Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Giles Blunt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Giles Blunt   Mar 26 Aoû 2008, 09:19

Quarante mots pour la neige

Un très bon thriller.

Le titre évoque le peuple Inuit, qui paraît-il, possède 40 mots pour décrire la neige. Autant dire qu’ils pourraient nous enseigner l’art de la nuance...

L’intrigue : odieuse et tristement d’actualité (l’été nous en a fourni une abondante moisson). Des enfants sont retrouvés morts et mutilés.

Un flic est chargé de l’enquête. Ordinaire. Révolté. Il est lui-même à un tournant douloureux de sa vie. Une fille partie étudier à Yale et une femme dépressive en clinique psychiatrique. Mais plus que cela, il a une « tache » sur la conscience. Celle d’avoir détroussé un escroc quelques années plus tôt pour subvenir aux besoins de sa famille.
Le flic intègre a cédé à la tentation.

Alors, attraper le salopard qui tue, c’est une forme de rédemption pour cet homme tourmenté de remords.

Le tueur : nauséabond et très bien campé. Il a une complice : une femme laide et boutonneuse, complexée et affligée d’une grand-mère fossilisée. Elle n’a jamais été aimée. Elle est subjuguée par lui. Il en fait sa chose, son esclave et l’initie au Mal, élevé en dogme.
Blunt a admirablement décrit cette relation perverse, faite de fascination, d’adulation folle et soumise. (On pense à l’ascendant que Manson exerçait sur ses « groupies », par exemple).

On atteint Thomas Harris. D’ailleurs, j’y ai souvent pensé en dévorant ce livre. Car l’auteur a travaillé ses personnages, leurs relations tortueuses et pourtant terriblement humaines, et peaufiné l’atmosphère glaciale de ce polar.

Il reste dans une veine très classique pour le genre, mais Blunt a du talent.

Il écrit la détresse.

Celle de tous les jours.

La banalité de nos vies, imbibées de criminels, de justiciers, d’indifférents.

D’égarés.




---
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Giles Blunt   Mar 26 Aoû 2008, 18:01


clic !


Citation :
il a une « tache » sur la conscience. Celle d’avoir détroussé un escroc quelques années plus tôt pour subvenir aux besoins de sa famille.
Le flic intègre a cédé à la tentation.

ACQUITTE !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Giles Blunt   Mar 26 Aoû 2008, 18:08

Happy

La conscience et ses variations infinies...

Je m'étonne que Blunt ne soit pas plus connu. J'ai lu d'autres avis sur la toile et les gens semblent partagés.
Il possède son art, pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Giles Blunt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Giles Blunt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gil Raconis nous a quitté...
» Présentation: lk
» Saint Gilles ou Egide Ermite et commentaire du jour "Il se retira dans un endroit désert"
» Éthique ou morale ?
» La conquête de l'espace de Giles Sparrow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: