Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Abdel-Hafed Benotman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Dim 04 Sep 2011, 18:31


marche de nuit sans lune chez Rivages noir

Cette vigueur dans le style est la grande qualité de ce récit, on y trouve des formules marquées au coin de la révolte, brutales, injustes aussi, mais la mesure n’est pas l’objectif de l’auteur.

Certaines tirades ne manquent pas de sel :

« le diable a bourré l’homme de tout ce que Dieu ne voulait pas : un cœur de haine, des tripes lâches, un cerveau défectueux, un sexe avide, une langue perverse et des yeux fuyant de mensonges. Cantonnier du jardin d’Eden, Satan a nettoyé les alentours en se servant de la peau de l’homme comme d’un récipient. Écologiste, il a trié les déchets et c’est pourquoi la femme a, en elle, quelques bonnes petites choses recyclables »

Avec, en contrepartie, une peinture très noire de ce qui est police, justice etc. ce qui est de bonne guerre, mais une idéalisation de la solidarité des milieux dits marginaux en faveur de DAN et de sa Nadine, les deux amoureux qui n‘ont guère eu le temps de se voir...

Par ailleurs, le récit, à ce qu’il m’a semblé, se ressent du passage maladroit du présent à des événements passés.

Je préfère Éboueur sur Échafaud.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Albert
pilier
avatar

Nombre de messages : 2302
Localisation : île de france
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Lun 05 Sep 2011, 06:07

Eboueur sur échafaud est plus politiquement correct Smile Plus dans l'humour (noir) moins violent contre le système.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Lun 05 Sep 2011, 06:40

caroline a écrit:
Il me semble que Eboueur sur échafaud n'est pas récent. Il est ressorti en format poche chez Rivages qui l'avait déjà publié, mais a été écrit avant Marche de nuit sans lune..

c'est bien possible, car on a seulement les dates de réimpression.

Marche de nuit sans lune de Abdel-Hafed Benotman (Poche - 6 février 2008)

Eboueur sur échafaud de Abdel-Hafed Benotman (Poche - 1 avril 2009)

tout un article + un entretien avec Benotman

Lorent Idir est l'auteur d'un nageur en plein ciel chez Rivages


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
caroline
pilier
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Lun 05 Sep 2011, 18:25


Si vous lisez Lorent Idir vous verrez, impossible de ne pas penser à Benotman et Eboueur sur échafaud.
Encore un univers bien sombre, porté par une plume très expressive par sa cadence.
Revenir en haut Aller en bas
http://fonduaunoir44.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Lun 05 Sep 2011, 20:46

message bien reçu, je pourrai avoir un nageur en plein ciel

quant à la parenté,

Citation :
Un nageur en plein ciel -- Lorent Idir ; préface de Abdel Hafed Benotman

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Albert
pilier
avatar

Nombre de messages : 2302
Localisation : île de france
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Mer 21 Déc 2011, 20:24

les forcenés recueil de 13 nouvelles différentes dans le ton, la narration, les unes des autres, mais qui parlent toutes de ces hommes qui vivent à la marge, parfois jusqu'au meurtre et la folie.

Je ne conseillerai pas de commencer par la lecture de ce livre pour découvrir l'auteur, certaines nouvelles sont très noires, voire insupportables.
D'autres au contraire, plus tendres, ou plus dans l'expression de la souffrance de celui qui vit en prison pour qui l'attente déçue d'une nouvelle dent sur pivot devient un cataclysme, ou des souffrances passées de l'enfance qui portent en germe les délits à venir.

un extrait, un homme hémiplégique rend visite à une femme rencontrée à la caisse du magasin où il travaille:

Citation :
Le soir même j'étais au pied de son HLM. Les yeux cherchant un inaccessible trente-troisième étage.
deux adolescents firent de mon fauteuil roulant une chaise à porteurs, et je me retrouvai dans l'entresol face à l'ascenseur.Dix marches pour mon impuissance, dix marches pour quatre bras d'humanité. Je me promis de veiller à ce que ces deux gosses de quinze ans ne se fassent pas prendre lorsqu'ils passeraient à ma caisse, le blouson gonflé de marchandises dérobées. C'était, tous deux, des habitués du commissariat de police, et des sprinters de première force:
"On squatte la cage toute la soirée, M'sieur, on pourra vous redescendre...Ça roule comme ça?
- Merci..."
p.48 La Montgolfière

voilà, donc à déconseiller aux âmes sensibles, et à réserver aux inconditionnels
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Lun 11 Juin 2012, 13:16

Nymphéa a écrit:
Marche dans la nuit sans lune

"Dan est emprisonné à Fleury -Mérogis. A l'extérieur, il n'a que sa grand mère qui vit à la campagne et dont il ne supporte plus le discours moralisateur. Au cours d'un transfert de justice, il fait la rencontre de son existence : Nadine N'Goma, détenue elle aussi. Les deux détenus engagent une correspondance. Pour Dan, c'est la découverte du grand amour. A sa sortie de prison, il décide de mettre sa vie au service de Nadine et de son fils. Au gré de ses démarches, il découvre un autre univers, celui de la nuit. Nadine, travaillait comme danseuse dans une boite. Il rencontre les amis fidèles de Nadine et en particulier Jonath, grand costaud au cœur tendre. Mais il recherche aussi Gony, l'inspecteur de police corrompu qui l'a torturée. "

Je reprends le résumé de Nymphéa car il raconte bien ce roman.
C'est un beau roman d'amour et d'amitié. Dan découvre Nadine aussi auprès de ses amis. Il veut tenir sa parole.

C'est un roman sur la dignité qui parle d'hommes qui restent debout malgré ce que la justice, les magis-rats, les matons, les flics et l'hypocrite société mettent comme embûche.

Hafed Benotman a une bien belle écriture, on y sent l'insoumission, la poésie, et beaucoup d'humanité. La violence n'est pas du côté où l'on pourrait l'attendre, et ça m'a fait du bien de lire ce livre qui m'a rappelé certaines choses vécues dans mon passé. C'est un roman juste et poignant.

Je vais poursuivre la découverte de cet auteur et j'espère qu'il continue d'écrire.

A lire et faire lire I love you lov!
Revenir en haut Aller en bas
caroline
pilier
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Sam 16 Juin 2012, 17:25


Pour découvrir Benotman je recommande tout le temps Eboueur sur échafaud, la scène d'intro est à hurler de rire (alors que...)
Revenir en haut Aller en bas
http://fonduaunoir44.blogspot.com/
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Dim 17 Juin 2012, 10:54

Je compte bien lire d'autres romans et nouvelles d'Hafed

Lorsque nous avon s discuté il m'a conseillé Marche de nuit sans lune. Il a mon email mais je suis bête je n'ai pas pensé à lui demander le sien
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Ven 06 Juil 2012, 08:48


Éboueur sur échafaud, Rivages/ écrits noirs.

1/ 2

La réalité familiale est rude : un père brutal, retors, obtus, une mère hystérique, semi-folle, et toute la smala des enfants, filles et garçons, chacun essayant de faire son trou dans cette famille bancale, et surtout hors d’elle. Les coups pleuvent, les drames sont quotidiens et avec Nono, sans doute figure de l’auteur, on voit la révolte en germe ; elle ne peut que s’épanouir.

Le style est âpre. Benotman se trouve à l’étroit dans le corset de la langue, il la bouscule, frisant parfois l’obscurité ou la confusion. Mais dans l’ensemble, elle prend le lecteur « à l’estomac », à grands coups de poing, entre la fureur et l’invective.

Suffit de lire le début sur la scène de circoncision ( il en a parlé dans d’autres livres), ou les épisodes suivants, brutaux, scandaleux, révoltants, pour être accroché par ce témoignage d’un « gibier de prison ».
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Ven 06 Juil 2012, 11:26


Extrait

« Puisqu’il fallait faire l’apprentissage de la masculinité, Fafa, petit manœuvre macho, débuta par la surveillance de ses soeurs Kim et Nadou. En bon chien de berger, il commença par taquiner les mollets de Nadou qui rua des deux talons aiguilles lorsque sortant de l’école elle vit devant le collège Fafa qui lui intima l’ordre de retourner fissa à la maison sans parler à oncques. Fafa prit le coup de pied et, inconscient, s’en alla tenter le putsch du côté de chez Kim qui, elle, le reçut avec un magistral crochet au foie doublé d’un uppercut à la tempe…

Benamar [le père] ne rentrait qu’à dix heures, ce qui laissa le temps à Kim et Nadou de coincer Fafa dans le couloir et de le battre comme plâtre aux poings qu’à coup de pied elles en firent un féministe convaincu en moins de deux rounds. »

Citation :
Sur sa langue, je serai attentif car dans le livre précédent, j'avais remarqué des pailles de style. D'où ma réflexion qu'on devrait sans doute pour ces écrivains distinguer le ton du style.

Caroline a écrit:
C'est intéressant ça, tu aurais des exemples pour illustrer ces pailles ?


- dans l'extrait ci dessus, oncques prend la place de quiconque.

Parfois le style, nourri d’intentions, devient inutilement compliqué.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   Lun 17 Déc 2012, 16:21




98 p. éditions écorce.

Ce livre narrant les aventures de Coco a été écrit à fond de cales dans les prisons de Fresnes,
en compagnie de la confrérie des rats et des épaves sociales du crime. Chaque chapitre a été lu et testé face à un public dur et sans indulgence : celui des taulards, assassins, innocents et autres gibiers de potence.
Dans les cours de promenade, ils ont été approuvés au point que certains spectateurs en demandaient la suite entre chantage et menaces de mort.
C'est en survivant dans le cul de basse fosse carcéral, frère siamois et sosie du "nid" de naissance de Coco, que l'auteur fut inspiré. Pour sortir des excréments moraux de la justice des hommes, l'auteur est allé chercher le rire au fin fond de l'enfer animalier des cages à oiseaux de mauvais augure.
A.H.B.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Abdel-Hafed Benotman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Abdel-Hafed Benotman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Paroles sublimes de Cheikh Abdel Qader AL-Jilani (RA)
» Pour Abdel qui a fait une tentative de suicide
» 50 Questions sur l'unicité (Mohammed Ibn Abdel Wahab)
» le livre de mireille darc
» Aller voir les devins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: