Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 David Goodis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nestor
Admin
avatar

Nombre de messages : 1576
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: David Goodis   Mer 06 Aoû 2008, 06:44

David Goodis, Vendredi 13, poche noire.

J’aime beaucoup le début de ce polar qui se déroule à Boston.

Citation :
« Amenée par les deux fleuves, la froidure de janvier enfermait Hart entre quatre murs de glace qui l’enserraient inexorablement. Il fallait absolument, songea-t-il, qu’il se procure un pardessus. »

Comme dans « tirez sur le pianiste », le personnage principal a connu des jours plus heureux, avant de se retrouver présentement à la rue.

Or c’est précisément la rue qui va lui offrir un nouveau rôle dans un nouveau terrain d’aventures : braqueur dans une bande de malfrats.

Au passage, Goodis raconte, à faire frémir, mais avec humour et distance, comment se débarrasser d’un cadavre :

Citation :
- Tire-toi de mes pattes, ordonna Charley. Je vais lui ôter la tête.

Hart s’écarta et s’ éloigna encore quand les bruits commencèrent : une espèce de frémissement mou, puis des crissements, le craquement d’un os, et encore des crissements, le tout ponctué par des halètements de Charley. Il entendit alors le froissement du papier dans lequel on enveloppait quelque chose.

La porte de la chaudière s’ouvrit. On introduisait de force le paquet dans le foyer.

Enfin la porte de fonte claqua.

- Et voilà ! annonça Charley.

C’est un excellent polar.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net
caroline
pilier
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: David Goodis   Jeu 09 Avr 2009, 16:06

Plus on lit Goodis plus on capte son univers, qui nous devient familier. La lune dans le caniveau
ne déroge pas à ce constat ; d’entrée de jeu la rue sale et ses flaques dégueus, le quartier pauvre et ses bicoques miteuses, sont là. J’ai pensé à La blonde au coin de la rue, j’ai pensé à Tirez sur le pianiste qui dans ma mémoire s’ouvre sur une scène de nuit avec l’éclairage d’un réverbère. Voilà, c’est cette ambiance que j’aime.
Ensuite, les personnages qui vont avec cette misère prennent place dans le décor. Y’a Kerrigan le docker, qui vit avec son frère, son père fainéant, sa belle-mère et la fille de celle-ci, Bella. La mort de la jeune soeur Catherine crée une tension entre les deux frangins. Les femmes restent des personnages forts, dominants et preneurs d’initiatives, à l’image de la bourgeoise Loretta qui va draguer Kerrigan.
On suit cette histoire en se questionnant sur la mort de la soeur, l’avenir de Kerrigan ; un gars du port peut-il vivre avec une fille de la haute ? Non, pas de place pour l’espoir, pas de mélange, chacun reste à la place qui lui est dédiée dans la société, avec une sorte de résignation. Et pour moi au final, un sentiment mitigé sur cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://fonduaunoir44.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: David Goodis   Ven 10 Avr 2009, 04:58


La lune dans le caniveau
a donné lieu à un film (de Jean-Jacques Beineix, avec Gérard Depardieu, Nastassja Kinski, Victoria Abril, ) que je n'ai pas vu, et qui avait donné lieu à des appréciations contrastées.

David Goodis est inégal, et navigue entre le roman noir et le noir mélo Wink mais il a des qualités qui me plaisent bien.

Si je prends les premières pages d'Obsession chez Rivages noirs, j'y retrouve des caractéristiques de son monde.

Un Américain bien ordinaire (agent d'assurance à Philadelphie) se réveille au milieu de la nuit, et regarde sa femme : sous son regard elle a des cheveux blonds alors qu'elle est brune.(1)
Il s'interroge : est-ce un cambrioleur (2) dans l'appartement qui l' a réveillé ?

(1) Dans ses pensées de demi sommeil, les cheveux blonds le renvoient à la soeur de son épouse, la blonde Marjorie.

(2) Il n'y a pas de cambrioleur, mais il y a bien un homme en trop dans l'appartement de leur couple : il découvre un amant à sa femme.

Goodis aime donc les situations de l'ambiguité que son personnage découvre incidemment, dans un moment de crise, et il utilise alors un solo d'instrument - trompette ou saxo, (belle métaphore) dont les notes atteignent un paroxysme.

J'aime bien de tels débuts.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
JPP@
neophyte
avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: DAVID GOODIS - VENDREDI 13   Lun 23 Nov 2009, 20:51

BONJOUR !

je voudrais savoir ,ci cela est possible bien sur que quelqu'un me SCAN juste le premier chapitre de ce roman et me l'envoi par mail ce serait vraiment très gentille car je devais faire un devoir sur ce chapitre mais je n'ai pas pu acheter ce livre =S

julien.petitpierre@hotmail.fr

Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: David Goodis   Mar 24 Nov 2009, 12:35

tu auras peut-être des reponses, mais pourquoi ne pas aller faire des photocopies dans une bibliotheque publique ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: David Goodis   

Revenir en haut Aller en bas
 
David Goodis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David [ECS]
» Medecines complémentaires->Vidéos David Servan-Schreiber
» Alexandra David-Néel: "J’ai vécu parmi les Dieux"
» L'Antéchrist sera ...selon David Wilkerson
» David, Jacques Louis Peintre Français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: