Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Xu Xing (chine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Xu Xing (chine)   Jeu 21 Aoû 2008, 16:29

Xu Xing, Et tout ce qui reste est pour toi, Éditions de l’Olivier.
Traduit du chinois par Sylvie Gentil.

Le narrateur connaît bien son rang : il fait partie des « éléments oisifs de la société ».

Croyez-vous qu’il s’en désole ? Pas trop, et il fréquente ses pareils : Le voilà en cheville avec des délinquants, des ratés de toutes sortes. Il dérive de la Chine, au Tibet, en Allemagne, au gré des mauvaises rencontres.

On pourrait parler de roman picaresque si la tonalité était dynamique ou joyeuse, ou férocement satirique. En fait, le ton est insolent parce qu’il considère comme naturels les abus de la société : la prolifération de formulaires et d’autorisations, l’achat de diplômes dans les universités, l’intégration de faux talents dans l’association des écrivains - pour remplacer les vrais qui sont en prison, les parasites dits intellectuels qui jouent les dissidents,

C’est un marginal : il ne correspond pas aux cases en vigueur dans les grilles chinoises.

Citation :
« Je n’espère rien, n’envie rien, n’admire rien et s’il m’arrive encore d’aspirer à quelque chose, c’est qu’il y ait moins de monde autour de moi. J’en ai assez de ces bus bondés, de cette foule quand je vais faire les courses, de ces queues pour les toilettes […] je voudrais que le liquide jaune et puant qui stagne dans l’urinoir cesse de m’éclabousser les pieds ou le pantalon. Assez des monticules de choux entassés au bord des rues , assez des parkings à vélos et des tas d’ordures. Voilà à quoi se limitent mes espoirs. »

Ce que dit notre narrateur du Tibet ou du Pékin « impérial » ne servira pas à la propagande officielle.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Xu Xing (chine)   Ven 22 Aoû 2008, 04:48

A son retour en Chine, le narrateur voit un nouveau Pékin :

Citation :
C’était magnifique quand on se promenait dans les rues, avant il y avait des néons mais ce n’était rien comparé à maintenant. Les artères principales constituaient le visage lourdement fardé de la cité,restaurants et magasins, tout était impérial,, les promotions immobilières vantaient « un luxe impérial ». le monde culturel nous pondait « de la poésie impériale »[…]

la télé nous abreuvait de fadaises dissociées de la réalité et on pouvait passer sa journée allongé sur le lit à écouter des prétentieux gominés qui ne s’exprimaient qu’au plus-que- parfait du subjonctif. […] mais dans les petits hutongs, les tripes de la ville, partout étaient collées des réclames pour des remèdes contre l’impuissance, la syphilis et autres maladies vénériennes, ce qui donnait vaguement l’impression que la Chine était devenue un immense bordel, qu’elle venait de vivre un gigantesque carnaval de fin de siècle.

Nous nagions en pleine démence !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Xu Xing (chine)   Dim 24 Aoû 2008, 05:16

regard sur le Tibet

le narrateur du livre de Xu Xing parle de la beauté de 2 jeunes tibetaines qui le recueillent et lui donnent à manger. Il apprécie le paysage et l'impression de paix.

Il se livre à un exercice d'auto-ironie sur son incapacité à faire des prosternations.

Il mentionne des troubles et la repression de l'armée, mais n'a pas le regard dévalorisant, insistant sur la crasse, de Xin Ran dans les funérailles célestes.

Pour lui, les interieurs frustes mais chaque objet à sa specificité.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
polarjazz
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 45
Localisation : Vendée
Date d'inscription : 12/02/2011

MessageSujet: Variations sans thème de Xu Xing   Ven 24 Mai 2013, 16:36

Je viens de lire ce recueil de cinq nouvelles édité aux éditions de l'Olivier. Ce sont des nouvelles écrites dans les années 80.
Variations sans thème: "On ne peut pas dire qu'elle soit frivole, mais dès qu'elle se trouve en présence d'un représentant du sexe opposé, elle se met à minauder. Heureusement elle a gardé les cheveux aux épaules, comme une petite fille de cette façon on a juste la peau du crâne qui se hérisse un peu quand elle commence avec ses chichis, c'est préférable à un arrêt cardiaque."
Une histoire de la ville: "C'est pourquoi un beau matin j'ai fait irruption dans le bureau de mes supérieurs et leur ait expliqué que, étant marié et comptant bien fonder une famille, il me fallait un lit grand et large à la tête duquel j'accrocherais un poster de propagande pour la planification des naissances."
La où nos routes bifurquent
Les rats affamés
: "C'est formidable d'être écrivain ! Tout est à la mode pour un écrivain ! "
Et tout ce qui reste est pour toi

Jouissif tongue tongue
Revenir en haut Aller en bas
mahiwan
pilier
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 70
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Xu Xing (chine)   Sam 25 Mai 2013, 10:50

Intéressant ce livre ! J'ai connu la Chine dans les années 80 , avec ses montagnes de choux ou de betteraves sur les trottoirs car " le plan " avait décidé de leur production à l’échelle nationale ..... et ça fait beaucoup ....

A titre d'information " les hutongs " peuvent être comparés à certaines cités ouvrières : construction de petites maisons dans des quartiers réservés aux " travailleurs " !

Je suis retourné en Chine l'année dernière , et la différence est saisissante . Tout est moins bien , sans âme, sans folklore , et les divers trafics existent de plus en plus .

Mao est né dans un hutong à Pékin , et en visitant le quartier en pousse pousse , je suis passé devant sa maison , où , me dit le guide , certains membres de sa famille vivent encore aujourd'hui ?

Je vais très vite me procurer ce livre !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Xu Xing (chine)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Xu Xing (chine)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un ovni triangulaire en Chine et une spirale
» OVNI en Chine à Chengdu et Xian, observé par des milliers de résidents
» Paysage de Chine
» Barrages des trois gorges en Chine
» Le népal cède à la chine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Asie :: Littérature chinoise-
Sauter vers: