Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tim Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Tim Lucas   Sam 04 Oct 2008, 18:44

Tim Lucas, Salles obscures, pocket terreur.


Une réflexion moderne sur le vampirisme, non sous son aspect mythologique et historique, mais sexuel.
Un livre de réflexions sur le cinéma et sa prégnance sur le spectateur.
Quand le cinéma devient révélation pour le cinéphile, il prend une (dé)mesure inquiétante et quasi magique.

L’histoire : le héros (30 ans, USA) a l’habitude, en pause de travail, de fréquenter un vieux cinéma de quartier, passant des films pornos. Il estime d’ailleurs que la prestation des acteurs X vaut largement celle des acteurs de films classiques. Simplement, on y travaille « sa propre viande ».

Sauf qu’un jour, il est subjugué par un film érotique, qui ne montre rien, mais suggère l’extase totale dans une scène vampirique. Un homme portant des gants s’apprête à ponctionner quelques gouttes de sang sur le cou d’une femme. Cet épisode est soigneusement préparé par une suite de plans de gorges féminines, toutes différentes, toutes héroïnes du film, toutes sources d’un désir trouble et largement inavouable.

Le titre du film : « Gorge perforée ».

Malheureusement, le cinéma en question disparaît et notre héros est frustré de ne rien savoir sur ce film étrange, énigmatique, qui le bouleverse au point de radicaliser son comportement avec les femmes. Il divorce de la sienne, parallèlement à une intense introspection sur cette scène finale indélébile.

Elle devient obsession.

Il bosse comme un damné mais recherche, inconsciemment d’abord, puis lucidement ensuite l’image de cette gorge abandonnée.

Enfin, il rencontre une compagne avec qui il s’adonne à la « perforation », pratique sexuelle consistant à prélever du sang sur le cou de la belle. Avec consentement de celle-ci. Puis dépendance.

Il y a un dialogue extraordinairement intéressant entre le héros et un prêtre, au moment où la dulcinée se retrouve aux urgences, exsangue.

« Votre génération est la première de l’histoire de ce jeune pays qui n’ait pas connu la guerre (…). Elle a été privée de son retour rituel au sang ». « Cette sorte de chose est prévisible dans le comportement humain ». « Nous sommes des animaux nés dans le sang et nous avons le sentiment que nous devons être rendus au sang ».

Propos analytiques étonnants de la part d’une autorité morale, qui explique le phénomène des pratiques amoureuses liées au sang, comme si ce besoin était vital et inné chez tout être.

J’ajoute, pour m’être renseignée, que de nombreuses sectes « vampiriques » pullulent aux Etats-Unis. Leurs membres ne se prennent pas pour Dracula, mais boivent du sang humain. Reste à délimiter ce qui est criminel et ce qui est autorisé (si la victime se considère comme l’élue d’une charnelle fusion, que peut-on dire ?).

Pour finir, ce livre n’est ni gore, ni terrorisant. Loin s’en faut !

Je ne comprends toujours pas pourquoi il est édité en pocket terreur.

C’est un roman théorique mêlant réflexion sur le cinéma (les fous de ciné doivent le lire) et réflexion sur la société contemporaine et ses déviances.(Songez par exemple à la mode du bondage…)

Tout est suggéré, vous ne lirez aucune ligne éprouvante.

Mais vous cogiterez…

Très bien écrit.

-----


PS : « Le cinéma prend la vie dans les ténèbres, comme Dracula » - David Thomson



-----
Revenir en haut Aller en bas
 
Tim Lucas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux anniversaire Lucas
» Orthophonie + poussée pour Lucas
» Lucas a 2 ans aujourd'hui !
» Georges Lucas in Love
» LUCAS - Maréchal des logis - 1er Rgt de Chasseurs à cheval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: