Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nabokov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Nabokov   Sam 23 Aoû 2008, 15:38

Vladimir Nabokov, Ada ou l'ardeur, Folio

Juteux et riche.

Les bons souvenirs de lecture de Nabokov m'ont fait dépasser les premières 60 pages où je n'arrivais pas à trouver mes repères de personnages, de lieux et de langue.

Car le polyglotte Nabokov mêle, comme dans sa vie, le russe, l'américain et le français, joue avec les mots et les pays, entrainé par des personnages dont les aleas sentimentaux sont une pelote de laine familiale emmêlée par le chat.

Puis tout s'est éclairé avec "Ardis", ce chateau patrimonial où chacun vit dans un allegro ludique et roboratif. Toutes les qualités de Nabokov s'y épanouissent : immense culture, verve, élégances de tous ordres, quel beau tourbillon ! les amours juveniles de Van et d'Ada sont un paradis terrestre plein d'attentions, de drôlerie, et de sensualité. Vous les vivrez avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nabokov   Sam 23 Aoû 2008, 15:40

Ada ou l'ardeur,

Nabokov joue habilement de tous les tons, y compris du registre grave. Autant dire que ce livre ne manque pas de profondeur dans l'analyse des corps et des coeurs.

Me voici donc enchanté à la fin de la première partie, 427 pages.

Voici le rite du bain.


Citation :
"Van obstiné, enragé, laissa tomber son peignoir et suivit Ada dans la sall de bains. Penchée sur la baignoire basse, elle ouvrit les robinets jumeaux, puis se pencha un peu plus encore pour loger dans son embouchure le bouchon à chaine de bronze - qui s'enfonça de lui-même tandis que Van immobilisait l'adorable lyre d'Ada et un instant plus tard touchait à la racine de la douceur chamoisée, était happé, englouti entre les lèvres à la doublure cramoisie, familières, incomparables.

Ada saisit à deux mains les robinets secourables, augmentant sans le vouloir le volume sympathique du bruit de la cataracte et Van laissa échapper une longue plainte de délivrance..."
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nabokov   Sam 23 Aoû 2008, 15:42

ADA ou l'ardeur

Dans cette "chronique familiale, quatre-vingt-dix-sept pour cent de vérité, trois pour cent de vraisemblance" on peut être sensible à de multiples aspects :

la virtuosité du narrateur qui joue avec les époques, les styles, les tons et les conventions du récit, qui pratique anagrammes et parodies, ou établit d'un calembour une passerelle d'une langue à l'autre.

Moi j'ai apprécié les moments d'amour de l'existence d'Ada et de Van, purs joyaux au sein de leur existence.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Modiano
pilier
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 25
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: Nabokov   Dim 08 Fév 2009, 23:38

As-tu lu Lolita, rotko? J'ai l'impression que ce bouquin fait parler de lui parce qu'il a fait scandale, mais quelle est sa réelle qualité littéraire?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nabokov   Lun 09 Fév 2009, 07:51

Excellent !

la traduction française m'a paru remarquable, avec des pastiches de Ronsard, en vers impeccables.

Lis les premières pages, et tu seras accroché.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Nabokov   Mar 24 Fév 2009, 17:02

Ah, Rotko, quel plaisir de voir quelqu'un qui a apprécié Ada ou l'Ardeur... J'aime bien que tu parle de roman bien juteux, c'est tout à fait le terme... Pour moi c'est le meilleur (je n'ai pas tout lu) mais vraiment chef-d'oeuvre de littérature et de science... Tu as entendu parler de son dernier inachevé que le fils de Nabokov hésite à éditer ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nabokov   Mar 24 Fév 2009, 17:07

oui, j'en ai entendu parler, mais vaguement, et je n'ai pas d'idée sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Bambi_Slaughter
pilier
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Nabokov   Lun 01 Juin 2009, 10:34

J'ai lu Lolita sur les conseils de mon prof de psycho-socio ( pas parce qu'il a dit qu'il fallait le lire, mais parce que l'histoire m'intéressait. Non, je suis une perverse pédophile ^^)

Je crois bien que c'est ce roman ( que j'ai lu il y a seulement quelques mois) qui m'a donné envie de lire de la littérature. J'ai adoré. Mais j'avoue que j'ai un peu lu la fin en diagonale. Ça m'arrive souvent quand il s'agit de livres de plus de 500 pages ... Et puis, c'est vrai que les premières phrases sont très belle
Je n'ai vu aucune des adaptations cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
http://books2heaven.over-blog.com
Nymphéa
pilier
avatar

Nombre de messages : 1480
Age : 63
Localisation : Nord
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Nabokov   Lun 01 Juin 2009, 11:10

Dans "Lolita", on ne retient souvent que l'aspect sulfureux de l'histoire, c'est pourtant un livre bien écrit avec des portraits psychologiques bien typés, une belle et impossible histoire d'amour. Nabokov était hanté par cet aspect, par cette séduction des jeunes filles (on ne peut s'empêcher d'évoquer une sorte de pédophilie sublimée par l'art et l'écriture) et il en parle dans plusieurs de ses oeuvres. On en trouve une certaine explication dans le vécu de son enfance qu'il évoque dans ses romans autobiographiques comme "L'exploit".
Je pense qu'il est problématique de juger des qualités littéraires d'une oeuvre ou d'un auteur lorsqu'il déchaine les passions quant au contenu, ce qui occulte la forme.
Revenir en haut Aller en bas
Tristana
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 30
Date d'inscription : 17/08/2009

MessageSujet: Vladimir Nabokov   Mar 18 Aoû 2009, 10:10



Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta.

She was Lo, plain Lo, in the morning, standing four feet ten in one sock. She was Lola in slacks. She was Dolly at school. She was Dolores on the dotted line. But in my arms she was always Lolita.

Did she have a precursor? She did, indeed she did. In point of fact, there might have been no Lolita at all had I not loved, one summer, a certain initial girl-child. In a princedom by the sea. Oh when? About as many years before Lolita was born as my age was that summer. You can always count on a murderer for a fancy prose style.

Ladies and gentlemen of the jury, exhibit number one is what the seraphs, the misinformed, simple, noble-winged seraphs, envied. Look at this tangle of thorns.


Probablement le plus beau roman du 20è siècle.
Revenir en haut Aller en bas
http://luxcoppola.wordpress.com
Titania
pilier
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Nabokov   Sam 24 Oct 2009, 21:14

Nymphéa a écrit:
Dans "Lolita", on ne retient souvent que l'aspect sulfureux de l'histoire, c'est pourtant un livre bien écrit avec des portraits psychologiques bien typés, une belle et impossible histoire d'amour. Nabokov était hanté par cet aspect, par cette séduction des jeunes filles (on ne peut s'empêcher d'évoquer une sorte de pédophilie sublimée par l'art et l'écriture) et il en parle dans plusieurs de ses oeuvres. On en trouve une certaine explication dans le vécu de son enfance qu'il évoque dans ses romans autobiographiques comme "L'exploit".
Je pense qu'il est problématique de juger des qualités littéraires d'une oeuvre ou d'un auteur lorsqu'il déchaine les passions quant au contenu, ce qui occulte la forme.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, Nymphéa !

J'ai lu Lolita cet été, et j'ai essayé de me "détacher" de l'histoire et de tout ce qu'elle peut susciter comme réactions chez le lecteur, pour mieux apprécier l'écriture : j'ai été enchantée de cette lecture.

Il est malgré tout assez difficile de faire la part des choses entre intrigue et style, car le récit est tendu de désir d'un bout à l'autre.
Les premières lignes sont sublimes, à lire à voix haute tant les mots sonnent bien.
Il y a beaucoup de poésie, parfois d'érotisme dans les descriptions, mais jamais aucune vulgarité. J'ai apprécié les métaphores et les périphrases qui ponctuent la narration, et toutes les dualités de l'existence abordées par l'auteur : mère / fille, homme / femme, jeunesse / maturité, désir / culpabilité, etc...

J'ai moins accroché à la deuxième moitié du roman, où le désir laisse peu à peu place à une angoisse grandissante qui m'a moi même stressée.

J'ai vu le film juste après avoir terminé le livre et j'ai été très déçue...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nabokov   Dim 25 Oct 2009, 06:54

Titiana a écrit:
J'ai moins accroché à la deuxième moitié du roman, où le désir laisse peu à peu place à une angoisse grandissante qui m'a moi même stressée.

c'est poignant de voir le personnage à la dérive.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Titania
pilier
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Nabokov   Dim 25 Oct 2009, 07:19

rotko a écrit:

c'est poignant de voir le personnage à la dérive.

C'est une manière de ressentir la deuxième partie du roman, mais, personnellement, j'ai surtout été saisie par l'angoisse permanente qui se dégage de la narration...
Peut-être que c'est justement cette impression que le personnage est "à la dérive" et que le lecteur ne peut rien faire, qui a provoqué cette sensation de malaise chez moi ?

On verra d'ici quelques mois si une deuxième lecture m'apporte une vision différente ! Wink

Un autre fait qui m'a surprise : bien qu'elle donne son nom au titre, j'ai trouvé le personnage de Lolita assez absente (ou plutôt passive ?) de la trame.
Il y a même un passage où Humbert Humbert écrit :

Citation :
Ce n'était pas elle que j'avais possédée frénétiquement, mais ma propre création, une Lolita imaginaire - plus réelle peut-être que Lolita elle-même ; qui se superposait à elle, l'enchâssait ; qui flottait entre elle et moi, et était dépourvue de volonté, de conscience - en fait de toute vie qui lui fut propre.

Ce passage m'a laissée une impression très étrange, que je n'ai pas réussi à analyser lors de la première lecture (et pas plus ce matin en feuilletant le livre à nouveau). Il évoque l'imaginaire, peut-être une réminiscence du premier personnage féminin de l'histoire, Annabel ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nabokov   Dim 25 Oct 2009, 07:37

Citation :
Ce n'était pas elle que j'avais possédée frénétiquement, mais ma propre création, une Lolita imaginaire - plus réelle peut-être que Lolita elle-même ; qui se superposait à elle, l'enchâssait ; qui flottait entre elle et moi, et était dépourvue de volonté, de conscience - en fait de toute vie qui lui fut propre.

je ne sais pas où est ce passage, j'ai lu le livre il y a un certain temps, je ne me souviens plus d'Annabel. Dès le début, Lolita est un fantasme du désir chez HH, avant que Nabokov n'annonce crûment qu'il va se débarrasser du personnage de la mère (qui "nage comme un triton" Razz ).

Plus tard, HH en fait un fantasme de malade mental, incapable de reconnaître dans la lolita-adulte qu'il retrouvera celle qu'il poursuivait.

En attendant, les scènes de délire mental, de mauvaise interprétation des textes, de conduite automobile extravagante, montrent son délabrement physique, psychologique, et intellectuel.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Titania
pilier
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Nabokov   Dim 25 Oct 2009, 07:57

En fait, je pense que ce qui m'a déçue dans la deuxième partie, c'est la retombée brutale des espérances après l'accomplissement du désir.
Une fois que HH est "parvenu à ses fins", le désir qui sous-tend (sans mauvais jeu de mots... Embarassed ) toute la première partie disparaît et cède la place à l'inquiétude. Je trouve ça extrêmement frustrant (peut-être parce que réaliste ??)

Annabel est le premier amour du narrateur, lorsqu'il était adolescent. Les passages où il l'évoque sont d'un érotisme particulièrement suggestif. ange
Revenir en haut Aller en bas
marxou
pilier
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 35
Localisation : europe
Date d'inscription : 16/11/2009

MessageSujet: Re: Nabokov   Lun 16 Nov 2009, 14:47

J'ai lu Lolita il y quelques mois, bien après avoir vu le film de Kubrick, un de mes comédies préférées (la performance de Sellers, un régal).

J'ai adoré le roman, ce regard désenchanté sur le désir qui rappelle Flaubert. Une écriture très élégante (pour autant que je puisse en juger d'après une lecture en traduction), le ridicule des prétentions de Humbert, les manies de la "vieille Europe" confrontées à la spontanéité, à la vulgarité et au charme immédiat des Américains.

Ceci dit, une légère réserve : l'ironie constante du narrateur fatigue parfois.

J'essaie de trouver le temps de lire Ada.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nabokov   Ven 26 Mar 2010, 06:31

On connaissait les nouvelles de Nabokov chez Folio.

Doit paraître en avril nouvelles complètes dans la collection quarto de Gallimard : une palette très diversifiée (sentiment, polar, SF, etc.) ainsi que deux textes inédits.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nabokov   Sam 24 Avr 2010, 06:01

L'Original de Laura (C'est plutôt drôle de mourir), (The Original of Laura (Dying is fun)), de Vladimir Nabokov. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Maurice Couturier, Gallimard, "Du monde entier",

Nouvelles complètes, Gallimard, "Quarto",

Publication par son fils de L'Original de Laura, livre inachevé dont Nabokov demandait la destruction après sa mort.

deux nouvelles inédites :

"Natacha" histoire, dans les années 1920, d'une jeune femme, de son prétendant et de son père mourant, dans un logement berlinois de l'immigration russe.

"Le Mot" une étrange fable mystique, un voyage dans un au-delà paradisiaque où un ange livre, en l'espace d'un seul mot, le secret de toutes les béatitudes.

cf. l'article du Monde
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Goldmund
pilier
avatar

Nombre de messages : 40
Localisation : Comala
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: Nabokov   Dim 09 Mai 2010, 15:09

Ouais mais par contre, le prix du recueil de nouvelles est vraiment pas donné. C'est bien dommage parce que s'il avait coûté moins cher, je l'aurais bien pris, là c'est même pas la peine pour le moment.

Sinon, j'ai adoré Lolita et apprécié Ada. Nabokov avait beau dire qu'Ada est son oeuvre la plus aboutie, je préfère tout de même la fraicheur de Lolita.
Revenir en haut Aller en bas
zephyr
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 25
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Re: Nabokov   Sam 19 Juin 2010, 13:18

Je n'ai lu aucun livre de Nabokov encore, que me conseillez-vous pour commencer ? J'avais pensé lire Lolita mais je me demandais si pour avoir une première approche de Nabokov, c'était le meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Amarande
pilier
avatar

Nombre de messages : 601
Localisation : Roulettes ultra-performantes
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Nabokov   Sam 19 Juin 2010, 14:25

Impossible de t'aider, même si je le voulais : je n'ai lu que Lolita de Nabokov.Wink

à mes yeux c'est un incontournable... je pense que tu peux y aller.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Nabokov   Dim 20 Juin 2010, 19:54

moi aussi j'ai un faible pour Lolita, mais tu verras que sur le fil Nabokov on dit grand bien d'Ada ou l'ardeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
zephyr
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 25
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Re: Nabokov   Lun 21 Juin 2010, 06:38

rotko a écrit:
moi aussi j'ai un faible pour Lolita, mais tu verras que sur le fil Nabokov on dit grand bien d'Ada ou l'ardeur.

Oui j'ai vu, vous donnez vraiment envie de le lire. Mais je pense que je vais suivre vos conseils et commencer la lecture de Lolita. Merci beaucoup. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Nabokov   Mar 22 Mar 2011, 16:53

Après pas mal de tergiversations, de j'y vais j'y vais pas ( très Strausskhanien comme attitude Laughing ), je vais me lancer dans Lolita, j'attends la livraison.
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: nabokov   Mar 22 Mar 2011, 19:33

je n'ai pas lu "Lolita", mais j'ai vu le film plusieurs fois. C'est un film qui m'a fasciné, je ne me souviens pas des acteurs, en résumé por moi c'est un chef-d'oeuvre. Je peux me procurer en Français "lExploit" un conseil svp.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nabokov   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nabokov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nabokov et la pédagogie américaine
» quid du changement annuel des programmes de l'agrèg ?
» Quels auteurs aimeriez-vous voir entrer à La Pléiade ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Littérature américaine-
Sauter vers: