Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Martin Provost, Violette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la-petite-normande
pilier
avatar

Nombre de messages : 530
Age : 40
Localisation : dois-je le préciser ? ;o)
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Martin Provost, Violette   Lun 29 Sep 2008, 12:44

j'irai bien voir... Séraphine...
sur Séraphine Louis, une bonne, contemporaine de Camille Claudel qui faisait de la peinture. Elle a eu une fin aussi tragique que Camille Claudel.
 
Séraphine, avec Yolande Moreau, de Martin Provost :
le site
 
Une exposition de ses oeuvres à lieu à partir du 30 septembre au Musée Maillol
ici les infos
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Seraphine   Mer 01 Oct 2008, 05:15

Seraphine de Martin Provost avec Yolande Moreau, Ulrich Tukur,

Citation :
Yolande Moreau effeuille son personnage. Elle en présente d'abord l'écorce paysanne, une vieille fille (au moment de sa rencontre avec Uhde, Séraphine avait 50 ans), à la fois soumise et madrée. Et puis, on lui découvre une fascination presque animiste pour les bois et les champs qui entourent Senlis, avant que l'actrice ne mette en évidence le mysticisme catholique de son personnage, élevée dans un couvent, convaincue que la Vierge Marie et les anges lui ont soufflé sa vocation artistique. Une fois dévoilées les strates de Séraphine, Yolande Moreau passe de l'une à l'autre avec une fluidité déconcertante, qui agite le film, lui apportant inquiétude et désarroi.


Citation :
Séraphine Louis était une artiste hors du commun, puisque son chemin n'a fait que croiser incidemment le commerce et l'étude de l'art. C'est dans l'échange imparfait entre la créatrice et le critique que l'on entrevoit la force des émotions et des idées qu'un tableau peint sur du bois peut évoquer. Le film n'existerait pas sans Yolande Moreau, mais il ne faut pas sous-estimer la contribution de l'acteur allemand Ulrich Tukur

Séraphine irradie le film de bout en bout.

Le monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Mer 01 Oct 2008, 06:02

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
la-petite-normande
pilier
avatar

Nombre de messages : 530
Age : 40
Localisation : dois-je le préciser ? ;o)
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Mer 01 Oct 2008, 20:58

Et voilà, je vous en avais parlé, et je n'ai pas pu résister à aller voir le film de Martin Provost avec Yolande Moreau... dès sa sortie.
Et je ne résiste pas non plus, tant je suis enthousiaste, à laisser mon commentaire sur le sujet ce soir. Vous êtes des petits chanceux, non ? Wink
Je n'en ferai pas des tartines. Mais sachez simplement que j'ai été vraiment envoutée par ce petit bijou et par Yolande Moreau qui campe une Séraphine poignante. Une Séraphine qui vit dans son monde et s'évade d'une vie peu gratifiante au travers de la peinture. Mais de l'originalité à la folie, il n'y a qu'un pas...
Le lien que Séraphine entretient avec la nature, (nature omniprésente dans ses toiles) est exprimé au travers de paysages splendides et apaisants émaillant tout le film.
Le plus étonnant peut être est la capacité de Yolande Moreau à donner vie à son personnage, à nous montrer sa différence avec un jeu très dépouillé mais juste.
Le film m'a permis de découvrir nombre de ses toiles. Au pasage, les changements entre ses premières oeuvres sur bois et ses dernières toiles, immenses, sont impressionnants ! Et ce sont ces dernières que je préfère.
Alors maintenant, je suis tellement emballée que je risque bien d'aller visiter l'expo et de m'acheter le bouquin La vie rêvée de Séraphine de Senlis, de Françoise Cloarec !
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Mer 01 Oct 2008, 22:06

Oui je trouve que l'on est chanceux ! J'ai hâte de le voir après ton commentaire enthousiaste, au ciné ou un petit plus tard en DVD... selon. Merci !

Un bel article ici

Citation :
A Séraphine, Yolande Moreau offre son corps, son épaisseur, ses regards sourds et ses mots bous culés, et aussi des entêtements de brute, des maladresses, des brusqueries, une violence contenue jusqu'à l'heure où la solitude, le pinceau, l'alcool, les couleurs la font jaillir sur la toile, motifs convenus, travaux de demoiselle éclaboussés, explosés par le mystère d'une âme.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Mer 01 Oct 2008, 22:17

Une exposition ...

SÉRAPHINE LOUIS DITE SÉRAPHINE DE SENLIS

Musée Maillol du 1er octobre 2008 au 5 janvier 2009

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Jeu 02 Oct 2008, 11:32

Sur "tout arrive" les avis étaient partagés.

tout lemonde encensait yolande Moreau, mais certains ont trouvé le film académique, et même l'un d'entre eux dit s'être ennuyé.

Restait quand même qu'ils ont apprécié aussi le contexte social : la chambre de bonne de Séraphine et sa "souillarde", mot pour désigner la cuisine où elle mangeait seule.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
la-petite-normande
pilier
avatar

Nombre de messages : 530
Age : 40
Localisation : dois-je le préciser ? ;o)
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Jeu 02 Oct 2008, 11:52

c'est vrai que certains passages peuvent paraître longs Rotko.
Les avis des spectateurs seront très contrastés, je pense.
Je crois que si j'ai tant aimé ce film, c'est qu'il ne raconte pas tout. derrière les discussions, les événements, c'est au spectateur de s'interroger sur la vie de Séraphine. Le rythme lent du film nous permet de nous poser tranquillement ces questions d'ailleurs. Ce qui séduit ou ennuie Sleep.
ce film est un peu dans la veine (du point de vue narratif) de la Jeune fille à la perle.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Sam 08 Nov 2008, 06:20

j'ai vu le film, et ne me suis pas ennuyé du tout, sauf que la fin s'étire, se déplie par saccades, et repart quand on croyait tout fini.

Les personnages annexes, bourgeois du cru, sont caricaturaux mais l'époque n'était pas tendre, et durs, les préjugés sociaux.

Avec un film dédié à la peinture, Martin Provost a choisi ses paysages végétaux et minéraux, en insistant sur la sensation :

- pour le végétal, de belles prises de vue, mais aussi le contact physique avec un tronc d'arbre. L'arbre aimé par la main, refuge pour le corps, frémissant (dernière image) comme l'artiste.

- Le village avec ses pierres et ses pavés : on les voit, mais on les touche, et les pas y résonnent durement.

Yolande Moreau-Séraphine (oui, vraiment remarquable !) peint aussi avec ses mains, c'est sa"touche", elle fait elle-même ses couleurs avec des ingrédients de sa composition : elle les chipe, les cueille, les broie, les applique.

Lenteur certes, marquée par l'allure de Séraphine, la cloche du village, son application à son oeuvre "habitée" : le reste du monde peut attendre à sa porte.

Comme la-petite-normande,
je vous le recommande. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Jeu 13 Nov 2008, 19:34

Deux livres :

Séraphine, la vie rêvée de Séraphine de Senlis par françoise Cloarec chez Phébus;

Séraphine, de la peinture à la folie d'Alain Vircondelet chez Albin Michel

une exposition au musée Maillol à Paris.

Très interessant ce musée, je l'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Prince d'Aquitaine
Animation
avatar

Nombre de messages : 2948
Age : 28
Localisation : Maromme, Seine-Maritime
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Ven 28 Aoû 2009, 19:29

Je l'ai vu avant-hier, et j'ai été épaté par le jeu de Yolande Moreau. C'est vraiment un très bon film, et je partage l'enthousiasme de tous.

_________________
"Aujourd'hui, la réalité est absurde, aussi horrible, aussi impénétrable que nos rêves. Et face à elle, nous sommes sans défense, comme dans nos cauchemars...". Ingmar Bergman
Revenir en haut Aller en bas
Bridget Jones
pilier
avatar

Nombre de messages : 806
Age : 57
Localisation : Genève
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Sam 29 Aoû 2009, 19:53

Je confirme: excellent film et Yolande Moreau est absolument extraordinaire

cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tiina-gva.blogspot.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Dim 20 Sep 2009, 06:37

Rebondissement judiciaire : Alain Vircondelet accuse les auteurs de plagiat.

Ce spécialiste reconnu de Séraphine Louis, domestique illuminée devenue peintre autodidacte, a soutenu en 1984 une thèse de doctorat sur le sujet avant de publié deux ans plus tard,aux Editions Albin Michel une biographie intitulée Séraphine : De la peinture à la folie


clic !


Alain Vircondelet a écrit de nombreuses biographies consacrées entre autres à Marguerite Duras, Balthus, Charles de Foucauld, Rimbaud et Saint-Exupéry.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: merci à tous   Jeu 08 Avr 2010, 15:04

à rotko et tous ceux qui ont aimé le film. J'irai le voir bientôt avec plaisir, merci
Revenir en haut Aller en bas
Rosie
pilier


Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Dim 11 Avr 2010, 13:07

Je l'ai vu Séraphine !
J'avais été impressionnée par l'aspect du film et le talent incroyable de cette femme miséreuse. J'ai trouvé le film sublime, excellent, touchant, émouvant... ! - l'actrice joue très bien le rôle !
Cela me donne envie de le revoir...
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Séraphine   Lun 12 Avr 2010, 01:19

je ne sais pas si c'est un nouveau sujet, mais comme je l'ai vu aujourd'hui je dirai quelques mots:
J’ai vu Séraphine ,un beau film, talent inné ,âme,sensible malgré les conditions adverses de sa vie son refuge était la peinture. D’une manière différente, son sort ressemble à certaines femmes à qui la création et l’amour font sombrer dans la folie, Camille Claudel et si je me trompe pas ,une fille de Victor Hugo aussi ont suivi le même chemin . Un film tiré de la réalité, les paysages de la campagne de Senlis, très réussis mais néanmoins un film triste.
, ,
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Sam 27 Nov 2010, 07:48


Séraphine, inspirée de la vie de la peintre autodidacte, Séraphine Louis, par Martin Provost en 2008 avait attiré quelques 845 000 spectateurs et raflé pas moins de 7 César.

L'historien Alain Vircondelet (auteur de Séraphine de Senlis chez Albin Michel) qui accusait Martin Provost de plagiat a gagné son procès,

mais le film Séraphine ne sera pas interdit de diffusion.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Albert
pilier
avatar

Nombre de messages : 2302
Localisation : île de france
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Sam 27 Nov 2010, 11:49

le film est intéressant parce qu'il a permis de découvrir un peintre qui ne devait être connu que des spécialistes et des gens de Senlis. Parallèlement à la sortie du film, il y avait une exposition de ses tableaux au musée Maillol.

J'ai vu dans ses peintures une grande violences érotique. Les couleurs aussi sont très crues , très contrastées. Je ne suis pas fan, mais je les ai trouvées intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   Sam 02 Nov 2013, 07:52

Violette alias Violette Leduc  
 
Le film est découpé en sept chapitres, dont chacun correspond à un épisode important de sa vie, donc de son œuvre. Il ne se serait pas fait sans l’accord d’Emmanuelle Devos, que Martin Provost voulait à tout prix. «Il fallait qu’elle soit d’accord de s’enlaidir», précise le réalisateur.

Et si Emmanuelle Devos reste probablement trop séduisante pour le rôle en dépit de son nez postiche, elle incarne une Violette Leduc très crédible, subtil mélange d’autodénigrement et d’énergie combative. On en oublie qu’elle est belle, c’est dire son pouvoir d’incarnation. Il a fallu plus de temps au réalisateur pour trouver sa Simone de Beauvoir. C’est finalement Emmanuelle Devos qui a proposé le nom de Sandrine Kiberlain avec laquelle elle avait déjà joué plusieurs fois. Là encore, un choix très judicieux

 
 
 
Violette Leduc, née bâtarde au début du siècle dernier, rencontre Simone de Beauvoir dans les années d’après-guerre à St-Germain-des-Prés. Commence une relation intense entre les deux femmes qui va durer toute leur vie, relation basée sur la quête de la liberté par l’écriture pour Violette et la conviction pour Simone d’avoir entre les mains le destin d’un écrivain hors norme.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Martin Provost, Violette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Martin Provost, Violette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lockheed Martin étudie un "Orion Astéroïde"
» PÈLERINAGE VIRTUEL AU TOMBEAU DE SAINT MARTIN DE TOURS
» Le bienheureux Louis Martin apparait à ...............
» Quelques détails sur Malachi Martin
» Antigravité - Emission Xenius arte - Physicien Autrichien Martin Tajmar - 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: