Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eric-Emmanuel Schmitt

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nymphéa
pilier
avatar

Nombre de messages : 1480
Age : 64
Localisation : Nord
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Dim 22 Fév 2009, 20:05

L’Evangile selon Pilate

J’ai lu les avis différents sur le fil…Personnellement, j’ai aimé l’humour décalé du livre ; j’ai apprécié le fait de démythifier les personnages pour les ramener à leur humanité, ce qui les rends plus cohérents et compréhensibles, peut-être ce qui correspond à mon esprit rationnel et « païen ». Par contre, je trouve toute la fin peu convaincante, à partir du moment où Pilate se lance sur les traces de sa femme Claudia et encore moins la « révélation » sur le mont Tabor. Les propos philosophiques sont, je trouve, superficiels. Et bien que nous expliquant dans sa postface comment il a trouvé la foi, le récit est peu éclairant sur ce sujet et Schmitt n’a pas la plume grandiose et affirmée de Péguy. Un livre socialement et historiquement plaisant, théologiquement absent.
Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 65
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Eric-Emmanuel Schmitt   Ven 17 Juil 2009, 07:57

Il est devenu tres populaire en Bulgarie pour ses pieces autant que pour ses livres.
Voila le debut d'un article que j'ai traduit pour mes amis francais, vous allez me dire, s'il vous plait, si c'est bien vrai:

"Eric-Emmanuel Schmitt
est parmi les quinze auteurs les plus lus dans le monde entier. On l'appelle Diderot du XXI siècle, il est tout à fait naturel que nous succombions a sa capacité de seduire par les mots.

Pour être un bon artiste, on devrait être détesté », dit un de ses héros.
Mais l’”ascension” d’Eric-Emmanuel Schmidt, montre juste le contraire. Age de 47 ans, il est un des quinze auteurs les plus lus dans le monde selon une étude américaine de Publishing Trends; ses pieces sont jouées 35 pays, à Tokyo on le porte aux nues, Madrid est enchanté de ses oeuvres, pour les habitants de Berlin, il est tout simplement un génie, à Broadway on a a peine attendu pour qu’il finisse "Le visiteur" pour mettre la piece en scene , en Bulgarie c’est l’auteur, le plus “joue” aux theatres au cours des dernières années ...

Alain Delon s’est decide à monter une troisieme fois dans sa vie sur les planches pour jouer son rôle dans "Variations enigmatiques” (le même rôle joué dans le Théâtre national par Stefan Danailov un des meilleurs acteurs bulgares)… Omar Sharif est le vieil arabe dans le film sur son livre" M. Ibrahim et les fleurs du Coran”, et Vincent Perez, et Fanny Ardant sont vraiment uniques en duo dans le film sur sa piece " Le libertin".
Ses romans et ses nouvelles sont vendus en tirages de demi-millions d’exemplaires sans qu’ils soient polars ou thrillers. Schmitt ecrit des paraboles philosophiques ou on parle de la religion, de l’amour, de la mort, de Diderot, son philosophe prefere, de freud et de Dieu. Et encore quelque chose de tres bizarre – Diderot n’est pas qu’un auteur favori du public, il l’est egalement des critiques.

Ce paysage idyllique n’est assombri que par un petit “caprice” d’Alain Delon qui, après sa participation a la pieçe “Variations enigmatiques” ecrite specialement pour lui, ne veut ni voir ni connaitre Schmitt. La raison – enorme désaccord sur le texte. Delon refusait de prononcer la phrase” Dans le regne animal, il n’y a que deux especes qui sont vraiment betes et insensibles – les humains et les chiens”. Delon insistait que l’auteur remplace “chiens” par “chats”, mais alors “Mon chat Leonard ne me l’aurait jamais pardonne”, dit Schmitt. Ils se sont mis d’accord sur “poissons”.
---


Dernière édition par Maya le Mar 08 Déc 2009, 07:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Virgule
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 05/12/2009

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Dim 06 Déc 2009, 17:08

>Tiens puisque vous parlez de Schmitt...Est-ce que vous irez voir l'adaptation ciné d'Oscar et la dame en rose?
Michèle Laroque doit être pas mal, puis c'est Eric Emmanuel Schmitt qui a dirigé le film apparemment, donc ça doit bien respecter "l'esprit" du livre!

Sinon, celui que j'ai adoré est Lorsque j'étais une oeuvre d'art, c'est une belle métaphore de la création qui nous pousse à la folie, et de ce qu'on peut se faire comme idée de l'art aujourd'hui. Est-ce que l'artiste est une sorte de marginal que l'excuse de son génie peut pousser à dépasser les limites de la "morale"?

L'histoire du héros qui devient son propre corps, objet façonnable comme une Galatée des temps modernes sur laquelle se poseraient les mains d'un Pygmalion assoiffé de succès, donne à réfléchir. L'art peut-il tout se permettre? L'homme devient chef-d'oeuvre, il s'oublie, se dénature...Jusqu'à ce que...évidemment, il découvre "l'amour", ses sentiments le rattrapent, son humanité reprend le dessus...

Est-ce que l'art est un moyen d'atteindre une sorte de perfection, de nous dépasser? Est-ce qu'on ne risque pas de se perdre et de s'oublier si on s'abandonne à la folie créatrice?

Oui et vous parliez de La nuit de Valogne , ça devient à la mode d'analyser la psychologie des personnages mythiques...N'est-ce pas Bruno Bettelheim qui a tenté de faire une "psychanalyse des contes de fées"?

C'est dommage je trouve, l'idée de mélanger "science" et "contes", justement, le charme des mythes, et de l'art aussi d'ailleurs, c'est qu'on ne peut pas les disséquer...
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Dim 06 Déc 2009, 19:12

Citation :
Est-ce que l'artiste est une sorte de marginal que l'excuse de son génie peut pousser à dépasser les limites de la "morale"?

Citation :
Est-ce que l'art est un moyen d'atteindre une sorte de perfection, de nous dépasser? Est-ce qu'on ne risque pas de se perdre et de s'oublier si on s'abandonne à la folie créatrice?

Zola a magnifiquement traité ce sujet dans "L'oeuvre" ...
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Lun 07 Déc 2009, 23:25

Maya a écrit:
Ce paysage idyllique n’est assombri que par un petit “caprice” d’Alain Delon qui, après sa participation a la pieçe “Variations enigmatiques” ecrite specialement pour lui, ne veut ni voir ni connaitre Schmitt. La raison – enorme désaccord sur le texte. Delon refusait de prononcer la phrase” Dans le regne animal, il n’y a que deux especes qui sont vraiment betes et insensibles – les humains et les chiens”. Delon insistait que l’auteur remplace “chiens” par “chats”, mais alors “Mon chat Leonard ne me l’aurait jamais pardonne”, dit Schmitt. Ils se sont mis d’accord sur “poisons”.

je trouve cette anecdote stupéfiante... franchement, si vous étiez un auteur reconnu dans le monde entier, accepteriez-vous de changer votre texte (et de remplacer un mot par un autre qui n'a absolument aucun rapport avec la choucroute) juste pour... faire plaisir à Alain Delon Wink

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 65
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Mar 08 Déc 2009, 07:19

Seb, merci, tu as raison - faute de frappe - il s'agit de "POISSONS"
J'ai corrige Embarassed honte a moi! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Mar 08 Déc 2009, 18:09

pas de pb Maya, je maintiens tout de même que Schmitt aurait dû envoyer Delon se faire voir... siffle

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Mer 09 Déc 2009, 05:47

Virgule a écrit:
>Tiens puisque vous parlez de Schmitt...Est-ce que vous irez voir l'adaptation ciné d'Oscar et la dame en rose?
Michèle Laroque doit être pas mal, puis c'est Eric Emmanuel Schmitt qui a dirigé le film apparemment, donc ça doit bien respecter "l'esprit" du livre! ...

voici ce qu'en pense le Monde :

Oscar est joli et farceur, il s'apprête à mourir dans un hôpital pour enfants, peuplé de petits patients pittoresques - un obèse boulimique, un hydrocéphale surnommé Einstein, une enfant bleue baptisée Peggy Blue - dirigé par un vieux médecin qui a les traits de Max von Sydow.

La dame rose est une vendeuse de pizzas, qui jure comme une charretière, déteste les enfants, est terrifiée par la maladie.

Oscar est charmé par la grossièreté du personnage, qui tranche avec la sollicitude larmoyante dont il fait l'objet, et le bon docteur entreprend de convaincre la dame rose d'accompagner Oscar jusqu'à la mort.

[..]elle met son petit mourant en communication directe avec Dieu.

On dirait qu'Eric-Emmanuel Schmitt aspire à une nouvelle forme de transsubstantiation qui changerait les larmes en eau bénite.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 65
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Mer 09 Déc 2009, 07:04

Citation :
La dame rose est une vendeuse de pizzas, qui jure comme une charretière, déteste les enfants, est terrifiée par la maladie.

Cela change completement l'idee de Schmitt...je ne sais pas si c'est pour le meilleur scratch
Dans le roman c'etait une personne qui exerce une activite permanente de benevolat a l'hopital et devient amie d'Oscar. Il s'agit de quelqu'un qui n'est pas etranger a ce milieu...mais bon le plus important, c'est le contact humain avec le garcon. Il est possible que "la vendeuse de pizzas" soit aussi bien persuasive comme personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Virgule
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 05/12/2009

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Jeu 10 Déc 2009, 22:33

Ca a l'air larmoyant à souhait...
Justement, ce que j'avais aimé dans le bouquin, c'est que l'on ne s'apitoie pas sur les personnages, ce qui est difficile lorsque l'on lit un roman sur l'hôpital, la maladie, la mort. C'était une façon poétique d'illustrer ce qu'un petit garçon peut ressentir dans ce cas là, et la Dame Rose n'est pas l'infirmière compatissante ou faussement rassurante à laquelle on pourrait s'attendre.
D'après la critique que tu cites, Rotko, on dirait que le film "exagère" le côté gentiment bourru de la Dame en rose, en même temps, lui coller l'étiquette de la "vendeuse de pizza" permettra de faire passer le caractère atypique de ce personnage plus vite que dans le livre, ce qui convient (peut-être) mieux au genre cinématographique.
J'irai le voir, quand même!
Revenir en haut Aller en bas
Aviendha
pilier
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 41
Date d'inscription : 20/12/2009

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Dim 20 Déc 2009, 09:30

J'adore cet auteur !

Chacun des livres que j'ai lus de lui m'a proprement sciée. Le premier c'est Le Visiteur, une discussion incroyable et fascinante, à lire absolument si vous ne connaissez pas. L'évangile selon Pilate m'a bouleversée et fait rire ! Pilate était excellent et encore une fois, un sujet qui pousse à la réflexion, peu importe nos croyances.

La part de l'autre m'a beaucoup interessée, puisqu'il aborde le sujet des "fourches", bon bien sûr il a pris un exemple assez violent pour mettre bien en valeur sa "démonstration". Et le dernier que j'ai lu de lui c'est Odette tout le monde, un recueil trés sympathique, mon histoire préférée est "Le plus beau livre du monde".
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Dim 20 Déc 2009, 11:25

Je suis resté sur ma faim avec La Rêveuse d'Ostende, il y avait tous les ingrédients pour faire un grand roman (plutôt qu'une nouvelle) mais il s'arrêtait à chaque fois en plein élan... frustrant et dommage...

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
DeRubempre
pilier
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 27
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Dim 10 Jan 2010, 22:53

J'ai lu Lorsque j'étais une oeuvre d'art cet été. Bien sûr l'idée est assez splendide, pleine d'originalité et de neuf.
J'ai également survolé le début de La Part de l'autre. Là aussi l'idée et la forme paraît sympathique, mais je viens de vous lire et le cheminement semble décevant .. Je verrai cela cet été, pas avant, faute de temps et beaucoup d'autres oeuvres sur lesquelles me pencher..

Néanmoins, je voulais poser la question de l'écriture à proprement parler. Je trouve le style d'écriture incroyablement pauvre. Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Lun 11 Jan 2010, 06:19

Sur le style de ses romans lus depuis un bon bout de temps (dont je ne suis pas du tout un inconditionnel) , je ne dis rien.

En revanche j'avais bien aimé le libertin, pièce de théâtre (lue et non vue), où j'ai vu une bonne connaissance du XVIII' siècle et de son style.

Eric-Emmanuel Schmitt a d'ailleurs publié Diderot ou La Philosophie de la séduction.chez Albin Michel. Ceci expliquant cela, sans doute Wink.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Lîlâ
pilier
avatar

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Jeu 28 Jan 2010, 06:49

J'ai eu l'occasion de lire Oscar et la dame rose, d'EE Schmitt. Après avoir tant entendu parler de cet auteur, si célèbre à l'heure actuelle, je m'attendais au chef d'oeuvre.

Sur ce plan, j'ai été quelque peu déçue. Certes, l'écriture est légère, facile à lire, on ne voit pas les pages passer. Il y a de la tendresse et de l'humour, et l'idée est judicieuse. Mais tout cela a un "je ne sais quoi" de facile, justement. Peut-être un peu trop. Un livre parfait pour des enfants/adolescents, pour approcher des thèmes comme la religion, la mort, l'espoir, etc. C'est d'ailleurs sa visée, il me semble. Et sur ce point, il tape juste. Mais j'ai pour ma part le sentiment de rester un peu sur ma faim...
Revenir en haut Aller en bas
http://arcadia.over-blog.net/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Jeu 28 Jan 2010, 07:36

Lîlâ a écrit:
. Un livre parfait pour des enfants/adolescents, pour approcher des thèmes comme la religion, la mort, l'espoir, etc. C'est d'ailleurs sa visée, il me semble. Et sur ce point, il tape juste. Mais j'ai pour ma part le sentiment de rester un peu sur ma faim...

je n'avais pas pensé à ces destinataires, mais tu as sans doute raison, Lîlâ Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Jeu 28 Jan 2010, 09:08

J'ai d'abord vu Oscar et la dame rose au théâtre : Danielle Darrieux, impressionnante de finesse et de naturel, avec une diction parfaite, tenait sous le charme tous les spectateurs.
A la lecture, j'ai vu les poncifs et les "ficelles" d'écriture ; bref, j'ai été déçue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Rosie
pilier


Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Ven 26 Fév 2010, 15:25

Je ne peux pas dire que j'adore cet auteur parce que je ne l'ai pas assez découvert. Par contre j'ai adoré lire : Lorsque j'étais une oeuvre d'art - je l'ai dévoré en un après midi. C'est un roman frais et original - j'avais perçu une touche de déshumanisation au travers de cet art - celle qui touche l'homme lui-même. Mais son oeuvre est d'une grande beauté que l'on doit lire non pas avec les yeux mais avec le regard du coeur.

J'ai a mon chevet : La part de l'autre - je ne sais pas quand je vais me décider à le lire - il me semble très différent et j'ai peur d'être déçue...
Revenir en haut Aller en bas
mimi54
pilier
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 49
Localisation : nancy
Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Dim 23 Mai 2010, 18:20

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Une lecture de dimanche qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.........

Ce court récit, est vite lu ; non pas parce qu’il vous prend aux tripes et qu’il est impossible de le lâcher, mais parce qu’à mon sens, il est inconsistant.
L’auteur aurait pu en faire une fable, un conte philosophique, un hymne à la tolérance. C’est un coup d’épée dans l’eau : aucune émotion ne se dégage de ce récit. Et si, c’était le cas, son écriture et sa teneur m’étaient inaccessibles….ce qui pourrait expliquer mon incompréhension.
Une lecture à vite oublier
Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
mimi54
pilier
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 49
Localisation : nancy
Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Sam 04 Sep 2010, 17:47

Comme je ne suis pas rancunière, mon avis plus inspiré à propos de Ma vie avec Mozart


Voilà un livre sans prétention, qui se lit en un rien de temps, et qui s écoute.

A la manière d’une correspondance fictive Eric-Emmanuel Schmitt d’adresse à Mozart, lui adressant une sorte de panégyrique, qui bien que débordant parfois, et cela peut lasser le lecteur, démontre que rien n’est écrit d’avance, et qu’une rencontre peut tout changer.

Alors adolescent, malhabile dans ses vêtements d’enfant qu’il quitte et pas encore habitué au costume de l’adulte qu’il a déjà endossé, l’auteur confie avoir été un jour touché par la grâce de la musique de Mozart, et en particulier par la voix et les tourments de la comtesse, et d’avoir été guéri de tout.
Un homme fend l’armure, nous confie ses peines, expose ses failles. C’est touchant de sincérité et de sensibilité, sans dramatisation, ni pathos dégoulinant.

La musique peut-elle guérir ? Vaste débat dans lequel je ne me risque pas. Assurément elle apaise, console, émerveille, éveille, sensibilise. Eric-Emmanuel Schmitt, à partir de cet exemple concret, pose une définition de l’Art quel qu’il soit, d’où qu’il vienne qui est celle d’élever l’Humain.

Un passage du livre m’a particulièrement amusée et émue : celui des chats Mozartiens…..J’ai eu deux chats, tous deux de fins mélomanes. Le premier avait les moustaches qui vibraient au son du violon, le second était plus éclectique. Tous deux savaient manifester leur satisfaction, ou leur rejet d’une musique……..

Avec le livre, était proposé un disque d’extraits choisis d’œuvres de Mozart. Libre à chacun de l’écouter, ou pas. Pour ma part, préférant une œuvre entière à un extrait, et préférant la musique instrumentale quand je lis, j’ai établi ma propre programmation :
Concertos pour piano n° 9, 20 ,23
Grande Messe en Ut mineur
Concertos pour flute n°1, et pour clarinette

"Lorsque la soprano s’arrêta, il y eu un silence presque aussi émouvant que le chant, un silence qui, certainement, était encore de Mozart……" p19

Qui n’a jamais entendu et savourer jusqu’à la dernière note dans le calme d’une église, la Grande Messe en ut, ne mesure pas tout à fait la portée de cette phrase ; et pourtant, c’est véridique.



Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Albert
pilier
avatar

Nombre de messages : 2302
Localisation : île de france
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Sam 04 Sep 2010, 19:27

Certains psychologues ont étudié "l'effet Mozart". L'écoute de Mozart, modifierait les représentations spatiales, et augmenterait certaines performances à des tests.
Alfred Tomatis utilisait l'écoute des œuvres de Mozart, en enlevant les fréquences basses, il me semble, pour améliorer des résultats scolaires.

Je ne sais pas ce que ça vaut, mais certains semblaient s'en trouver bien.
Est ce que le livre d'Éric Emmanuel Schmitt reprend ces théories?
Revenir en haut Aller en bas
mimi54
pilier
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 49
Localisation : nancy
Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Sam 04 Sep 2010, 19:44

Albert a écrit:
Certains psychologues ont étudié "l'effet Mozart". L'écoute de Mozart, modifierait les représentations spatiales, et augmenterait certaines performances à des tests.
Alfred Tomatis utilisait l'écoute des œuvres de Mozart, en enlevant les fréquences basses, il me semble, pour améliorer des résultats scolaires.

Je ne sais pas ce que ça vaut, mais certains semblaient s'en trouver bien.
Est ce que le livre d'Éric Emmanuel Schmitt reprend ces théories?

non, il ne coupe pas un cheveu en 10, il livre ses impressions, et tout l'effet que lui a fait la rencontre avec Mozart, en tout simplicité, et en délicatesse.
Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Sam 04 Sep 2010, 21:33

Personnellement, je n'ai pas aimé ce livre qui m'a très vite agacée. Je n'y ai vu ni simplicité ni délicatesse mais d'abord un sens de l'à-propos (livre sorti l'année Mozart), ensuite un côté superficiel et une certaine suffisance comme si l'auteur était le seul à pouvoir vraiment apprécier Mozart, que, par ailleurs, j'aime énormément.
Mais sans doute suis-je sévère...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Sam 04 Sep 2010, 21:40

nicyrle a écrit:

Mais sans doute suis-je sévère...

mais non Smile c'est vrai, à mon sens aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   Mar 12 Oct 2010, 04:57



« Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent » (Albin Michel)

Citation :
M. Schmitt est devenu le maître incontesté de l'imbécillité heureuse et de la sentence creuse

in bibliobs.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eric-Emmanuel Schmitt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eric-Emmanuel Schmitt
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: