Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Adriaan Van DIS [Pays-bas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Dim 31 Aoû 2008, 14:05

j'ai lu à peu près la moitié de son promeneur paru chez Gallimard, traduit par Daniel Cunin, et je le signale comme un livre à lire.

L'incendie d'un squat permet la rencontre entre un chien - qui a roulé sa bosse et un rentier bien tranquille, celui-là adoptant celui-ci et l'introduisant dans le monde des "sans" : sans domicile, sans papiers, sans nom, sans fortune (au double sens du mot).

Car le chien connaît tout le monde et jouit de l'estime et de l'affection générale, entraînant son nouveau maître dans des rencontres imprévues.

Là où Olivier Adam sort la grosse artillerie (qu'on me pardonne cette expression !), Van Dis joue en douceur avec un homme qui se laisse mener en laisse dans un monde inconnu.

Le frère dominicain Bruno ("c'est lui le dominicain qui revenait d'Aaafriiique", air connu ) et notre promeneur échangent et fraternisent au whisky...

je reparlerai de ce livre délicat où un "chien plein d'humanité" tendrait à s'embourgeoiser dans son nouveau statut, alors que son maître descendrait l'échelle sociale.

( à suivre, mais pas tout de suite !)
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Ven 12 Sep 2008, 09:40

Citation :
Mulder eut envie de faire demi-tour, il était le seul homme, le seul blanc, mais le chien se laissait caresser et saluer. Les femmes s’apprêtaient à entrer dans un ancien hangar. Surpris, Mulder jeta un coup d’œil circulaire ; il venait d’atterrir sur une autre planète : il respirait une odeur de feu de bois, d’huile de palme, entendait le bruit des casseroles et de bouteilles vides qui s’entrechoquent, le caquètement de poules.

Ce n’était pas la ville où l’emmenaient ses promenades ; il existait donc un autre Paris à l’intérieur même du périphérique, un Paris qui se cachait derrière les façades lépreuses d’usines désaffectées, derrière les hauts murs d’entrepôts dont on ne se servait plus, un Paris sans eau ni électricité, une ville échappant à l’œil de la loi, édifiée avec des tôles ondulées et des bâches, habitée par des clandestins ayant leur propres règles, une ville sur les murs de laquelle on avait gribouillé une autre version de l’Évangile : Dieu en a marre. Dieu est aussi noir.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Dim 14 Sep 2008, 05:40

Avec le promeneur on n’a pas affaire à un roman qui donnerait une leçon d’humanité ou pousserait à manifester tous les mercredis soirs.

Mulder, le personnage principal a une bonne dose de scepticisme sur qui fait résonner le tambour des idées reçues ; sa description d’une grève de la faim dans une église parisienne, où se précipitent - en se faisant la bise, stars du spectacle et présentateurs de télé, montre un esprit non dupe des mobilisations médiatiques.

En revanche, son étonnement de « persan du XXIe siècle » apparaît dans des remarques pertinentes :
Citation :
« Les voitures brûlent en banlieue et à Paris personne n’ose marcher sur les pelouses. »

On suit ce naïf mené par son chien, dans ses états d’âme, ses colères, ses silences, sa maladresse d’être désarmé entraîné dans des situations inédites.

Son comportement surprend souvent le lecteur, et on le prend en affection parce qu’il est généreux et timide, sentimental et timoré, qu’il découvre à son niveau l’existence des « autres » et sa propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Ven 31 Oct 2008, 12:59

C'est parce que j'ai bien aimé le promeneur que je récidive avec en Afrique, d'Adrian Van DIS, chez Actes sud.

Ce récit d’un voyage au Mozambique est, prévient l’auteur, « un mélange de fiction et de réalité ». On ne saurait le créditer d’une langue de bois, du moins maintenant :

Citation :
« Autrefois quand j’écrivais sur l’Afrique [je taisais ce que je voyais. Le mépris des droits d e l’homme,la corruption, l’attitude féodale des autorités. De peur de faire, chez moi, le jeu des autorités ; ne sachant pas qu’en réalité j’étais moi-même un raciste par le fait de cette si grande prudence et par le prix que j’accordais à tout ce qui était noir. »

S’il raconte son voyage entrepris « pour des raisons égoïstes », il laisse les gens s’exprimer, ne commente pas ce qu’il vit pour en rajouter dans l’horreur.

Les faits suffisent, et il les livre dans un style concis et convaincant.

Le livre est violent, non par les mots de l’auteur, mais par les propos des protagonistes de tous bords, et les atrocités résultant de bandes armées qui cachent leurs pratiques mensongères - et meurtrières, derrière de rudimentaires slogans idéologiques.

à suivre
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Sam 01 Nov 2008, 07:51

En Afrique, d'Adrian Van DIS, Actes Sud.

Nos dirigeants sont à l’écoute de nos problèmes.


Le plus pitoyable est la résignation (mais quelle autre attitude adopter ?) d’une population divisée (1), manipulée par des discours mensongers :

Citation :
- Maintenant cela va aller mieux. Nos dirigeants sont à l’écoute de nos problèmes.
[…]
Nous faisons de notre mieux Les écoles et les hôpitaux sont bondés, mais gratuits. Ici, les pauvres vivent mieux qu’ailleurs. Chaque mois, ils reçoivent quelques œufs, et tous les jours ils ont du pain à un prix modique. Les magasins sont vides, mais personne n’écrase son nez contre la vitrine pour voir des objets qu’il ne peut pas s’offrir
.

Adrian van Dis dit ce qu’il a vu, et il n’épargne ni les volontaires des ONG,

« L’Afrique est un paradis pour les ratés. »


ni les pasteurs hollandais, ses compatriotes, vendeurs de bibles, ridicules et cependant émouvants dans leurs contradictions.


Citation :
Partout où il passe, le père Hans est salué d’un rire. « les nègres sont si gais », nous dit-il à table.[…]

- Vous ne mangez donc jamais de riz ou de manioc ?

- oh non! dit le père Hans, ça c’est pour les nègres.

[...]

« Dans notre foi nous sommes nous-mêmes un peu nègres » dit le père Dick; « Ils font notre joie » dit le père Hans


(1) divisée par les langues .

Spoiler:
 
et les ethnies.

Spoiler:
 

Site sur le mozambique
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Dim 02 Nov 2008, 07:31

Citation :
C’est en allant chercher de l’eau qu’Arlindo fut enlevé par la Renamo. Ligoté, il fut contraint d’indiquer le chemin aux rebelles jusqu’à la hutte de ses parents. Ils lui donnèrent des allumettes et le contraignirent mettre le feu au toît. Sa mère et sa sœur des précipitèrent dehors en poussant des cris aigus..

Sa sœur fut ligotée, leur mère abattue. Son père revint des champs au pas de course avec une équipe d’hommes. Les rebelles les firent prisonniers et Arlindo fut contraint de désigner son père. ils lui ouvrirent la gorge puis donnèrent le couteau à Arlindo qui dut achever la besogne. Ils tenaient la main d’Arlindo, et lui tranchait.

Maintenant tu es des nôtres », dirent-ils. Ensuite les bandits fichèrent la tête au bout d’une pique et enroulèrent un rapeu du Frelimo autour du pilori. Arlindo et sa petite sœur, un ruban sur les yeux, durent accompagner la bande dans les bois.

Après une première nuit passée dans le camp de la Renamo, il ne la revit plus jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Mer 05 Nov 2008, 16:34

je ne saurais trop encourager grains et graines à lire Adriaan van Dis, aussi connu en Hollande que Bernard Pivot dans nos chaumières, vu qu'il fait des émissions littéraires à la télévision.

il sera au Lieu Unique à nantes ce samedi 8 novembre entre19 h et 20 h

Adriaan Van Dis, romancier issu d'une famille métissée rapatriée d'Indonésie. Son dernier roman, « Le promeneur », a été traduit et publié cette année chez Gallimard. Il participera à deux rencontres : le samedi après-midi, sur les écrivains cosmopolites, et le dimanche, sur le thème de l'exclusion.

voici sa bibliographie :
Le Promeneur, roman traduit par Daniel Cunin, Gallimard, 2008
Fichue famille, roman en 60 tableaux, roman traduit par Daniel Cunin, Gallimard, 2003
Vin de palme, roman traduit par Anne-Marie de Both-Diez, Gallimard, 2000
Les Dunes coloniales, roman traduit par Marie-Claire Cécilia, Actes Sud, 1999
En Afrique, récit traduit par Nadine Sabile, Actes Sud, 1993
La Terre promise, récit traduit par Georges-Marie Lory, Actes Sud, 1993
Sur la route de la soie, récit traduit par Marie Hooghe, Actes Sud, 1990
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Mer 03 Mar 2010, 20:04

Merci pour la référence bibliographique du roman "Le promeneur", que je ne connaissais pas, Rotko ... et également merci pour les extraits que tu as mis en ligne ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Mar 23 Aoû 2011, 10:30




Rotko a ecrit:
Citation :
C'est parce que j'ai bien aimé le promeneur...

Moi aussi, j'ai beaucoup aime "Le promeneur"!
Est-ce que Van Dis connais les rues de Paris comme sa poche? Je l'ignore, mais son personnage Mulder, oui. C'est un hollandais honorable, un riche rentier sexagenaire domicilie a Paris a cause de son attachement a cette ville. Impeccable dans ses habit et sa conduite, il passe inapercu a travers le monde, anonyme, isole. Cette vie ne lui deplait nullement.

Une nuit, le hasard veut qu'il devienne temoin d'un incendie dramatique d'un immeuble d'Immigres et SDF. Les gens affoles sautent par les fenetres et la foule en bas les regarde, impuissante. Cette-nuit-la Mulder recoit un cadeau - un chien qui a survecu l'incendie et il l'"adopte". Meme s'il le delaisse, le chien le suit partout. Comme si ce chien est le cote refoule, rejete de Mulder - il va partout ou son nouveau maitre n'a jamais voulu aller, a des endroits que Mulder a toujours evites.
Le chien a une memoire infaillible et reconnait tous ceux qu'il a connu avant. En enquetant en silence sur la cause de l'incendie, Mulder rencontre plein de gens bizarres qu'il n'aurait jamais connu s'il n'y avait eu le chien - le pretre Bruno picolant son wisky, le silencieux Chinois avec ses maisons en cartons, Sri, une femme mysterieuse que le hollandais bienfaiteur veut sauver de l'immigration illegale par un faux passeport...
Mais quoi qu'il entreprnne, c'est l'echec. C'est un croyant sans Dieu, voue a l'idee de "faire un peu de bien"...Ses ideaux ne coincident avec la ville debordant de haine et d'emeutes frequentes (je crois qu'il s'agit des emeutes en 2005).

"Le promeneur" est un roman passionnant, tres sensible socialement. C'est une histoire emouvante sur un solitaire qui cherche a donner du sens a sa vie dans ce monde mouvemente et conflictuel.


Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Mer 26 Fév 2014, 07:23



153 p Actes Sud

Dès le début, l'auteur plonge le lecteur au coeur des problèmes ; les vieilles Angllaises installées au Mozambique parlent de leurs "boys", aussi bien pour leurs domestiques que pour les dirigeants politiques, les soldats sont parfois des enfants enlevés qui ont dû subir des épreuves de fidélités particulièrement cruelles. Ainsi va le monde, avec ses turpitudes. Une lecture qui revient sur la récente histoire du continent africain.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Jeu 27 Fév 2014, 09:57

En Afrique

L'auteur écoute les gens du Mozambique, blancs comme noirs, et il demande un médecin qu'il attend deux jours, Il souffre d'un douleur au coccyx...

Voici le curandeiro

Il trifouille dans son sachet en plastique rempli de feuilles et de haricots, et en sort une tête d’iguane et une queue de chèvre.

« La queue de chèvre aide aussi les soldats m’explique le directeur, rassurant, elle écarte la douleur et les dangers »

Le " curandeiro" pince, secoue mon dos, et le frappe avec la queue de chèvre. Yeux dans les yeux avec la tête d’iguane séchée, je ressens soudain un élancement inattendu dans l’anus. Le curandeiro a un ongle acéré. Avant que la douleur ne franchisse mes lèvres, il me bouche de feuilles par le bas.

Une boule magique s’élance des fesses jusqu’aux tempes. La queue de chèvre retourne au fond du sac […]

Je reste là avec mon corps qui fume. Toute une nuit, mon dos n’est qu’un doux incendie nauséabond. Même les cafards s’écartent de mon lit.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   Jeu 27 Fév 2014, 16:24



En Afrique est un récit de voyage au Mozambique dans les années 80.

Le pays était en pleine décomposition, ravagé par la guerre entre le Frelimo, d'inspiration marxiste, lié à Cuba et à la Corée du Nord, et le Renamo qui "oscille entre être un mouvement de rébellion ou un groupement mafieux adepte du banditisme et du sabotage".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adriaan Van DIS [Pays-bas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adriaan Van DIS [Pays-bas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Programmes d'études des ovnis dans les pays étrangers
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz
» Admission Pays de la Loire
» Le pays d'Urfé
» Conditions pour vivre ou voyager vers les pays mécréants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Littérature dite européenne: du Sud, du Nord et de l'Est-
Sauter vers: