Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Edward Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Edward Anderson   Sam 18 Mar 2006, 06:46

Edward Anderson, tous des voleurs, Christian Bourgeois.
série B,

En cavale.
Evadés d'une ferme-prison, trois malfrats parent au plus pressé : trouver de l'argent, pour reprendre une vie "normale", sans se faire remarquer. L'argent ? mais les banques, ne sont-elles pas là pour ça ?

Les conversations des trois gansters ne manquent pas de piquant : ils échangent leurs souvenirs, genre "mon premier braquage" à 14 ans, ou "qu'est ce que je pourrais faire pour ma maman qui n'était pas si mauvaise, après tout ?" Autant dire que ces évadés nous deviennent sympathiques, et qu'on ferait tout, y compris des prières, pour qu'ils s'en sortent :-)
Les holds-up : Anderson les mentionne rapidement, c'est la routine, pour ces pros. En revanche, ils aiment bien en lire les comptes-rendus dans la presse, même si les inexactitudes ou les vieilles rengaines sur leurs passés les irritent. Pourquoi rappeler sans cesse à Elmo son surnom de "3 orteils" ? c'est irritant à la fin !

Il y a aussi un côté fleur-bleue chez certains, et on retrouve une atmosphère qui faisait le charme de "High Sierra" au ciné : gentil, le braqueur, touchante, la fille, sympa, le chien.

Ce récit fut adapté deux fois au cinéma par Nicholas Ray en 1947, "they live by night", et par Altman en 1973, "Thieves like us". Huit photos insérées dans le livre font rêver de cinéma. Chandler voyait dans ce roman une "des meilleures histoires sur la pègre".

Le lecteur appréciera particulièrement les dialogues, denses, révélateurs des arrière-pensées des personnages , de leurs inquiétudes, de leur humour aussi, parfois involontaire.

Trois exemples :
1) comment se choisir un bon avocat , le vieil Hawkins.

(le vieil hawkins)
Citation :
"-Il a fait le coffre ? demanda Bowie.
-oh ! non. Il se sucrait. C'était lui qui achetait toutes les fournitures
du comté, le gravier, les machines[...] Il présentait une facture de cinq
charges de gravier quand il n'en achetait qu'une, il se faisait financer par
la banque et il empochait la différence. Il est resté au Mexique pendant
quatorze ans. [...]Tous les témoins sont morts ou ont oublié, et il est
revenu tranquille. Par dessus le marché, il a passé l'examen du barreau, et
il exerce comme avocat dans la ville même.[...]
- Si jamais t'as besoin d'un bavard, dit Chicamaw, le vieil Hawkins ne
serait pas mauvais....

2) l'aveu d'un gangster :

"
Citation :
J'éprouve un certain plaisir à voler les banques. Ca me gène pas de l'admettre
."

3) Un dialogue sentimental lol! lol! :

-"
Citation :
Tu vas te laver les pieds, ce soir ? dit-elle.
- Pas ce soir chérie. Je les ai lavés hier".

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
 
Edward Anderson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pamela Anderson
» Pamela Anderson et Peta
» (1956) Rapport sur les Objets Volants Non Identifiés par Edward J. Ruppelt
» (1956) Edward J. Ruppelt - Report On UFOs
» Jon Edward Ahlquist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: