Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Matti Yrjänä Joensuu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sigtuna
pilier
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Matti Yrjänä Joensuu   Lun 28 Juil 2008, 07:27


Matti Yrjänä Joensuu est un écrivain finlandais né le 31 octobre 1948 à Helsinki.

4eme de couv a écrit:
Auteur de romans policiers dont le héros, Harjunpää, est, comme l'auteur, inspecteur de la brigade criminelle d'Helsinki. Au cours des enquêtes dont il est chargé, le personnage, dépressif et sans illusion sur la nature humaine, mais empreint d'humanité et de compassion, donne une singulière épaisseur à ces récits.

Harjunpää et les lois de l’amour


Un roman à la Simenon où l’intrigue (excellente au demeurant) n’a que peu d’importance comparé à l’analyse Psychologique des personnages.

D’un coté donc Torolf l’homme au mille identités, meurtrier involontaire et escroc de profession. Un escroc à la fois génial et pitoyable, méprisable et émouvant. Torolf/Le-suedois est en quelque sorte un Landru finlandais, sauf qu’en général il ne tue pas ses victimes. Il s’attaque aux femmes solitaires brisées par la vie qui s’accrochent à lui comme à l’ultime bouée de sauvetage. Torolf/Le-suedois/Raspoutine veut se persuader de sa supériorité intellectuelle et pour ça il n’a que mépris pour le reste de l’humanité et plus particulièrement les femmes et plus particulièrement ses "proies", mais en fait Torsten/Torolf/Le-suedois/Raspoutine a peur, peur d’être découvert, peur de ne pas arriver à satisfaire sexuellement ses victimes, il crève de trouille en permanence. Et pour vaincre cette peur, pour se prouver combien il est malin, combien il est fort, il prend des risques idiots.

De l’autre coté l’équipe d’Harjunpää à la brigade criminelle d’Helsinki, 3 personnes: Harjunpää le chef, sa collègue Onerva et surtout Bingo. Bingo c’est son surnom car, comme « les lots merdiques dans les fêtes de patronage dont on se débarrasse en en faisant cadeaux aux autres», Bingo est muté d’un service à l’autre, les heureux gagnants cherchant vite à s’en séparer. Il faut dire que si Georg/Torsten/Torolf/Le-suedois/Raspoutine est doué pour se faire aimer des femmes, Bingo l’est plus encore pour se faire détester de ses collègues. Grossier, pleunichard, alcoolisé en permanence et incapable d’assurer efficacement la moindre tache, Bingo n’a pourtant pas toujours été comme ça, et si les autres flics le déteste c’est surtout parce que comme un miroir déformant il leur renvoi l’image d’une déchéance possible, celle qui touche ceux que ce métier à finit par bouffer.

Et puis il y a le décalage géographique et temporel. On est à Helsinki dans les années 80, il n’y a pas de fichiers centralisés, la police roule en Lada, et une fois que son cota d’heures supplémentaires mensuelles a été dépassé on conseille gentiment mais fermement au fonctionnaire en infraction de rentrer à la maison.

Tous ça va conduire le roman vers un double final aussi inattendu et surprenant que réaliste et logique.


Dernière édition par sigtuna le Mar 29 Juil 2008, 06:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sigtuna
pilier
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Matti Yrjänä Joensuu   Mar 29 Juil 2008, 06:49


Harjunpää et l'homme oiseau

« Elle n’avait plus qu’une solution courir – à ce moment là une main se referma sur sa cuisse, une main dure et calleuse couverte de rugosités semblables à des verrues ou à des écailles. Quelque chose suinta sur elle, une espèce de bave gluante. Elle fit rapidement un O et se pencha : le Morlock était un mâle à la peau blanchâtre complètement chauve. Il ressemblait à un chimpanzé. Elle réussit à saisir ses oreilles, mais ce n’était pas des oreilles ordinaires elles étaient pointues comme celles d’un cochon et terriblement huileuse. Elle céda facilement malgré tout et la main lâcha sa cuisse. Dans la rue une voiture passa. Ses phares dessinèrent un triangle au plafond et Raija revint petit à petit à la réalité allongée sur le dos dans son lit familier. Le réveil faisait tic-tac. »

L’homme oiseau c’est Asko, ou plutôt non c’est Titi le double nocturne d’Asko. Asko n’a qu’un ami son rat apprivoisé Topi, de même Titi n’a qu’un ami « la flamme » son poignard acéré.
Le jour Asko est cordonnier dans une galerie marchande d’Helsinki. La nuit Titi suit les couples (dont la femme est jeune et belle) jusque dans leur chambre, il les regarde faire l’amour et ensuite… pour le moment il se contente de caresser les femmes, mais les préférées d’Asko Titi retourne les voir quand elles sont seules et endormies.
Asko est aussi le benjamin de la famille Leinonen, des truands expérimentés qui peaufine un gros coup, et ces derniers on beau considérer Asko comme un demeuré ils ont besoin de lui car Asko a un don, quand il devient Titi, il peut rentrer n’importe où sans laisser de traces et sans que personne ne le voit.

Pour enquêter sur ces agressions nocturnes hors norme, 2 équipes d’inspecteurs issu de 2 services différends vont rapidement se concurrencer plutôt que s’entraider : d’un coté Harjunnpaa et son amie Onerva, de l’autre Justicus le grand costaud et Lampinen le petit malin.
Pour Lampinen être inspecteur de police ça veut dire ne pas payer dans les bars louches, être craint par les pointures du milieu d’Helsinki, comme les frères Leinonen, et accessoirement baiser leur femmes quand ils sont absents. Ca veut dire aussi avoir pouvoir de se venger de tous ceux qui l’emmerde, y compris ses collègues.

Mais la police d’Helsinki c’est aussi des dysfonctionnements effrayants avec une hiérarchie représenté par Järvi un incapable ambitieux et influençable et Kontio un être corrompu et manipulateur qui a Harjunnpaa dans son collimateur. Heureusement les syndicats policiers veillent, enfin veillent à répondre à la grande question : maintenant que l’union soviétique a implosé et que l’administration finlandaise n’est plus obligés de se fournir chez son puissant voisin, par quoi va-t-on remplacer les Lada ?

Tous ces écheveaux vont s’emmêler et se défaire pour aboutir, malgré un léger coup de mou au 1er tiers, à une fin à tiroir qui risque de vous surprendre.
Revenir en haut Aller en bas
sigtuna
pilier
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Matti Yrjänä Joensuu   Mar 29 Juil 2008, 06:50

Harjunpää et le fils du policier


Je termine ma trilogie des ouvrages sortie en poche de cet auteur, par le 1er de la série plus classique et moins convainquant. (Un 4e roman a été traduit en français mais je ne l'ai pas lu)
4eme de couv a écrit:
Helsinki, début des années 80. Des bandes d'adolescents traînent en ville, volent, piquent des voitures, font des stock-cars, se battent et, parfois, tuent. L'inspecteur Timo Harjunpää, chargé d'une enquête sur un meurtre horrible, va croiser la route de ces laissés-pour-compte.
Un constat implacable sur la génération "No Future" version finnoise.
(Ce résumé ne correspond que de façon "très" lointaine au roman)

Petit compte rendu de lecture, forcement lapidaire car il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable (euphémisme).

En entamant ce livre une question me taraudait, l'auteur allait il nous refaire le même coup à la fin que "les lois de l'amour" (pour comprendre cette phrase il faut avoir lu le livre Twisted Evil )?
Et bien non, dès le départ on se doute de la fin et le roman nous y amène à la vitesse d'un procession mortuaire sur une route vicinale.
Il faut dire que le thème "social lourd" plombe pas mal l'ensemble (bien que les délinquants juvéniles d'Helsinki en 1980 n'aient pas grand chose à voir avec les sympathiques caillera de nos banlieues... euh pardon les "jeunes" comme ont dit dans les médias).
Bref une lecture très dispensable, au point que je me suis demandé si je ne devait pas réévaluer "les lois de l'amour" mais la lecture de "l'homme oiseau" m'a rassuré: Joensuu est réellement un bon auteur de polar, mais à l'époque du fils du policier il était encore en rodage.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Matti Yrjänä Joensuu   Mer 30 Juil 2008, 06:58

Il t'en reste encore un à lire !

HARJUNPÄÄ ET LE PRÊTRE DU MAL (2006) dans la série noire

Un cadavre dans une rame de métro à Helsinki : suicide ou acte criminel d'une secte ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
sigtuna
pilier
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Matti Yrjänä Joensuu   Mer 30 Juil 2008, 08:06

Laughing arf!
J'attendrai qu'il sorte en poche!
enfin peut être pas evil mais j'attendrai que ma "pal" diminue un peu.
Revenir en haut Aller en bas
sigtuna
pilier
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Matti Yrjänä Joensuu   Jeu 10 Déc 2009, 10:57

Haajumpaa et le pretre du mal



4eme de couv a écrit:

À Helsinki, prendre le métro devient de plus en plus dangereux. Quand on retrouve le cadavre d’un homme pris sous une rame, le premier réflexe des policiers est de penser à un suicide. Mais l’inspecteur principal Timo Harjunpää n’y croit pas. Pour lui, pas de doute, il s’agit d’un crime prémédité et méthodique…
Alors qu’il s’active, à l’abri d’un local désaffecté perdu dans le réseau ferré de la capitale finlandaise, un illuminé se prend pour le prophète d’une divinité tellurienne en l’honneur de qui il doit commettre des sacrifices. La prochaine victime est déjà choisie…
Pris dans une course sanglante contre la montre, Harjunpää arrivera-t-il à déjouer les maléfices du prêtre du mal ?

Dernier opus écrit (ou traduit dans nos contrées) des aventures du double romanesque de Joensuu, si ce polar reste particulièrement atypique et original par rapport à ses concurrents nordiques, il soufre de la comparaison avec les 2 précédents romans auquel il ressemble beaucoup (manque de renouvellement dans l'inspiration sans doute et pourtant plus de 10 ans entre ce livre et le précédent).
Donc nous avons toujours un criminel "bigger than life" et méchamment barré, un peu trop "bigger than life" pour être crédible hélas, on est à la limite du super-méchant de comics, et cette fois ci pas assez développé pour que l'on éprouve pour lui une quelconque empathie, contrairement à ses prédécesseurs.

Empathie par contre que l'auteur arrive toujours à faire passer pour les victimes, c'est ce qui fait la force des romans de Joensuu (un des meilleurs chapitres du livre, l'annonce de la mort d'un père "ressenti" par l'embryon de son fils à naitre).

Hélas 3 fois hélas le décalage temporel qui faisait une partie du sel des œuvres précédentes à disparu (as pu de Lada col ),et un bon tiers du roman est squatté par l'écrivain Mikko (autre double de l'auteur) qui n'as qu'un rapport très partiel avec l'intrigue principale (il n'y est connecté que par son pré-ado de fils dont les dialogues pas du tout crédibles sont une vraie plaie).

Bref ! pour résumer, comparé à Mankell et consort, c'est 3 coudées au dessus, mais comparé aux autres livres de Joensuu, c'est décevant (surtout qu'il n'en écrit un que tous les 10 ans).


Dernière édition par sigtuna le Jeu 10 Déc 2009, 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Matti Yrjänä Joensuu   Jeu 10 Déc 2009, 12:02

le prêtre du mal est dans ma mediathèque, et je devrais donc lire plutôt

Harjunpaa et le fils du policier : roman à propos d'un crime et de ce que l'on ne voit que dans l'oeil de son voisin .

trad. du finlandais Anne Colin du Terrail
, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
sigtuna
pilier
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Matti Yrjänä Joensuu   Jeu 10 Déc 2009, 13:04

rotko a écrit:

Harjunpaa et le fils du policier : roman à propos d'un crime et de ce que l'on ne voit que dans l'oeil de son voisin .

trad. du finlandais Anne Colin du Terrail, hein ?

Ah oui le 1er était franchement pas terrible, enfin disons mediocre.

D'ailleurs j'en avais fait un compte rendu de lecture visible sur cette page evil

Bref une lecture très dispensable.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Matti Yrjänä Joensuu   Jeu 10 Déc 2009, 15:26

bon, faudrait voir un autre auteur, vu que les premiers titres ne figurent pas au catalogue.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
sigtuna
pilier
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Matti Yrjänä Joensuu   Ven 11 Déc 2009, 07:53

rotko a écrit:
bon, faudrait voir un autre auteur, vu que les premiers titres ne figurent pas au catalogue.

Ah mais je t'encourage à lire le "prêtre du mal" surtout si tu n'as lu aucun des 3 autres, si je le juge décevant (en comparaison des précédents) c'est malgré tout un bon polar.
C'est là que je me rends compte que je ne suis pas très doué pour les critiques. bof
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Matti Yrjänä Joensuu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matti Yrjänä Joensuu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MATTI
» MATTI
» MATTI
» pour Matti
» POUR la mamie de MATTI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: