant des lettres d'un membre de cette association occulte.

Molière plia-t-il devant ces cabales ? point du tout !

il affina son jeu et du Tartuffe à Dom juan et au malade imaginaire, il y a continuité. Dérrière la médecine, "une vérité incontestable que tant de siècles ont révérée", il faut entendre la religion : ses dogmes, et l'ancienneté faisant office de garant de la solidité. Argument d'autorité, qui s'oppose à toutes les époques à la liberté d'examen.

Quasiment la même expression se retrouve chez Voltaire, immediatement identifiable par les contemporains.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Ven 25 Juin 2010, 13:04

Pas les "chevaliers de la foi", mais les "Chevaliers du Saint-Sacrement", c'est la célèbre cabale des Dévots (dont dis-tu "on a voulu nier l'existence"?? avant Stendhal, peut-être...).
Je répondrais à mon tour qu'il faut bien mal connaître Molière, ses pièces et l'Histoire pour s'imaginer qu'il était un contestaire de la monarchie absolue. Tous les gens ayant commencé une thèse de Lettres, comme moi, connaissent bien les démêlés de Molière autour du "Tartuffe", qu'il avait sincèrement cru de nature à plaire au roi. Et alors ? en quoi un adversaire des dévots (mais même pas déiste, encore moins libertin athée) est-il modèle pour des activistes de gauche ? Molière est "relu" et copieusement déformé depuis 3 siècles, on a rendu "tragiques" par exemple Harpagon ou Alceste, qui déchaînaient un rire systématique au 17ème siècle !! on a eu aussi de très sérieux travaux sur Corneille l'utilisant peut-être comme prête-nom. De toute façon, moi je ne trouve pas de "génie" chez Molière, c'est à peine buvable, et ce disant je suis moins dur avec lui que Jean-Jacques Rousseau, André Gide, Paul Valéry et Maurice Sachs...
Mais je suis HS, désolé, le fil est sur Badiou, dont je n'ai jamais entendu parler avant lecture de ce fil, bien que j'aie une licence de Philo. Il est vrai que je ne lis pas la presse de gauche (ni de droite, qu'on se rassure Happy ). Je lis des liasses de papier épaisses, les trucs, là... ah oui, des "live", comme disent et écrivent les djeunz'.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Ven 25 Juin 2010, 14:09

D'accord pour les chevaliers du Saint-Sacrement que j'evoquais de mémoire.

Je ne vois pas ce que tu entends par le termes de "gauchistes " et "activistes de gauche" dont tu fais une grande consommation.

Mais, à mon sens, faire de Molière un "Gérard Oury du XVIIe siècle", et entreprendre en ce sens une thèse de doctorat surprend.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Sam 26 Juin 2010, 04:56

rotko a écrit:
D'accord pour les chevaliers du Saint-Sacrement que j'evoquais de mémoire.

Je ne vois pas ce que tu entends par le termes de "gauchistes " et "activistes de gauche" dont tu fais une grande consommation.

Mais, à mon sens, faire de Molière un "Gérard Oury du XVIIe siècle", et entreprendre en ce sens une thèse de doctorat surprend.

Euh... mais n'est-ce pas toi, cher Rotko, qui disait "plausible" une page plus haut l'argument de Solweig sur le fait que Badiou était "un communiste invétéré" ? il n'est pas de gauche ? je ne comprends pas, à mon tour. J'emploie ces termes parce qu'il est cité plus haut vouloir "un communisme sans Etat", et pour moi, sans y mettre la moindre injure, c'est être activiste de gauche, sinon comment cela peut-il se dénommer ?
Je trouve la philosophie de Marx et autres disciples, Althusser, Lukacs, Lucien Goldmann, Bourdieu, tout simplement erronée, alors partant de là, que pourrais-je trouver d'intéressant à l'un des néo-marxistes mâtinés d'anarchisme (comme si c'était un modèle social ! qu'on m'en montre un exemplaire !) à la mode en France tel que Badiou me semble bien apparaître? mais s'il n'est rien de tout ça, donne-moi un titre de livre qu'il ait écrit, et je veux bien le feuilleter en librairie pour me faire une idée, pas de problème. Mes principes sont strict : je ne lis jamais le "discours sur" le mec, je lis le mec direct. Ou pas.
J'ajoute que pour autant je ne suis pas contre la prise du pouvoir par des marxistes dans de nombreux pays d'Afrique, d'Islam ou d'Amérique Latine où ne règnent que le féodalisme, le tribalisme, et l'arriération éducative. Dans un premier temps, ce serait un progrès. Mais pas ici, soyons sérieux...
Ma thèse n'est point du tout sur "Molière, le Gérard Oury du 17ème siècle" Razz , mais j'aurais peut-être dû y penser, j'aurais peut-être moins de difficultés à la boucler scratch . Faut pas m'en vouloir, déjà au collège ou au lycée, Molière ne m'arrachait pas un sourire (alors que Pierre Desproges cheese !!). Mais tout le monde en son temps l'estimait extraordinaire de drôlerie en scène.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Sam 26 Juin 2010, 06:11

ah ! mais sur ce fil et ce forum, chacun donne son avis, et je ne suis pas responsable des étiquettes collées à Badiou par les autres.

Moi, je fais comme toi, je lis les oeuvres et les auteurs. Je sais bien qu'un philosophe et/ou un écrivain n'est pas un rédacteur de tracts, et donc ne correspond nullement à l'appellation de "gauchiste" ou je ne sais quoi Smile

Vu que tu as des potes en philo, je pense qu'ils seront compétents pour te renseigner sur Badiou, qui est actuellement, à ce que j'entends, une figure majeure de la philo contemporaine.

Je profiterai, si tu le veux bien, de tes tuyaux, car j'aimerais tenter d'autres voies/voix que Comte-Sponville Razz .
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Sam 26 Juin 2010, 17:47

Pourquoi pas Alain Finkielkraut ? il n'est pas si mauvais, et j'avoue que son débat avec Claude Lévi-Strauss m'a interpellé et m'a laissé dans un état d'incertitude qui dure encore.
Mais pour me faire une idée honnête sur Alain Badiou, j'ai lu tout ce fil depuis le début, ce que je n'avais pas fait. Désolé, mais je refuse d'appeler "philosophe" un simple politologue manifestement marxiste, qui ne fait que mener une logomachie linguistique anti-capitaliste, et qui ne représente qu' un "anti-sarkozyste obsessionnel" de plus, comme les qualifie Manuel Valls.
Historiquement, un parallèle entre le pétainisme et la présidence de Nicolas Sarkozy ne présente pas le moindre sérieux. Je suis même assez étonné de te voir, Rotko, un homme de ton niveau de culture, prêter attention à cela.
Enfin, bon, c'est comme tu veux en ce qui te concerne.
Je n'irai pas plus loin sur ce fil, car je ne vois aucune utilité à entrer dans les les querelles politiques, ces dialogues de sourds-dingues, et j'ai dit tout ce que j'avais à dire chapeau
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Ven 16 Juil 2010, 05:48

On avait abordé l'idée d'une approche de la philosophie avant la terminale.
la collection les petits Platons répond à cette demande


clic !

« La Folle Journée du professeur Kant », par Jean-Paul Mongin et Laurent Moreau, les Petits Platons, 64 p.

Que puis-je connaître? Que dois-je faire? Que m'est-il permis d'espérer? A Königsberg, le sévère professeur Kant répondit à ces questions, et à quelques autres,

Quatre titres ont été publiés dans la collection : Philosophes en folie !
« la Mort du divin Socrate », « le Meilleur des mondes possibles », inspiré par la réflexion sur le mal chez Leibniz, « le Malin Génie de Monsieur Descartes ».
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Mar 10 Aoû 2010, 11:23



clic !

Alain Badiou avec Fabien Tarby, la philosophie et l'évènement

192 pages chez Germina

Avec Fabien Tarby, Alain Badiou nous fait parcourir une trajectoire qui croise et explore les quatre conditions de la philosophie : la politique, l' amour, l' art et les sciences

Le compte-rendu de ce livre, sur ce blogpermet d'en savoir un peu plus sur une pensée "entre un matérialisme rigoureux et un invincible idéalisme"

D’où l’intérêt méritant du profond travail de Fabien Tarby, à la fois par ses cinq entretiens réunis ici qui, invitant Alain Badiou à s’exprimer clairement sur l’ensemble de sa pensée.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Jeu 06 Jan 2011, 12:09

L'éloge de l'amour est interessant à lire car il se présente sous la forme d'un entretien avec Nicolas truong, ce qui permet de creuser ce qui est insuffisamment explicite.

On y parle de Platon, ce qui n'est pas nouveau, mais aussi de Kirkegaard avec ses trois étages, amour esthetique, amour éthique et amour religieux ou vers l'absolu. A vrai dire Badiou n'est pas tenté par la speculation metaphysico-mystique, mais ses analyses de la sexualité et de la rencontre sont bien argumentées ;

Au moins est-on dans le concret ! car il est parti des "fondamentaux" de Meetic, le grand promoteur de l'amour programmé et sans risques pour montrer qu'au contraire c'est une aventure à deux qui dépasse les individualités, et non un échange narcissique où par l'intermediaire de l'autre je me fais plaisir.

la recherche se déroule comme une conversation, sans être un fouillis Wink

chez Flammarion, collection café Voltaire (1)

(1). (à supposer que Voltaire ait été un chantre de l'amour, ce que je ne crois guère !)

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Ven 07 Jan 2011, 10:49


L'éloge de l'amour

Badiou considère le coup de foudre et la rencontre comme un mythe artistique de première importance et qui a donné des chefs d'oeuvre comme Romeo et Juliette ou le tristan et Isolde de Wagner, entre autres ! mythe fécond, où les amoureux s'embrasent et se consument.

Toutefois les 'toujours " et la promesse d'eternité doivent bien s'inscrire dans le temps, et ce n'est pas facile : un parcours douloureux dont il montre les embûches, n'oublie pas les victimes, une aventure à mener à bien pour rester "à deux".

Parfois l'auteur quitte son sujet, au moins en apparence pour le théâtre (sans la problématique amoureuse, pas de théâtre !) et la politique, et ce qu'il dit se révèle pertinent et judicieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
IRIS
pilier
avatar

Nombre de messages : 373
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Jeu 13 Jan 2011, 20:09

Badiou ? C'est pas lui qui défendait les Kmers rouges et ¨Pol Pot à une époque ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Jeu 13 Jan 2011, 23:02

Quand il parle de la politique en critiquant à la fois le culte de la personnalité et ceux qui s'y prêtent ou s'y sont prêtés (des poètes comme Aragon et Eluard), il me paraît parfaitement frequentable.

Un theoricien de la dialectique n'est pas un dévot aveugle à une autorité ou alors ce serait à n'y rien comprendre.

Je ne crois pas qu'on puisse lui coller une étiquette sur le front et le rejeter d'emblée. Sa lecture est stimulante.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
IRIS
pilier
avatar

Nombre de messages : 373
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   Ven 14 Jan 2011, 12:09

Dénoncer le culte de la personnalité me parait une bonne chose. Il faudrait qu'il s'attaque au président nord coréen et à tous les petits dictateurs du Maghreb et autres contrées où la liberté d'expression n'existe plus depuis des lustres. Quant à l'accès à internet, n'en parlons même pas. pale
Enfin, ce n'est que mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Badiou Alain ( essais, philo, théâtre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alain Badiou (1937)
» Explication et commentaire d'un texte d'Alain sur la technique
» Essais sur le bouddhisme zen (D.T. Suzuki)
» Dissertation de Philo TS1
» BAC PHILO:--->LE MEILLEUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: