Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Philip Glass

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Philip Glass   Mer 24 Nov 2010, 06:17

Gilles a écrit:
… Je dirais qu'il faut présenter la musique selon les grandes époques 

bien sûr, mais il ya des genres différents quoiqu'ils s'interpénètrent, comme en littérature et ailleurs.

On pourrait dire aussi qu'il y a la bonne musique et les autres, ce qui ne résout rien, sinon de sa faire des ennemis Smile

j'aime bien Glass dans certaines compositions minimalistes comme the Hours, il me fatigue dans des musiques de films qui se ressemblent à tel point qu'elles sont copiées et peu différentes des siennes,

il m'intrigue et m'interesse avec ses compositions comme Hydrogen jukebox ou le titre imprononçable qui reprend le nom du film ci-dessus, Naqoyqatsi , je crois, sans que pour autant je me lève avec le soleil de Khrisna et consorts.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Gilles
pilier


Nombre de messages : 410
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: Philip Glass   Mer 24 Nov 2010, 07:11

rotko a écrit:
Gilles a écrit:
… Je dirais qu'il faut présenter la musique selon les grandes époques 
bien sûr, mais il ya des genres différents quoiqu'ils s'interpénètrent, comme en littérature et ailleurs.
Je ne suis pas certain de saisir… Des compositeurs écrivaient dans le style baroque à l'époque romantique, par exemple, c'est vrai, mais je subodore que ce sont des compositeurs mineurs, non-significatifs. Bref, si on dit « classique » on pense à Mozart et jamais à Bach, non ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Philip Glass   Mer 24 Nov 2010, 07:20

Oh lalala ! je crains qu'on ne rentre dans des subtilités divisionnelles à l'infini.

Pour moi, il y a le sens général de musique classique, y compris baroque, jusqu'à la fin du XIXe, on mettrait ensuite la musique contemporaine si vous le souhaitez, pourquoi pas ? nous ne sommes pas musicologues, mais amateurs de musique, "écouteurs".

je crois qu'il serait préférable de parler des oeuvres qu'on écoute.

Le stabat mater de Poulenc me plaît bien : sa forme est classique pour un auteur quasi contemporain, le stabat débute comme un requiem puis prend de la vigueur...

on pourra en parler sur le fil Poulenc : suffit de le créer. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Gilles
pilier


Nombre de messages : 410
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: Philip Glass   Mer 24 Nov 2010, 07:33

rotko a écrit:
Oh lalala ! je crains qu'on ne rentre dans des subtilités divisionnelles à l'infini.
Ne crains rien, je ne suis pas maniaque des sub-divisions et de la précision méticuleuse quand ce n'est pas pertinent, et etc. (Je sais bien que l'usage courant utilise « classique » pour tout ce qui n'est pas roc ou jazz ou chanson.) Et je ne suis pas musicologue moi non plus !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Philip Glass   Dim 20 Nov 2011, 09:22



Satyagraha est un opéra en trois actes pour orchestre, chœur et solistes, composé en 1980 par Philip Glass, sur un livret de la dramaturge Constance DeJong.

L'opéra repose sur la vie de Gandhi, et forme une trilogie de portraits, avec Tolstoï, rabindranath Tagore et Martin Luther King, sortes de prédécesseurs, maître ou disciples de Gandhi, à moins d'être ses avatars.



Le metropolitan opera en a donné une représentation étonnante par la simplicité et l'ingeniosité des décors : une sorte de cellule circulaire où interviennent ponctuellement des marionnettes, des lignes organisées de personnages, et des ombres chinoises représentant par exemple un navir e ou une manifestation sauvagement réprimée.

Pour moi ce fut vraiment une réussite, je développerai plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Philip Glass   Dim 20 Nov 2011, 15:35

Satyagraha

ou "la force de l'âme" ne serait pas selon Wikipedia de la musique répétitive ou minimaliste. Mais si ! on y retrouve des thèmes de the hours, et musique comme mise en scène tablent sur une grande sobriété. Les airs de solists sont rares (3 en gros) et les choeurs sont rythmés de manière régulière traduisant parfois une musique incantatoire et/ou obsédante.

La conquête de soi-même et son influence vont de pair chez Gandhi, et entre autres trouvailles, j'ai apprécié le rôle de la presse (matérialisation et vectrice de l'opinion) : ainsi la formation de lignes de journaux illustrerait la puissance des rotatives, les jets de journaux froissés contre Gandhi sa lapidation par la presse etc.

Certaines scènes frappent l'esprit : les quolibets contre Gandhi, les puissants qui se font "cirer les pompes" en lisant une presse qu'on imagine financière ...

le dernier acte est l'ataraxie, avec deux silhouettes sur la scène : Gandhi avançant à très petits pas sur le chemin de l'apothèose, tandis que Martin Luther King, vu de dos en ombre chinoise, harangue les foules.

C'est d'un grandiose minimaliste, si on peut dire, lamusique et le chant n'ont jamais été si lents et aussi continus.

On reprochera à la diffusion du "Met" d'avoir fait tarder les deux actes précédents, au risque de fatiguer le spectateur à une heure tardive.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Feral
pilier
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 41
Localisation : Dans l'étang
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Philip Glass   Mar 29 Nov 2011, 00:17

Les bordures des draps, elle sont, sonnent, rien d'autres ne nous plonge si rarement dans l'émotion, et merde c'est merveilleux de fermer les yeux sans explications.

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Philip Glass   Mar 29 Nov 2011, 18:32

oui, très beau, passionné.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Philip Glass   Jeu 09 Jan 2014, 07:13

Succès d'Einstein on the beach au théâtre du Châtelet; même le Figaro a été ému...

Le caractère obsessionnel des structures harmoniques et rythmiques de la musique comme celui de la mise en scène de Bob Wilson et de la chorégraphie de Lucinda Childs, qui semblent répondre à des équations mathématiques tout en étant d'une constante plasticité, agissent sur le spectateur en lui faisant perdre le sens de l'orientation dans l'espace et dans le temps, sentiment accentué par l'absence d'intrigue ou de narration linéaire.

Comme dans les ragas de l'Inde, l'hypnose n'est pas loin, même si l'on tient à rester le plus lucide possible pour ne rien manquer de l'élaboration millimétrée de cette œuvre d'art totale, où l'élaboration de la partie visuelle est inséparable de celle de la musique.

En 1976, Glass et Wilson ont tout simplement inventé quelque chose de nouveau: de combien d'artistes peut-on en dire autant, quoi que l'on pense de leurs choix esthétiques? Et le plus frappant, par rapport à de nombreux pionniers de jadis qui nous paraissent aujourd'hui bien fades tant on est allé plus loin depuis, c'est que leur création a gardé tout son effet de surprise
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philip Glass   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philip Glass
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Militaire: Philip James Corso (lieutenant-colonel) (1915-1998)
» PHILIP DE VILLEDIEU
» Alexandra Philip-Stéphan
» Ces pierres qui guérissent (Philip Permutt)
» Philip K.Dick,lequel choisir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: MUSIQUE :: GDS* a sa Musique :: Musique classique-
Sauter vers: