Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Donna Leon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
katie
Animation
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 57
Localisation : .... dans mes montagnes ....
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Donna Leon   Ven 15 Aoû 2008, 17:57

Mort à la Fenice



La Fenice : les amateurs d'opéra attendent la reprise de la représentation du maestro Wellauer ... découvert mort dans sa loge. Le Commissaire Guido Brunetti va découvrir au cours de son enquête la véritable personnalité du chef d'orchestre ; découvertes qui va le pousser à clore son enquête d'une façon pour le moins inattendue.

Premier livre ecrit par cette Américaine, et premier livre que je découvre. J'aime beaucoup le côté humain du commissaire, qui loin d'être le "poor longsom" commissaire, a une vie de famille. Point important dans la psychologie du personnage, qui lui donne certainement ce côté "plus" humain. Personnage ayant les deux pieds sur terre, fuyant les mondanités en lui préférant la simplicité du quotidien.

Enfin bref, j'aime beaucoup ... et je vais récidiver Smile
Revenir en haut Aller en bas
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Donna Leon   Dim 05 Oct 2008, 16:03

Dissimulation de preuves

Le livre s’ouvre sur la description d’une vieille bique acariâtre, détestée par tous ses voisins et son propre médecin, obligé d’aller la soigner régulièrement.
Mais ce jour là, le médecin sonne, on ne répond pas. Il entre et trouve la mégère en sang, le crâne fracassé.
Qui a fait le coup ?

Evidemment, je ne vous dirai rien de l’intrigue, bien ficelée, basée sur les dialogues et pour cause, on est à Venise et les Italiens ont toujours quelque chose à raconter.
Notre commissaire Brunetti écoute, écoute…
Il travaille avec une secrétaire qui ne recule devant aucune manœuvre illégale pour avoir des infos, d’ailleurs, on n’a pas le choix, face à l’administration apathique de ce pays de la débrouille.

J’ai bien aimé. Mais, ce genre de livre reste superficiel alors qu’il y aurait des merveilles à écrire sur cette ville hors du commun. L’auteure ne sait pas exploiter ça, et c’est bien dommage. Aucune description sur ce lieu si magique !

Quelle frustration pour le lecteur !

Je l’ai commencé pensant voyager dans la ville de Giorgione, Titien ou Véronèse, et je n’ai pas décollé de ma grisaille francilienne.

D. LEON collectionne les succès car elle mène le lecteur en vaporetto bateau, mais comment peut-on occulter un si splendide décor ?

Du polar populaire, agréable, mais superficiel.

Sauf si vous aimez connaître les secrets des mémés cupides…
evil
Revenir en haut Aller en bas
Tchipette
Animation
avatar

Nombre de messages : 3927
Age : 55
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Donna Leon   Mar 07 Oct 2008, 09:39

Je ne trouve pas que Donna Leon soit superficielle sur ses personnages, elle décrit fort bien les spéculateurs, la corruption, et les relations sociales propres à cette ville.

Elle écrit des polars, et il y règne cette ambiance particulière à Venise. Je pense que si elle s'appesantissait sur le lieu, cela nuirait plus qu'autre chose à ses ouvrages.

On a tous plus ou moins les moyens de s'informer des beautés de Venise, elle nous propose une vue interne, d'une ville pas toujours très propre...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donna Leon   Mar 07 Oct 2008, 10:40

Tchipette a écrit:
Venise, elle nous propose une vue interne, d'une ville pas toujours très propre...

Une façon comme une autre d'éviter la carte postale. Dans Mr Ripley adapté à l'écran sous le titre Plein soleil qui est devenu celui du livre, Patricia Highsmith ne s'attarde pas non plus sur les lieux touristiques, mais sur une eau saumâtre...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Donna Leon   Mar 07 Oct 2008, 11:09

Ah oui, vous avez raison, c'est bien vu !

Je ne dis pas que je ne relirai pas un deuxième livre d'elle, mais plus tard. Et d'ici là, je me renseignerai pour savoir quel est son meilleur titre.
Revenir en haut Aller en bas
Tchipette
Animation
avatar

Nombre de messages : 3927
Age : 55
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Donna Leon   Sam 22 Aoû 2009, 12:37



Pollution et politique à Venise...voilà qui nous rappelle notre propre actualité !

Ce n'est peut-être pas son meilleur, mais c'est un bon cru.
Et pour crevette...il y a des descriptions du grand canal, qui font bigrement envie Wink

Bon pour la qualité de l'eau par contre...
Revenir en haut Aller en bas
mimi54
pilier
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 48
Localisation : nancy
Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Donna Leon   Jeu 27 Mai 2010, 11:46

Je viens de finir mort à la Fenice.En voici mon appréciation:

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je voulais préciser les raisons qui m’ont poussée vers ce livre là. D’une part, l’envie de lire autre chose, et notamment du polar ; puis l’envie constante pour moi de voyager avec pour cette fois- ci Venise la Sérénissime, et puis, un clin d’œil à mon goût prononcé pour l’opéra puisque l’action se situe à la Fenice de Venise.

Nous sommes à l’entracte d’une représentation de la Traviata à la Fenice de Venise .Le directeur artistique du théâtre, Fasini, vient annoncer alors que la représentation est sur le point de reprendre, que le Maestro Wellauer n’est pas en mesure de reprendre la baguette……. Et pour cause, son corps vient d’être découvert sans vie dans sa loge……..

L’enquête sera dirigée par le commissaire Brunetti. Ce dernier va non seulement nous emporter au cœur de la Sérénissime, mais aussi au cœur du milieu lyrique et de ses petits secrets.
J’ai bien aimé le commissaire Brunetti, qui finalement avant d’être un policier, est tout simplement un Homme comme les autres : il a une femme, des enfants, une vie banale, étends ses pieds sur la table basse du salon, se lève le matin pour faire le café…….bref, Donna Leon en fait un personnage humain attachant, qui mène son enquête avec le respect de l’autre et de la compassion.
J’ai aimé me promener dans les coulisses de la Fenice, et surtout dans Venise, avec la quelle l’auteur réussit à me réconcilier, dans la mesure, où mon unique séjour dans cette ville ne m’avait pas laissé le souvenir impérissable que tout séjour à Venise est sensé laisser…….

Donna Leon, dont c’est ici le premier thriller mettant en scène Brunetti, réussi à instaurer un suspens jusqu’au bout du livre. Je n’ai envisagé la conclusion qu’à la toute fin du livre et encore……..
Je retiens une grande classe dans cette enquête. En effet, il n’y a pas d’effusion de sang, pas de descriptions sordides, des dialogues et un style élégants. L’auteur ne base pas non plus son intrigue sur des personnages paumés, asociaux, dépravés, ou tout droit sortis des bas-fonds. Au contraire, Donna Leon, emmène son lecteur dans la bonne société Vénitienne, nous immerge dans son esprit. Et c’est ce qui en fait un thriller pas tout à fait comme les autres, très agréable à lire.
Avec plaisir, je retrouverai le commissaire Brunetti pour de nouvelles aventures ; pas dans l’immédiat….j’ai d’autres auteurs à suspens à découvrir avant !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donna Leon   Ven 29 Avr 2011, 05:47


Faute d'accompagner Chanti à venise, vous pouvez lire Péchés mortels, Points/Seuil de Donna Leon.


Son amour de la cité des Doges lui a valu d'être nommée présidente du Venetian Centre for Baroque Music, qui sera inauguré le 18 juin et dont la première initiative sera la création d'un nouveau grand festival, Il risveglio degli affetti ("L'Eveil des passions"). Celui-ci portera sur la naissance de l'opéra, de la cantate et de la sonate à Venise, au début du XVIIe siècle.

un article de l'Express où Donna Leon sert de guide dans Venise.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donna Leon   Lun 09 Mai 2011, 17:04


Mort à la Fenice, collection Points.

Ce titre de Donna Leon devrait plaire à qui revient de Venise, puisque l’auteur y habite et y situe l’action ; entracte à l’opéra, le chef d’orchestre est dans sa loge, une tasse à côté de lui, étendu raide ! Mort au cyanure. il n’a même pas eu le temps de dire « C’est un peu fort de café ! ». Razz

Le commissaire Brunetti fait une enquête classique en interrogeant les chanteurs, les proches de la victime, etc. rien que de très classique, on voit des homos un peu partout, ils n’ étaient pas dans le goût du chef. Mais de quoi se mêlait il, hein ? siffle

On se balade dans Venise, on voit les appartements, on prend le vaporetto, on franchit le Rialto, etc. ce côté est bien plaisant.

A remarquer une malice de Donna Leon p. 59

- Le supérieur de Brunetti « il fallait s’adresser à lui [..) par son grade [ …] en lui donnant du « cavaliere », titre dont la provenance était obscure » En revanche ses caractéristiques désagréables sont limpides et identifiables.

- Le cavaliere était grand amateur des « opérations coups de poing » qui allaient éradiquer le crime, à la suite de n’importe quel fait-divers. Le procédé fait penser 
Citation :
« à cette scène de Casablanca dans laquelle on donne l’ordre d’ « arrêter les suspects habituels ». Ce qui était fait : quelques adolescents se retrouvaient condamnés à un mois ou deux de prison et les choses retournaient à la normale jusqu’à ce qu’un ragot de presse provoque une nouvelle opération « coup de poing ».

Si la première citation vise l’Italie, on pensera qu’avec la seconde on franchit les Alpes.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Donna Leon   Lun 09 Mai 2011, 17:52

Je viens de percuter sur Brunetti, mais il y a eu pendant quelques temps je ne sais plus sur quelle chaîne une série avec cet inspecteur . J'aimais bien ....je note Smile
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Donna Leon   Mar 17 Mai 2011, 14:12

De sang et d'ébène

Peu de temps avant Noêl à Venise un " vu compra " ( vendeur à la sauvette ) est assassiné par balles. Seuls témoins deux touristes américains. Brunetti va mener l'enquête sur cet immigré clandestin : où logeait-il ?d'où venait-il ? Pourquoi ce meurtre ?

Cette communauté d'africains sans papiers ne fait pas parler d'elle, il n'y a pas de problème avec eux. Brunetti va réussir à trouver son adresse et sur place dans un pot de sel va découvrir une fortune en diamants. Pourquoi ce vu compra avait il ces diamants en sa possession et la somme qu'il pouvait en tirer aurait servi à quoi ?

Mais bientôt le supérieur de Brunetti lui retire l'affaire, le ministère de l'intérieur la reprend pour lui. Brunetti ne s'en laissera pas compter décidé à comprendre et résoudre l'énigme.

Voilà pour l'intrigue.

C'était mon premier roman de Donna Leon et j'ai apprécié. Le personnage de Brunetti est très humain et il est très agréable de le voir évoluer dans sa ville et auprès de sa famille. Moi qui ne suis jamais allée à Venise j'ai trouvé les descriptions intéressantes.

Et puis l'intrigue qui nous montre l'envers du décors touristique, les magouilles politiques et le regard porté sur l'immigration par certaines couches de la population tout cela est bien écrit, et décrit. Je pense que je lirai d'autres romans de Donna Leon à l'occasion



Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donna Leon   Ven 31 Mai 2013, 13:38



Dans ces Curiosités vénitiennes, Donna Leon rassemble les étonnantes légendes que se transmettent les Vénitiens de génération en génération : un éléphant sème la panique lors du carnaval avant de se réfugier dans une église ; les autorités de la ville embauchent des prostituées pour endiguer l’homosexualité ; des innocents sont condamnés à mort ; un joueur invétéré mise le palazzo familial…
sept histoires cocasses...


avec des tableaux de Longhi et de Canaletto, entre autres, des petites histoires sur Vivaldi (un Cd fait partie du coffret avec 7 concertos), vraies ou fausses ? la verité est fluctuante comme les eaux de Venise précise l'auteur dès son introduction.

L'histoire des prostituées (11 000 environ en 1509, payées pour exhiber leurs seins, afin d'éradiquer l'homosexualité, aurait donné la nom d'un pont "Ponte delle Tette".

Quant à l'éléphant, il était aussi porté sur le plaisir amoureux que craintif des remous des canaux, ce qui explique ses fureurs meurtrières : on dut l'anéantir au canon !!
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donna Leon   Jeu 12 Sep 2013, 05:35

Pour Donna Leon, l'écriture est un exercice quotidien :

– Il y a environ 360 pages dans un livre… Ça ne sonne pas familier pour vous? 250 mots par jour, ça fait une page. Une page par jour, c’est comme ça que je travaille. Certaines fois, je fais des pauses, mais je me rattrape par la suite.


le commissaire Brunetti est l'enquêteur privilégié de Donna Leon, et son terrain, c'est Venise.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Donna Leon   Jeu 12 Sep 2013, 06:26

tiens ! je l'avais oublié cet auteur scratch  j'avais lu un livre de lui et j'avais bien aimé. Je vais en rechercher un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Donna Leon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Donna Leon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont les romans écrits par des femmes qui vous ont marqué(e)s ?
» Gagnez le dernier livre de Donna Leon
» Donna Karan cède à la pression et choisit d’éliminer la four
» Jean-Paul II « Il prit le pain, le bénit, le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s'ouvrirent »
» Apo 11,1 On me donna un roseau semblable à une verge ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: